Contenu | Rechercher | Menus

Jeu de go

Présentation

Un jeu qui essaye de préserver des libertés depuis 4000 ans!
Le jeu de go est jeu intuitif où deux joueurs essayent de conquerir un même espace. C'est aussi un jeu millénaire, à la fois art et méthode d'apprentissage. Les ordinateurs n'y sont pas doués (mais progressent), mais ils peuvent jouer.

Aperçu de glgo

Installation

On installe une interface qui permet de jouer soit à distance grâce à Internet, soit contre un adversaire artificiel (gnugo,mogo).

  • gnugo et mogo sont les moteurs de l'adversaire informatique. La principale différence est que mogo compte à la chinoise (pierres sur goban+territoires) alors que gnugo joue à la japonaise. Vous pouvez tester les compétences de gnugoici
  • Il existe différentes interfaces pour jouer ou s'entrainer au go :
    • pour jouer qgo, cgoban, gogui, goGl
  • pour s'entraîner uligo, kombilo, eidogo player

Règle du jeu

A la sauce ubuntu

Le jeu

  • Les joueurs posent chacun leur tour une pierre sur les intersections du plateau, le goban.
  • Ces pierres ne se déplacent pas, les emplacements libres (reliées par des traits) qui les entourent sont des libertés.
  • Ces libertés servent à s'unir pour former une chaîne.
  • Une liberté protégée par des chaines est un souffle ou un oeil.
  • Une chaîne qui a deux yeux est vivante, c'est à dire qu'il est impossible de la capturer.

Le but du jeu

  • Avoir le plus de territoire possible

Les règles

  • Les pierres ou les chaînes privées de liberté sont prisonnières et sont donc enlevées du plateau.
  • Le suicide est interdit (Poser une pierre qui doit se faire prendre immédiatement) sauf si cela enlève la dernière libertée d'une chaine, et donc la capture.
  • Tourner en rond également. (Revenir à une situation identique à la précédente)

Les principes induits Ils sont contradictoires, et c'est ce qui fait la finesse du jeu :

  • S'étaler au maximum.
  • Créer des organismes forts.
  • Protéger ses libertés.

Et toujours

  • Eviter de se faire enfermer.

Ressources



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0