SMARTMONTOOLS

Smartmontools est un paquet regroupant un ensemble d'outils basés sur la "technologie" SMART. Cette technologie est un protocole qui permet de suivre et contrôler l'état des disques durs entiers. Les données SMART ignorent les partitions et le partitionnement.

Le protocole SMART est reconnu et implémenté sur la plupart des disques durs depuis la fin des années 1990.

L'intérêt principal de ces outils et de la technologie SMART est de déceler des signes précurseurs de vieillissement et de pannes des disques durs avant qu'ils ne soient définitivement en panne.

En configurant correctement le daemon smartd (fichier /etc/smartd.conf, il est possible d'être prévenu automatiquement si des problèmes sont détectés.

Étonnament, le paquet smartmontools n'est pas installé par défaut et fait l'objet de relativement peu de publicité.

Pour une instance opérationnelle

Commencez par installer le paquet smartmontools et éventuellement smart-notifier.

Le service de notification utilise l'une de ces deux messageries : mailx ou mailutils. Il est nécessaire d'en installer une pour profiter de l'alerte.

Si vous souhaitez utiliser une interface graphique pour smartmontools, installez le paquet gsmartcontrol.
Le site officiel est ici : GSmartControl. On trouvera des copies d'écran ici : Copies d'écran.

Pour une installation en mode dépannage sur une clé USB non-persistante

Au lieu de cliquer sur les liens ci-dessus, utilisez la commande suivante pour n'installer que les paquets nécessaires :

sudo apt-get install --no-install-recommends smartmontools 
Il est inutile de tester un SSD car les secteurs testés sont virtuels. Cela ne ferait que l'user de façon prématurée !

Dans les exemples suivants, on va considérer le disque dur nommé /dev/sdX , qu'il faudra remplacer par le nom du disque que vous voulez tester, par exemple /dev/hda , /dev/sdc 1) ou /dev/sg1 2)

  • Pour activer SMART sur un disque, taper la commande suivante (nécessaire une seule fois seulement pour chaque disque, mais peut être répétée sans danger) :
 sudo smartctl --smart=on --offlineauto=on --saveauto=on /dev/sdX
  • Pour obtenir quelques infos disponibles par SMART sur le disque :
 sudo smartctl -H -i /dev/sdX
  • Pour obtenir toutes les infos disponibles par SMART sur le disque :
 sudo smartctl -s on -a /dev/sdX

Au moins deux types de tests sont possibles, les courts (~1 min) et les longs (~10 min à 90 min)3).

  • Pour lancer l'exécution des tests :
sudo smartctl -t short /dev/sdX
sudo smartctl -t long  /dev/sdX
  • Pour accéder ensuite au résultats/statistiques de ces tests :
sudo smartctl -l selftest /dev/sdX

ou en plus bref (retourne un message seulement si le disque retourne un indicateur SMART "failing" ou si des autotests ont enregistré des erreurs) :

sudo smartctl -q errorsonly -H -l selftest /dev/sdX
  • Pour relancer un test long qui s'est arrêté suite à une erreur sur le LBA N-1 :
   sudo smartctl  -t select,N-max /dev/sdX
  • Pour suivre l'exécution de cette relance :
sudo smartctl -a /dev/sdX | grep left

Cela permet de visualiser le LBA début et le LBA fin de l'intervalle de 65536 secteurs en cours de test. Ne pas se fier au pourcentage indiqué.

  • Exécution d'un test long sur un disque de grande capacité.

Le test long peut durer des heures. S'il y a un arrêt pour une cause externe, le LBA en cours de traitement peut ne pas être mémorisé. Une solution consiste à lancer un test sur les 500 premiers Gio ( ou le premier Tio) du disque avec cette commande :

 sudo smartctl  -t select,0-999999999  /dev/sdX 
 ou
 sudo smartctl  -t select,0-1999999999  /dev/sdX    ### pour 1 Tio
 ou
 sudo smartctl  -t select,0-499999999  /dev/sdX     ### pour 250 Gio

Lorsque ce test est terminé, on fait un test de la suite quand on le désire avec cette commande qu'il faudra répéter autant de fois que nécessaire après s'être assuré que la précédente s'est correctement terminée et que la fin du disque n'a pas été atteinte. Sinon cela repart depuis le début du disque jusqu'à la fin !

  sudo smartctl  -t select,next /dev/sdX  
 

Dans les exemples suivants, on va considérer le disque dur nommé /dev/sdX qu'il faudra remplacer par le nom du disque que vous voulez tester ; par exemple /dev/hda, /dev/sdc.

La connaissance de l'état actuel d'un disque peut être importante pour comprendre une erreur de lecture-écriture. Cette information est souvent demandée dans le forum.

Comme les données SMART ignorent les partitions et le partitionnement, il est absurde (sauf cas de RAID, voir note) de mettre un nombre après /dev/sdX. C'est même nuisible quand le disque est branché en USB, cf. cet exemple https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?pid=21841415#p21841415.

Pour connaître les lettres des disques connectés, utilisez la commande suivante :

lsblk -d | egrep -v "NAME|loop|sr0"

Cas d'un disque interne

Cas d'un disque non NVMe

La commande est :

sudo smartctl -s on -a /dev/sdX

Rappel : Mettre un chiffre après la lettre X est (sauf montage en RAID, voir note) nuisible.

Cas d'un disque NVMe

Le retour de la commande précédente peut identifier que le disque est un NVMe

Un suivi plus spécifique est alors possible en installant le logiciel dédié à ce type de matériel.

sudo apt install nvme-cli 

Puis donner le retour de quelques commandes :

sudo nvme nvme-error-log /dev/nvmeXXXXX
sudo nvme nvme-smart-log /dev/nvmeXXXXX

Cas des boîtiers et autres adaptateurs USB

La commande ci-dessus peut nécessiter un complément si le disque est connecté en usb.
Rappel : Mettre un chiffre après la lettre X est (sauf montage en RAID, voir note) nuisible.

a) Ce complément est en général fourni par

sudo smartctl --scan | grep -i usb

qui va retourner quelque chose comme

/dev/sdb -d usbsunplus # /dev/sdb [USB Sunplus], ATA device

On récupère alors -d usbsunplus et sdb, et on obtient le retour complet grâce à

sudo smartctl -s on -a -d usbsunplus /dev/sdb



b) Si ça ne marche pas, c'est dans le retour de

sudo smartctl -s on -a /dev/sdX

en remplaçant X par la lettre trouvée juste avant, qu'il faut chercher la ligne contenant

Unknown USB bridge [0x

De cette ligne, on copie 0xyyyy:0xzzzz, sans les crochets et on va le chercher dans la page https://www.smartmontools.org/wiki/Supported_USB-Devices qui référence :
- La plupart des adaptateurs supportés et donne l'option "-d" opérationnelle de chacun,
- La plupart des adaptateurs non supportés.

Sur cette page-là on va donc récupérer la bonne option -d machin-truc, et

sudo smartctl -s on -a -d machin-truc /dev/sdX

en remplaçant X par la lettre trouvée juste avant, ce qui fournira le rapport smartctl complet.

Exceptionnellement, il peut arriver que ni a) ni b) ne suffise.


c) Dans ce cas, certaines des commandes suivantes peuvent être essayées, toujours en remplaçant "X" par la bonne lettre, vérifiée juste avant. Il faut faire les cinq commandes, ne vous arrêtez pas à la première surtout si elle n'a renvoyé que quelques lignes :

sudo smartctl -s on -d ata  -a /dev/sdX
sudo smartctl -s on -d sat  -a /dev/sdX
sudo smartctl -s on -d scsi -a /dev/sdX
sudo smartctl -s on -d auto -T verypermissive -a /dev/sdX
sudo smartctl -s on -d test -T verypermissive -a /dev/sdX

Cas du pilote UAS

Si aucune commande précédente ne fonctionne avec un adaptateur USB, il peut être nécessaire de désactiver le support de UAS(P)4).

Test avec déchargement du module

  1. Brancher l'adaptateur
  2. Relever les identifiants USB vendeur:produit pour l'adaptateur :
    • lister les périphériques USB utilisant le pilote UAS
      lsusb -t | grep uas
    • noter la valeur de Port et Dev, puis afficher ce périphérique USB avec XXX valeur de Port et YYY valeur de Dev
      lsusb -s XXX:YYY
    • noter la valeur après ID sous le format <id vendeur>:<id produit>
  3. Démonter les partitions du disque :
    sudo umount -v /dev/sdX*
  4. Décharger le module uas :
    sudo modprobe -r uas
  5. Décharger le module usb-storage :
    sudo modprobe -r usb-storage
  6. Recharger le module usb-storage sans le support uas pour l'adaptateur en remplaçant <id vendeur> et <id produit> par les valeurs relevée précédemment :
    sudo modprobe usb-storage quirks=<id vendeur>:<id produit>:u
  7. Si les partitions du disque ne sont pas montées automatiquement, débrancher l'adaptateur USB et le rebrancher connecté avec le disque dur
  8. Réessayer les commandes smartctl

Exemple concret

Exemple avec un adaptateur de marque U-Green avec le chipset VIA qui se charge en /dev/sdc.

  • Tester la commande initiale :
    sudo smartctl -s on -d sat  -a /dev/sdc
smartctl 6.5 2016-01-24 r4214 [x86_64-linux-4.4.0-71-generic] (local build)
Copyright (C) 2002-16, Bruce Allen, Christian Franke, www.smartmontools.org

Read Device Identity failed: scsi error unsupported field in scsi command

A mandatory SMART command failed: exiting. To continue, add one or more '-T permissive' options.
  • Recherche du périphérique USB utilisant le pilote UAS :
    lsusb -t | grep uas
|__ Port 3: Dev 35, If 0, Class=Mass Storage, Driver=uas, 480M
  • Relever la valeur après Port (ici 3) et Dev (ici 35), et rechercher les identifiants USB pour ce périphérique
    lsusb -s 3:35
Bus 003 Device 035: ID 2109:0711 VIA Labs, Inc.
  • Dans l'exemple, noter pour la suite <id vendeur>=2109 et <id produit>=0711
  • Démonter les partitions du disque :
     sudo umount -v /dev/sdc*
umount: /dev/sdc: not mounted
umount: /media/ubuntu/Linux (/dev/sdc1) unmounted
  • Décharger les différents modules :
    sudo modprobe -r uas
    sudo modprobe -r usb-storage
  • Recharger le module usb-storage sans le support UAS pour l'adaptateur :
    sudo modprobe usb-storage quirks=2109:0711:u
  • Les partitions du disque sont remontées automatiquement, sinon débrancher et rebrancher l'adaptateur avec le disque connecté
  • Vérifier que le pilote n'est plus uas mais usb-storage5)
    lsusb -t | grep usb-storage
|__ Port 3: Dev 36, If 0, Class=Mass Storage, Driver=usb-storage, 480M
  • Relancer la commande smartctl et constater qu'il n'y a plus d'erreur :
    sudo smartctl -s on -d sat  -a /dev/sdc
     
    > smartctl 6.5 2016-01-24 r4214 [x86_64-linux-4.4.0-71-generic] (local build)
    > Copyright (C) 2002-16, Bruce Allen, Christian Franke, www.smartmontools.org
    > 
    > === START OF INFORMATION SECTION ===
    > Model Family:     Western Digital Caviar Blue Serial ATA
    > Device Model:     WDC WD1600AAJS-75M0A0
    > [...]

Blacklister le module UAS

Si le test précédent est concluant, il est possible de rendre le changement permanent.

  • Créer le fichier /etc/modprobe.d/ignore-uas.conf avec les droits d'administration.
  • Ajouter la ligne suivante en remplaçant <id vendeur> et <id produit> par les valeurs relevée précédemment :
    /etc/modprobe.d/ignore-uas.conf
    options usb-storage quirks=<id vendeur>:<id produit>:u
  • Sauvegarder le fichier
  • Redémarrer l'ordinateur
  • Brancher l'adaptateur directement

Grâce au service (daemon) smartd il est possible de faire une analyse régulière et ainsi suivre sur le long terme l'état des disques durs et de votre matériel.

Il est aussi possible de paramétrer des alertes automatiques (envoi de mail, messages utilisateur par wall, syslog…) en cas de détections d'erreurs ou de signes de vieillissement. smartd est inclus dans le paquet smartmontools.

Le fichier de configuration est /etc/smartd.conf ; par défaut, il est configuré pour scanner tous les disques. Une configuration de ce fichier est donc nécessaire pour obtenir des alertes pertinentes.

Mettre en place le paramètrage du daemon smartd

Par défaut, le demon smart n'est pas activé dans les versions anciennes. Il est indispensable de le faire manuellement.

Éditez le fichier /etc/default/smartmontools et décommentez start_smartd=yes si présent.

Si nécessaire, décommentez #smartd_opts="–interval=1800" en mettant la fréquence de surveillance souhaitée.

Démarrez ou relancez ensuite le service en tapant dans un terminal:

- avec systemctl :

systemctl restart smartd
systemctl status  smartd 

- à l'ancienne :

  sudo /etc/init.d/smartmontools start  

Pour tester que smartd fonctionne

Le but de smartd est de surveiller les disques et de prévenir l'utilisateur par messagerie des nouvelles anomalies survenues depuis peu de temps. Le paramétrage standard est de 30 minutes.

Pour vérifier que les futurs messages d'anomalies seront expédiés, il suffit de lancer ces commandes :

echo "DEVICESCAN -a -m root -M test" > /tmp/FIC  && sudo smartd -n -q onecheck -c /tmp/FIC 

Pour expédier les messages à un autre destinataire, il faut d'abord vérifier qu'il peut recevoir les messages. Il faut faire ces commandes en remplaçant l'adresse mail :

 echo "DEVICESCAN -a -m destinataire@exemple.com -M test" > /tmp/FIC  && sudo smartd -n -q onecheck -c /tmp/FIC

Il faut alors modifier le fichier /etc/smartd.conf pour ajouter cette adresse juste avant l'adresse root. Exemple de codification de la ligne d'activation de la surveillance :

DEVICESCAN -a -r 9! -d  removable -n standby -m destinataire@exemple.com,root  -M exec /usr/share/smartmontools/smartd-runner

Il faut ensuite relancer l'application pour que le changement de paramétrage soit pris en compte.

À signaler aussi le paquet smart-notifier qui vous préviendra de tout problème imminent. L'action de ce programme est de se mettre à l'écoute des messages de tests et d'ouvrir une fenêtre d'avertissement s'il détecte un problème.

Pour que smart-notifier lance ces messages d'alertes, il faut que smartd soit actif, paramétré, et que la session en cours ait été redémarrée.

Si vous voyez une alerte SMART, il y a de fortes chances pour que votre disque soit en train de flancher. Dans votre intérêt, faites immédiatement une copie de vos fichiers ailleurs (clé USB, disque dur externe, gravure sur CD/DVD…).

Pour tester que smart-notifier fonctionne

 sudo sh -c 'echo test de message | smart-notifier --notify' 

Ce qui affichera :

smart-notifier sous Ubuntu 15.10

Lorsque vous installez smart-notifier sur un autre ordinateur que le vôtre, il serait dommage qu'elle soit ignorée parce que l'utilisateur ne parle pas anglais…

Trouver le nom du fichier contenant les messages d'avertissement :

 ls -ls  /usr/share/smart-notifier/smart_notifier 

Première possibilité

Sauvegarder l'original en cas de boulette en tapant dans terminal :

sudo cp /usr/share/smart-notifier/smart_notifier/smart-notifier.glade /usr/share/smart-notifier/smart_notifier/smart-notifier.glade.old

puis avec les droits d'administration, éditez le fichier /usr/share/smart-notifier/smart_notifier/smart-notifier.glade et modifiez les lignes indiquées ci-dessous :

  • Titre de la fenêtre, ligne 31:
    <property name="title" context="True" translatable="True">Alerte disque dur</property>
  • Titre du message, ligne 56:
    <property name="label" context="True" translatable="True">&lt;big&gt;&lt;b&gt;Alerte, disque dur défaillant !&lt;/b&gt;&lt;/big&gt;</property>
  • Corps du message, ligne 69:
    <property name="label" context="True" translatable="True">S.M.A.R.T. surveille en permanence les disques durs et donne l'alerte en cas de variation importante dans les normales relevées. 60 % des pannes de disques durs sont mécaniques, S.M.A.R.T. peut en détecter 30 %. Cette alerte n'est pas à prendre à la légère et peut annoncer une panne imminente. Veuillez planifier rapidement vos sauvegardes et le remplacement de vos disques durs.</property>
  • Message de smartd, ligne 92:
    <property name="label" context="True" translatable="True">Message original de smartd :</property>

Seconde possibilité

Faire la même action en utilisant les commandes suivantes :

sudo cp /usr/share/smart-notifier/smart_notifier/smart-notifier.xml /usr/share/smart-notifier/smart_notifier/smart-notifier.xml.old
 
sudo sed -i -e "s/gt;Hard Disk Health Warning/gt;Alerte, disque dur défaillant !/" /usr/share/smart-notifier/smart_notifier/smart-notifier.xml 
sudo sed -i -e "s/Hard Disk Health Warning/Alerte disque dur/" /usr/share/smart-notifier/smart_notifier/smart-notifier.xml 
sudo sed -i -e "s/The hard disk health status has changed. This could mean that hard drive failure is imminent. It is always a good idea to have up to date backups./S.M.A.R.T. surveille en permanence les disques durs et donne l'alerte en cas de variation importante dans les normales relevées. 60 \% des pannes de disques durs sont mécaniques, S.M.A.R.T. peut en détecter 30 \%. Cette alerte n'est pas à prendre à la légère et peut annoncer une panne imminente. Veuillez planifier rapidement vos sauvegardes et le remplacement de vos disques durs./" /usr/share/smart-notifier/smart_notifier/smart-notifier.xml 

L'interprétation des résultats demande de l'expérience ; postez-les dans le forum.


Contributeurs : didrocks, fnx, .amalric. pour la traduction, furious-therapy : DEB pour Jaunty.


1)
la liste des noms de disques durs de votre système peut s'obtenir par :
sudo fdisk -l 
2)
les périphériques du type /dev/sg# permettent d'atteindre les disques qui composent un volume géré par un contrôleur RAID hardware. Dans un tel cas, les périphériques du type /dev/sdX ne sont pas utilisables car à ce niveau l'OS ne voit que le volume géré par le contrôleur RAID (un disque logique sans information SMART) et non des disques qui le composent (disques physiques avec information SMART). Par exemple, pour obtenir les informations SMART sur un disque SATA faisant partie d'un volume RAID 5 géré par un contrôleur Adaptec :
sudo smartctl -a -d sat /dev/sg1
Référence : http://www.cyberciti.biz/faq/linux-checking-sas-sata-disks-behind-adaptec-raid-controllers/
3)
Une estimation de la durée prise par ces tests est visible dans la sortie de :
 sudo smartctl -a /dev/sdX
4)
USB Attached SCSI
5)
le numéro de Device change à chaque reconnexion
  • smartmontools.txt
  • Dernière modification: Le 18/11/2020, 18:03
  • par 109.88.253.196