Contenu | Rechercher | Menus

Lecteur d'ebook Kobo

Le Kobo by Fnac (Kobo touch) est un ebook reader (une liseuse électronique en français dans le texte) né de l'association de Kobo, fabricant d 'ebook reader et distributeur d'ebooks et de la Fnac, qui utilise la technologie Eink.

Il dispose du wifi et d'une capacité de 2Go (1400Mo utilisables) et d'un slot microSD afin d'augmenter sa capacité de stockage.

Il est possible de télécharger des ebooks gratuits et payants (ceux-ci avec un DRM donc non copiables), via la boutique en ligne Kobo ou le site de la Fnac, l'ajout se fera alors automatiquement lors de la synchronisation, après installation du logiciel gratuit Kobo Desktop. Mais il est également possible de télécharger des ebooks sur d'autres sites que ces deux derniers, et de copier/coller les ebooks directement dans le Kobo.

Le Kobo est compatible avec les ebooks aux formats .epub et .pdf.

Installation de Kobo Desktop

Kobo ne propose pas le logiciel pour Linux, or c'est avec ce logiciel que s'effectuent les mises à jour, la synchronisation des achats sur les serveurs Kobo et Fnac et l'utilisation du wifi n'est disponible qu'après avoir enregistré son appareil via Kobo Desktop.

Téléchargement

Toutefois, il est possible de télécharger le paquet kobo-desktop.deb ici et de l'installer en passant par la console (rien de bien compliqué, je vous rassure).

Installation

Ne fonctionne pas directement sur architecture 64bits

Après avoir téléchargé le paquet kobo-desktop.deb, ouvrez le terminal et lancez: sudo dpkg -i kobo-desktop.deb

En 64 bits : voir ceci http://ubuntuforums.org/showpost.php?p=11232322&postcount=9.

Tout fonctionne, sauf qu'il faut un autre paquet sur Ubuntu 12.04 : libicu44. Vous pouvez la télécharger sur https://launchpad.net/ubuntu/precise/i386/libicu44/4.4.2-2. À part ça tout fonctionne parfaitement.

Une fois l'installation effectuée, vous pouvez lancer le Kobo Desktop via le menu (rubrique Autres) et brancher votre Kobo touch pour le configurer.

Un petit guide très simple d'installation de Kobo Desktop sur une architecture 64 bits existe aussi à cette adresse : http://www.bloguelinux.ca/kobo-mise-a-jour-du-firmware-sous-linux/

Kobo Desktop sur machines x86 Ubuntu 12.04, 12.10, bibliothèques libzip1 libssl0.9.8 : http://nicofonk.fr/index.php?tag/ubuntu/

erreur : /usr/local/Kobo/Kobo: error while loading shared libraries: libicuuc.so.44: cannot open shared object file: No such file or directory

J'ai installé libicuuc.so.44 (pour Ubuntu 11.10 (?) depuis : http://pkgs.org/ubuntu-11.10/ubuntu-updates-main-i386/libicu44_4.4.2-2ubuntu0.11.10.1_i386.deb/download/

L'onglet "liseuse" du Kobo Desktop ne semble pas fonctionnel sous Ubuntu 12.10; il reste grisé; essais réalisés pour ce qu'il en est des aides et problèmes Kobo Desktop depuis un Kobo Touch version 2.0.3

Activation du Kobo sans installer Kobo Desktop

Il est possible d'activer le Kobo sans avoir à installer Kobo Desktop, sans passer par Windows et sans même créer de compte Kobo. Pour cela, il suffit de:

  1. relier le Kobo à l'ordinateur Ubuntu via USB
  2. monter le Kobo (monté automatiquement normalement)
  3. noter le point de montage utilisé (ici, on suppose /media/KOBOeReader)
  4. taper la commande suivante dans un terminal:
sudo apt-get install sqlite3
echo "insert into user values('foo', 'foo', 'foo', 'foo', 'foo');" | sqlite3 /media/KOBOeReader/.kobo/KoboReader.sqlite

Le procédé a été testé avec succès sur un Kobo Touch acheté aux USA. Ce blog en anglais indique qu'il fonctionne également pour les Kobo Fnac (je confirme sur un kobo mini).

Le procédé fonctionne avec les Kobo Glo (Fnac) mais il faut utiliser l'instruction suivante:

echo "insert into user values('foo', 'foo', 'foo', 'foo', 'foo', 'foo', 'foo');" | sqlite3 /media/KOBOeReader/.kobo/KoboReader.sqlite

Sur un Kobo Touch Mark 3, donc Kobo "original" acheté à la Fnac en début 2012, c'est la commande à sept paramètres qui est acceptée comme pour le Glo (10/12/2013 après régression au firmware 2.4.0b).

Le présent sujet prend un intérêt accru parce que Kobo vient de resserrer fortement les contraintes empêchant une utilisation indépendante de sa liseuse : les mises à jour du Kobo Desktop et du firmware sous Windows sont à présent imposées, avec des services commerciaux qui apparaissent en page d'accueil au lieu des livres. Les réseaux sociaux, les fonctionnalités indiscrètes sont difficiles ou impossibles à désactiver, de sorte que le passage par Linux devient quasi indispensable lorsqu'on veut régresser vers une version encore indépendante du logiciel de la liseuse (⇐ 2.4 ou 2.5).



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0