Contenu | Rechercher | Menus
Cette page est considée comme vétuste et ne contient plus d'informations utiles.
Apportez votre aide…

FIXME le paquet libatm1 est disponible dans les dépôts, à corriger pour l'installer normalement avec synaptic ou autre.

Alcatel SpeedTouch USB/330

Installer le modem ADSL USB de Thomson/Alcatel sur Ubuntu ou dérivé

Ne pas utiliser NetworkManager pour configurer votre connexion !

Méthode graphique

Installation graphique en quelques clics.

Pré-requis

Uniquement pour Festy et Gusty (Pour les autres ? Voir ?)

Avant tout, télécharger à l'aide d'un autre pc les paquets suivant et copiez les sur une clé USB, un CD, …

  • Ubuntu 32 bits:
  • Ubuntu 64 bits (si vous ne savez pas ce que c'est, c'est surement que vous n'êtes pas concerné):

Installation

Selon votre système, installez les paquets "pré-télécharger" en double cliquant dessus.

  • Ubuntu 32 bits:
  1. libatm1_2.4.1-17_i386.deb
  2. ueagle-data_1.1-0ubuntu0_all.deb
  3. installemodem_0.0.3-0ubuntu1_i386.deb
  • Ubuntu 64 bits (si vous ne savez pas ce que c'est, c'est sûrement que vous n'êtes pas concerné):
  1. libatm1_2.4.1-17_amd64.deb
  2. ueagle-data_1.1-0ubuntu0_all.deb
  3. installemodem_0.0.3-0ubuntu0_amd64.deb
  • Le microcode d'Alcatel en fonction du numéro de révision de votre modem : Si vous avez celui avec la raie verte, prenez celui-ci ( le fichier mgmt.o, ne vous préoccupez pas du reste ). L'un des "casques"? c'est ce fichier qui vous intéresse; il contient 2 microcodes, KQD6_3.012 pour les casques pourpres et ZZZL_3.012 pour les casques argentés.
  • Un raccourci est créé dans : Système → Administration → Internet ADSL
  • À l'installation choisissez le firmware que vous avez téléchargé plus haut, vous devrez ensuite garder bien précieusement celui ci dans le dossier où vous l'aviez mis.

Problèmes courants

La connexion ne marche pas directement au démarrage ...

Pour résoudre ce problème, il suffit, d'éditer le fichier /etc/rc.local

et d'ajouter cette ligne:

/etc/init.d/networking restart

à la fin du fichier avant la ligne exit 0

Si cette méthode ne marche pas, ou si vous n'arrivez pas à la mettre en œuvre

Voir cette page qui décrit l'installation avec un autre paquet: modem_adsl_alcatel_speedtouch_330_speedtouch_ng

Autres
Pour Edgy
Pour Dapper (en un seul paquet)

Méthode console

Mise à jour le 06/04/10

Méthode en mode texte,de la version Edgy Eft à Maverick Meerkat (Ubuntu 10.10).

Pour le modem USB SpeedTouch.

  1. Télécharger le paquet binaire Debian pour votre modem Usb.
  2. Installer le fichier du modem sur votre ordinateur.
  3. Configurer votre connexion grâce aux informations communiqués par votre FAI.
  4. Brancher, attendre l'initialisation du modem… Quand les voyants sont verts, c'est bon !

Explications disponibles depuis le site : http://ubuntu-modem-usb.11vm-serv.net


Autre méthode console

0. Avant toute chose

Vous venez d'installer Ubuntu ou dérivé et avez déjà essayé de configurer une connexion avec speedtouchconf, speedtouch-suite, ou un autre script de ce genre ? Ces scripts ne sont pas vraiment des modèles de propreté ( ils sont même vraiment dégueulasses et obsolètes ), le mieux à faire est de réinstaller complètement Ubuntu avant de suivre ce tutorial. Allez, ne soupirez pas comme ça, vous l'avez déjà fait, ça ne vous demandera pas plus de 10 minutes ;-) .

1. Pré-requis

  • Le paquet libatm1.
  • Le paquet br2684ctl seulement si vous faites du PPPoE.
  • Le microcode d'Alcatel en fonction du numéro de révision de votre modem : Si vous avez la raie verte, prenez celui-ci ( le fichier mgmt.o, ne vous préocuppez pas du reste ). L'un des "casques"? c'est ce fichier qui vous intéresse; il contient 2 microcodes, KQD6_3.012 pour les casques pourpres et ZZZL_3.012 pour les casques argentés.
  • Le méta-paquet "build-essential", à installer pour pouvoir compiler firmware-extractor ( disponible sur le CD/DVD ).

2. Microcode : extraction et installation

A. Obtenir des microcodes exploitables avec firmware-extractor

Cette étape consiste à utiliser firmware-extractor pour "découper" le microcode précédemment téléchargé en un microcode d'amorce ( ou boot code ) et un microcode principal.

tar zxf firmware-extractor.tar.gz
cd firmware-extractor
cp ~/microcode ./mgmt.o # remplacez microcode par le nom de fichier : mgmt.o, KQD6_3.012 ou ZZZL_3.012
./configure && make

( Vous devez avoir maintenant 2 nouveaux fichier dans votre répertoire firmware-extractor : speedtch-1.bin et speedtch-2.bin )

B. Installer les microcodes obtenus

sudo cp speedtch*.bin /lib/hotplug/firmware

Cette commande va placer les microcodes dans le répertoire attendu par hotplug/udev ( merci ZAvezPasVu :) ).

Note pour Dapper et les futures Ubuntu : le répertoire des microcodes va changer à partir de Dapper ( qui se conforme à la LSB )

sudo cp speedtch*.bin /lib/firmware
Sachez aussi que les fichiers peuvent prendre plusieurs noms : speedtch-?.bin mais également speedtch-?.bin.MAJOR ou speedtch-?.bin.MAJOR.minor ( ex. : le boot code pour révision 4.00 peut être nommé speedtch-1.bin, speedtch-1.bin.4 ou encore speedtch-1.bin.4.00 ), ça peut être utile si ahem.. vous avez les 3 révisions du modem (???)

3. PPP et netbase

A. Installer libatm1 et br2684ctl

sudo dpkg -i libatm1*.deb

Un paquet supplémentaire pour du PPPoE :

sudo dpkg -i br2684ctl*.deb

B Configurer PPP

C'est le moment de créer un fichier /etc/ppp/peers/speedtch :

sudo gedit /etc/ppp/peers/speedtch
B.1 Configurer une connexion PPPoA, le type de connexion le plus répandu

Et de le remplir comme cela ( faites un copier-coller ):

linkname "ppp0"
user "fti/xxxxxxx"
noauth
hide-password
noipdefault
#noaccomp
#nopcomp
#noccp
#novj
#nobsdcomp
#nodeflate
persist
holdoff 4
maxfail 25
usepeerdns
defaultroute
updetach
plugin pppoatm.so
8.35

Remplacez-y fti/xxxxxxx par votre identifiant et si nécessaire 8.35 par vos propres valeurs VPI.VCI ( 8.35 sont les valeurs les plus courantes, si vous n'êtes pas sûr consultez cette liste ) mais sauf cas exceptionnel, ne modifiez rien d'autre.

B.2 Configurer une connexion PPPoE
linkname "ppp0"
user "fti/xxxxxxx"
noauth
hide-password
noipdefault
#noaccomp
#nopcomp
#noccp
#novj
#nobsdcomp
#nodeflate
persist
holdoff 4
maxfail 25
usepeerdns
defaultroute
updetach
plugin rp-pppoe.so
nas0

Remplacez fti/xxxxxxx par votre identifiant, ne modifiez rien d'autre.

C. Secrets

L'authentification auprès du FAI nécessite un mot de passe, stocké dans les fichiers /etc/ppp/pap-secrets et /etc/ppp/chap-secrets.

Éditez le premier fichier, /etc/ppp/pap-secrets :

sudo gedit /etc/ppp/pap-secrets

Puis ajoutez cette ligne ( veillez à mettre un retour à la fin de la ligne ) :

"fti/xxxxxxx"   "*"     "votremotdepasse"       "*"

Même manipulation pour /etc/ppp/chap-secrets.

D. Configuration globale du réseau ( netbase )

Dégainez encore une fois votre éditeur de texte :

sudo gedit /etc/network/interfaces
D.1 PPPoA

Et complétez en ajoutant ce nouveau "bloc" ( séparez-le du bloc précédent avec une ligne vide ) :

auto ppp0
iface ppp0 inet ppp
  provider speedtch
  pre-up sleep 15

C'est tout!

D.2 PPPoE

Même ajout avec une petite nuance :

auto ppp0
iface ppp0 inet ppp
  provider speedtch

Maintenant créez un fichier /etc/network/if-pre-up.d/speedtch et remplissez-le :

#!/bin/sh
DAEMON=$(which br2684ctl)
PIDFILE=/var/run/nas0

[ "$IFACE" = "ppp0" ] || exit 0

sleep 20
rm -f $PIDFILE
start-stop-daemon --start --quiet --pidfile $PIDFILE --exec $DAEMON -- -b -c 0 -a VPI.VCI
sleep 2
ifconfig nas0 192.168.0.1 netmask 255.255.255.0 up || exit 1
sleep 2

Puis un fichier /etc/network/if-post-down.d/speedtch :

#!/bin/sh

[ "$IFACE" = "ppp0" ] || exit 0

ifconfig nas0 down
start-stop-daemon --stop --quiet --oknodo --pidfile /var/run/nas0

Il ne reste plus qu'à les rendre exécutables :

sudo chmod a+x /etc/network/if-pre-up.d/speedtch /etc/network/if-post-down.d/speedtch

Redémarrez. Le Web est à vous !


Problèmes courants

A. Le démarrage se bloque, et "CHAP authentication failed" se répète indéfiniement

Relax, pressez CTRL+C pour stopper la connexion et le démarrage se poursuivra normalement.

Ce petit souci intervient la plupart du temps lorsque vous vous trompez d'identifiants. Pour en essayer de nouveaux ré-éditez les fichiers /etc/ppp/peers/speedtch, /etc/ppp/pap-secrets et /etc/ppp/chap-secrets. Puis vous pouvez tester vos modifications avec :

sudo ifdown ppp0
sudo ifup ppp0

B. Avant tout, première vérification

Pour la majorité des problèmes, le tutorial a fait son effet et vous êtes bien connecté au démarrage. Néanmoins la connexion est parfois entravée par d'autres éléments de configuration, qui la rendent inutilisable. Première vérification à effectuer, vous pouvez savoir si oui ou non vous êtes connecté avec :

ifconfig ppp0

Si la commande retourne quelque chose comme ça :

ppp0      Lien encap:Protocole Point-à-Point
          inet adr:81.248.194.22  P-t-P:193.253.160.3  Masque:255.255.255.255
          UP POINTOPOINT RUNNING NOARP MULTICAST  MTU:9178  Metric:1
          RX packets:1257 errors:0 dropped:0 overruns:0 frame:0
          TX packets:1208 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
          collisions:0 lg file transmission:3
          RX bytes:281124 (274.5 KiB)  TX bytes:571886 (558.4 KiB)

Vous êtes connecté, il s'agit sans doute d'un problème de route ou de DNS.

Si vous obtenez cette erreur :

ppp0: erreur lors de la recherche d'infos sur l'interface: Périphérique non trouvé

Alors, c'est explicite, vous n'êtes pas connecté, il va falloir creuser plus loin.

C. D'après ifconfig, je suis connecté

1. Un souci de DNS ?

Essayez d'ouvrir cette addresse depuis votre navigateur : http://216.239.39.104 +3 (ne pas oublier le +3). Si la page de Google s'affiche, c'est bon signe, c'est vraisemblablement un simple problème de DNS.

Éditez votre fichier /etc/network/interfaces, puis :

  • Commentez la totalité des lignes contenant les mots-clé dns-nameservers et dns-search.
  • Commentez les lignes contenant le mot-clé dhcp et les autres lignes qui s'y réfèrent ( s'il y en a ).

Par exemple si votre fichier ressemblait au départ à ça :

auto lo
iface lo inet loopback

auto eth0

iface eth0 inet static
  address 192.168.10.21
  netmask 255.255.255.0
  dns-nameservers 127.0.0.1

auto eth1
iface eth1 inet dhcp

auto ppp0
iface ppp0 inet ppp
  provider speedtch
  pre-up sleep 15

Il doit maintenant ressembler à :

auto lo
iface lo inet loopback

auto eth0
iface eth0 inet static
  address 192.168.10.21
  netmask 255.255.255.0
#  dns-nameservers 127.0.0.1

#auto eth1
#iface eth1 inet dhcp

auto ppp0
iface ppp0 inet ppp
  provider speedtch
  pre-up sleep 15

Redémarrez et testez.

2. De route par défaut ?

Si vous aviez assigné une passerelle à une autre interface réseau, alors cette passerelle devient la route par défaut et ppp0 ne peut pas l'écraser.

Tout d'abord vérifions que c'est bien un problème de route. Ça c'est bon :

superdindon@zerox:/home/superdindon# sudo route -n |grep default
default         193.253.160.3   0.0.0.0         UG    0      0        0 ppp0

Ça c'est moins bon :

superdindon@zerox:/home/superdindon# sudo route -n |grep default
default         192.168.10.87   0.0.0.0         UG    0      0        0 eth0

( Le texte en sortie devrait varier considérablement d'une configuration à une autre )

Pour que votre configuration de route soit bonne, il faut que cette ligne se conclut par ppp0 ( et non eth0 ou autre comme dans le second exemple ). Si ce n'est pas le cas :

sudo route del default
sudo route add default gw 193.253.160.3

( L'addresse en fin de ligne de commande c'est celle du début de la ligne finissant par ppp0, levez les yeux et regardez le second exemple si vous voulez comprendre )

Vous pouvez souffler, vous êtes maintenant connecté ! Si votre navigateur vous contredit encore, c'est sans doute un problème de DNS, jetez un coup d'oeil dans la section correspondante.

Reste que vous ne voulez peut-être pas retaper ces commandes à chaque démarrage. Dans la majorité des cas c'est très simple. Éditez le fichier /etc/network/interfaces puis :

  • Commentez la totalité des lignes contenant le mot-clé gateway.
  • Commentez les lignes contenant le mot-clé dhcp et les autres lignes qui s'y réfèrent ( s'il y en a ).

Par exemple si votre fichier ressemblait au départ à ça :

auto lo
iface lo inet loopback

auto eth0
iface eth0 inet static
  address 192.168.10.21
  netmask 255.255.255.0
  gateway 192.168.10.87

auto eth1
iface eth1 inet dhcp

auto ppp0
iface ppp0 inet ppp
  provider speedtch
  pre-up sleep 15

Il doit maintenant ressembler à :

auto lo
iface lo inet loopback

auto eth0
iface eth0 inet static
  address 192.168.10.21
  netmask 255.255.255.0
#  gateway 192.168.10.87

#auto eth1
#iface eth1 inet dhcp

auto ppp0
iface ppp0 inet ppp
  provider speedtch
  pre-up sleep 15

D. D'après ifconfig, je ne suis pas connecté

1. Un temps d'attente trop faible ?

C'est le problème le plus courant et qui survient aléatoirement, selon le modem, selon la configuration, selon le FAI, et surtout sur la qualité du réseau téléphonique. Pour vérifier que vous êtes bien concerné, essayez d'initialiser vous-même la connexion avec :

sudo ifup ppp0

Si la commande réussit ( vous pouvez en être certain avec ifconfig ), c'est bien le temps d'attente au démarrage qui fait défaut.

Éditez le fichier /etc/network/interfaces et modifiez la valeur qui suit :

  pre-up sleep 15

Changez 15 par une valeur plus élevée, par exemple 30 ou 40. C'est en fait le temps qu'attend PPP au démarrage pour essayer de se connecter. Il n'est pas nécessaire d'attendre la fin de la synchronisation pour que PPP fasse sa tentative, mais au bout d'un certain timeout ( non modifiable à ma connaissance ) de pppd, celui-ci abandonne et la connexion ne se fait pas.

Essayez de modifier cette valeur en priorité avant de tenter les autres propositions de cette section. Mais si avec une valeur de 120 ou plus vous n'êtes pas plus avancé, le problème est ailleurs.

2. De mauvaises valeurs de VPI/VCI

Pour savoir si c'est bien un problème de ce type, essayez d'initialiser la connexion :

sudo ifup ppp0

Si vous obtenez une sortie proche de ceci :

Plugin pppoatm.so loaded.
Using interface ppp0
Connect: ppp0 <--> 8.35
LCP: timeout sending Config-Requests
Connection terminated.
connect(8.35): Address already in use
Failed to bring up ppp0.

Alors ce sont sans doute de mauvaises valeurs de VPI/VCI qui sont en cause ( mais pas forcément, dans la plupart des cas oui ). Je vous renvoie à la page des valeurs recensées, ou si vous ne vous retrouvez pas là-dedans, la solution miracle, vous passez un coup de fil à votre FAI pour les demander ( ajoutez une entrée sur la page si vous voulez en faire profiter d'autres utilisateurs ). Pour changer vos valeurs éditez le fichier /etc/ppp/peers/speedtch et modifiez la dernière ligne du fichier, puis redémarrez ( pas seulement un sudo ifup ppp0 ; ou alors débranchez le modem, rebranchez-le, attendez la fin de la synchronisation, et faites un sudo ifup ppp0 ) à chaque modification pour tester.

E. D'autres erreurs ? ( utilisateurs avancés )

Si tout ce qui a été proposé jusque là n'a pas abouti, d'autres pistes :

  • La synchronisation ne vient(s'arrête) jamais ? La ligne est mauvaise ou parasitée. Contactez votre fournisseur d'accès.
  • Un problème de pilote ? Si le problème vient du contrôlleur USB ou d'un autre composant mal supporté, alors essayez la version d'Ubuntu en développement.

Contributeurs: SuperDindon, Fabien26, sylvainvh.


modem_adsl_alcatel_speedtouch_330.txt · Dernière modification: Le 06/04/2011, 23:21 par Cathou_Valente
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0