Contenu | Rechercher | Menus

Avconv

Avconv, utilisable en lignes de commande, ou au travers d'une application graphique de lecture et encodage de fichiers vidéos (comme par exemple WinFF), est un fork de FFmpeg dont il est encore très proche.
Vous pouvez également vous reporter à la page lecture et encodage de fichiers vidéos pour découvrir d'autres logiciels du même type ou encore la page FFmpeg qui propose également une liste d'outils qui pourrait être compatible avec avconv.

Installation

Avconv est disponible dans les dépôts officiels en remplacement de FFmpeg. Pour l'utiliser, il suffit d'installer le paquet libav-tools

Connaître Avconv

Ces instructions n'ont rien à voir avec l'encodage, elles servent à savoir ce que contient avconv !

Connaître les conteneurs installés

Il est important de savoir ce que avconv est capable de lire et d'écrire: si vous ne le savez pas, c'est simple, vous ne pouvez rien faire !
Depuis un terminal, saisissez la commande suivante:

avconv -formats

Vous devriez avoir une longue liste de formats (conteneurs) que reconnaît avconv.
Cette liste est organisée de manière simple la première colonne indique si vous pourrez lire (D) ou écrire (E) le format en question indiqué en deuxième colonne.
Par exemple

DE matroska        Matroska file format

Veut simplement dire que vous pourrez à la fois lire et écrire les fichiers .mkv avec avconv

Connaître les codecs installés

Comme pour les conteneurs, vous pouvez avoir la liste des codecs disponibles par la commande:

avconv -codecs

Vous aurez une liste avec là aussi les fameux D et E. Mais aussi des V, A ou S qui vous permettent de savoir si un codec concerne la vidéo, le son ou les sous-titres.

Vous pouvez voir les codecs étranges comme lib<format>.
Ce sont des codecs externes pour avconv.

Vous trouverez par exemple vorbis et libvorbis. Le codec est le même, il s'agit juste de deux encodeurs différents.
Si la qualité est importante pour vous, préférez les lib<format> aux <format> eux-mêmes.

Par exemple préférez libvorbis à vorbis, libfaac à aac, car la qualité s'en ressentira…

Obtenir les caractéristiques d'une vidéo

Pour obtenir les caractéristiques d'une vidéo il suffit d’exécuter cette commande:

avconv -i maVidéo.mp4

Utilisation

Avconv étant basé sur FFmpeg ses options en sont très proches voire identiques. Pour plus d'informations, reportez-vous à la page FFmpeg

Conversion vidéo en mpeg4

Le but premier de cet exemple est d'effectuer une rotation de la vidéo (cas d'une vidéo prise à l'envers sur un smartphone) tout en gardant une qualité d'encodage équivalente. Il s'agit ici de convertir un fichier MPEG-4 (issu d'un Samsung Galaxy S2) dont la vidéo est au format mp4 et le son en aac. Mais cet exemple convient au ré-encodage d'une vidéo dans un autre format audio, vidéo, conteneur.
Dans cet exemple, il sera fait deux passes dont le principe est expliqué ici

  • 1ère passe:
    avconv -i vidéoEnEntrée.mp4 -threads 8 -s 1920x1080 -vcodec mpeg4 -acodec libvo_aacenc -b 20000k -pass 1 -r 30 -y -vf "vflip" vidéoEnSortie.mp4
  • 2ème passe:
    avconv -i vidéoEnEntrée.mp4 -threads 8 -s 1920x1080 -vcodec mpeg4 -acodec libvo_aacenc -b 20000k -pass 2 -r 30 -y -vf "vflip" vidéoEnSortie.mp4

Avec comme paramètres :

  • -i vidéoEnEntrée.mp4 : la vidéo d'entrée à convertir
  • tous les paramètres après "-i vidéoEnEntrée.mp4" concernent la vidéo de sortie, à savoir:
    • -threads 8 : accélère le traitement en multipliant les threads. 8 est un bon paramètre pour un quadri-coeur multithread (4 coeurs * 2 threads = 8).

-threads auto : pour ne pas se poser de question sur la capacité de votre machine

  • -s 1920x1080 : la taille de la vidéo (<largeur>x<hauteur>). Les résolutions courantes : 1920x1080 (full HD ou 1080p, 1280x720 (HD ou 720p) , 960*540 (demi HD 1080p /2).

Si c'est pour convertir une vidéo pour qu'elle puisse être compatible avec votre tablette, vérifiez à la fois la résolution supportée, et que l'image n'est pas déformée lors de la conversion. Si vous ne savez pas reconnaître une image déformée entre 16:9 et 4:3, visualisez un cercle à l'écran … s'il devient une ellipse ou un oval, ce n'est pas que le match de foot s'est transformé en rugby, mais bien un problème de ratio.

  • -vcodec mpeg4 : le codec vidéo. Pour recopier la vidéo : -c:v copy Vous pouvez utiliser le codec libre libx264 mais il faut l'installer : libavcodec-extra-53 pour les versions antérieures à Trusty (14.04) ou libavcodec-extra-54 à partir de Trusty (14.04)

Si le fichier de sortie est en extension .mp4 il n'est pas nécessaire de spécifier ce paramètre.

  • -acodec libvo_aacenc : le codec audio. Pour du mp3: "-acodec mp3" et pour recopier la bande son: "-c:a copy". Pour ne pas recopier la bande son : "-an (à coté du "-y")

L'intérêt de ne pas recopier la bande son est de faire une première passe qui se concentrera sur la video. Bien sûr on tiendra compte de la bande son lors de la deuxième passe.

  • -b 20000k le bit rate ⇒ maintien à peu près la taille initiale de la vidéo de sortie pour de la HD (sinon entre 1500 kb et 20000kb)

On pourrait parler pendant des heures du bitrate, mais ce paramètre peut être omis si on s'impose plutôt une qualité de sortie. Disons que le calcul est simple : si vous imposez un bitrate dans la pass 2, ou si vous ne faites qu'une passe, par exemple avec -b 20000kb/s vous demandez à générer un fichier de 20000 kilobits par seconde, soit 20000/8 = 2500 ko/s, et donc 2,5 Mo/s (notez le changement d'unité bits/8=octets). Avec un film de 90 minutes (5400 secondes), on impose donc une taille de 90*60*2,5 = 13500 Mo (soient environ 13 Go). C'est trop pour moi. Des films de cette durée sont très bien encodés pour une taille moindre. Le pire, c'est que le bitrate que l'on indique par -b devient un niveau moyen pour toute la vidéo, mais ne profite pas de la lenteur de scènes à faible taux, parce que les scènes rapides sont forcément limitées par leur taux initial, et le nombre de FPS. En clair : si vous souhaitez imposez la taille du fichier de sortie, indiquez le bitrate ; si vous voulez la meilleure qualité, utilisez 2 passes sans indiquer de bitrate, et avec un -qscale=1

.

  • -pass 1 la première passe qui va créer un fichier de log (il faudra donc un -pass 2). La réalisation en deux pass améliore la qualité de l'encodage.

La première passe permet de stocker dans la log (locale au répertoire) les infos du bitrate effectif selon les scènes de la vidéo source. Lors de la deuxième passe, les scènes lentes seront traitées avec un faible bitrate (qualité inférieure) et les scènes d'action par un bitrate élevé (donc meilleure qualité). Le but est d'obtenir un bitrate variable dans le fichier de sortie sans trop augmenter sa taille. En effet, si on impose le bitrate, il n'y a plus de variation entre les scènes, et donc trop grosse consommation inutile sur les scènes lentes

  • -r 30 : le frame rate ( fps ou nombre d'image par secondes souvent entre 24 et 30). Sans ce paramètre apparaît un problème de "timebase dénominator" avec les vidéos du galaxy s2 (et pas seulement !) mais pas avec les vidéos converties.
  • -y : écrase les fichiers de sortie sans confirmation

Remarques
Par défaut le format du container est défini par l'extension du nom de fichier (pour vidéoEnSortie.mp4 le container est mp4).
La modification de la résolution peux entraîner un décalage entre l'image et le son. Il faut donc visualiser la vidéo au milieu de la piste pour vérifier qu'il n'y a pas de décalage.
Pour encoder une vidéo mp4 en haute qualité mettre les paramètres suivants:

-mbd rd -flags +mv4+aic -trellis 2 -cmp 2 -subcmp 2 -g 300

a coté de "-pass 1"

Ces paramètres sont suggérés par Libav, le site officiel du projet avconv, et ont très bien marché pour moi.

D'autres paramètres à essayer :

  -bf 2’, ’-flags qprd’, ’-flags mv0’, ’-flags skiprd

FIXME définir les différents paramètres

Rotation d'une vidéo

  • rotation à 180°(flip) : -vf "vflip"
  • rotation 90° : -vf "transpose=1"
  • rotation -90° : -vf "transpose=2"

Mon script et mes paramètres complets

Pour une conversion de vidéos .WMV (Windows Live Movie Maker), voire .AVI (depuis Fraps), j'ai testé plusieurs paramètres en respectant les suggestions de Libav, et je suis très heureux du résultat. Objectif : avoir des vidéos MP4 au format de ma tablette Xoom sous Android an 1080x720, de la meilleure qualité possible malgré la conversion et sans augmenter la taille par rapport au .wmv.

  • en 2 passes (pour les raisons expliquées plus haut)
  • sans tenir compte de la bande son dans la première passe : -an
  • en imposant la meilleure qualité, donc en laissant avconv trouver le meilleur bitrate : -qscale 1
  • la première passe envoie le fichier de sortie dans les limbes, et se concentre sur la création des infos dans la log : -f rawvideo /dev/null
  • en respectant les recommandations pour mp4 : -mbd rd -flags +mv4+aic -trellis 2 -cmp 2 -subcmp 2 -g 300
  • pour la résolution compatible Xoom, et parce que j'avais vérifié le ratio de mes videos en input : -s 1280 x 720
  • le script tourne localement à un répertoire, et me crée un .mp4 pour chaque .wmv en entrée
  • au final, qualité quasiment respectée, taille du mp4 légèrement inférieure à l'entrée : -qscale 1
ls -1 |grep wmv | awk -F. '{print $1}' | while read entree
 do
   avconv -y -i ${entree}.wmv -s 1280x720  -threads auto -vcodec mpeg4 -an -qscale 1 -mbd rd -flags +mv4+aic -trellis 2 -cmp 2 -subcmp 2 -g 300 -pass 1 -f rawvideo /dev/null
   avconv -y -i ${entree}.wmv -s 1280x720 -threads auto -vcodec mpeg4 -qscale 1 -mbd rd -flags +mv4+aic -trellis 2 -cmp 2 -subcmp 2 -g 300 -pass 2 ${entree}.mp4
 done

Vous noterez que la deuxième passe a lieu dans la foulée de la première dans le script, ce qui garantit que la log n'est pas perturbée par une succession de premières passes de fichiers différents. Par ailleurs, la deuxième passe reprend quasiment les mêmes paramètres que la première, mais en omettant celui qui coupait la bande son. Je n'ai pas spécifié de codec son en sortie, mais ça marche bien.

Conversion audio (de flac vers mp3)

avconv -i maChanson.flac -threads 8  -c:a libmp3lame  -ab 320k -y maChanson.mp3

Avec comme paramètres :
* -threads 8 : accélère le traitement en multipliant les threads. 8 est un bon paramètre pour un quadri-coeur multithread (4 coeurs * 2 threads = 8).
* -ab 320k encodage en mp3 320Kbs
* -y : écrase les fichiers de sortie sans confirmation

Le format mp3 est protégé. Pour pouvoir l'utiliser avec avconv, il faut installer le paquet : ubuntu-restricted-extras

Couper une vidéo

AVCONV peut être utilisé pour découper une vidéo.

  • -ss indique le début de la séquence à extraire (peut aussi être indiqué en HH:MM:SS)
  • -t indique la durée (peut aussi être indiqué en HH:MM:SS)
  • -vcodec copy -acodec copy indiquent que l'on conserve les mêmes codec vidéo et audio

exemples :

  • avconv -ss 0 -i source.m4v -t 100 -vcodec copy -acodec copy part1.m4v
  • avconv -ss 100 -i source.m4v -t 100 -vcodec copy -acodec copy part2.m4v
  • avconv -ss 200 -i source.m4v -t 100 -vcodec copy -acodec copy part3.m4v
  • avconv -ss 300 -i source.m4v -t 100 -vcodec copy -acodec copy part4.m4v

Voir aussi


Contributeurs: ratm54, kerkael (pour les détails supplémentaires)



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0