Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, les informations qu'elle contient n'ont pas été vérifiées depuis Ubuntu 10.04 LTS.
Apportez votre aide…

SBackup

SBackup - pour Simple Backup - est une application graphique destinée aux personnes souhaitant faire une ou plusieurs sauvegardes de leur système. Elle se veut simple à utiliser et à configurer, et permet de faire des sauvegardes automatisées sur des emplacements locaux ou distants.

Cet article a pour but d'expliquer les options de configuration de SBackup et de vous guider dans la mise en place d'une solution de sauvegarde adaptée à vos besoins avec ce logiciel.

Pré-requis

Installation

Pour installer SBackup, il suffit d'installer le paquet sbackup.

Utilisation

Lancez l'application, selon la version d'Ubuntu, depuis le menu Applications → Accessoires → Simple Backup Config/Restore, ou Système → Administration → Simple Backup Config/Restore.

Sous Ubuntu 10.10 (Maverick Meerkat), SBackup se trouve à 2 endroits:

  • Sous Applications→Accessoires→Simple Backup-Configuration/Restoration. Il fonctionne alors avec les droits utilisateur et ne peut donc pas sauvegarder les fichier systèmes protégés ni programmer les sauvegardes automatiquement.
  • Sous Applications→Outils Sytème→Simple Backup-Configuration/Restoration. Il fonctionne alors avec les droits administrateur (vous devez entrer votre mot de passe) et n'a pas les restrictions précédentes. Il n'est présent dans ce menu que depuis un compte avec les droits administrateur.

Configuration (sous Ubuntu 10.04 LTS)

Onglet Général

Lancez Simple Backup Config.

Faisons connaissance avec l'interface de Simple Backup:

Onglet Général

Par défaut, le bouton Sauvegardes manuelles uniquement est sélectionné. Si vous voulez faire une sauvegarde unique de vos fichiers, alors cette option est faite pour vous. Suivez les points suivants pour comprendre ce que fera Simple Backup. Vous n'aurez plus alors qu'à cliquer sur le bouton Sauvegarder maintenant! pour lancer une sauvegarde unique.

Les deux autres options, Utiliser les paramètres de sauvegarde recommandés et Utiliser des paramètres de sauvegarde personnels méritent d'être examinées.

Si vous ne connaissez pas grand chose à Ubuntu, et que vous voulez seulement sauvegarder vos fichiers importants, la première option est bonne. Notez toutefois que certains fichiers ne seront pas sauvegardés par défaut. C'est le cas des fichiers audio, vidéo, et des fichiers de plus de 100 Mo. Il est donc recommandé de jeter ne serait-ce qu'un coup d'œil aux autres options, histoire de savoir ce que va faire réellement Simple Backup.

Si vous voulez configurer finement Simple Backup, la dernière option est faite pour vous.

Onglet Inclure

Onglet Inclure

Pour les personnes ayant choisi les paramètres recommandés, cet onglet ne permet aucune modification.

Pour les autres, nous allons choisir ici les dossiers à inclure dans la sauvegarde.

Pour ceux qui connaissent l'utilité de /var/, /usr/local/, et /etc/, décidez si vous voulez les inclure ou non.

Pour les autres, sachez simplement que /var/ stocke des informations sur le système, tels que les logs, ou, si vous en avez créé un, le site internet de votre machine. /usr/local/ stocke des paramètres locaux pour les utilisateurs, tandis qu'/etc/ stocke les paramètres pour le système entier. Même si ils sont inclus dans les sauvegardes par défaut, vous n'avez probablement pas besoin de les sauvegarder. Mon choix: supprimer ces trois dossiers de la liste.

Il est important de laisser /home/ dans la liste des dossiers sauvegardés, car c'est le dossier qui stocke touts les documents des utilisateurs du système.

Onglet Exclure

Onglet Exclure

Pour les personnes ayant choisi les paramètres recommandés, cet onglet ne permet aucune modification.

Le sous-onglet Chemins contient les chemins à ne pas inclure dans la sauvegarde. En général, vous pouvez laisser cette liste intacte, à moins que vous ayez des dossiers à y ajouter.

Le sous-onglet Types de fichiers nous intéresse plus particulièrement. Si vous voulez sauvegarder la musique et les vidéos, vous devez retirer mp3, avi, mpeg, mkv, ogg de la liste. Sachez toutefois que ces fichiers prennent de la place, et que les exclure permet d'épargner votre espace disque et la durée de la sauvegarde. Si vous n'en avez pas réellement besoin, conservez ces exclusions.

Le sous-onglet Exp. rég. nous intéresse assez peu. Sachez juste que, par défaut, les dossiers de miniatures (images), de la poubelle et les dossiers de cache sont exclus de la sauvegarde.

Enfin, le sous-onglet Taille Maxi permet d'exclure des fichiers par taille. Cela a une incidence directe sur la taille de la sauvegarde, mais pourrait poser problème dans de nombreux cas, particulièrement si vous travaillez avec de gros fichiers, et que vous voulez les sauvegarder. Dans ce cas, décochez Ne pas sauvegarder…. Vous devriez aussi la décocher, ou tout du moins augmenter la taille limite, si vous avez choisi de sauvegarder votre musique et vos vidéos. En effet, il n'est pas rare qu'un fichier audio particulièrement long dépasse cette taille, et c'est le cas de presque tous les fichiers vidéo.

Onglet Destination

Pour les personnes ayant choisi les paramètres recommandés, cet onglet ne permet aucune modification.

Vous allez ici choisir le dossier dans lequel vos sauvegardes seront conservées. Pour faire un bon choix ici, il vous faut comprendre le système de fichiers de linux. Voici en quelques points une méthodologie pour bien choisir le dossier de stockage:

  • Utiliser le répertoire de sauvegarde par défaut vous protégera contre la suppression accidentelle, mais pas contre la suppression de partition ou le crash disque!
  • Utiliser un répertoire personnalisé vous permet par exemple de choisir un disque dur externe, ou un point de montage alternatif. Dans le cas d'un disque dur externe, vous êtes à l'abri d'un crash de votre disque dur interne, mais pas contre un incendie, par exemple. Le point de montage alternatif est une bonne solution si vous disposez de deux disques durs internes, mais veillez à exclure ce répertoire de la sauvegarde!
  • Utiliser un répertoire distant est la meilleure solution si vous disposez d'un tel emplacement. Sachez que, si vous ne voulez ou ne pouvez pas en mettre en place, des espaces de stockages existent dans le commerce, moyennant finance.
  • Dans tous les cas, veillez à exclure le dossier de destination de la sauvegarde.

Onglet Heure

Onglet Heure

Pour les personnes ayant choisi les paramètres recommandés, cet onglet ne permet aucune modification.

Si vous avez choisi les sauvegardes manuelles dans l'onglet général, laissez jamais dans la première liste déroulante.

Sinon, vous pouvez spécifier l'heure et la date à laquelle vous voulez que votre sauvegarde s'effectue. Si vous choisissez précisément, veillez à ce que l'ordinateur soit enclenché à l'heure que vous préciserez!

Pour les spécialistes du cron, choisir personnalisé vous permettra de vous démarquer.

Enfin, choisissez le délai après lequel Simple Backup fera une sauvegarde complète. Une précision s'impose: par défaut, Simple Backup ne sauvegarde que les fichiers modifiés depuis votre dernière sauvegarde. Les autres sont simplement ignorés. En revanche, il réalisera une sauvegarde complète - et donc aussi des fichiers non-modifiés - après le délai spécifié ici.

Onglet Nettoyage

Vous pouvez choisir ici si Simple Backup doit supprimer les sauvegardes trop vieilles ou incomplètes. Ce paramètre est recommandé.

  • Supprimer les sauvegardes de plus de X jours est suffisant pour les systèmes personnels, car le nombre de sauvegarde est plus faible. Adaptez le délai à votre cas, 30 jours étant assez efficace.
  • Si vous avez besoin de sauvegardes sur un plus long terme, comme en entreprise, par exemple, vous apprécierez la suppression logarithmique, clairement expliquée dans le logiciel.

Configuration sous Ubuntu 10.10

A quelques variations près, les onglets listés précédemment n'ont pas beaucoup changés. Il est néanmoins apparu un nouvel onglet Rapport qui permet de configurer l'envoi de mail suite à une sauvegarde.

Configuration sous Ubuntu 11.04 et 12.04

Sous Ubuntu 11.04, ce qui s'appliquait pour Ubuntu 10.10 reste valide. La sauvegarde et la restauration se font sans difficulté. Les menus tels que décrits ci-dessus sont très compréhensibles. L'outil reste un des moyens les plus simples pour gérer les sauvegardes et justifie son nom.

Sous Ubuntu 12.04, la sauvegarde au moyen de sbackup fonctionne comme auparavant.

Restauration totale ou partielle sous Ubuntu 12.04

La restauration permet de restituer une arborescence, des dossiers complets ou de simples fichiers, dans une version antérieure qui aura été sauvegardée préalablement à une date donnée. Chacune de ces sauvegardes et appelée "instantané" (comme une photo "instantanée" à un moment donné). L'endroit où cette restitution va se faire est modifiable, ce qui permet de restaurer à l'endroit où se trouvait le dossier ou le fichier à l'origine, ou de le restituer ailleurs, à l'endroit de votre choix. Pour une récupération partielle, et pour éviter toute mauvaise surprise (écraser involontairement un document récent avec une version antérieure, ou effacer un document par erreur…), il est conseillé de procéder par étapes, et donc de restaurer dans un dossier provisoire que l'on pourra déplacer par la suite si le résultat escompté est atteint. Il est conseillé aussi de faire de temps à autre des essais de restauration, pour éviter de faire confiance à un système de sauvegarde mal paramétré.

Pour restaurer, choisir la destination où doit se faire la restauration. Choisir la date de la sauvegarde à restaurer (ou contenant le dossier ou le fichier à restaurer). Sélectionner la sauvegarde disponible à la date choisie (instantanés). Puis dans le menu "gestion de la restauration", choisir le dossier ou le fichier à restaurer, en descendant dans l'arborescence jusqu'au niveau souhaité.

Les quatre touches qui permettent de lancer les actions suivantes ne sont pas très explicites (du moins en français…). Pour une restauration complète, récursive, c'est à dire comprenant tous les dossiers et fichiers inclus (et pas seulement la structure), utiliser la touche "rétrograder comme…". Une fenêtre vous demande alors de choisir la destination de la restauration (rétrogradation).

Avant que la restauration ne s'exécute, une nouvelle fenêtre va vous demander confirmation de la commande : "Voulez-vous vraiment rétrograder… (suit ici le chemin de votre sauvegarde) vers (ici le chemin de votre destination)?" Si tout correspond à vos attentes, lancer l'opération. En fin de traitement, un message vous indiquera si tout s'est bien passé et si la restauration est réussie. La restauration d'un simple fichier peut demander un certain temps. Mais le résultat en vaut bien la peine…

Problèmes connus

La sauvegarde ne se lance pas

La restauration ne se lance pas

Lorsque vous souhaitez restaurer une sauvegarde préalablement effectuée, il vous faut impérativement conserver la structure du dossier créé (fichiers includes.list, packages, files.tar, etc.) ainsi que le nom du dossier créé par sbackup, faute de quoi le programme de restauration ne trouvera pas le dossier bien que vous lui ayez indiqué le chemin correct (ex : /var/backup/ ), rendant la restauration impossible. Veillez donc à ne surtout pas modifier cette nomenclature (même si c'est moche ;-)), par exemple lors d'un back-up sur un serveur FTP.

A titre d'illustration un intitulé du dossier de back-up ressemble à cela :

yyyy-mm-jj_xx.zz.ww.aaaaaa.nom.de.la.machine.ful

(les variables a, x, w, z semblent aléatoires mais peut-être y a t'il un encodage quelconque que je ne connais pas…)

Voir aussi



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0