Contenu | Rechercher | Menus

Notes de version de Ubuntu 10.10 Maverick Meerkat

Ces notes de version de Ubuntu 10.10 Maverick Meerkat fournissent un survol de cette version, et documentent les problèmes connus avec Ubuntu 10.10 et ses variantes.

Le contenu de cette page reprend la publication anglophone, que vous pouvez consulter ici.

Besoin d'aide pour la traduction du document complet ! Pensez à consulter les notes de version de Ubuntu 10.04 LTS, puisque plusieurs éléments sont dupliqués depuis ce document précédent.

Survol de la version

Pour des détails sur les nouveautés de cette version, consultez la page consacrée à Ubuntu 10.10 (« The Maverick Meerkat »).

Installation

Vue d'ensemble

L'installateur graphique1) a été simplifié et a bénéficié d'un nouveau design visuel. Il ne pose plus qu'un minimum de question (langue et partitionnement) avant de lancer la copie des fichiers depuis le CD, et pose les questions restantes pendant le transfert des fichiers vers le disque dur.

Le nouveau système de fichiers btrfs peut maintenant être utilisé pendant l'installation via un partitionnement manuel, du moment que /boot utilise un autre système de fichier.

Télécharger la version

En premier lieu, dirigez-vous sur la page « téléchargements » de ce site.

Si cela ne vous conviens pas, les liens suivants vous dirigerons vers un point de téléchargement proche de vous :

Des images ISO et fichier torrent additionnel sont également disponibles sur :

Matériel requis

La configuration matérielle minimale pour Ubuntu 10.10 est de 256 Mo de mémoire vive. Notez qu'une partie de la mémoire vive de votre ordinateur pourrait être indisponible, dans le cas d'une carte graphique intégrée. Si votre PC ne dispose que du minimum de mémoire vive requis, l'installation prendra plus de temps mais se complètera avec succès, et la performance du système sera adéquate une fois l'installation complétée.

Dans le cas de configurations avec une mémoire vive inférieure à 256 Mo, il peut être possible de sélectionner l'option « Installer Ubuntu » depuis le menu de démarrage, plutôt que l'option « Essayer Ubuntu ». L'installation par le CD-Rom alternatif pourrait être une autre option.

Mise à niveau

Ubuntu 10.10 étant obsolète, il n'est pas recommandé de migrer vers cette version.

Problèmes connus

Démarrage, installation, mise à niveau et post-installation

Double amorçage et FlexNet Publisher sous Windows

Dans le cas d'installations en double amorçage, après l'utilisation d'applications Windows qui utilisent le serveur de licence FlexNet Publisher, GRUB sera écrasé, ce qui brise le processus d'amorçage. Ce défaut a été corrigé pour les applications incluant Adobe Photoshop (CS4), Dell Datasafe backup, Autocad 2009, Adobe Flash Builder 4, UtraISO. Si vous rencontrez ce problème avec une nouvelle application, consultez le rapport de bogue et ajoutez sa signature afin de corriger les problèmes éventuels. (441941)

L'installateur Wubi échoue avec erreur "boot configuration store could not be opened"

L'installateur Wubi sous Windows est incapable d'ouvrir la configuration d'amorçage de Windows dans certains cas. Ces problèmes sont présentement à l'étude. (613288)

Wubi sur une autre partition que Windows

Vous ne pouvez faire la mise à niveau si Wubi est installé sur une autre partition que celle qui héberge Windows. (610898, 653134)

Ubuntu ne démarre pas sur Lenovo S10-3

Les systèmes Lenovo S10-3 ne démarrent pas. Une solution temporaire est d'ajouter le paramètre de noyau intel_idle.max_cstate=0 au démarrage (634702). Le correctif existe mais ne sera disponible qu'à la sortie officielle (647071).

Le LiveCD amd64 ne démarre pas sur Macbook (EFI)

Les Macbook avec EFI ne peuvent pas démarrer sur la version 64 bits (amd64) du LiveCD de Ubuntu 10.10. Le LiveCD i386 est fonctionnel. (633983)

Le module XHCI empêche la mise en veille

L'activation du module XHCI pour la prise en charge de l'USB 3.0 empêche la mise en veille. La désactivation manuelle du XHCI permet de compléter normalement la mise en veille. Pour éviter les problèmes et permettre la mise en veille, éditez le fichier /etc/pm/config.d/unload_module et ajoutez la ligne suivante :

SUSPEND_MODULES="xhci-hcd"

(522998)

Hibernation parfois non disponible avec le partitionnement automatique

Le partitionnement automatique par défaut du logiciel d'installation pourrait dans certaines conditions allouer un espace à la partition swap plus petit que la mémoire vive du système. Ceci empêchera l'utilisation de l'hibernation puisque l'image système excèdera la partition swap. Si vous comptez utiliser l'hibernation avec votre ordinateur, vous devez vous assurer que la taille de la partition swap est au moins égale à la mémoire vive de votre PC. (345126)

Erreur d'Entrée/Sortie (I/O) après l'éjection du CD à la fin de l'installation

Dans certains cas, l'éjection du disque à la fin de l'installation provoque des erreurs à l'écran telles que:

end_request: I/O error, dev sr0, sector 437628 (ou erreur E/S)

Ces messages d'erreur indiquent que le système tente toujours d'accéder à certains fichiers contenus sur le disque CD-ROM, et sont inoffensifs, sauf qu'ils masquent le message demandant à l'usager d'appuyer sur la touche Entrée pour redémarrer. À ce moment, vous pouvez enlever sans risque le disque du lecteur, et appuyer sur la touche Entrée pour redémarrer sous votre nouvel environnement Ubuntu. (539027)

Les tâches Upstart ne peuvent plus être lancées dans un chroot

Les tâches Upstart ne peuvent plus être lancées dans un chroot parce que upstart agit comme un superviseur de services, et les processus dans le chroot ne peuvent pas communiquer avec le upstart exécuté en dehors du chroot (430224). Certains paquets convertis pour utiliser des tâches upstart plutôt que des scripts init ne pourront être mis à niveau dans un chroot. Les utilisateurs devraient configurer leurs chroots avec /sbin/initctl pointant vers /bin/true, en exécutant les commandes suivantes dans le chroot:

dpkg-divert --local --rename --add /sbin/initctl
ln -s /bin/true /sbin/initctl

/etc/event.d n'est plus utilisé

La version d'upstart incluse depuis Ubuntu 9.10 n'utilise plus le répertoire /etc/event.d pour les fichiers de configuration, mais plutôt /etc/init. Il n'y a pas de migration automatique possible. Si vous avez effectué des réglages dans le répertoire /etc/event.d, vous devez les appliquer manuellement dans /etc/init, et au nouveau format de configuration. (402759)

Systèmes de fichiers et configuration de disques

Régression sur les performances ext4 dans certaines conditions

Le système de fichiers par défaut de l'installation d'Ubuntu 10.04 LTS est le ext4, la dernière version de la populaire série systèmes de fichiers étendus Linux. L'ext4 intègre des réglages visant l'amélioration de la performance, à comparer avec les versions précédentes telle l'ext3, le système de fichiers par défaut d'Ubuntu jusqu'à la 9.04. Ces réglages sont en général positifs, mais certaines charges de travail sont connues pour être considérablement plus lentes sous ext4 que sous ext3. Si vous utilisez des applications sensibles à la performance, nous vous conseillons de réaliser des tests utilisant plusieurs systèmes de fichiers sous votre environnement, afin de déterminer le système de fichiers le plus approprié à votre usage.

Général

Avahi démarrera toujours même si un domaine .local est présent

Avahi démarrera toujours même si un domaine .local est présent. Le paquet avahi-daemon, qui implémente le standard mDNS « zeroconf », intégrait précédemment une vérification pour éviter l'exécution lorsqu'un domain DNS .local conflictuel était présent, laissant les clients Ubuntu incapable de voir les nom publiés sur le réseau local (327362). Dans Ubuntu 9.10, avahi-daemon est lancé malgré tout.

Il est possible que cela pose d'autres problèmes. Si votre réseau est configuré ainsi, vous pouvez désactiver mDNS en utilisant les commandes suivantes :

sudo stop avahi-daemon
sudo sed -e '/^start/,+1s/^/#/' /etc/init/avahi-daemon.conf

La résolution NSS échoue avec LDAP via SSL dans Ubuntu serveur

La résolution NSS échoue avec LDAP via SSL dans Ubuntu serveur. La mise à niveau des systèmes configurés pour utiliser LDAP via SSL comme premier service de la couche NSS (dans /etc/nsswitch.conf) entraine ensuite une perte de la résolution NSS de telle sorte que les applications setuid comme sudo cessent de fonctionner. Pour contourner ceci, utilisez le paquet libnss-ldapd en remplacement de libnss-ldap avant la mise à niveau, ou utilisez nscd. (423252)

Affichage et cartes graphiques

  • Les écrans connectés par le DisplayPort peuvent empêcher le démarrage lorsque le pilote nouveau est utilisé. (655795)
  • Un écran externe connecté par le DisplayPort n'est pas reconnu lorsque le pilote nouveau est utilisé. (655800)
  • Des distorsions d'image (vsync) sur certaines cartes AMD ATI avec le pilote propriétaire. (303697)
  • Le nouveau Xorg 1.9 disponible dans Maverick n'est pas compatible avec des chipsets à base de nVidia qui utilise les pilotes (nvidia-96) et (nvidia-173). (626974) Résolu
  • Le nouveau Xorg disponible dans Precise n'est pas compatible avec des chipsets à base de nVidia qui utilise les pilotes (nvidia-96) et (nvidia-173). 948053
  • Le logo ne sera pas affiché durant le démarrage si le pilote propriétaire nVidia est utilisé. (653274)
  • Le mauvais port d'affichage est utilisé pendant l'installation sur un Apple iMac (Core i5). Si vous connectez un second écran sur le mini port d'affichage, l'installation d'Ubuntu se fera normalement depuis celui-ci. (542660)
  • Une installation avec deux écrans 'non-clonés' [NDT: traduction de 'non-mirrored'] peut donner un affichage incorrect sur l'écran secondaire. (619663)

Réseau & WiFi

  • Le support du 802.11n pour le pilote iwlagn a été temporairement désactivé. Intel travaille activement à corriger cela correctement dans le firmware. Ce contournement devra être supprimé une fois la mise à jour du firmware disponible. (630748)
  • "Pilotes additionnels" propose b43, mais l'installation échoue avec le message "Not supported low-power chip". Ceci affecte certain modèle Dell Mini 9 et potentiellement tout système avec des cartes BCM4312. (655111)
  • Ubuntu 10.10 ne supporte pas le protocole XDMCP pour des logins graphiques à distance. Les utilisateurs qui ont besoin du support XDMCP devront installer un autre gestionnaire de fenêtre comme wdm ou xdm pour cette fonctionnalité. (408417)
  • De nouveaux pilotes prévenant le problème "sleep" pour les cartes réseaux gigabit RTL8111/8168B (la plupart du temps intégrée) sont manquants. (573259)

Périphérique d'entrée

Quelques lecteurs d'empreintes, normalement supportés par fprint, ne sont pas pleinement fonctionnels. Installer fprint depuis le dernier PPA peut fonctionner (640083, 657017, 657031). Consulter la liste des bugs actuels pour libfprint0 pour savoir si votre périphérique est affecté et les palliatifs possibles.

Environnement de bureau

  • En fonctionnement sur batterie, cliquer sur l'icône batterie affiche en permanence "Charge batterie (estimation…)"2). Cela affecte certains matériels HP, Compaq, Dell et System76 (629258).
  • Redimensionner une fenêtre avec le thème Ambiance en tirant sur le bord de la fenêtre est difficile. Cela peut être amélioré en basculant sur les thèmes Dust ou Clear Looks (160311).
  • Plusieurs appliquette du panneau peuvent être affichées en double ou surperposées (439448).

Applications du bureau standard

  • Il n'est pas possible de créer des systèmes Live USB contenant Ubuntu 10.04 à partir du Créateur de disque de démarrage fourni avec Ubuntu 10.10 du fait d'une perte de compatibilité dans le programme syslinux.
  • GDM ne supporte pas XDMCP. La version de gdm intégrée à Ubuntu 10.10 ne supporte pas le protocole XDMCP pour la connexion au bureau à distance. Les utilisateurs qui ont besoin du support de XDMCP devront installer un autre gestionnaire d'affichage, tel que wdm ou xdm pour cette fonctionnalité (408417).
  • Pendant l'envoi d'un fichier vers un site web, la fenêtre de sélection des fichiers n'affiche pas d'aperçu lorsqu'une image est sélectionnée. Cela arrive uniquement sur certains sites web, quand Flash est installé. Il semble que ces sites web remplacent la boite de dialogue Nautilus permettant la sélection par une version Flash (613886).
  • Le client de micro-bloggage Gwibber ne permet plus la synchronisation des informations de comptes entre plusieurs ordinateurs. Le client a basculé sur SQLite pour le stockage d'arrière plan et le rendre plus rapide, mais cela entraine que la synchronisation des informations de comptes à travers plusieurs ordinateurs n'est plus prise en charge.
  • L'application pour webcam Cheese a des régressions concernant les performances d'enregistrement (610600).
  • Le gestionnaire de fichier Nautilus peut parfois créer un périphérique non existant après le montage ou démontage d'un périphérique (548546).

Ubuntu Server Edition

  • Pour améliorer la sécurité, libvirt dans Maverick lance kvm avec des droits limités. Cela désactive la possibilité d'afficher une fenêtre SDL locale (615077). Les utilisateurs sont incités à utiliser le possibilité de VNC en remplacement.
  • Si vous configurez apache pour utiliser une clé SSL protégée par mot de passe, vous ne pourrez pas fournir la passphrase clé au moment du boot. Pour palier cela, Apache doit être lancé manuellement après le boot (582963).
  • libdbi version 0.8.3 a une incompatibilité ABI connue avec les versions antérieure de libdbi qui ont été distribuées avec les versions précédentes de Ubuntu et Debian. Ainsi, tout logiciels tiers lié avec libdbi.so.0 peut donner des résultats non souhaitable s'ils utilisent l'énumération dbi_error_flag. Recompiler ces applications devrait résoudre ce problème (625882).
  • Les versions antérieures de libvirt peuvent sonder un disque qemu pour déterminer son format et ne nécessitait pas que ce format soit déclaré en XML. Ceci est considéré comme un problème de sécurité dans la plupart des déploiements et les nouvelles versions de libvirt utiliserons le format 'raw' par défaut si le format n'est pas spécifié dans le XML. Il en résulte que les disques non-raw sans format de disque spécifié ne seront plus accessibles dans les machines virtuelles existantes. L'outil libvirt-migrate-qemu-disks est fourni pour faciliter le passage de la définition des machines virtuelles vers le nouveau format requis. Globalement, il va vérifier chaque domaine ayant des machines virtuelles affectées, sonder les disques affectés et mettre à jour la définition du domaine en conséquence. Cette commande devrait être lancée automatiquement après mise à niveau. Pour les nouvelles machines virtuelles utilisant des images non-raw,le format de disque doit être indiqué dans le domaine XML fourni à libvirt, sans quoi le disque ne sera pas accessible pour la machine virtuelle. Consultez man 1 libvirt-migrate-qemu-disks pour les détails. Les utilisateurs ayant besoin de l'ancien comportement peuvent ajuster l'option 'allow_disk_format_probing' dans le fichier /etc/libvirt/qemu.conf .

Ubuntu Netbook Edition

  • La nouvelle interface Unity (en) est maintenant l'interface par défaut de la version Netbook d'Ubuntu. Elle inclue des emplacements pour lancer des applications et naviguer dans les fichiers, la recherche sémantique par l'utilisation de Zeitgeist, l'optimisation de l'espace vertical grâce à une barre de manu globale, et la maximisation par défaut des applications lancées.
  • Un lanceur dédié aux applications les plus utilisées est aussi disponible. Tous les raccourcis de bureau ou boutons du panneau de UNE Lucid ou de Gnome sont automatiquement visible dans le lanceur au premier démarrage de Unity.
  • L'horloge est affichée dans le panneau en utilisant un nouveau module, indicator-datetime, qui n'a pas de configuration graphique pour la manière d'afficher la date. Un réglage graphique sera fourni dans Ubuntu 11.04.
  • L'application standard de gestion de photos est à présent Shotwell. Evolution a à présent un mode particulier plus adapté à la taille des écrans de Netbook.
  • Une liste des performances matérielles minimales est disponible ici.

ARM

  • Une page dédiée a été créée avec les notes de versions orienté développeur sur le portage armel d'Ubuntu 10.10. Consultez https://wiki.ubuntu.com/ARM/MaverickReleaseNotes [en] pour les informations concernant les problèmes affectant l'installation sur certaines cartes ARM.
  • Les utilisateurs mettant à jour beagle (armel omap) depuis Lucid (10.04 LTS) vers Maverick (10.10) pourrait venir à court d'espace libre si le disque USB fait 4 Gio ou moins.
  • Après l'installation du système sur architecture Dove, vous pourriez voir à l'écran un texte avec des erreurs comme : "end_request: I/O error". Cependant, il semble que cela n'a entrainé aucune défaillance à l'installation. Presser "Entrer" à l'écran fera redémarrer le système, mais un message sera affiché vous avertissant de retirer le périphérique en premier (539027).
  • Impossibilité de mettre en veille les images Ubuntu ARM pour les cartes Panda (OMAP4). A cause des limitations matérielles existante, il n'est pas possible d'utiliser la mise en veille sur les images Ubuntu ARM pour les cartes Panda (OMAP4) bien que l'option mise en veille soit affiché dans le menu de déconnexion (628029).
  • Le son de fonctionne pas sur les cartes Dove A0, Beagle OMAP3 et Panda OMAP4 (644028, 651302, (637947).
  • Avec le matériel basé sur Dove X0, si vous avez vos haut parleurs ou votre casque branchés via la prise jack pour casque sur la carte, vous devrez réaliser quelques modifications pour entendre du son. Dans les préférences du son, cliquez sur l'onglet "Output"3) et sélectionnez "Analog Headphones"4) en tant que connecteur (551249).

Kubuntu

  • Dans plusieurs cas, les effets de bureau ne sont pas actifs par défaut ou au login dans Kubuntu même pour les configurations avec système vidéo qui supportent bien les effets par défaut actuels. Ces derniers peuvent être activés manuellement via System Settings → Effets de bureau, mais pour conserver les effets de bureau activé au login, il est nécessaire de désactiver la vérification matérielle dans l'onglet avancé de la configuration des effets de bureau. Avant d'outrepasser cette vérification, veuillez vous assurer au préalable que vore système fonctionne correctement avec les effets de bureau actifs (628930).
  • Sur certains systèmes Kubuntu, le serveur d'affichage plante à la déconnexion au lieu de renvoyer à l'écran de login de KDM. Pour les systèmes avec ce problème, cela peut-être évité e, changeant la méthode utilisée par KDM pour interagir avec le serveur d'affichage. Modifiez le fichier /etc/kde4/kdm/kdmrc et décommentez la ligne « #TerminateServer=true » en la remplaçant par « TerminateServer=true » et en relançant KDM (redémarrez le système ou lancer la commande sudo restart kdm) (651294).
  • Mises à jour non téléchargées pendant l'installation alors qu'elles étaient sélectionnées et que internet est accessible pendant l'installation. Elles pourront être téléchargées après l'installation par la méthode de mise à jour standard (634664).
  • Ubiquity n'est pas supprimé après une installation OEM. Ainsi, le favoris dans Netbook Plasma affiche l'installeur après la configuration utilisateur (651086).
  • Plantages de KDevelop. Un correctif sera publié prochainement, sinon utilisez le nouveau paquet Beta ou mettez à jour vers la plateforme KDE 4.5.2 (656195).
  • L'outil de mise à niveau de distribution ne permet pas la consultation des modifications de fichier de configuration. Cela entraine le chargement d'un plugin Qt qui peut planter l'outil de mise à niveau si Qt a déjà été mis à niveau. Vous pouvez voir les changement manuellement en ligne de commande avec
    diff -u <filename> <filename>.dpkg-new

    (656876).

  • Les nouveaux utilisateurs ne peuvent pas se connecter après qu'un nouvel utilisateur soit créé dans Kubuntu systemsettings. Il leurs sera demandé de changer de mot de passe lorsqu'il se connecteront pour la première fois. Il y a un problème dans la version 10.10 qui empêche la saisie du nouveau mot de passe. Pour empêcher ce problème, le serveur X doit être relancé avant la connexion des nouveaux utilisateurs. Après déconnexion, cliquez sur le bouton d'extinction rouge dans l'écran KDM, et cliquez "Redémarrez le serveur X". Une fois le retour de l'écran de connexion, le nouvel utilisateur peut alors ouvrir une session normalement (641712).

Mythbuntu

  • Sur matériel KMS, l'arrière plan5) pourrait ne pas être stable pendant l'installation.
  • Aucune possibilité actuellement pour configurer le backend6) après installation.

Edubuntu

  • Pendant une mise à niveau, Edubuntu demandera à l'utilisateur s'il veut utiliser GDM ou KDM. GDM devrait être choisi dans le but de maintenir la configuration actuelle (650615).

Ubuntu One

  • Dans certaine condition particulières, le gestionnaire de fichier Nautilus peut planter pendant la recherche des dossiers synchronisés par le démon de synchronisation d'Ubuntu One (617656).

Autres

Pour une liste de l'ensemble des problèmes connus, veuillez vous reporter au gestionnaire de bugs pour Maverick Meerkat dans Launchpad.


Contributeurs principaux : Gemnoc, jahwork, draco31.fr

1) NdT) aussi nommé Ubiquity
2) Battery life (estimating…)
3) sortie
4) casque analogique
5) papier peint ??
6) partie serveur ??

notes_version_maverick.txt · Dernière modification: Le 25/05/2012, 00:07 par 82.233.229.31
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0