Contenu | Rechercher | Menus

Okram


Prénom : Jean-François
Nom : Huck
Date de naissance : 24 janvier 1974
Localisation : au nord de Strasbourg
Courriel : huckjf HAT gmail POINT com


Formation : maîtrise de biologie option "micro organismes" en 1997 à Strasbourg.
Situation actuelle : installation et validation d'équipements à destination des laboratoires de contrôle (industries pharmaceutiques)
Ma généalogie : TI99-4A, Commodore 64, Atari STf, Casio FX 8500G, 386DX33 en mars 1993 juste avant mon bac, 486 DX4-100 […] Core2 Duo à ce jour.
Connaissances informatiques : apprises sur le tas avec mes doigts depuis 1985. Incapable d'écrire une ligne de HTML sans lexique mais bidouilleur invétéré tout de même selon la philosophie maintes fois éprouvée du "si ça plante redresse donc les broches du connecteur, patate, ou réinstalle".


Linux et moi : le basculement s'est fait en juin 2006, sans gros problème (3 mois de préparation matérielle/psychologique et de tests avant ça tout de même). C'est l'annonce de Windows Vista et de ses surprenants mécanismes de mouchardage / bridage qui m'a décidé à faire le saut; je ne nous voyais pas passer à ça en 2007 ou 2008 ma compagne et moi. C'était ça ou prendre le maquis, et j'ai horreur du camping.
Ayant à ce moment-là un processeur en 64 bits j'avais tout d'abord installé une version 64 bits d'Ubuntu, mais devant la pléthore d'applications n'existant qu'en 32 bits et n'ayant pas envie de me lancer dans le Chroot, je suis passé à une Ubuntu 32 bits. Au diable le supposé gain de performance ! Depuis nous vivons très heureux lalala.
Aucun regret à ce jour: Ubuntu est stable, les périphériques sont reconnus et il y a même quelques jeux sympas comme OpenArena, Doom3, QuakeWars (qui a dit "bourrin" ?) et plus récemment Regnum Online. Bon, je dois avouer que pour faire tourner les RPG PC, Wine est dur pour quelqu'un comme moi.
Une "console de jeux" en dual boot Ubuntu / windows XP a donc fait son apparition sous la forme de mon ex-ordi qui contient deux disques durs que je branche en alternance, à la main comme dans le temps. Hé oui, même à mon âge je suis resté très joueur.
Il va sans dire que sous Windows la carte réseau a été désactivée afin d'éviter toute mauvaise surprise (pas d'antivirus ni de pare-feu sur une console de jeu !)


Communauté Ubuntu : Il m'arrive de poster dans les forums, plutôt pour aider les débutants étant donné que j'en suis moi-même un éternel. Quand on en vient à des commandes avec './' et 'make' je baisse la tête, je me tais et j'écoute.
Centres d'intérêt : Ça change souvent mais on peut lister les bandes dessinées, tout ce qui tourne autour de l'heroic fantasy (livres, films, jeux…) et une paranoïa informatique florissante; je suis incapable de comprendre le moindre algorithme de chiffrement ou le principe d'une attaque DDOS mais ça me passionne et j'en vois partout (on admire toujours bêtement ce qu'on ne comprends pas…). Et puis d'abord ce n'est pas parce que je vois le mal partout que personne ne m'en veut :o)
Fierté : j'ai passé le cap des 500.000 unités de calcul Boinc! dans le projet Seti@HOME en mai 2010. Depuis mars 2001 que j'attendais ça ! Ça peut sembler peu, mais je n'ai jamais eu de machine de course et encore moins de carte graphique sur-puissante pour accélérer les calculs. Je suis un laborieux, un sans-grade de l'Alliance Francophone.
Conquête du monde : depuis juin 2006 je ne cesse de parcourir les contrées pour évangéliser tous ces windowsiens se complaisant dans leur ignorance béate. Juché sur mon manchot géant de combat, mes muscles puissants soulignés par mon armure magique +3 contre les cochons-garous, je formate à tour de bras les disques durs pour en éradiquer la contamination redmondienne puis y installer Ubuntu sous toutes ses incarnations.
… bon d'accord, en vrai j'ai converti 7 personnes, à savoir 3 membres de ma famille et 4 collègues de bureau; ça vous en bouche un coin, non ? Et j'ai peur de monter à manchot. Mais je ne désespère pas, les convertis sont plutôt contents !



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0