Contenu | Rechercher | Menus

Sauvegarde

Cette page est la page portail pour tout ce qui touche à la sauvegarde de données au sens large. En informatique, la sauvegarde1) est l'opération qui consiste à dupliquer et à mettre en sécurité les données contenues dans un système informatique. (Source : Wikipedia)

La perte de données peut être due à plusieurs facteurs (mauvaise manipulation, disque dur hors service, malveillance, vol, …).

Il existe plusieurs solutions de sauvegarde et autant de logiciels de sauvegarde qui vont nous aider dans cette tâche qui peut être rébarbative. La première question qui se pose est le choix d'un gestionnaire de sauvegarde, mais il faut d'abord connaître son besoin.

Évaluer son besoin

Les besoins en terme de sauvegarde sont très variés et dépendent

  • de l'utilisateur : particulier, entreprise, etc.
  • de la sensibilité des données : familiales (photos, vidéos, etc.), d'entreprise, etc.
  • du goût de chacun (potentiellement très variable !)

Dans chaque cas les solutions ne seront pas les mêmes bien sûr. Voici quelques pistes pour faire cette évaluation :

  • que dois-je sauvegarder ? Quelles sont les données auxquelles je tiens ? Imaginer que son disque dur tombe en panne pour se mettre en situation.
  • selon le degré d'importance, à quelle(s) fréquence(s) vais-je souhaiter faire les sauvegardes ? On peut imaginer plusieurs niveaux de fréquence (ex. : les photos une fois par mois, les comptes une fois par semaine…)
  • sur quel support ? Cela va dépendre du volume à sauvegarder bien sûr (clé USB, CD, DVD, NAS, FTP, etc.)
  • est-ce que je souhaite une solution graphique ou en ligne de commande ?
  • quelle est la procédure de restauration imposée par le logiciel, me convient-elle ?
  • quel type de sauvegarde ? complète, différentielle, incrémentale ? (cf. petit glossaire)

Petit glossaire

Sauvegarde complète : tous les fichiers sont sauvegardés sans tenir compte d'une sauvegarde antérieure.

Sauvegarde différentielle : on ne sauvegarde que ce qui a changé depuis la dernière sauvegarde complète. Ainsi, pour tout restaurer, il suffit de restaurer la sauvegarde complète puis la dernière différentielle.

Sauvegarde incrémentale : on ne sauvegarde que ce qui a changé depuis la dernière sauvegarde quelle qu'elle soit (complète, différentielle ou incrémentale). La plupart des logiciels dédiés à la sauvegarde gèrent les sauvegardes incrémentales. Ainsi, pour tout restaurer, il faut restaurer la dernière sauvegarde complète puis toutes les sauvegardes incrémentales effectuées depuis, et dans l'ordre.

On pourra bien sûr se reporter à d'autres sources plus exhaustives (liens [1]).

Solutions pour répondre à son besoin

Selon le besoin bien évalué dans la section précédente, nous allons lister les solutions préconisées, d'une part par Ubuntu et d'autre part par la grande source (inépuisable…) de logiciels libres.

Ubuntu

D'après la documentation officielle (liens [2]) on peut :

  • copier manuellement les fichiers à sauvegarder en utilisant le gestionnaire de fichiers (par un glisser-déposer) vers :
    • des CD-R / DVD-R
    • des disques durs externes et des périphériques à mémoire flash
    • un autre ordinateur sur le réseau
  • ou utiliser une alternative simple avec l'application Sbackup.

Sauvegarder son Dossier utilisateur (/home)

Sauvegarder la liste des paquets (logiciels) installés

Autres sauvegardes système

Sets d'icône des tableaux

SupportéSupporté Non supportéNon supporté Possible après quelques réglagesPossible après quelques réglages Non testé Non testé

Sauvegarde unidirectionnelle

Cas d'utilisation : sauvegarde de fichiers vers un répertoire local ou distant. unidirectionnelle : dans un seul sens.

Nom utilise (Back-end) Incrémental Planification Restauration incorporée Points forts Points faibles Remarques
Areca Backup N/A Supporté Possible après quelques réglages Supporté Accès facile à plusieurs versions d'un même fichier. Restauration de tout ou partie d'une sauvegarde. Multiplateforme. Pas de planificateur intégré, mais dispose d'un assistant permettant de générer des scripts qui peuvent être lancés avec un planificateur de votre choix Sauvegardes complètes, différentielles ou incrémentales sur un disque local ou distant (FTP/FTPs). Périmètre de sauvegarde largement paramétrable. Possibilité de compression ZIP/ZIP64
bacula mysql Supporté Supporté Supporté Accès facile à plusieurs versions d'un même fichier. Restauration de tout ou partie d'une sauvegarde. peut sauvegarder/restaurer sur différentes plateformes (windows/linux). Fonctionne en réseau ou non. Planification intégrée. Envoi de mail de compte rendu. GUI pas forcement très intuitive Sauvegardes complètes, différentielles ou incrémentales. Périmètre de sauvegarde largement paramétrable.
BackInTime rsync
diff
meld
Supporté Supporté Supporté BackInTime est relativement simple a prendre en main et efficace. Est capable de restaurer des sauvegardes très anciennes pour peu qu'il en ait la place. Interface disponible en mode graphique et en mode texte. A conseiller ! Fonctionne très mal avec un disque dur formaté en exFat. C'est probablement le cas de tous les systèmes de sauvegarde nécessitant des commandes shell (cp -aRl, chmod -R a+w)Interface graphique de rsync (sauvegarde), diff et meld (outils de comparaison de fichiers). Inspiré de TimeVault et FlyBack. Pas de compression possible.
Site
BackupPC rsync
samba
tar
Supporté Supporté Supporté Outil très puissant permettant de sauvegarder plusieurs clients (Linux ou Windows)
Bareos mysql Supporté Supporté Supporté Fork de bacula avec intégration des patchs proposés.
Déjà Dup duplicity Supporté Supporté Supporté Très simple: 2 gros boutons (sauvegarder, restaurer) et menu préférences. Restauration totale ou restauration partielle depuis une option (clic droit → retourner vers la version précédente) dans Nautilus Permet de faire des sauvegardes dans un répertoire local, sur un serveur ssh/ftp/http… ou dans les nuages (Ubuntu One). Permet de chiffrer les fichiers sauvegardés, et de planifier des sauvegardes automatiques.
Grsync rsync Supporté Non testé Supporté Grsync c'est la puissance de rsync sans prise de tête, en "2" clics !
Keep rdiff-backup Supporté Supporté Supporté simple. Permet de restaurer une sauvegarde datant de plusieurs jours auparavant. Pas de mode superutilisateur. ! Attention : n'est plus maintenu depuis 2006 ! Outils KDE, adapté pour les sauvegardes de données d'un seul utilisateur (pas de gestion des droits pour plusieurs comptes2) ).
luckyBackup rsync Supporté Supporté Supporté Simple avec toute la puissance de rsync dans une interface conviviale. Mode simple ou avancé, restauration, simulation, opération à distance, mode super-utilisateur, profiles, planification. Fonctionne indépendamment sur Gnome ou Kde (ou autre)
SBackup N/A Supporté Supporté Supporté Sbackup ne sauve pas seulement les fichiers personnels du home, il peut sauver la liste des paquets installés et les fichiers de configuration. Il est idéal pour restaurer la totalité du système, mais également pour sauvegarder ses données. Enfin il est compatible exFat et permet d'effectuer des restauration partielles (un répertoire, ou un fichier à un endroit spécifié). C'est l'outil que je conseille ! Outil simple d'utilisation et assez puissant. Sauvegarde incrémentielle mais pas différentielle.

Sauvegarde multidirectionnelle

En plus de la capacité de sauvegarde simple, cette liste de logiciels implémente la sauvegarde multidirectionnelle (avec vérification du contenu, date de modification, MD5), c'est une sauvegarde simplement dans les deux sens. Cas d'utilisation : sauvegarde automatisée entres serveurs distants.

Voir la page synchronisation

Nom utilise (Back-end) Incrémental Planification Restauration incorporée Points forts Points faibles Remarques
FullSync N/A Non testé Supporté Non testé Très simple d'utilisation. Permet différents types de synchronisation, et notamment d'un dossier vers une sauvegarde, ou entre deux dossiers utilisés sur deux supports différents (PC et USB) Ne fonctionne pas avec java 64bits. Plus de dvpt depuis 2005 Pas vraiment un outil de Sauvegarde à proprement parler mais plutôt de Synchronisation (ce qu'il réalise très bien). On obtient une copie non compressée du/des dossier(s) surveillé(s). Permet de synchroniser des dossiers en local, ou bien via FTP, SFTP ou le protocole SMB.
FreeFileSync N/A Non testé Supporté Non testé Très simple: 2 gros boutons : Comparer et Synchroniser. L'interface permet de comparer et modifier l'action élément par élément avant exécution. Plusieurs modes de synchronisation, dont la fonction "automatique" (par défaut) qui supporte le suivi des renommages et déplacements une fois la première synchronisation effectuée! Pas vraiment un outil de Sauvegarde à proprement parler mais plutôt de Synchronisation (ce qu'il réalise très bien). On obtient une image exacte du/des dossier(s) analysé(s). Permet de synchroniser des dossiers en local ou sur une clé USB.
unison-gtk unison Non supporté Non testé Non supporté Très simple de configuration et d'utilisation. Fiable, multiplateforme. Nécessite qu'unison soit installé, dans la même version, sur les deux machines a synchroniser. Outil de synchronisation simple d'utilisation permettant de synchroniser deux répertoires, localement ou par SSH. Ce n'est pas a proprement parler un outil de sauvegarde.
Synkron Synkron Supporté Supporté Supporté Francisé, simple à comprendre, fiable facile à installer. Il est également multiplateforme. Disponible en 32 et 64 bits. Voir la doc Synkron gèle momentanément sur les gros fichiers, l'échange se déroule cependant sans embrouille. Quand le gros fichier est passé, Synkron reprend son affichage. Synkron n'est pas disponible dans les dépôts pour le moment. Vous trouverez toutes les informations nécessaires à l'installation sur la doc.

Ligne de commande

Nom Front-end existant Incrémental Planification Restauration incorporée Points forts Points faibles Remarques
Backup-Manager N/A Supporté Possible après quelques réglages Non supporté Utilisation de fichiers .tar, faciles à restaurer sans outil spécifique.
De très nombreuses options et possibilités de sauvegarde (voir la page du wiki pour plus d'infos).
Ayant de très nombreuses options de sauvegarde, la configuration fine prends du temps.
La restauration d'un ou plusieurs fichiers est simpliste (utilisation de tar) mais retrouver un fichier dans des sauvegardes différentielles peut être très chronophage.
Sauvegarde de fichier locaux sous forme d'archives pouvant être exportée sur un serveur (via FTP, SSH, RSYNC,…) ou gravée sur CD/DVD.
Planification/Restauration: cf. note ci-dessous.
duplicity Déjà Dup Supporté Possible après quelques réglages Possible après quelques réglages Compresse et chiffre les sauvegardes avec GPG avant l’envoi.
rdiff-backup Keep Gnome-EasyBackup Supporté Possible après quelques réglages Possible après quelques réglages Planification/Restauration: cf. note ci-dessous.
rsnapshot Webmin Supporté Possible après quelques réglages Possible après quelques réglages rsnapshot est basé sur rsync.
Planification/Restauration: cf. note ci-dessous.
rsync BackupPC
Grsync
BackInTime
Supporté Possible après quelques réglages Possible après quelques réglages Planification/Restauration: cf. note ci-dessous.
Il existe aussi un tutoriel.
unison unison-gtk Non testé Non testé Non testé Unison propose beaucoup d'options qui permettent d'écrire des fichiers de configurations plutôt complexes, le mieux est de se pencher sur la doc.

Note générale sur la planification et la restauration pour les applications en ligne de commande

Si l'application ne gère pas la planification et/ou la restauration, on peut facilement y remédier.

  • planification: on utilisera cron ou anacron
  • restauration: elle sera manuelle, en copiant les fichiers depuis la sauvegarde

Sauvegarde de partitions

Nom utilise (Back-end) Incrémental Planification Restauration incorporée Points forts Points faibles Remarques
CloneZilla N/A Non supporté Non supporté Supporté Très efficace, peut fonctionner indépendamment du système d'exploitation. Prend en charge tous les systèmes de fichiers (Linux, Windows et Mac Os) Plusieurs modes d'utilisation: Système installé ou Système indépendant d'Ubuntu. Interface austère. C'est l'équivalent libre de Norton Ghost ou Acronis True Image. Permet de créer une image de sauvegarde d'un disque dur ou d'une partition, puis de la restaurer. CloneZilla peut être téléchargé directement en LiveIso bootable, ou en archives pour créer une partition dédiée. (Attention, le clonage/restauration d'une partition hfsplus semble instable)
Partclone N/A Non supporté Non supporté Supporté Supporte de très nombreux type de filesystem (brtfs, ext2, ext3, ext4, reiserfs, reiser4, XFS, JFS, NTFS, FAT12, FAT16, FAT32, HFS plus, UFS2, VMFS). Très rapide, fonctionnement similaire à partimage et utilisé par clonezilla. Pas d'interface graphique (ligne de commande) Partclone peut être installé sur un "live usb" pour sauvegarder votre système (windows, linux 64 bits, …). Pour l'installer, il suffit d'installer le paquet partclone.
partimage N/A Non supporté Non supporté Supporté Simple et efficace pour ce qu'on attend de lui. Ne gère pas les systèmes de fichiers ext4, gourmand en espace disque, restauration partielle délicate. La gestion de NTFS est expérimentale Obsolète pour Ubuntu car il ne gère pas les systèmes de fichiers en ext4, il faut utiliser Clonezilla à la place. Partimage sert à faire la sauvegarde d'une partition. C'est l'équivalent de Norton Ghost. Peu adapté pour des sauvegardes régulières.

Sauvegarde sur serveur distant de type « Cloud »

Nom Client pour Ubuntu Code source ouvertIncrémental Planification Restauration incorporée Points forts Points faibles Remarques
Ajaxplorer Supporté Supporté - - - Installable sur serveur personnel - -
Dropbox Supporté Non supporté - - - - Non installable sur serveur personnel, sauvegarde des données à l'étranger -
Hubic Supporté Non supporté - - - Sauvegarde sur des serveurs hébergés en France Non installable sur serveur personnel Guide d'installation du client sur Ubuntu
OutBackup Supporté Non supporté - - - Sauvegarde différentielle sur des serveurs hébergés en France Serveur non installable sur ordinateur personnel, service commercial -
Owncloud Supporté Supporté - - - Installable sur serveur personnel, maîtrise complète des données - -
Seafile Supporté Supporté - - - Client pour Linux, Mac, Windows, Android et iPhone et serveur pour Linux et RaspberryPi - Semble prometteur
Sparkleshare Supporté Supporté - - - - - -
SpiderOak Supporté Client : Non libre Serveur : Non libre - - - Bien intégré à Ubuntu, client pour Windows, Mac, Android et iPhone.
Chiffrement des données
Non installable sur serveur personnel, sauvegarde des données à l'étranger, service commercial -
Syncany Non supporté Supporté - - - Installable sur serveur personnel, maîtrise complète des données Pas encore de client pour Ubuntu -
Symform Supporté Beta Non supporté - - - Sauvegarde sur une multitude de serveurs (techno. P2P)
Sauvegarde cryptée
Gratuit en échange d'espace disque
Aucun contrôle sur la dispersion des données
Quid de la pérennité de la formule ?
-
Ubuntuone Supporté Client : Supporté Serveur : Non supporté - - - Bien intégré à Ubuntu et installé par défaut Non installable sur serveur personnel, sauvegarde des données à l'étranger (service retiré) -

Voir également la page Nuage perso secure (pour se créer un espace de sauvegarde sécurisé sur son serveur distant).

Liste brute à classer

Si vous utilisez un des logiciels dans cette liste, merci de le déplacer (et non pas copier) dans le tableau adéquat en remplissant les colonnes, merci !

Le but est de vider cette liste pour remplir les tableaux.

  • Amanda : sauvegarde incrémentale, différentielle.
  • Conduit : pour synchroniser vos photos, vos documents, vos calendriers, vos emails, vos contacts Evolution, vos notes Tomboy, vos marque-pages et flux RSS, et à terme n'importe quelle source de données), avec d'autres ordinateurs de votre réseau, des services en ligne (tels que Flickr, Picasa, Gmail) d'autres appareils (IPod, smartphones…).
  • dirvish
  • FlyBack : clone du fameux Time Machine sous MacOS (d'Apple).
  • Lftp est un client FTP permettant facilement, en ligne de commande, de faire des transferts de fichiers (par exemple pour mettre à jour votre site web modifié localement ou pour faire une sauvegarde sur votre ordinateur).
  • Back In Time : "équivalent" du fameux Time Machine sous MacOS (d'Apple). Permet de faire des snapshots de répertoires et de récupérer des fichiers tels qu'ils étaient dans le passé.
  • Store Backup: Vivement conseillé par certains utilisateurs pour sa gestion des gros fichiers et la prise en compte des fichiers renommés et/ou déplacés.

Monter un RAID

Attention, un RAID n'est *pas* une sauvegarde, il ne permet pas de récupérer un fichier effacé la veille ! Le RAID est plutôt approprié pour les personnes qui ne peuvent pas se permettre de perdre du temps lors de la panne d'un disque dur. Mais une vraie sauvegarde externe régulière reste fortement recommandée ! Le RAID offre aussi un avantage de performance à votre PC (un RAID 1 permettra à deux fichiers d'être accédés en même temps sans aucune perte de vitesse, un disque seul, lui, devra baisser sa vitesse de plus de la moitié pour offrir deux fichiers en même temps à vitesse maximum)

Même si le RAID peut vous tirer de quasiment toutes les situations, il ne constitue pas une solution fiable à 100%.
Le premier problème vient du fait que si vous faites un RAID vous utilisez très souvent deux disques identiques acheté à la même période. Ainsi il ne faut pas tarder à remplacer un disque si l'un deux vient de rendre l'âme car le ou les autres du même groupe peuvent suivre ! (pas obligatoirement, mais les probabilité ne sont pas négligeables)
Le deuxième problème est que si une catastrophe électrique se produit dans votre ordinateur, les deux disques durs (ou plus) peuvent être foudroyés en même temps (Faites bien attention à avoir une Alimentation électrique de bonne qualité dans votre PC et non une alimentation dite "NONAME" généralement vendus dans les PC pré assemblés. Ce détail diminuera cette possibilité quasi à néant)
Le dernier problème vient du fait qu'il faut connaître la procédure de remplacement et de restauration avant le moment fatidique pour vous éviter une fausse manœuvre ou une prise de tête le moment venu. (Il est recommandé de faire des essaies pour apprendre les subtilités du processus, qui même s'il n'est pas complexe, est très anxiogène si l'on tient aux données présentes sur les disques. Lors d'un test sur des données aléatoires, la pression est moindre ^^)

Un point sur les types de RAIDs

Il existe 3 sortes de RAID:

  • RAID logiciel : RAID géré entièrement par le système d'exploitation. Ainsi les disques fonctionneront tant que l'on utilise Linux. (La gestion se fait via Mdadm)
  • RAID matériel : Peu recommandé pour la sauvegarde car spécifique à chaque constructeur. Si un disque grille pas de problème, mais si le contrôleur RAID grille vous devez acheter exactement le même car le format sur le disque est spécifique à celui ci et ne sera compris que par lui. Un autre défaut est son prix. Mais son grand avantage est d'être identifié de manière transparente par le système. En effet le système pense utiliser un disque dur classique et donc il sera possible d'installer à la fois Windows et Linux sur le disque, sans qu'ils n'aient rien à gérer de spécifique au RAID.
  • RAID semi-matériel: Ce type de RAID n'est pas très performant car il s'agit d'un RAID logiciel non optimisé pour le système d'exploitation. Il a le seul avantage d'être compatible à la fois avec Windows et Linux (parfois), mais il semble plus être une rustine pour offrir aux utilisateurs de Windows une solution RAID low cost, qu'à une véritable solution. Il combine à la fois les inconvénients du RAID logiciel (non transparent au hardware) et ceux du RAID hardware (spécifique au constructeur)

Voir aussi

Pages traitant de la sauvegarde


Contributeurs : jahwork, zHt, sylvainsjc

1) backup en anglais
2) version 0.4.0


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0