Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
fdisk [Le 07/04/2009, 22:25]
Id2ndR commande blkid
fdisk [Le 24/02/2020, 14:37] (Version actuelle)
92.93.89.43
Ligne 1: Ligne 1:
-{{tag>BROUILLON ​système}}+{{tag> système ​partitions BROUILLON}}
 ====== FDISK ====== ====== FDISK ======
  
-> fdisk est un outil de base pour réaliser des opération ​sur les tables de partitions des disques durs. Nous aborderons ici l'​utilisation de cet outil ainsi que les outils alternatifs tels que gnu-fdisk, cfdisk, et sfdisk.+[[wpfr>fdisk]] est un outil de base pour réaliser des opérations ​sur les tables de partitions des disques durs.
  
 ===== Pré-requis ===== ===== Pré-requis =====
  
-fdisk est un outil de bas niveau qui nécessite l'​utilisation de la ligne de commande et les droits administrateur.+fdisk est un outil de bas niveau qui nécessite l'​utilisation de la [[commande_shell|ligne de commande]] et les [[:sudo|droits administrateur]]
  
 ===== Installation ===== ===== Installation =====
-fdisk est présent par défaut dans les distributions GNU/Linux 
  
 +fdisk est présent par défaut dans les distributions GNU/Linux.
 +<​code>​
 +[root@localhost /]# umount /dev/hda5
  
 +[root@localhost /]# tune2fs -O ^has_journal /dev/hda5
 +
 +[root@localhost /]# fsck /dev/hda5
 +
 +[root@localhost /]# mount -t ext2 /dev/hda5 /usr/local
 +</​code>​
 ===== Utilisation ===== ===== Utilisation =====
  
Ligne 17: Ligne 25:
 Voyons la syntaxe des différentes opérations : Voyons la syntaxe des différentes opérations :
  
-  * Lister les partitions ​:+==== Lister les partitions ​====
  
 <​code>​ <​code>​
-fdisk -l+sudo fdisk -l
 </​code>​ </​code>​
- +<​note ​tips> 
-<​note ​tip>On préfèrera la commande <​code>​blkid<​/code> si on veut aussi avoir les noms des partitions ​(labels).</​note>​ +[[http://​manpages.ubuntu.com/​manpages/​lucid/​en/​man8/​blkid.8.html|blkid]] est un outil en ligne de commande permettant d'​[[:​uuid_et_label#​en_ligne_de_commande|obtenir ​des informations]] dont les attributs de vos [[:partitions]]. 
 +</​note>​
 nous donnera un résultat de ce type : nous donnera un résultat de ce type :
  
 <​code>​ <​code>​
-Disk /dev/sda: 159 GB, 159998146560 ​bytes+Disk /dev/sda: 159 GB, 159998146000 ​bytes
 255 heads, 63 sectors/​track,​ 19452 cylinders 255 heads, 63 sectors/​track,​ 19452 cylinders
 Units = cylinders of 16065 * 512 = 8225280 bytes Units = cylinders of 16065 * 512 = 8225280 bytes
Ligne 41: Ligne 49:
 </​code>​ </​code>​
  
 +==== Modifier les partitions ====
 +<note warning>
 +Les commandes suivantes doivent être utilisées avec précautions. Elles peuvent entrainer des pertes de données si elle ne sont pas correctement utilisées.
 +</​note>​
 +
 +<note tip>les options suivantes sont accessible après un : <​code>​sudo fdisk /​dev/​sda</​code>​ (pour toutes opération sur le disque sda) </​note>​
 +
 +=== Informations sur le disque selectionné ===
 +On utilise la commande **p**
 +<​code>​
 +Commande (m pour l'​aide):​ p
 +Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
 +Sector size (logical/​physical):​ 512 bytes / 4096 bytes
 +I/O size (minimum/​optimal):​ 4096 bytes / 4096 bytes
 +Disklabel type: dos
 +Disk identifier: 0x3815f042
 +
 +Device ​    Boot Start        End    Sectors ​ Size Id Type
 +/​dev/​sda1 ​       2048 3907028991 3907026944 ​ 1,8T 83 Linux
 +</​code>​
 +
 +=== Créer une partition ===
 +On utilise la commande **n**. Fdisk demande ensuite le type de [[:​partitions]],​ puis la taille voulu.
 +<​code>​
 +Command (m for help): n
 +Partition type
 +   ​p ​  ​primary (0 primary, 0 extended, 4 free)
 +   ​e ​  ​extended (container for logical partitions)
 +Select (default p):
 +
 +Using default response p.
 +Partition number (1-4, default 1):
 +First sector (2048-1953525167,​ default 2048):
 +Last sector, +sectors or +size{K,​M,​G,​T,​P} (2048-1953525167,​ default 1953525167):​
 +
 +Created a new partition 1 of type '​Linux'​ and of size 931,5 GiB.
 +</​code>​
 +
 +<note tips>
 +Ensuite, il est souvent nécessaire de formater la partition. (ATTENTION SUPPRIME TOUTES LES DONNEES SUR LA PARTITION !)
 +Par exemple pour obtenir une partition ext4 :
 +<​code>​
 +sudo mkfs -t ext4 /dev/sdXX
 +</​code>​
 +En remplaçant XX par la lettre et le chiffre qui désigne la partition.
 +</​note>​
 +
 +=== Supprimer une partition ===
 +On utilise la commande **d**. Fdisk demande quel partition il doit supprimer (sauf si qu'une seule partition est présente).
 +<​code>​
 +Command (m for help): d
 +Partition number (1-4, default 4):
 +</​code>​
 +
 +=== Modifier le type d'une partition ===
 +Le type d'une partition facilite l'​identification correcte de celle-ci par le système.
 +
 +L'​option **L** de fdisk permet de voir l'​ensemble des types de partitions connus par l'​outil. Actuellement:​
 +<​code>​ 0  Vide            24  NEC DOS         ​81 ​ Minix / Linux a bf  Solaris ​       ​
 + ​1 ​ FAT12           ​39 ​ Plan 9          82  Linux swap / So c1  DRDOS/sec (FAT-
 + ​2 ​ XENIX root      3c  PartitionMagic ​ 83  Linux           ​c4 ​ DRDOS/sec (FAT-
 + ​3 ​ XENIX usr       ​40 ​ Venix 80286     ​84 ​ OS/2 cachée di  c6  DRDOS/sec (FAT-
 + ​4 ​ FAT16 <​32M ​     41  PPC PReP Boot   ​85 ​ Linux étendue ​  ​c7 ​ Syrinx ​        
 + ​5 ​ Etendue ​        ​42 ​ SFS             ​86 ​ NTFS volume set da  Non-FS data    ​
 + ​6 ​ FAT16           ​4d ​ QNX4.x ​         87  NTFS volume set db  CP/M / CTOS / .
 + ​7 ​ HPFS/​NTFS ​      ​4e ​ QNX4.x 2nd part 88  Linux plaintext de  Dell Utility ​  
 + ​8 ​ AIX             ​4f ​ QNX4.x 3rd part 8e  Linux LVM       ​df ​ BootIt ​        
 + ​9 ​ AIX amorçable ​  ​50 ​ OnTrack DM      93  Amoeba ​         e1  DOS access ​    
 + ​a ​ OS/2 Boot Manag 51  OnTrack DM6 Aux 94  Amoeba BBT      e3  DOS R/O        ​
 + ​b ​ W95 FAT32       ​52 ​ CP/M            9f  BSD/​OS ​         e4  SpeedStor ​     ​
 + ​c ​ W95 FAT32 (LBA) 53  OnTrack DM6 Aux a0  IBM Thinkpad hi eb  BeOS fs        ​
 + ​e ​ W95 FAT16 (LBA) 54  OnTrackDM6 ​     a5  FreeBSD ​        ​ee ​ GPT            ​
 + ​f ​ W95 Etendue (LB 55  EZ-Drive ​       a6  OpenBSD ​        ​ef ​ EFI (FAT-12/16/
 +10  OPUS            56  Golden Bow      a7  NeXTSTEP ​       f0  Linux/​PA-RISC b
 +11  Cachée FAT12    5c  Priam Edisk     ​a8 ​ UFS Darwin ​     f1  SpeedStor ​     ​
 +12  Compaq diagnost 61  SpeedStor ​      ​a9 ​ NetBSD ​         f4  SpeedStor ​     ​
 +14  Cachée FAT16 <  63  GNU HURD or Sys ab  Amorce Darwin ​  ​f2 ​ DOS secondaire ​
 +16  Cachée FAT16    64  Novell Netware ​ af  HFS / HFS+      fb  VMware VMFS    ​
 +17  Cachée HPFS/​NT ​ 65  Novell Netware ​ b7  BSDI fs         ​fc ​ VMware VMKCORE ​
 +18  AST SmartSleep ​ 70  DiskSecure Mult b8  BSDI swap       ​fd ​ Linux raid auto
 +1b  Cachée W95 FAT  75  PC/IX           ​bb ​ Boot Wizard hid fe  LANstep ​       ​
 +1c  Cachée W95 FAT  80  Minix ancienne ​ be  Amorce Solaris ​ ff  BBT            ​
 +1e  Cachée W95 FAT</​code>​
 +L'​option **t** permet de changer le type d'une partition. L'​utilitaire demande de choisir la partition, s'il y en a plusieurs, et ensuite de donner le code repris dans la liste ci-dessus.
 +
 +Exemple, on change le type d'une partition Linux (83) en Linux LVM (8e)
 +<​code>​Commande (m pour l'​aide):​ p
 +...
 +Périphérique Amorce ​ Début ​       Fin      Blocs     ​Id ​ Système
 +/​dev/​sdb1 ​              ​1 ​       1022     ​7762059 ​   83  Linux
 +
 +Commande (m pour l'​aide):​ t
 +Partition sélectionnée 1
 +Code Hexa (taper L pour lister les codes): 8e
 +Type système de partition modifié de 1 à 8e (Linux LVM)
 +
 +Commande (m pour l'​aide):​ p
 +...
 +Périphérique Amorce ​ Début ​       Fin      Blocs     ​Id ​ Système
 +/​dev/​sdb1 ​              ​1 ​       1022     ​7762059 ​   8e  Linux LVM
 +
 +Commande (m pour l'​aide):​ w
 +La table de partitions a été altérée!</​code>​
 +=== Réparer l'​ordre des numéros de partitions ===
 +Il se peut qu'en faisant certaines manipulations sur les partitions, que l'​ordre des numéros s'en retrouve perturbé, dans ce cas, il faut utiliser "​fdisk"​ en mode expert en tapant "​x"​ dans le prompt "​fdisk",​ puis "​f"​ pour "​fixer"​ l'​ordre des numéros de partitions :
 +<​code>​
 +$ sudo fdisk /dev/sdb
 +[sudo] password for seb:
 +GNU Fdisk 1.0
 +Copyright (C) 1998 - 2006 Free Software Foundation, Inc.
 +This program is free software, covered by the GNU General Public License.
 +
 +This program is distributed in the hope that it will be useful, but WITHOUT ANY
 +WARRANTY; without even the implied warranty of MERCHANTABILITY or FITNESS FOR A
 +PARTICULAR PURPOSE. ​ See the GNU General Public License for more details.
 +
 +Using /dev/sdb
 +Command (m for help): x                                                   
 +Expert command (m for help): m                                           
 +   ​v ​  move a partition
 +   ​c ​  ​rescue a lost partition
 +   ​z ​  ​resize a partition and its file system
 +   ​h ​  check the consistency of a partition
 +   ​o ​  copy the partition over another partition
 +   ​k ​  ​creates a filesystem on a partition
 +    f   fix partition order
 +   ​g ​  ​create an IRIX (SGI) partition table
 +   ​p ​  print the partition table
 +   ​q ​  quit without saving changes
 +   ​r ​  ​return to the main menu
 +   ​w ​  write table to disk and exit
 +Expert command (m for help): f
 +</​code>​
 +
 +
 +=== Sauvegarder les changements ===
 +Utiliser la commande **w**
 +<​code>​
 +Command (m for help): w
 +The partition table has been altered.
 +Calling ioctl() to re-read partition table.
 +Syncing disks.
 +</​code>​
 +Pour informer le noyau du changement sur la table de partitions, faire un :
 +<​code>​$ sudo partprobe</​code>​
  
 +<note tips>
 +Pour ne pas sauvegarder les changements,​ utiliser la commande **q**
 +</​note>​
  
 +===== Voir aussi =====
 +[[http://​debian-facile.org/​doc:​systeme:​fdisk|Documentation complémentaire fdisk]] sur wiki.debian-facile.org.
  • fdisk.1239135949.txt.gz
  • Dernière modification: Le 18/04/2011, 14:38
  • (modification externe)