Contenu | Rechercher | Menus

Comment installer Ubuntu (xubuntu) sur un iBook G3 "Palourde"

clamshell_ibook_g3.jpg

Cette page a pour vocation d'être un pas-à-pas en vue de l'installation d'Ubuntu (plus précisément de Xubuntu) sur un iBook G3 de première génération également appelé "Palourde" en raison de son design particulier.

Au programme :

  • Un rappel des configurations existantes ;
  • Les différentes possibilités d'installation : en cohabitation avec Mac OS X (voire Mac OS 9) ou pas ;
  • Les astuces pour avoir un iBook fonctionnel.

N'hésitez pas à jeter un oeil à la page racine consacrée à l'installation sur mac, si vous avez besoin de renseignements.

Les différentes versions de palourde

L'iBook 'Palourde' voit le jour en septembre 1999. Il s'agit sans doute de l'ordinateur le plus attendu de la gamme d'Apple. Il s'adressait alors au même public que l'iMac dont on peut dire qu'il était la version portable. Lui aussi fourni exclusivement avec un connecteur USB (1.1), avec un modem interne (56k v90) et d'un port réseau (ethernet 10/100Base-T), il était prêt à accueillir la carte wifi d'Apple (Airport). Fourni avec un Processeur PowerPC G3, cadencé à 300MHz (puis 366 et 466 MHz) et avec 32 Mo de RAM (puis 64 Mo), son disque dur était d'une capacité de 3,2 Go (puis 6 et 10 Go). Son habillage était de couleur différente (vert, orange, turquoise, bleu, graphite). Il a connu deux déclinaison, tout d'abord une seconde édition en février 2000, puis en une version DV (incluant un port FireWire 400 et un lecteur DVD) en septembre 2000. Il disparaîtra de la gamme d'Apple en mai 2001, remplacé par un modèle plus fin, léger et performant et surtout, équipé de 2 ports USB (un seul étant assez compliqué à gérer pour le premier modèle).

Selon sa déclinaison, L'iBook pouvait utiliser Mac OS 8.6 ou Mac OS 9 au minimum, et la dernière version qu'il soit capable de faire tourner est Mac OS X Tiger (10.4.11).

Il ne lui reste plus aujourd'hui que le monde libre pour lui offrir un choix de système à la fois à jour des nouveautés et pas trop lourd pour bien tourner.

Pour identifier le vôtre, des moyens simples sont à votre disposition :

  • tout d'abord l'existence ou non d'un port FireWire 400 indique qu'il s'agit de la version DV ;
  • la transparence de la coque : si l'on devine bien ce qu'il y a dedans, c'est la première version, la SE étant moins translucide ;
  • évidement, le mieux reste encore de se rendre dans le menu Pomme de Mac OS et de choisir "A propos de…" pour découvrir des informations suffisantes à l'identification du modèle.

Les différentes possibilités d'installation

Quel que soit l'iBook palourde que vous ayez, il vous faudra choisir la "version" d'Ubuntu que vous souhaitez installer :

  • Ubuntu avec l'environnement Gnome ;
  • Kubuntu avec KDE ;
  • Xubuntu avec Xfce (plus 'léger' que les deux précédents, c'est lui qui servira d'exemple pour l'installation, cf. : ci-dessous).

Une fois votre choix arrêté, il vous reste à décider de garder ou non Mac OS (9 ou X, voire même les deux) sur votre palourde. Ce choix se fera sûrement en fonction de la taille de votre disque dur (difficile d'imaginer un triple-boot sur un disque dur de 3,2 Go). La procédure qui suit donne les indications pour installer un dual-boot entre Mac OS X (10.4) et Xubuntu, mais, par extension, il est possible d'imaginer plusieurs configuration, surtout si le disque dur a été remplacé par un modèle de plus grande capacité.

Quelle que soit votre choix, Yaboot (le boot-loader des PowerPC NewWorld) vous laissera la possibilité de choisir le Système que vous souhaitez au démarrage.

L'installation de Xubuntu sur palourde

La version 7.10 n'étant plus maintenue, la page de téléchargement de l'ISO se trouve ici. Il est également possible de se tourner vers la dernière version parue. Si elle porte la mention LTS, elle bénéficiera d'un maintien plus long dans le temps (selon l'activité de la communauté).

Ayant rencontré des soucis avec les versions LiveCD de Xubuntu et les versions Alternate de Hardy et de Intrepid, FIXME l'installation qui suit vous fera passer par Gutsy (7.10) avant de migrer vers Hardy via le gestionnaire de mise-à-jour.

Cette installation est valable pour tous les G3 (G4 et G5 FIXME) qui utilisent une version 'Alternate' du CD d'Ubuntu (Xubuntu ou Kubutnu). Quelques détails peuvent varier selon les ordinateurs (options d'affichage, etc.).

En cas de Problème avec le montage CDROM lors de l'install notament sous 8.10

Il est possible qu'au début de l'installation le système se bloque sur la procédure de montage du CD-ROM. Dans ce cas, il suffit de taper : contrôle-commande(ou pomme si vous préférez)-F2. Puis, entrer les commandes :

modprope ide-core
modprobe ide-scsi

Cela permet au système de lancer les modules nécessaires au lecteur CD-ROM (voir ce post sur le forum).

Sous 9.04

L'installation peut se faire sans problème depuis le Live CD. Attention cependant lors du partitionnement manuel à ne pas oublier la partition 'bootstrap' (voir plus bas).

Télécharger et graver Xubuntu Gutsy pour PPC

La version 7.10 n'étant plus maintenue, la page de téléchargement de l'ISO se trouve ici. Il est également possible de se tourner vers la dernière version parue. Si elle porte la mention LTS, elle bénéficiera d'un maintien plus long dans le temps (selon l'activité de la communauté).

Pour le téléchargement de l'image, venez sur cette page et téléchargez celle qui porte le nom xubuntu-7.10-alternate-powerpc.iso.

Vous pouvez trouver bien d'autres versions d'Ubuntu pour PowerPC, maintenues ou non sur cette page

Préférez le téléchargement par BitTorrent (si vous avez un poste sous Ubuntu, regardez ici), pour libérer des ressources des serveurs de téléchargement d'Ubuntu.

Les fichiers ISO d'Ubuntu étant en libre téléchargement, ne vous inquiétez pas de l'HADOPI !

Pensez à vérifier l'empreinte MD5 avant de la graver.

Une fois le téléchargement effectué, gravez-le en demandant à vérifier la gravure à la fin de cette dernière.

Désactiver la journalisation de Mac OS X

Avant de partitionner le disque dur, il faut désactiver la journalisation de la partition de Mac OS X qui, par défaut, prend tout le disque. Il est possible de vérifier si elle est activée (par défaut lors de l'installation de Mac OS X) en ouvrant l'utilitaire de disque : sur le finder, cliquer sur le menu Aller puis sur Utilitaires et là, lancer l'Utilitaire de disque. Une fois dans l'utilitaire de disque, cliquer sur la partition (pas le disque) sur laquelle est installé Mac OS X et, en bas de la fenêtre, à côté de Format : lire : Mac OS étendu (journalisé).

Pour désactiver la journalisation : lancer le Terminal (AllerUtilitairesTerminal)

  1. lancez le Terminal (AllerUtilitairesTerminal)
  2. tapez :
    diskutil list
  3. repérez la partition contenant Mac OSX (dans l'exemple : disk0s3) et tapez :
    diskutil disableJournal disk0s3

Quand le terminal rend la main, on peut vérifier dans Utilitaire de disque (AllerUtilitairesUtilitaire de disque) que la partition n'est plus journalisée : cliquer sur la partition (pas le disque) sur laquelle est installé Mac OSX et, en bas de la fenêtre, à côté de Format : pour y lire : Mac OS étendu (tout court).

Partitionnement du disque dur

Assurez-vous d'avoir relié votre portable au secteur et d'avoir branché un câble réseau afin qu'il puisse accéder à Internet. Insérer le CD de Xubuntu 7.10 PPC (Alternate) dans le lecteur puis redémarrer votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée afin que l'ordinateur démarre dessus.

Si l'ordinateur ne démarre pas sur le CD, il faut le redémarrer et appuyer sur 'Alt'. Laissez-le travailler jusqu'à ce qu'il vous rende la main. Il est possible ensuite de cliquer sur l'icône du CD de Linux puis d'appuyer sur Entrée afin de lancer le démarrage sur le disque.

  • Une fois arrivé au message
    Welcome to Xubuntu 7.10 (Gutsy Gibbon)!
    boot: 

    tapez :

    install

    puis Entrée

  • Le système d'installation se lance et une fenêtre grise sur fond bleu s'affiche.

Inutile de bouger la souris, elle n'est pas encore utilisable, tout se fait au clavier

  • La première information qui vous est demandée est : Choose a language Avec les flèches haut/bas, sélectionnez français et validez avec Entrée.
  • Vient ensuite l'emplacement géographique : avec les flèches haut/bas, sélectionnez France et validez avec Entrée.
  • Pour le clavier, il est proposé une détection automatique : préférez la sélection manuelle : France et France - Macintosh.
  • Il faut définir un Nom de machine pour l'utilisation en réseau (même s'il n'y a qu'un ordinateur en réseau). Saisissez le nom que souhaitez donner à votre machine (en évitant les caractères accentués, spéciaux et les espaces), puis appuyez sur Entrée.

Dans l'exemple qui suit, la partition de Mac OS X sera conservée mais redimensionnée, et trois partitions seront créées :

  • Bootstrap : pour Yaboot ;
  • Racine nécessaire au système ;
  • Swap.

Vous pouvez, si vous le désirez créer également une partition Home dans laquelle se trouveront toutes vos données personnelles et tous les paramétrages de vos applications FIXME

Redimensionner la partition Mac OS X

Avant de vous lancer dans les réglages du partitionnement, appuyer sur Tab (l'alinéa) pour sélectionner Revenir en arrière et valider avec Entrée.

Dans la liste qui s'affiche, appuyer sur la flèche bas afin de sélectionner Exécuter un shell (ligne de commande) et validez avec Entrée.

Sans s'occuper du message d'alerte qui s'affiche, validez avec Entrée pour continuer.

  • Quand le système rend la main, tapez :
    parted

    et validez avec Entrée,

  • Tapez :
    print

    et validez avec Entrée.

Pour l'exemple, la partition 3 débute (start) à 134MB et se termine (end) à 10.1GB soit une taille (size) de 10GB avec un format de fichier (file system) hfs+… Et nous choisirons de garder 6,6 Go pour Mac OS X, 2,5 Go pour Xubuntu et 320 Mo pour la swap

la swap doit en général être au minimum égale à la quantité de Ram et au maximum égale au double de la Ram ou en règle générale : entre 256 Mo et 2 Go

  • Tapez :
    resize 3 134MB 6.7GB

    (dans ce cas, on lui demande de redimensionner la partition 3 qui débute à 134MB et pour une taille de 6.7GB environ) et validez avec Entrée,

  • Pour quitter parted, tapez :
    quit

    et validez avec Entrée,

  • Pour sortir du shell, tapez :
    exit

    et validez avec Entrée.

De retour aux réglages de partitionnement, avec les flèches haut/bas, sélectionnez le partitionnement manuel : Modifier manuellement la table de partitions et validez avec Entrée.

Créer la partition Bootstrap
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez l'espace libre qui suit votre partition contenant Mac OS X et qui correspond à l'espace libéré précédemment et valider avec Entrée ;
  • Appuyez sur Entrée pour créer une nouvelle partition ;
  • Fixez une taille de 1 MB puis Entrée pour valider ;
  • Pressez à nouveau Entrée pour placer cette nouvelle partition au début de l'espace libre.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Nom, puis Entrée.
  • Donnez à cette nouvelle partition le nom Bootstrap, puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Utiliser comme et appuyer sur Entrée.
  • Toujours avec les flèches haut/bas, sélectionnez Partition de démarrage NewWorld puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Fin du paramétrage de cette partition et valider en pressant Entrée.
Créer la partition swap
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez l'espace libre et valider avec Entrée ;
  • Appuyez sur Entrée pour créer une nouvelle partition ;
  • Fixez une taille de 320 MB puis Entrée pour valider ;
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionner Fin puis Entrée pour placer cette nouvelle partition à la fin de l'espace libre.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Utiliser comme et appuyer sur Entrée.
  • Toujours avec les flèches haut/bas, sélectionnez espace d'échange (« swap ») puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Fin du paramétrage de cette partition et valider en pressant Entrée.
Créer la partition Racine
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez l'espace libre et valider avec Entrée ;
  • Appuyez sur Entrée pour créer une nouvelle partition ;
  • Laisser la taille proposée et Entrée pour valider ;
  • Pressez à nouveau Entrée pour placer cette nouvelle partition au début de l'espace libre.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Nom, puis Entrée.
  • Donnez à cette nouvelle partition le nom Racine, puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Utiliser comme et appuyer sur Entrée.
  • Toujours avec les flèches haut/bas, sélectionnez / - système de fichier racine puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Fin du paramétrage de cette partition et valider en pressant Entrée.
Fin du partitionnement et installation

De retour au récapitulatif des partitions, il est encore possible de faire des modifications avant d'appliquer les changements. C'est aussi le moment de vérifier que toutes les partitions apparaissent comme désiré (ordre, taille, type, nom, point de montage).

  • Quand tout est bon, avec les flèches haut/bas, sélectionnez Terminer le partitionnement et appliquer les changements et validez en pressant Entrée.
  • Une boîte de dialogue s'ouvre pour informer du formatage de certaines partition, avec les flèches haut/bas, sélectionnez <Oui> puis Entrée.
  • L'installation vous demandera ensuite de configurer l'horloge (dans le doute, choisissez <Non>).
  • Vient ensuite le moment d'entrer votre identité : Nom complet, Identifiant (nom plus court), mot de passe (puis confirmation du mot de passe).
  • L'installation se lance. Elle peut prendre un certain temps. Avant de se finir, l'installeur vous propose de télécharger les paquets de langue nécessaire au fonctionnement, sélectionner <Oui> puis Entrée.
  • A la fin de l'installation, le CD va s'éjecter. Enlever le disque du lecteur et appuyez une dernière fois sur Entrée. L'ordinateur redémarrera.

Réactivation de la journalisation sur la partition de Mac OS X

Au démarrage, la partition bootstrap fera son office : pour lancer Mac OS X, tapez X ; pour lancer linux (xubuntu), tapez L ou pour démarrer sur un éventuel CD, taper C.

par défaut, au bout de quelques secondes, Xubuntu démarrera

Avant d'aller plus loin, lancer Mac OS X afin de réactiver la journalisation de sa partition.

  • Une fois sous OS X, cliquez sur le menu AllerUtilitairesTerminal et, là, tapez :
    diskutil list
  • Là, repérer la partition contenant Mac OSX (dans mon cas : disk0s3) et tapez :
    diskutil enableJournal disk0s3

Quand le terminal vous rend la main, allez vérifier dans Utilitaire de disque (AllerUtilitairesUtilitaire de disque) que la partition est à nouveau journalisée. Cliquez sur la partition (pas le disque) sur laquelle est installé Mac OSX et, en bas de la fenêtre, à côté de Format : pour y lire Mac OS étendu (journalisé). Vous pouvez retourner sous Xubuntu

Régler le bug "Initramfs"

Redémarrez sous Xubuntu. Votre ordinateur peut mouliner quelques minutes avant d'afficher ce message d'erreur :

BusyBox v1.1.3 (Debian 1:1.1.3-5ubuntu7) Built-in shell (ash)
Enter 'help' for a list of built-in commands.

(initramfs) _

Quand l'ordinateur laisse la main, tapez :

 modprobe ide_cd
modprobe isofs
modprobe piix
modprobe ide_core
exit

(dans l'exemple, la fonction modprobe piix ne donne rien, mais après avoir validé suite à exit Xubuntu se lance correctement.)

Ce bug se reproduira à chaque démarrage sous Gutsy (pas sous Hardy). Si vous ne voulez pas avoir à re-taper ces lignes à chaque fois, d'éditer le fichier /etc/initramfs-tools/modules :

sudo mousepad /etc/modules

et d'ajouter à la fin :

modprobe ide_cd
modprobe isofs
modprobe piix
modprobe ide_core

Si vous voulez gagner du temps avec la carte son, profitez-en pour ajouter également :

snd-powermac

Il ne reste plus qu'à sauvegarder et quitter.

Migrer vers Hardy

Une fois à la fenêtre de connexion, cliquez sur Languages afin de sélectionner le français. Choisissez cette langue par défaut pour toutes le sessions, puis entrez votre identifiant et appuyez sur Entrée. Enfin votre mot de passe et validez avec Entrée.

Quand Xubuntu est complètement démarré, quelques soucis restent à régler… Commencez par mettre à jour votre système : une icône avec un message devrait s'afficher (quelques instants après avoir fini le démarrage) en haut à droite, près de l'horloge. Cliquez dessus pour lancer le gestionnaire de mise-à-jour. Une fois la liste de mise-à-jour rafraîchie, cliquez en haut sur la droite à côté de l'information disant que Hardy Heron 8.04 (ou 8.04.1) est disponible pour mettre-à-jour tout le système.

La mise-à-jour va durer un certain temps. Ensuite, redémarrez votre ordinateur, sous Xubuntu. Le précédent bug au démarrage a disparu avec l'arrivée de Hardy.

Régler les dernier détails

Activer la carte son

Au démarrage, pas de son. Lancez le Terminal (ApplicationsAccessoiresTerminal) et tapez :

sudo modprobe snd-powermac
lsmod | grep snd-powermac

Pour que la carte son soit reconnue à chaque démarrage, tapez :

sudo mousepad /etc/modules

Ajoutez à la fin :

snd-powermac

Sauvegardez le fichier et quittez.

Le modem interne

A ma connaissance, il n'existe pas de moyen de faire fonctionner les modems internes Apple à la fin d'une installation d'Ubuntu. Mais il existe des manipulations en lignes de commandes qui peuvent les rendre opérationnels. FIXME

Démarrer automatiquement sur Mac OS X

Vous pouvez forcer le démarrage de votre machine sur Mac OS X plutôt que sur Xubuntu. Tout d'abord, installez (avec Synaptic) gparted puis lancez ce gestionnaire de partition (ApplicationsSystèmeGParted). Il s'agit ensuite de repérer la partition bootstrap : elle se trouve après la martition pour Mac OS (en HFS+) et avant celle de Xubuntu en ext3 et elle est au format HFS. Dans notre exemple, il s'agit de hda2. Lancez le terminal et tapez :

sudo mkdir /mnt/temp
sudo mount /dev/hda2 /mnt/temp

Pour modifier le fichier de boot, tapez ensuite :

sudo mousepad /mnt/temp/ofboot.b

Recherchez l'endroit où est écrit :

until
	drop
	"  "(0d 0a)" .printf bootyaboot 

Et remplacez bootyaboot par bootmacosx. Sauvegardez le fichier, quittez.

Afin de gagner du temps au démarrage de Xubuntu, on peut raccourcir le délai d'attente de Yaboot (qui ne sert plus qu'à lancer GNU/Linux). Pour ce faire, lancez le terminal et tapez :

sudo mousepad /mnt/temp/yaboot.conf

et à la ligne : " timeout=100 " Remplacez 100 par 1.

Gagner un peu de performances

Modifiez les paramètres réseau, le problème vient de votre fichier /etc/hosts, qui sur K/X/Ubuntu 6.10→7.10 (8.04 ? FIXME) est semblable à :

127.0.0.1 localhost
127.0.1.1 le-nom-de-votre-machine
[...]

Si vous voulez que Xfce (ou Gnome, ou KDE) demarre à nouveau "rapide comme l'éclair", il suffit de changer la première de ces lignes. Tapez :

sudo mousepad /etc/hosts

et modifiez pour obtenir :

127.0.0.1 localhost le-nom-de-votre-machine
127.0.1.1 le-nom-de-votre-machine

Mettre en place les dépôts pour PowerPC

Un fois l'installation complètement terminée, pensez à vérifier que vous avez bien dans votre liste de dépôts ceux consacrés aux PowerPC. Vous pourrez trouver de plus amples informations ici.


Contributeurs : gagoune, andso [SI VOUS AJOUTEZ DES MODIFICATIONS, N'HESITEZ PAS A VOUS AJOUTER A CETTE LISTE] Tuto d'installation inspiré de celui proposé par le Gymnase de Chamblandes (en Suisse). Merci aussi à Effraie@blog pour ses astuces. Merci à Tmn-gtnk (il se reconnaîtra, s'il passe par là ! ^^).


ibook_g3_palourde.txt · Dernière modification: Le 06/03/2011, 21:33 par 82.251.135.78
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0