Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, celle-ci est ancienne et ne contient plus d'informations sur une des versions supportées d'Ubuntu.
Selon les tags présents sur cette page, les informations qu'elle contient n'ont pas été vérifiées depuis Ubuntu 10.04 LTS.
Apportez votre aide…

Back In Time

Back In Time est un outil de sauvegarde très simple disponible pour Linux inspiré de FLyBack et TimeVault1). La sauvegarde se fait en prenant des "snapshots" d'un ensemble de répertoires.

Il est l'équivalent de Time Machine sous MacOS X - aussi simple d'utilisation, mais libre.

Actuellement, il y a deux interfaces graphiques disponibles : Gnome et KDE 4 (> = 4,1).

Tout ce que vous avez à faire est de configurer :

  • Où stocker les sauvegardes ;
  • Quels répertoires/dossiers sauvegarder ;
  • Quand la sauvegarde doit être effectuée (manuelle, à chaque heure, chaque jour, chaque semaine, chaque mois).

Choisissez une autre solution si vous avez de gros volumes à sauvegarder, d'autant plus qu'il n'y a pas de compression possible.

Pré-requis

Taille du disque de sauvegarde = Taille globale à sauvegarder * Nb jours à conserver (constat personnel) : Faux : Backintime utilise les liens physiques autant que possible (constat personnel). C'est décrit dans la doc :

"It minimizes disk space use by taking a snapshot only if the directory has been changed, and hard links for unmodified files if it has."

Autrement dit seuls les fichiers modifiés sont à nouveau copiés.

Installation

Depuis les dépôts officiels

Back In Time est disponible dans les dépôts officiels à partir de Ubuntu 9.10 Karmic Koala. Pour l'installer :

Sous Ubuntu (GNOME)

Sous Kubuntu (KDE)

Depuis le PPA (stable)

Le dépôt PPA du projet offre une version plus récente pour Ubuntu 9.10 et ultérieur. À noter que cette version n'est pas supportée officiellement.

ou en ligne de commande

sudo add-apt-repository ppa:bit-team/stable
codename=`cat /etc/*release*|grep CODENAME|cut -f2 -d=`
bitt=`echo -e "# Source de MAJ pour Back In Time Team\\n# sudo add-apt-repository ppa:bit-team/stable\\ndeb http://ppa.launchpad.net/bit-team/stable/ubuntu $codename main\\n# deb-src http://ppa.launchpad.net/bit-team/stable/ubuntu $codename main"`
echo -e "$bitt"|sudo tee -a /etc/apt/sources.list
sudo apt-get -y update
apt-get -f install
# Remplacez backintime-gnome par backintime-kde4 si vous utilisez kde
sudo apt-get -y install backintime-gnome

Depuis un paquet

Pour les plus vieilles versions d'Ubuntu, vous pouvez télécharger le paquet du site officiel.

Utilisation

Vous pouvez lancer l'application depuis le menu Applications → Outils système → Back In Time ou via la commande suivante :

backintime

Attention, certaines versions de BackInTime ne prennent pas en compte par défaut les fichiers cachés3).

Problèmes connus

Dossiers à exclure

Si vous ajoutez dans "À inclure" /home/toto, et que vous ajoutez dans "À exclure" /home/toto/Bureau/temp, et bien c'est tout le dossier Bureau qui sera ignoré !! Ce problème fait référence à la version 0.9.26 et il a été résolu en version 1.0.

Espace de sauvegarde insuffisant

Si vous lancez une sauvegarde et que vous voyez que backintime reste longtemps sur "sauvegarde des permissions" sans finaliser, cela veut dire qu'il n'y plus assez de place sur votre disque de sauvegarde!

Backintime ne trouve pas vos dossiers de sauvegarde

Si votre dossier de sauvegarde est sur une carte sd de votre ordinateur et bien que cette carte soit insérée; à l'ouverture de backintime il vous dit qu'il ne trouve pas votre dossier de sauvegarde. Cela vient du fait que votre carte sd n'est pas montée. Solution: monter votre carte manuellement avec le gestionnaire de fichier (pcmanfm par exemple). Cela est plus embêtant si vous avez programmé des sauvegardes automatiques. Solution: Monter votre carte automatiquement au démarrage de votre système grace à ce tutoriel:monter_un_volume_automatiquement|Comment monter automatiquement un volume secondaire au chargement d'Ubuntu ?

Désinstallation

Pour supprimer cette application, il suffit de supprimer son paquet. Selon la méthode choisie, la configuration globale de l'application est conservée ou supprimée. Les journaux du système, et les fichiers de préférence des utilisateurs dans leurs dossiers personnels sont toujours conservés.

Voir aussi


Contributeur principal : …



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0