Contenu | Rechercher | Menus

AnalyseSi

AnalyseSI permet de modéliser votre base de données à l'aide de la méthode MERISE.

Installation

AnalyseSI nécessitant une machine virtuelle Java (JVM) pour fonctionner, il faudra installer les paquets JDK et JRE nécessaires à cette JVM. Pour en savoir plus rendez-vous sur la page Java.
Ensuite, il vous faut télécharger le .jar sur le site du projet puis le lancer depuis un terminal en adaptant

java -jar chemin_du_dossier_contenant_le_fichier_jar/analyseSI-0.75.jar 

Utilisation

Vous trouverez le manuel de l'utilisateur du logiciel dans /usr/share/doc/analysesi/doc0.6.3.pdf.gz et un fichier exemple dans /usr/share/doc/analysesi/examples/transport.asi. FIXME del ou note ??? si c'est del, supprimer ne pas laisser

Pour ouvrir un fichier .asi (extension utilisée par le logiciel), il faut d'abord ouvrir le logiciel puis cliquer sur « Ouvrir ». Le double-clic sur le fichier ou le « Ouvrir avec… » ne marchent pas (encore).

Vous pourrez avoir une première approche du logiciel en utilisant le fichier d'exemple transport.asi.

Le dictionnaire des données

Le dictionnaire répertorie toutes les données que vous utilisez dans vos entités et associations, leur type, la taille, et une colonne indiquant si la donnée est utilisée ou non dans le MCD.

Un exemple de dictionnaire de données.

Le schéma MCD

Le modèle Conceptuel de Données (MCD), selon la méthode Merise, est un schéma représentant des entités, leurs données, et les associations de ces entités. Les entités sont représentées par un cadre aux coins « carrés ». Les associations par un cadre aux coins « arrondis ». Les liens entre entités et associations sont symbolisés par un trait. Les cardinalités sont notées à coté du trait.

Un exemple de MCD.

Les 3 premiers boutons juste au-dessus de la fenêtre du schéma permettent d'insérer les entités, les associations et les liens pour les mettre en relation. Les liens s'ajoutent par un glisser-déposer entre une entité et une association après avoir cliqué sur le bouton de lien. Une fois que l'entité, l'association ou lien est ajouté, un double-clic sur l'élément permet de l'éditer.

Les données ajoutées aux entités s'ajoutent automatiquement au dictionnaire des données.

Une fois que vous avez fini votre MCD, vous pouvez cliquer sur le bouton « vérification » pour vérifier la structure de votre MCD. Le logiciel vous dit alors si il y a des incohérences dans votre schéma. Si tout va bien vous obtenez une fenêtre de ce type :

Le message d'un MCD valide.

Vous pouvez alors construire le MLD.

Génération du MLD

Le Modèle Logique de Données (MLD) est l'étape suivante d'une modélisation selon la méthode Merise. Certaines données vont alors migrer dans certaines entités (système de clés étrangères), etc. C'est un peu un MCD optimisé.

Un clic sur le bouton « Construction » analyse le MCD et construit le MLD.

Si votre MCD est assez gros, la construction du MLD peut devenir très longue (environ 4 minutes pour un MCD d'environ 120 entités et associations). Ne vous inquiétez pas et laisser l'ordinateur faire le travail pour vous. ;-)

Une fois que la génération du MLD est faite le logiciel vous en informe :

Message de fin de création du MLD.

Cliquez alors sur « MLD » dans le panneau de gauche pour accéder à votre MLD :

Pour le MCD et le MLD, le bouton « Sauvegarder le graphique » permet d'enregistrer votre schéma au format PNG.

La construction du MLD a aussi généré les requêtes SQL permettant de créer les tables dans votre SGBD.

Requêtes SQL

En cliquant sur SQL dans le panneau de gauche, les requêtes SQL s'affichent.

Les requêtes SQL.

En cliquant sur le bouton « Connection » vous obtenez cette fenêtre :

Régler ses paramètres de connexion.

Dans le champ « Adresse », entrez vos paramètres sous une des formes suivantes :

  • MySQL :
    jdbc:mysql://hote:port/nomDuSchémaDeBase
  • PostgreSQL : FIXME
    jdbc:postgresql://hote:port/nomDuSchémaDeBase
  • ODBC :
    jdbc:odbc://DSN

ADRESSE est l'adresse du serveur de base de données (dans la plupart des cas « localhost »), BASE est le nom de la base de données et DSN est le nom DSN pour ODBC.

Entrez le login et mot de passe de votre base de données et cliquez sur « Connecter ».

La barre de statut en bas de la fenêtre vous dira alors quand vous êtes connecté.

Il ne reste plus qu'à cliquer sur « Exécuter » pour créer la base de données directement sur votre serveur. ;-)

Un message vous indique que tout s'est bien passé :

Message de bonne création.

Cliquez sur le bouton avec la croix rouge pour vous déconnecter de la base de données.

Enfin, un dernier bouton « Sauvegarder le script » vous permet d'enregistrer les requêtes SQL dans un fichier.

Liens


analysesi.txt · Dernière modification: Le 10/05/2013, 17:20 par 88.163.26.227
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0