Contenu | Rechercher | Menus

L'accélération graphique sur GNU/Linux

Les cartes graphiques offrent des ressources matérielles afin d'accélérer tous les traitements liés aux graphismes. Ces traitements sont l'affichage de vidéo (décompression mpeg), l'affichage de DVD en plein écran, les images animées 3D (jeux, animations, etc.).

Pour ce faire, le noyau doit pouvoir dialoguer avec la carte graphique. Ce dialogue est établi par un pilote qui pourra tirer pleinement parti des ressources matérielles disponibles.

Par la suite, le serveur graphique (Xorg, XGL, etc.) pourra utiliser ces ressources afin d'accélérer les affichages ou permettre des effets de bureaux spectaculaires.

L'Interface de programmation standard est l'OpenGL, qui est libre et utilisé par défaut sous GNU/Linux. Direct3D1) est l'équivalent non-libre chez Microsoft.

L'accélération graphique est-elle activée ?

Les cartes graphiques sont identifiées immédiatement par le système qui va utiliser le pilote libre adapté à votre matériel automatiquement.

  • Sur du matériel ancien (5 ans et plus), les pilotes libres fournissent une accélération 3D correcte. Les pilotes propriétaires ne sont en général pas disponibles sur les dernières versions du système. Il n'y a donc pas d'autre option possible.
  • Sur du matériel plus récent, les pilotes libres fournissent généralement une accélération 2D, et parfois une accélération 3D partielle. Ces pilotes ont l'avantage d'être modifiables par les développeurs d'Ubuntu, contrairement aux pilotes propriétaires, mais ils sont plus lents, et peuvent consommer plus d'énergie.

Pour connaître les pilotes utilisables sur votre machine, utiliser le gestionnaire de pilotes additionnels. Il vous présentera à la fois les pilotes libres et propriétaires qu'il est possible d'utiliser.

Méthode graphique

Si vous lancez un programme exploitant la 3D et que l'accélération graphique n'est pas activée, ça sera soit très lent soit ça ne fonctionnera pas du tout.

Sous Ubuntu uniquement : si l'accélération n'est pas activée, l'affichage du tableau de bord d'Ubuntu est très lent lorsqu'on l'ouvre. Vous pouvez vérifier que ça fonctionne mieux en démarrant une session Unity 2D au lieu de Unity.

Méthodes console

  • Ubuntu récente : sur les versions récentes d'Ubuntu, la commande suivante vous permettra de vérifier si le serveur graphique peut utiliser les ressources matérielles : si tout est à "yes" en vert, l'accélération est active et complète.
/usr/lib/nux/unity_support_test -p

Remarque : cette commande est utilisé par l'outil de test du système checkbox fourni avec Ubuntu.

  • Universelle : une commande console (du paquet mesa-utils vous permettra de vérifier si le serveur graphique (Xorg, XGL, etc.) peut utiliser les ressources matérielles :
glxinfo | grep "direct rendering"

Si la valeur correspondant à direct rendering est yes alors l'accélération est activée. Si la valeur correspond à no, elle n'est pas activée.

Comment activer l'accélération graphique ?

Utiliser le gestionnaire de pilotes additionnels.

Pour plus d'informations ou les autres méthodes d'installation, consulter la page générale sur les cartes graphiques.


Contributeurs : Id2ndR, ostaquet, cgizmo, xilef, malaiwah, makak_du_27. brakbabord, chtnh

1) à ne pas confondre avec DirectX qui est une suite d'interfaces de programmation

acceleration_graphique.txt · Dernière modification: Le 24/11/2013, 18:36 par 135.19.163.183
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0