Contenu | Rechercher | Menus
Cette page n'a pas encore d'étiquettes.
Apportez votre aide…

OPENLDAP + SAMBA + CLIENT WINDOWS 7

Bonjour, aprés avoir passé des nuits à se prendre la tête et quelque migraines, je veux en épargner quelques un.

Voici l'installation de OPENLDAP + SAMBA + CLIENT WINDOWS 7

Merci a:


Installation de Openldap :

Caracteristique:

  • Nom du serveur: ec0.local
  • Domaine: ec0
apt-get install slapd ldap-utils

Suppression de l’annuaire créer lors de l’installation :

Lorsque vous avez installé Openldap, l’installateur va créer par défaut une base, par souci de clarté nous allons la supprimé.

rm /etc/ldap/slapd.d/cn\=config/olcDatabase={1}hdb.ldif

Backup de la base par défaut :

tar -cvjf backup_ldap.tar.gz /var/lib/ldap
tar -cvjf backup_ldap_config.tar.gz /etc/ldap/slapd.d

Suppression de la base par défaut :

rm /var/lib/ldap/*

Redémarrage du service LDAP :

/etc/init.d/slapd restart

Configuration de LDAP :

Depuis les nouvelles versions LDAP nous avons dorénavant la possibilité d’intégrer la configuration de notre annuaire dans une base LDAP et non plus depuis un fichier de configuration.

Ce mode de configuration à un avantage certain. Nous pouvons dorénavant effectuer des modifications à chaud de la configuration.

Ce mode de fonctionnement trouve tout son intérêt dans un environnement professionnel.

Nous pouvons dorénavant modifier à chaud les schémas, le mot de passe Manager, les droits d’accès, la manière d’indexer son annuaire ldap, etc …

NB : Le backend cn=config ne sert que pour la partie configuration. Ajout des schémas :

On va commencer par ajouter les schémas de base qui nous permettrons d’avoir un serveur LDAP fonctionnel.

ldapadd -Y EXTERNAL -H ldapi:/// -f /etc/ldap/schema/cosine.ldif
ldapadd -Y EXTERNAL -H ldapi:/// -f /etc/ldap/schema/nis.ldif
ldapadd -Y EXTERNAL -H ldapi:/// -f /etc/ldap/schema/inetorgperson.ldif

EN COUR DE REALISATION

Nous allons identifier un utilisateur interne à la base LDAP, il sera nommé Manager, nous allons donc de suite configurer un mot de passe, pour des raisons des sécurités nous allons devoir au préalable hasher le mot de passe, car sinon celui-ci apparaitra en clair dans la configuration.

Cryptage du mot de passe super user :

# l'option -h {SSHA} indique que nous souhaitons crypter avec le hachage SSHA

slappasswd -h {SSHA}
New password: MON_MOT_DE_PASSE
Re-enter new password: MON_MOT_DE_PASSE
{SSHA}XXXXXXXXXXXXXXXXX==

Plus d’information : http://www.openldap.org/doc/admin24/security.html

Création de notre template de configuration :

La création de notre configuration et la déclaration de notre base LDAP se font par le biais d’un fichier ldiff, comme pour une base LDAP traditionnelle.

Ci dessous mon template de base ldap :

mkdir /etc/ldap/import_ldiff/

Nous allons stoker notre base ldap dans un dossier particulier, très pratique en cas de multibase LDAP :

mkdir /var/lib/ldap/ec0.local/

chown -R openldap:openldap /var/lib/ldap/ec0.local

vi /etc/ldap/import_ldiff/new_config_global.ldiff

#REMOVE COMMENT BEFORE IMPORT

dn: cn=config
changetype: modify
replace: olcLogLevel
 
#Modifie le niveau de logs
olcLogLevel: stats
 
dn: cn=config
changetype: modify
replace: olcIdleTimeout
 
#Modifie le timeout
olcIdleTimeout: 30
vi /etc/ldap/import_ldiff/new_config_module.ldiff

#REMOVE COMMENT BEFORE IMPORT

# Load dynamic backend modules
dn: cn=module,cn=config
objectClass: olcModuleList
cn: module
olcModulepath: /usr/lib/ldap
olcModuleload: back_hdb.la

< code> vi /etc/ldap/import_ldiff/new_config_database.ldiff </code>

#REMOVE COMMENT BEFORE IMPORT

# Database settings
dn: olcDatabase=hdb,cn=config
objectClass: olcDatabaseConfig
objectClass: olcHdbConfig
#Type de base
olcDatabase: {1}hdb
# OU de la base ldap
olcSuffix: dc=ec0,dc=local
# Dossier de stockage de la base ldap
olcDbDirectory: /var/lib/ldap/ec0.local/
# Definition du compte Manager interne
olcRootDN: cn=admin,dc=ec0,dc=local
# Definition du mot de passe associe au compte Manager
olcRootPW: {SSHA}XXXXXXXXXXXXX
# Nombre de resultat affiche lors d'une recherche
olcSizeLimit: 500
olcDbConfig: set_cachesize 0 2097152 0
olcDbConfig: set_lk_max_objects 1500
olcDbConfig: set_lk_max_locks 1500
olcDbConfig: set_lk_max_lockers 1500
#Gestion des Index
olcDbIndex: objectClass eq
olcLastMod: TRUE
olcDbCheckpoint: 512 30
# ACL sur la base LDAP
olcAccess: to attrs=userPassword by dn="cn=admin,dc=<del>ec0</del>,dc=local" write by anonymous auth by self write by * none
olcAccess: to attrs=shadowLastChange by self write by * read
olcAccess: to dn.base="" by * read
olcAccess: to * by dn="cn=admin,dc=ec0,dc=local" write by * read

Import de la configuration :

ldapadd -Y EXTERNAL -H ldapi:/// -f /etc/ldap/import_ldiff/new_config_global.ldiff
ldapadd -Y EXTERNAL -H ldapi:/// -f /etc/ldap/import_ldiff/new_config_module.ldiff
ldapadd -Y EXTERNAL -H ldapi:/// -f /etc/ldap/import_ldiff/new_config_database.ldiff

Test de la Configuration :

ldapsearch -LLL -Y EXTERNAL -H ldapi:/// -b "cn=config"

… Retourne l'ensemble des éléments …

ldapsearch -LLL -Y EXTERNAL -H ldapi:/// -b "dc=ec0,dc=local"
... Retourne une base vide, c'est normal ...

Modification du registre windows:

Voila il ne reste plus qu'a se connecter avec un pc Windows, mais un problème subsiste et la connexion est impossible:

Eh bien les developpeurs de Samba ont eu leur petite idée. Il faut deux ingrédients:

  • Faire une petite modification du registre de Windows Seven.
  • Disposer au minimum de Samba 3.3.7 ou de Samba 3.4.0.

Pour ce qui est de la modification registre, rendez-vous dans la clef suivante

HKLM\System\CurrentControlSet\Services\LanmanWorkstation\Parameters

et ajoutez les valeurs suivantes:

DWORD DomainCompatibilityMode = 1
DWORD DNSNameResolutionRequired = 0


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0