Distributions Linux

FIXME Une distribution est blablablabla

Cette page propose de recenser les distributions GNU/Linux libres et gratuites les plus utilisées ou importantes, de décrire leurs intérêts, leurs orientations, et leurs éventuels avantages ou inconvénients comparées à Ubuntu.

Elle peut concerner d'autres distributions basées sur Ubuntu, mais pas les variantes officielles d'Ubuntu, qui possèdent leur documentation dédiée.

C'est la famille d'Ubuntu. Les distributions basée sur Debian ont en commun l'utilisation du système de paquets deb / dpkg / APT.

Debian

Debian1) est la distribution parente d'Ubuntu. C'est l'une des premières distributions de Linux. Elle est communautaire2), libre, gratuite, et réputée pour sa grande fiabilité et stabilité.
Elle est très utilisée, en particulier dans le domaine des serveurs.

Elle s'adresse officiellement à tout le monde et à tous les usages, aussi bien aux professionnels qu'aux débutants Linux. Cependant certaines personnes semblent la trouver relativement peu adaptée au grand public.3)4)5)

Elle ne propose pas de variante au sens strict, comme le fait Ubuntu, mais on peut choisir l'environnement de bureau de son choix lors de l'installation parmi une liste importante.

Elle est en principe plus légère qu'Ubuntu mais son utilisation requière de meilleures connaissances techniques, et Ubuntu offre une compatibilité matérielle plus étendue, et nécessitant moins de manipulations.

Linux Mint

Linux Mint6) est une dérivée d'Ubuntu. Elle est née de discordances d'une partie des utilisateurs quant à certains choix de Canonical concernant Ubuntu, en particulier lors du passage à Unity.

Elle propose un thème élégant, et Cinnamon, un bureau proche de Windows, ce qui en fait une distributions particulièrement séduisante pour les utilisateurs découvrant Linux.

Selon certains avis, elle n'est cependant pas aussi fiable qu'Ubuntu ou Debian, et montre un désintérêt inquiétant des questions de sécurité.7)

KDE neon

KDE neon est une distribution basée sur Ubuntu développée par l'équipe de KDE pour fournir une base fiable et complète à l'utilisation de cet environnement de bureau. Elle est proche de la variante Kubuntu mais propose une version plus récente de KDE.

KDE neon fournit nativement les gestionnaires de logiciels flatpak et snap.

Pop! OS

Pop! OS8) est une distribution basée sur Debian et GNOME proposé par System76 pour ses ordinateurs.

elementary

Elementary est basé sur Ubuntu et propose un bureau au design soigné, appelé Pantheon, proche de ce qu'on trouve chez MacOS.

Zorin

Kali

Kali Linux est une distribution permettant de tester la sécurité des systèmes et des réseaux. Elle devrait probablement être réservée à cet usage, mais semble malgré tout être largement utilisée.

Vanilla OS

Vanilla OS est une distribution Linux immuable9) basée sur Debian. Elle dispose de fonctionnalité de containérisation qui lui permet de proposer les gestionnaires d'applications d'autres distribution Linux (jusqu'à Android) sans créer de conflit ni poser de problème de fiabilité.

La communauté et la documentation en particulier francophones sont malheureusement encore réduites.

Comme Debian, Red Hat est une distribution historique et d'envergure. Red Hat a été racheté en 2018 par IBM pour 34 milliards de dollars. La distribution en tant que telle est payante, mais elle sert d'écosystème à de nombreuses autres distributions libres et gratuites.

Ces distributions utilisent le gestionnaire de paquets RPM.

Fedora

Fedora sert de plateforme de test pour Red Hat. Elle propose des logiciels récents, et en particulier les projets GNOME et Flatpak dont Red Hat est un soutien majeur. C'est donc une distribution toute indiquée si on souhaite découvrir GNOME et ses dernières nouveautés.

Rocky

Rocky Linux peut être considéré comme une version communautaire de Red Hat. C'est l'héritier de CentOS, qui a été abandonné par Red Hat, et le fruit du même créateur.

C'est une distribution particulièrement fiable, qui profite de l'établissement de Red Hat.

Alma

Tout comme Rocky, Alma Linux est une version communautaire de Red Hat, et hérite donc de CentOS. Elle est soutenue par l'éditeur CloudLinux. À la différence de Rocky, Alma ne prend pas en charge les processeurs ARM, mais prend en charge le secure boot.

OpenSUSE

OpenSUSE est une distribution ancienne (~1996) d'origine allemande.

Elle est particulièrement fiable, propose au choix GNOME, KDE ou XFCE lors de l'installation. Tout son environnement, le site, le design sont soignés. La communauté est réputée agréable.

Mageia

Mageia est un héritage communautaire de Mandrake / Mandriva, une distribution d'origine française qui était réputée être la distribution la plus facile d'accès et la mieux adaptée au grand public autour de l'an 2000, avant l'avènement d'Ubuntu. Elle propose le bureau KDE par défaut.

Il existe aussi le projet OpenMandriva, très semblable et disponible aussi pour les processeurs ARM.

Arch

Arch propose de profiter des dernières nouveautés en matière de logiciels et de technologie. À cette fin elle propose la compilation comme méthode ordinaire d'installation, et un modèle de distribution rolling release : tous les logiciels sont mis à jour en permanence, contrairement aux modèles Debian et Red Hat qui bloquent certains logiciels importants à une version précise pour s'assurer de la fiabilité générale du système, d'une version majeure de la distribution à une autre.

Elle est réputée être "compliquée" à installer, ce qui était assez vrai par le passé mais ne l'est plus grâce à des outils comme EndeavourOS.

Manjaro

Garuda

Garuda Linux10) est une distribution rolling release indienne qui vise en particulier les joueurs, en reprenant les codes graphiques du gaming, et maintenant un parc logiciel à la pointe de la nouveauté.

Elle propose différents bureaux mais la version principale utilise KDE.

NixOS

NixOS propose un environnement proche de l'idée d'infrastructure as code : l'ensemble du système, des logiciels et de leur configuration est déployé depuis un fichier texte unique décrivant cet environnement dans son ensemble11). On installe les logiciels en changeant ce fichier.

Cela rend son environnement extrêmement portable, facile à sauvegarder ou à migrer sur une autre machine, puisqu'il s'agit d'un simple fichier texte !

L'environnement Linux est par contre très particulier, assez différent des autres distributions. La documentation s'adresse généralement à de bons techniciens et l'utilisation de NixOS est plutôt réservée aux utilisateurs avancés.

Solus

Solus12) est une autre rolling release. À la différence de Arch elle s'adresse au grand public et elle est parfaitement adaptée aux débutant·e·s.
C'est la distribution à l'origine du bureau Budgie (elle propose aussi une version GNOME et une MATE).

Elle a les avantages de proposer une interface moderne et très élégante, un parc logiciel trié sur le volet (chaque application est soigneusement sélectionnée afin d'éviter les doublons et de proposer exclusivement les meilleures solutions, ce qui est avantageux quand on s'y connaît pas), et de ne pas nécessiter de réinstallation régulière.

Elle n'est par contre pas encore complètement traduite en français, son site et sa documentation ne sont disponibles qu'en anglais, et sa communauté est réduite et non francophone.


Contributeurs : krodelabestiole


2)
développée et maintenue par la communauté, par opposition aux projets portés par des entreprises
7)
messages sur le forum au sujet d'un article d'Adrian Glaubitz, développeur chez Debian
9)
Immuable ou immutable en anglais : le cœur du système est en lecture seule, seul l'espace des utilisateurs est modifiable, ce qui assure une grande fiabilité.
11)
On parle de configuration déclarative.
  • utilisateurs/krodelabestiole/brouillons/distributions.txt
  • Dernière modification: Le 15/04/2024, 22:52
  • par krodelabestiole