Contenu | Rechercher | Menus

Les Disques Durs

Problèmes connus et résolus

Les gros disques durs et les limites du BIOS

À la mise sous tension de l'ordinateur, le BIOS récupère l'information primaire des composantes du système, dont les disques durs.

De ce fait, au démarrage du système, si le gestionnaire de démarrage Grub cherche à démarrer un système d'exploitation au-delà des limites connues du BIOS, il plantera.

Cas type :

Dans mon cas, le matériel est un disque dur Western Digital de 250 Go, reconnu comme un 136 Go dans le BIOS.

À la mise sous tension de l'ordinateur, le BIOS récupère l'information primaire des disques durs.

L'ordinateur est un GoldStar LG8S, la carte mère est une « MSI 815E PRO VER. 1 » et son BIOS ne sait pas gérer correctement les disques durs supérieurs à 136 Go, même avec la dernière mise à jour du BIOS version 1.4 (2007-05-25).

De ce fait, au démarrage du système, si le gestionnaire de démarrage Grub cherche à démarrer un système d'exploitation au-delà des 136 Go, il plantera.

Ce problème est répandu et résolu par des logiciels de gestion de disque intégré aux systèmes d'exploitation récents, mais pour qu'ils fonctionnent, il faut que les logiciels à lancer soient installés dans les limites d'accès du BIOS, dans mon exemple, dans les 136 premiers Go.

Pour MS-Windows, le système est toujours installé au début du disque dur, donc pas de problème.

Pour les systèmes Linux, ils sont souvent installés en double amorçage avec Windows « dual boot », il est donc plus loin sur le disque dur. Il faut vous assurer que la partition racine « / » de votre Linux soit installée dans les limites d'accès du BIOS, dans mon exemple, dans les 136 premiers Go.

Pour connaître les limites de votre BIOS (8 Go, 32 Go 136 Go ou 137 Go), vérifiez, au démarrage de votre ordinateur, immédiatement après la vérification de la mémoire, la taille des disques durs est détectée ou vérifiez en entrant dans le BIOS avec la touche « Del. » ou « F1 » ou « F2 », etc. Le début de votre partition racine « / » de Linux ne doit pas être au-delà de cette limite.

Si vous restez dans les limites du BIOS avec la partition racine de Linux, vous n'aurez plus de problème.

Taille réelle de disque dur perdue

Cas type :

En interrompant une copie du disque dur entier sur un autre, volontairement ou par coupure de courant, etc., la taille du disque dur cible peut-être erronée. Au BIOS, dans mon cas type, je me retrouvais avec une taille de 33821 Mo. Que cela soit avec un formatage de bas niveau (low Format) ou en réinstallant le MBR, rien n'y faisait. Il y avait plusieurs utilitaires qui reconnaissaient la véritable taille du disque et reformataient bien le disque dur, mais que cela soit sous Windows Xp SP2 ou Linux Kubuntu 7.04, rien ne fonctionnait.

La solution se trouvait du côté de la réécriture de la bonne taille du disque dur sur le disque dur.

Pour ce faire, je vous suggère la méthode testée suivante :

1) Avec le CD (déjà cité ci-dessus) « Ultimate Boot CD », ma version était 4.0.3 (2007-05-25), démarrer votre ordinateur.

2) Entrer dans la section « Hard Disk Tools ».

3) Entrer dans la sous-section « Installations Tools ».

4) Sélectionner le programme « MaxBlast V4.0 (Maxtor).

5) Suivez les instructions et appuyez sur la touche « Entrée ».

6) Accepter les termes de la licence d'utilisation en cliquant sur le bouton « I agree ».

7) Sur l'écran suivant, cliquer sur le bouton « Yes ».

8) Sélectionner l'option « Utilites ».

9) Puis, sélectionnez l'option « Set Hard Drive Size ».

10) Cliquer sur le bouton « Next ».

11) Copier la valeur du champ « Native LBA » ou la plus grande taille que vous verrez sur cette page, dans le champ « Recommended Reported LBA ».

12) Cliquer sur le bouton « Next » pour procéder à l'écriture de la bonne valeur sur votre disque dur.

Voilà, il ne vous reste plus qu'à redémarrer votre ordinateur et à re-partitionner et reformater votre disque dur pour y récupérer tout son espace réel.

Erreur : Differences between boot sector and its backup

Si au démarrage d'ubuntu, une erreur s'affiche "Differences between boot sector and its backup". Ne vous inquiétez pas, premièrement ce n'est pas très grave, et deuxièmement on règle ça facilement.

1) Installez le paquet Gparted. apt://gparted

2) Démontez la partition causant le problème

3) Cliquez droit dessus et sélectionnez Vérifier

4) Gparted se charge alors de votre partition

Espace réservé au super-utilisateur (root)

Sur chaque partition « linux » du disque dur (seulement si elles sont formatées en EXT(2,3 ou 4)), une partie de l'espace de stockage est réservée aux processus qui ont les privilèges suffisants, pour limiter la fragmentation, et les "daemons" comme Syslogd(8) , pour leur permettre de continuer de fonctionner correctement.Les programmes qui n'ont pas les privilèges nécessaires sont empêchés d'écrire sur cette partie de la partition, La taille par défaut de cet espace est de 5%.

Le fait de réserver une certaine quantité de blocs du système de fichier au super-utilisateur a un double objectif. Premièrement, cela évite la fragmentation du système de fichier, en effet plus il reste d'espace libre, mieux le système peut s'organiser pour l'écriture des fichiers. Deuxièmement, cet espace de réserve permet aux démons systèmes tels syslogd(8) de continuer à fonctionner et assure ainsi la survie de la machine le temps que l'administrateur règle le problème. En revanche, les autres applications fonctionnant en mode non-privilégié ne pourront plus écrire sur le disque, sauvegardant ainsi l'espace de réserve.

Cet espace réservé n'apparaît en général pas comme espace disponible dans les navigateurs et autres commandes linux.

On peut le détecter avec la commande df -m: la somme des colonnes Espace Occupé + Espace Disponible est inférieure à la Taille de la partition (donnée dans la première colonne). Cette somme vaut en général 95% de la taille de la partition.

On peut aussi le voir dans le Moniteur système dans l'onglet système de fichiers

Vérification de la taille des partitions

df −−si (tailles en unités SI)

df -m (tailles en blocks de 1 Mo)

sudo parted -s /dev/xxx print (où xxx est le code du disque ex: hda)

Si on souhaite augmenter la place disponible sur une partition, le pourcentage de blocs réservés à root dans le système de fichiers peut-être diminué.

Attention, il est fortement recommandé de ne pas réduire cette valeur sur les partitions contenant / ou /var. De plus, pour éviter la fragmentation, ne passez pas cette valeur à 0%.

Pour réduire de 5% à 1% les blocs réservés sur la partition sdb1 si celle-ci est au format ext2, ext3 ou ext4:

sudo tune2fs -m 1 /dev/sdb1  

Il n'est pas nécessaire de démonter la partition auparavant

Pour plus d'informations man tune2fs.

Autres pages en lien avec les sujets



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0