Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, celle-ci est ancienne et ne contient plus d'informations sur une des versions supportées d'Ubuntu.
Apportez votre aide…

Ubuntu RAID

RAID1 : Ubuntu Server Edition

Le logiciel RAID inclus dans les versions actuelles de Linux (et Ubuntu) est basé sur le pilote de la mdadm et fonctionne très bien, même mieux que de nombreux contrôleurs RAID matériels. Cette section vous guidera à travers l'installation de Ubuntu Server Edition RAID1 en utilisant deux partitions sur deux disques durs physiques, une pour /, une pour /home et une autre pour le swap.

Prérequis

  • Droits d'administration ;
  • Deux disques durs identiques, complètement vierges (ni formatés, ni partitionnés), branchés et reconnus par le système (/dev/sda) ;
  • Live CD d'Ubuntu Server Precise Pangolin (12.04) ;
  • Tutoriel (soit imprimé, soit affiché sur un autre ordinateur).

Difficulté : Installation avancée

Installation

Commencer par télécharger Ubuntu Server Edition, puis Booter sur le CD ou USB, choisissez votre langue et lancer l'installation.

Partitionnement

Suivez les étapes d'installation jusqu'à ce que vous arriviez à l'étape de la partition des disques, puis :

1) Sélectionnez manuel comme méthode de partition.

2) Sélectionnez le premier disque dur, et "Créer une nouvelle table de partitions vide sur ce disque". Répétez cette étape pour chaque disque que vous souhaitez faire partie de la matrice RAID.

3) Sélectionnez l'espace libre sur le premier disque, puis sélectionnez "Créer une nouvelle partition".

4) Ensuite, sélectionnez la taille de la partition. Cette partition sera la partition de swap, et une règle générale pour la taille de swap est le double de celle de la RAM. Entrez la taille de la partition, puis choisissez primaire, puis partir.

Une taille de partition de swap de deux fois la capacité mémoire disponible n'est pas toujours souhaitable, en particulier sur les systèmes dotés de grandes quantités de RAM. Calcul de la taille de la partition de swap pour les serveurs est fortement tributaire de la façon dont le système va être utilisé.

5) Sélectionnez l'option « Utiliser comme : "volume physique pour RAID" ». Par défaut, c'est "Ext4 système de fichiers journalisé", puis "Terminer le paramétrage de la partition".

6) Pour la partition / sélectionnez à nouveau "espace libre" sur le premier disque, puis "Créer une nouvelle partition". (Je vous recommande 20 GB si vous utilisez un disque de 320 Go comme moi).

7) Pour la partition /home utilisez le reste de l'espace libre sur le disque et choisissez « Continuer », puis primaire.

8) Comme avec la partition de swap, sélectionnez l'option « Utiliser comme : "volume physique pour RAID" ». Également sélectionner le "drapeau de démarrage:" ligne pour changer la valeur sur "on". Puis choisissez "Terminer le paramétrage de la partition".

9) Répétez les étapes de trois à huit pour l'autre disque et des partitions.

Configuration RAID

Avec la configuration des partitions les tableaux sont prêts à être configurés :

1) Retour dans la "Partitionnement des disques" page principale, sélectionnez "Configurer le RAID avec gestion logicielle" en haut.

2) Sélectionnez «oui» pour écrire les modifications sur le disque.

3) Choisissez "Créer un périphérique multidisque".

4) Pour cet exemple, sélectionnez "RAID1", mais si vous utilisez une configuration différente choisir le type approprié (RAID0 RAID1 RAID5).

Pour utiliser RAID5 dont vous avez besoin au moins trois disques. Utilisation RAID0 ou RAID1 seulement deux disques sont requis.

5) Entrez le nombre de dispositifs actifs "2", ou la quantité de disques durs que vous avez, pour la matrice. Ensuite, sélectionnez « Continuer ».

6) Ensuite, entrez le nombre de pièces de rechange des dispositifs "0" par défaut, puis cliquez sur "Continuer".

7) Choisissez les partitions à utiliser, elles sont sda1, sdb1, sda2,sdb2, sda3, sdb3, et (ou) hda1,hdb1, hda2, hdb2, hdb3, hdb3, s'il sont des disque dur IDE. Les numéros et les différentes lettres correspondent aux différents partitions des disques durs. Pour la partition de swap, choisir sda1 et sdb1. Sélectionnez « Continuer » pour passer à l'étape suivante.

8) Répétez les étapes trois à sept pour les autres partitions.

9) Une fois cela fait, sélectionnez "Terminer".

Formatage

Il doit maintenant y avoir une liste des disques durs et des périphériques RAID. La prochaine étape est de formater et de définir le point de montage pour les périphériques RAID. Traiter le périphérique RAID comme un disque local, dur format et monter en conséquence.

  • Sélectionnez "# 1" sous la rubrique "RAID1 périphérique # 0" partition.
  • Choisissez "Utiliser comme:". Ensuite, sélectionnez "zone de swap", puis "Terminer le paramétrage de la partition".
  • Ensuite, sélectionnez "N ° 1" dans le "dispositif RAID1 n ° 1" de la partition.
  • Choisissez "Utiliser comme:". Ensuite, sélectionnez "Ext4 système de fichiers journalisé".
  • Sélectionnez ensuite le "point de montage" et choisissez "/ - le système de fichiers racine". Modifiez les autres options, le cas échéant, puis sélectionnez "Terminer le paramétrage de la partition".
  • Procédure identique de la partition / sur la partition /home
  • Enfin, sélectionnez "Terminer le partitionnement et écrire les modifications sur le disque».

Si vous choisissez de placer la partition racine sur une baie de disques RAID, l'installateur vous demandera alors si vous souhaitez démarrer dans un état dégradé.

Voir RAID dégradé pour plus de détails.

Le processus d'installation se poursuit alors normalement.

RAID dégradé

À un certain moment dans la vie de l'ordinateur une panne de disque peut se produire. Lorsque cela se produit, en utilisant le RAID logiciel, le système d'exploitation de placer le tableau dans ce qui est connu comme un état dégradé.

Si le tableau est devenu dégradé, en raison de la possibilité de corruption des données, par défaut Ubuntu Server Edition démarre sur le mode "initramfs" au bout de trente secondes. Une fois que "l'initramfs" a démarré il y a la possibilité d'amorcer le système, ou de le récupérer manuellement.

Le démarrage de l'invite initramfs peut ou peut ne pas être le comportement souhaité, surtout si la machine est dans un endroit éloigné.

Démarrage à partir d'un large dégradé peut être configuré de plusieurs manières :

L'utilitaire dpkg-reconfigure peut être utilisé pour configurer le comportement par défaut, et pendant le processus, vous serez interrogé sur les paramètres supplémentaires liés à la matrice. Telles que la surveillance, les alertes par courrier électronique, etc.

Pour reconfigurer mdadm entrez la commande suivante :

sudo dpkg-reconfigure mdadm

Le processus dpkg-reconfigure mdadm va changer le fichier de configuration /etc/initramfs-tools/conf.d/mdadm. Le fichier à l'avantage d'être en mesure de pré-configurer le comportement du système, et peut également être modifié manuellement :

 BOOT_DEGRADED = true

Le fichier de configuration peut être modifié en utilisant un argument noyau. En utilisant un argument de noyau permet au système de démarrer à partir d'un plateau dégradé ainsi :

  • Lorsque le serveur démarre appuyez sur Maj pour ouvrir le menu GRUB.
  • Appuyez sur e pour éditer vos options de commande du noyau.
  • Appuyez sur la flèche vers le bas pour sélectionner la ligne du noyau.
  • Ajouter "bootdegraded = true" (sans les guillemets) à la fin de la ligne.
  • Appuyez sur Ctrl + x pour démarrer le système.

Une fois le système démarré, vous pouvez soit réparer le tableau voir Maintenance RAID pour plus de détails, ou de copier les données importantes sur un autre ordinateur en raison d'une défaillance matérielle majeure.

Maintenance RAID

L'utilitaire mdadm peut être utilisée pour afficher l'état d'un tableau, ajouter des disques à un tableau, supprimer des disques, etc.

Pour afficher l'état d'un tableau, d'un terminal saisissez :

sudo mdadm -D /dev/md0

Le -D demande à mdadm d'afficher les informations détaillées sur /dev/md0. Remplacer /dev/md0 avec le périphérique RAID approprié.

Pour afficher l'état d'un disque dans un tableau:

sudo mdadm -E /dev/sda1

Si la sortie est très similaire à la commande mdadm -D, régler /dev/sda1 pour chaque disque.

Si un disque tombe en panne et doit être retiré d'un tableau entrez :

mdadm sudo --remove /dev/md0 /dev/sda1

Modifier /dev/md0 et /dev/sda1 pour le périphérique RAID approprié et le disque.

De même, pour ajouter un nouveau disque :

mdadm sudo --add /dev/md0 /dev/sda1

Parfois, un disque peut passer à un état défectueux, même si il n'y a rien physiquement d'endommagé. Il est généralement utile de retirer le disque de la baie, puis l'ajouter à nouveau. Cela entrainera le la re-synchroniser avec le tableau. Si le lecteur ne se synchronise pas avec le tableau, c'est une bonne indication de panne matérielle.

Le fichier /proc/mdstat contient également des informations utiles sur les périphériques RAID du système :

cat /proc/mdstat
Personnalités: [linear] [multipath] [raid0] [raid1] [raid6] [raid5] [RAID4] [raid10]
md0: active raid1 sda1 [0] sdb1 [1]
      10016384 blocs [2/2] [UU]
      
périphériques inutilisés: <Aucun>

La commande suivante est idéal pour regarder l'état d'un lecteur de synchronisation :

watch -n1 cat /proc/mdstat

Appuyez sur Ctrl + C pour arrêter la commande watch.

Si vous avez besoin de remplacer un disque défectueux, après que le disque a été remplacé et synchronisés, grub à besoin d'être ré-installé. Pour installer grub sur le nouveau disque, entrez la commande suivante :

sudo grub-install /dev/md0

Remplacer /dev/md0 avec le nom du périphérique réseau approprié.

Aller plus loin

Logical Volume Manager (LVM)

Référence


mario_26 Le 28/01/2013, 17:06



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0