Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, celle-ci est ancienne et ne contient plus d'informations sur une des versions supportées d'Ubuntu.
Apportez votre aide…

Undervolting

ou baisse de la tension en français

Principe

Le processeur de l'ordinateur (CPU) travaille à une tension donnée (généralement entre 1V et 1,5V) qui est spécifiée par le fondeur. Lorsque l'on veut faire travailler son processeur plus vite que sa fréquence nominale (overclocking) afin de gagner en performances, il est parfois utile d'augmenter la tension du processeur pour que les commutations de ses transistors soit facilitée malgré la vitesse élevée.

Dans notre cas nous allons essayer de faire l'inverse. Pour permettre de faire chauffer moins son processeur, gagner en discretion et en autonomie. Pour cela, nous allons baisser la tension du processeur. On retrouve alors les même types de problèmes que pour l'overclocking : la tension d'alimention peut ne pas être suffisante pour assurer la commutation des transistors et le processeur peut s'arrêter d'un coup.

Il faut donc savoir avant de commencer que cette opération, bien que facile, peut présenter quelques risques : lorsque l'on baisse la tension du processeur, il est possible que celui ci "freeze" ou bloque. Dans ce cas, pas d'inquiétude, en rebootant tout rentre dans l'ordre.

Processeur Intel

Pour les processeurs Intel (Pentium M, Core, Core 2 …) nous utiliserons Linux-phc.

Pour pouvoir agir directement au niveau du processeur, il est impératif de modifier le noyau Linux. En effet les fonctions bas niveau de contrôle du processeur ne sont pas accessible depuis la couche applicative de Linux.

Linux PHC se présente sous la forme d'un patch pour le noyau Linux et propose de modifier le module "acpi-cpufreq". Il permet en définitive d'assigner une tension différente à chaque niveau (step) de fréquence de fonctionnement du processeur.

Installation

Deux méthodes s'offrent à nous :

  • Manuellement, en compilant soit même le module.
  • En récupérant le module pré-compilé, si c'est le cas sautez la prochaine étape.

Compilation

Tout d'abord, il nous faut récupérer les sources linux : Installez les paquets build-essential linux-source linux-headers-generic (Installation en 1-clic)

Après avoir récupéré les sources, décompressez le fichier linux-source-2.6.*.tar.bz2 (doit correspondre à votre kernel) qui se trouve dans le dossier : /usr/src

tar -xjf /usr/src/linux-source-2.6.*.bz2 -C ~/source/

Après avoir décompressé le fichier (dans votre home par exemple) :

cd linux-source-2.6.*

Récupérez la dernière version de linux-phc : Linux PHC

Décompressez le fichier dans le dossier. Le fichier doit ressembler à ceci : linux-phc*.patch Maintenant patchez le kernel :

patch -p1 < linux-phc*.patch

et compilez le module :

cd arch/x86/kernel/cpu/cpufreq/
make -C /lib/modules/$(uname -r)/build SUBDIRS=$(pwd) modules

Mise en place

Maintenant que vous avez compilé le fichier acpi-cpufreq.ko (ou que vous avez récupéré le module patché pour votre kernel et votre architecture), copiez-le dans le dossier : /lib/modules/$(uname -r)/kernel/arch/x86/kernel/cpu/cpufreq/

sudo cp acpi-cpufreq.ko /lib/modules/$(uname -r)/kernel/arch/x86/kernel/cpu/cpufreq

Vérification

Après avoir redémarré, vous devriez avoir un fichier phc_controls qui synthétise les couples fréquences/tensions actuellement utilisés par le processeur.

cat /sys/devices/system/cpu/cpu0/cpufreq/phc_controls
> 13:38 10:30 8:24 6:18

Si ça marche bien, c'est GAGNE.

Utilisation

éditez le fichier /sys/devices/system/cpu/cpu0/cpufreq/phc_controls

gksu gedit /sys/devices/system/cpu/cpu0/cpufreq/phc_controls

Pour plus d'informations : Site wiki (en allemand) Forum (en anglais)

Processeur AMD

Nous allons utiliser cpupowerd

Pas plus d'informations pour le moment


undervolting.txt · Dernière modification: Le 28/11/2010, 04:37 par 96.21.214.87
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0