Contenu | Rechercher | Menus

Ceci est une ancienne révision du document !



http://shallowsky.com/software/pandora/pandora.jpg

Pandora: un plugin Gimp pour faire des panoramas

Présentation

Pandora est un plugin pour le logiciel de retouche d'images GIMP qui facilite l'assemblage d'images multiples en panoramas. Il ne peut faire de la recherche de points de contrôle automatiquement, mais le reste est automatisé (créer une grande image, charger les images en calques…). Il vaut mieux disposer d'images dont le chevauchement est de 30 à 50%, et que ce chevauchement soit identique entre les photos car Pandora a un taux fixe de chevauchement. Ceci veut dire qu'il va coller les images les unes sur les autres toujours avec le même chevauchement. La version originale de Pandora a été écrite en C et nécessitait une compilation. La nouvelle version est disponible en plugin Gimp car écrite en "script-fu", langage de programmation natif de Gimp et s'installe facilement sur de multiples environnements et versions de Gimp.

Pré-requis

Aucun, GIMP est installé par défaut avec votre distribution Ubuntu.

Installation

Téléchargez pandora-combine-0.9.scm (clic droit et "saugedarder sous"), placez le fichier téléchargé dans le répertoire des scripts-fu Gimp (voir dans les Préférences de Gimp, catégorie Dossiers). Pour des renseignements avancés sur l'installation des plugins et sur Gimp en général, voir le Manuel de l'utilisateur Gimp en ligne.

Utilisation

Pour ce faire, passez par le menu des extensions directement dans le menu de la barre d'outils de Gimp. Choisissez Exts→Make Panorama ; de là, vous sélectionner les images à utiliser pour le panorama. En supposant que vos images de panorama soient toutes dans un même dossier: - dans la fenêtre, sélectionnez la première image avec un clic-gauche ; - déplacez-vous jusqu'à la dernière de la série et sélectionnez-la avec Shift+clic-gauche. Vous avez sélectionné une série d'images concomitantes, cliquez OK. Ou bien: - dans la fenêtre, sélectionnez une image avec un clic-gauche ; - sélectionnez chaque nouvelle image à ajouter avec Ctrl+clic-gauche. Vous avez sélectionné une série d'images, cliquez OK.

L'option Feather Layer permet d'ajouter des masques à chaque calque généré. Si l'option est activée, les masques de calque seront générés sur la portion de chevauchement (overlap) donnée. Si l'option est désactivée, les images sont simplement collées les unes aux les autres. Les masques de calques qui générés dans le panorama permettent l'imbrication des images entre-elles Le taux de chevauchement de 0 à 1 représente une échelle de 0 à 100%.

Si Gimp ouvre vos images de droite à gauche et que vous les voulez de gauche à droite, utilisez le plugin reverse-layers.scm et la génération sera inversée. La version 2.4 de Gimp est installée avec.

Régler la position des calques

Pandora chevauchera les images au taux spécifié. Chaque calque (sauf le plus à gauche qui est le premier) se trouve alors pourvu d'un masque. C'est ici qu'entre en jeu la dextérité du Gimpeur. A vous de manipuler les calques pour arriver à un résultat correct. Il est aisé de travailler avec 2 calques affichés, par contre, plus il y a de calques plus les manipulations sont fastidieuses.

Dans l'onglet des calques de Gimp, gardez visibles seulement les 2 plus bas. Avec l'outil de déplacement, bougez le second calque de manière à l'aligner sur le deuxième au mieux. Vous pouvez vous aidez du zoom pour gagner en précision. Le masque de calque rend le calque légèrement transparent ce qui permet de faire chevaucher les calques presque "parfaitement".

Une fois la position correcte, retournez dans les calques et affichez le calque juste au dessus de ceux activés. Ajustez le calque au précédent et faites ainsi de suite jusqu'à complétion des calques. Régler plus finement les masques de calques

En raison de la déformation de l'objectif, de la rotation de l'AP et d'autres facteurs, il est rare que les images soient parfaites les unes par rapport aux autres. Grâce aux masques de calques, il est possible de palier à ces inconvénients.

Choisissez l'outil Pinceau. Sélectionnez la couleur de premier plan en noir et choisissez un pinceau large. Dans la boîte de dialogue des calques, cliquez sur le masque de calque du second calque (en partant du bas). Ensuite, dans l'image même, coloriez les parties où le chevauchement n'est pas correct. Vous allez progressivement faire disparaître la deuxième image. Continuez jusqu'à ce que le résultat vous convienne.

Cliquez maintenant sur le deuxième calque (de façon a bien sortir du masque), cliquez sur le masque de calque du troisième et recommencez. Répétez l'action jusqu'à la fin des calques. Vous pouvez de plus utiliser les nombreux outils de rotation, étirements, etc… disponibles dans Gimp pour affiner vos réglages.

Les astuces pour un beau panorama

  • Livres: mon nouveau livre Beginning Gimp: From Novice to Professional (en) décrit pas à pas l'utilisation de Pandora et comment prendre des photos pour un bon panorama. Il y a aussi, Grokking the Gimp (en), Chapitre 7.5.
  • Utilisez les calques et enregistrez votre travail sous un autre fichier. De cette façon, vous pourrez toujours retoucher votre panorama. Même si au début les calques vous paraissent abscons, persévérez. Les calques sont le secret numéro 1 de la manipulation de panoramas et plus généralement des images.
  • Limites de sélection: Sélection→Editeur de sélection est votre ami. Grâce à lui, vous pouvez régler finement vos sélections. Ctrl-T permet de voir les sélections rapidement.
  • Sauvegardez souvent. On ne sait jamais (surtout si vous utilisez un OS propriétaire). Préférez le format interne à Gimp (.xcf). De cette façon vous êtes assuré de récupérer vos images et vos calques. Enregistrez le résultat final sous le format désiré tout en gardant un .xcf en réserve.
  • Maîtrisez l'outil de Déplacement: en utilisant les flèches directionnelles du clavier après avoir sélectionné l'outil Déplacement, vous déplacez le calque sélectionné au pixel.
  • Visibilité des calques: cachez ou non les calques suivant ceux sur lesquels vous travaillez. Ainsi, vous focalisez sur les parties en cours et le reste ne parasite pas votre action.
  • Utilisez la transparence: vous pouvez utiliser la transparence de calque (après avoir désactivé un masque si il y en a un) afin de voir les 2 calques de concert et affiner le chevauchement.
  • Bougez les calques comme un seul: en cliquant sur l'espace blanc à doite de l'oeil de témoin de visibilité d'un calque, vous affichez une chaîne. Tous les calques qui auront la chaîne visible, subiront les mêmes manipulations en même temps.
  • Faire un beau ciel: faire correspondre les ciels est ardu, pour diverses raisons. Vous pouvez même passer des heures à affiner sans résultat. Pour un ciel bleu sans nuage, le plus important sera le reste. Alignez tout et utilisez ensuite l'outil Baguette magique pour sélectionner le ciel et utilisez un dégradé pour faire le ciel.

D'autres programmes de panoramas sous GNU/Linux

  • Stitch Panorama est un autre plugin Gimp (en python) qui chevauche deux claques avec utilisation de points de contrôle. Fait du très bon travail mais se limite à 2 calques. Il gère la distorsion et la rotation, deux choses que Pandora ne fait pas très bien.
  • Phfluuh plugin GIMP sachant corriger les distorsion des grands angles.
  • Hugin La Rolls (AMHA) du panorama. C'est un logiciel indépendant qui gère l'acquisition des points de contrôle avec Autopano-Sift et qui adoucit les images avec Enblend en plugins. D'une grande puissance dès qu'on en a la maîtrise. Tutoriel pour Ubuntu
  • Liens vers divers projets et plugins pour GIMP
  • Enblend: Image Blending with Multiresolution Splines permet d'affiner le travail fait avec Hugin par exemple. Lit des TIFF et les assemble très proprement.

Références

Grandement inspiré du tutoriel d'Akkana Peck, disponible à l'URL suivante http://shallowsky.com/software/pandora/ (en)


Contributeur : Réécrit par Yaen Pujol, utilisateur de logiciels libres sous GNU/Linux Ubuntu.



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0