Contenu | Rechercher | Menus

Le son dans GNU/Linux

Cette page présente la gestion du son dans Ubuntu : cartes son, pilotes et logiciels. En l'absence de ressources francophones et d'utilisateurs avancés, la plupart des informations seront traduites de la documentation communautaire Ubuntu d'origine1).

Comment ça fonctionne ?

Actuellement, la plupart des cartes son qui équipent les ordinateurs sont intégrées à la carte mère. Ces cartes ne sont en général pas capables de gérer plus d'un seul son à la fois, elles sont dites mono-canal.

Ubuntu, comme tous les systèmes GNU/Linux, est constitué de différentes couches logicielles qui ont chacune une fonction propre. Pour gérer le son, GNU/Linux utilise 3 couches :

  • le pilote, qui permet au noyau Linux de gérer la ou les cartes son de l'ordinateur. C'est une couche logicielle, invisible pour l'utilisateur, en relation directe avec le matériel.
  • le serveur de son, invisible pour l'utilisateur, qui fait l'interface entre le pilote et le logiciel. Il permet de gérer les différents flux audio créés par les logiciels, entre les entrées (micro, Line In, réseau, …) et les sorties (casque, haut-parleur, réseau, …)
  • le logiciel audio, en relation directe avec l'utilisateur. Il permet de créer un flux audio, dirigé vers le serveur de son. Les plus utilisés sont les lecteurs audio, les lecteurs vidéo, mais ils peuvent aussi servir à l'enregistrement ou à la manipulation des sons.

En résumé, pour avoir du son sous GNU/Linux, il vous faut une carte son reconnue par un pilote qui reçoit les mixages audios d'un serveur de sons et une série de logiciels utilisateurs qui se connectent au serveur de sons.

Pilotes de cartes son

  • ALSA
  • OSS

Afin de pouvoir exploiter les cartes son, il existe plusieurs ensembles de pilotes, mais le plus récent et le plus utilisé est ALSA.

Les pilotes ne peuvent pas être utilisés simultanément puisqu'ils monopolisent la carte son.

ALSAALSA (Advanced Linux Sound Architecture) est un ensemble de pilotes pour les cartes son intégrées, PCI et USB. Il a été créé lorsque OSS est passé sous licence propriétaire, afin de toujours avoir une alternative libre. Ce pilote est en constante amélioration et gère un très grand nombre de cartes. De plus il permet la gestion directe de plusieurs sons grâce à un serveur de sons intégré (dmix). En vue de toujours pouvoir utiliser les programmes écrits pour OSS, une sur-couche logicielle a été créée afin de conserver l'usage des applications écrites seulement pour OSS
OSS4OSS4 (Open Sound System v4), est la nouvelle version d'OSS qui est repassé en OpenSource ! Elle supporte de plus un nombre de cartes son aussi conséquent ou presque qu'ALSA et permet une compatibilité à toute épreuve avec les applications anciennes (OSS classique) comme récentes (Alsa/pulseaudio).
FFADOFFADO (Free Firewire Audio Drivers), est un projet expérimental qui vise à fournir un pilote unifié pour les cartes son Firewire sous GNU/Linux. C'est le successeur de FreeBob.
OSSOSS (Open Sound System), est l'interface de gestion du son qui a largement été utilisée sur les anciennes versions de Linux (jusqu'à la version 2.4 du noyau). Ce pilote est de moins en moins utilisé du fait que la version libre n'est plus maintenue et est plutôt archaïque. Certains développeurs font encore le choix de ce pilote, car il est multi-plateforme, contrairement à ALSA qui n'est utilisé que sous GNU/Linux.

Comme vous l'aurez compris, ALSA est le pilote qui est largement utilisé pour les nouveaux programmes et c'est celui que nous vous recommandons. Si vous avez des besoins spécifiques, nous vous recommandons OSS4 et non l'ancien OSS qui n'est plus mis à jour !

Les serveurs de son

  • ESD
  • Jack
  • PulseAudio
  • Y

Un serveur de sons (dmix ci-dessous) est la couche logicielle qui s'interpose entre le signal audio créé par un logiciel (xmms par exemple) et le pilote (ALSA), qui va transmettre le signal audio à la carte son. Le rôle du serveur de sons est de mélanger tous les signaux audio provenant des logiciels afin de n'en envoyer qu'un seul au pilote. Il permet aussi de choisir les entrées (micro, Line In) et sorties (casque, haut-parleur) audio utilisées.

  • Sous GNU/Linux, il existe différents serveurs de sons, à contrario des systèmes propriétaires Windows® et Apple® qui n'ont qu'un seul serveur de sons.
  • La plupart des serveurs de sons impliquent un temps de latence (temps de transmission du son) qui peut être gênant dans les usages audio avancés. Ce problème de latence peut être facilement résolu par l'utilisation du noyau Linux temps réel audio , pour en savoir plus lisez cette documentation.

Liste des principaux serveurs de son :

  • PulseAudio : serveur de son par défaut dans Ubuntu depuis Ubuntu Hardy 8.04.
  • JACK : serveur de sons à faible latence, plus professionnel, incontournable pour faire de la MAO. Il permet d'interconnecter et de synchroniser différents logiciels entre eux.
  • Phonon : serveur de sons par défaut de KDE, depuis la version 4
  • ESD : (Esound) serveur de sons par défaut de GNOME, mais aussi Enlightenment et XFCE.
  • ALSA/Dmix : ancien serveur de son par défaut dans Ubuntu (pour les versions antérieures à Hardy).
  • aRts : ancien serveur de sons par défaut de KDE, jusqu'à la version 3.5.3

Différentes utilisations

Lecture

À condition que votre carte son soit supportée, la lecture ne demande pas de configuration particulière.

Vous pouvez gérer simplement par le contrôleur de volume contrôleur de volume (petit haut-parleur intégré dans la barre de menu de Gnome) :

  • Avec un clic gauche, la puissance du son avec le volume général
  • Veillez à ne pas augmenter PCM à plus de 80 % pour préserver un son d'une bonne qualité.

Si vous n'avez pas de son sur votre ordinateur, vérifiez la connexion des hauts-parleurs (prise verte), l'alimentation électrique de ces derniers et sur les PC portables, la présence d'un bouton potentiomètre de son.

Si l'absence de son ne provient pas de ces problèmes, lisez cette section dédiée aux problèmes de son.

Nombres de problèmes ont pu êtres résolus en se référant à cette page.

Enregistrement

Les logiciels :

Enregistrement du microphone

  • Ouvrez le menu Système→Préférences→Son, allez dans l'onglet Entrée et sélectionnez votre microphone
  • Branchez le microphone sur l'entrée mic (prise jack rose). Dites un mot ou deux dans votre microphone.
  • Si les curseurs s'agitent, cela indique qu'il y a bien un signal sonore.
  • Utilisez l'un des logiciels précités pour réaliser l'enregistrement

Il existe un autre outil pour ce test :

  • Pour l'ouvrir : ALT+F2, taper :
    pavumeter --record
  • Dans l'onglet enregistrement, faites monter le curseur aux 2/3 , et parler dans votre microphone

Enregistrement de l'entrée audio (line in)

  • Ouvrez le menu Système→Préférences→Son, allez dans l'onglet Entrée et sélectionnez "entrée ligne"
  • Branchez un appareil émetteur de son (ex : poste de radio) sur l'entrée ligne (prise jack bleue). Allumez le.
  • Si les curseurs s'agitent, cela indique qu'il y a bien un signal sonore.
  • Utilisez l'un des logiciels précités pour réaliser l'enregistrement

Si vous n'entendez pas le son joué sur l'entrée ligne, voir ci-dessous § activer l'entrée son (line in).

Enregistrement de la sortie audio

  • Utilisez l'un des logiciels précités pour réaliser l'enregistrement

En cas de difficultés, voir § enregistrement dans la page Problèmes de sons sous Ubuntu.

Les réglages de base à vérifier

Pour effectuer les essais que vous allez faire maintenant et les valider, il est recommandé de mettre en route un applicatif de la carte son et de la laisser tourner en arrière plan. Lancez une émission de télé ou de radio, par exemple, celle-ci http://the-ou-cafe.france2.fr/

  • Ouvrez le menu Système→Préférences→Son
  • Régler le contrôleur de volume au 2/3
  • Cocher le bon périphérique d'entrée
  • Cocher le bon périphérique de sortie
  • Pour Ubuntu 8.04 LTS : allez dans Édition/Préférences et assurez-vous que les cases suivantes sont cochées:
    • Headphone (ou Haut parleur PC)
    • PCM
    • CD
    • Microphone (Parfois simplement Micro)
    • Enregistrement
    • Input Source
    • Mix
  • Pour Ubuntu 9.10 et ultérieures: consultez cette discussion

Connexion du microphone

Avant toute chose, il faut savoir sur quelle entrée vous allez brancher votre périphérique.

Les cartes son des ordinateurs sont souvent équipées de 2 entrées, une bleue et une rouge/rose.

l'entrée ligne (bleue)

L'entrée ligne est faite pour les signaux pré-amplifiés.

microphone (rose)

L'entrée microphone est faite pour les signaux bruts.

Si vous possédez un microphone standard et qu'il n'y a pas de potentiomètre de volume directement sur celui-ci, branchez-le sur « microphone ».

Réglages logiciel

Pour tester l'enregistrement du microphone, il vous faut ouvrir le contrôleur de son et vous rendre sous l'onglet enregistrement.

  • Si rien n'apparait ou que cet onglet est absent, activez les entrées dans Édition → Préférences. Activez l'entrée microphone ou ligne, selon votre branchement, et modifiez la puissance du signal à souhait. Sur certaines cartes, il vous faudra aussi activer Enregistrement (parfois le seul disponible).
  • Certaines cartes son possèdent dans les préférences une option Surround Jack Mode. Il est nécessaire de l'activer et dans l'onglet Options de choisir Independent.

Si après toutes les vérifications (branchements, configurations, etc.) l'enregistrement ne fonctionne toujours pas ou n'est pas disponible, consultez la section dédiée aux problèmes de son.

Parfois, pour plus d'options pour le réglage du volume sonore, utiliser alsamixer en ligne de commande

Activer l'entrée son (line in)

Si vous souhaitez activer l'entrée son de votre carte son (Line-in, entrée son non amplifiée), par exemple pour brancher la sortie audio d'une console de jeu, d'un lecteur de K7 audio, etc. sur votre ordinateur.

Taper dans un terminal:

alsamixer

Repérer la colonne intitulée <Line> Utilisez les flèches gauches et droites pour naviguer, haut et bas pour augmenter/baisser le son et m pour activer/désactiver le mode silencieux/mute (marqué "MM").

Solution alternative

Pour vérifier l'état on ou off de l'entrée ligne dans amixer, tapez dans un terminal :

  amixer

Repérez la partie correspondante à 'Line', ici désactivée :

Simple mixer control 'Line',0
  Capabilities: pvolume pswitch penum
  Playback channels: Front Left - Front Right
  Limits: Playback 0 - 31
  Mono:
  Front Left: Playback 25 [81%] [3.00dB] [off]
  Front Right: Playback 13 [42%] [-15.00dB] [off]

Pour réactiver l'entrée ligne, entrez la commande suivante :

amixer -c 0 set Line 80% unmute capture

Note : Le 0 correspond au chiffre à la fin de la ligne "Simple mixer control 'Line'"

Bips systèmes

Les bips système sont des sons émis par la carte mère, et sont assez souvent désagréables :-/.

Pour les désactiver, lisez cette page : buzzer

Utilisations avancées

Cette section vous regroupe les informations importantes si vous envisagez un usage audio avancé ou professionnel.

Cartes son et GNU/Linux

Cette section vous donne la liste des cartes son compatibles 8-), partiellement compatibles :-/ et pas compatibles :-(.

Configurations

Lors de l'installation d'Ubuntu, le système détecte seul votre carte son, installe un pilote son adapté, le serveur de son standard et une série de logiciels utilisateurs.

Dans la version actuelle d'Ubuntu, sont installés

  • les pilotes ALSA,
  • le serveur de son PulseAudio,

et l'ensemble est directement opérationnel.

Problèmes

Voir aussi


Contributeurs principaux : [:utilisateurs:], toy, cyberdf, Id2ndR, L.Bellegarde.


utilisateurs/j5012/brouillons/nouveau_portail_son.txt · Dernière modification: Le 27/10/2012, 01:58 par J5012
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0