Contenu | Rechercher | Menus

Doom

Doom est l'un des premiers FPS de l'histoire du jeu vidéo, et probablement le plus célèbre, celui qui démocratisa le genre. Il lui a même donné son nom pendant un temps, on parlait alors de "doom-like".
Le jeu original, développé et édité par ID Software et sorti le 10 décembre 1993, a depuis fait de nombreux émules et donné naissance à plusieurs suites, ainsi qu'à de nombreux mods créés par les fans. Le code source du Doom Engine, moteur graphique de Doom, fut rendu public en 1997. Grâce à cela de nombreux ports du jeu culte ont pu voir le jour, lui permettant de tourner dorénavant sur tous les systèmes d'exploitation dont Linux, alors qu'il ne tournait au départ que sous MS-Dos et Windows. Il faut noter que toutes les données du jeu (graphiques et sonores) restent sous licence propriétaire, il est donc nécessaire de posséder le jeu original afin d'y jouer légalement.

Cette page ne concerne que la première série de jeux Doom. Doom III, qui repose sur un moteur totalement différent, est également jouable sous Linux. Voir cette page.

Cette page a pour but de centraliser les différentes manières de faire tourner Doom (et autres jeux utilisant le Doom Engine) sous Ubuntu.
Autres jeux reposant sur le Doom Engine, et donc compatibles avec la plupart des ports listés ci-dessous: Doom II, Heretic, Hexen, Strife…

Ports de Doom sous Linux

Les fichiers originaux du célèbre jeu DOOM et suite ne sont pas libres et donc pas compris dans ces packages. Vous devrez vous les procurer d'une autre manière. De nombreux sites internet sont spécialisé dans les jeux anciens.

Ces fichiers de données portent l’extension wad.

Depuis la libération du code source du Doom Engine en 1997, de nombreux ports permettant de faire tourner nativement Doom sous Linux ont été développé. Certains apportent également diverses améliorations (corrections de bugs, support de l'OpenGL afin d'améliorer les graphismes, modes multi-joueurs…). Ci-dessous, une liste non exhaustive de ces ports:

Nom Inst. style Description courte Web
Boom ? Style ancien pixelisé l'un des premiers ports du Doom Engine, développé par les créateurs de l'extension officielle Final Doom. Développement arrêté depuis 1998.
Chocolate Doom Style ancien pixelisé Chocolate doom vise à rester le plus fidèle possible au jeu original. Une fois lancé avec éventuellement une option adéquate, il se joue exactement comme l'original : certains bugs du jeu original ont été volontairement conservés! Nostalgie, nostalgie… site officiel
Doomsday (ex-JDoom) ? Style amélioré mais fidèle Doomsday ajoute une gestion avancée de l'OpenGL. Les monstres ne sont pas les monstres originaux : il sont habillés d'une texture et dispose d'un modèle 3D séant.
EDGE Style ??? Enhanced Doom Game Engine site officiel
GZDoom style ?? développé à partir de ZDoom, ajoutant le support de l'OpenGL. Une grande emphase a été mise sur le facilité d'utilisation.
PrBoom Style ???
Vavoom style dépaysant Vavoom modifie considérablement les graphismes, notamment en reprenant une partie du moteur de Quake, un autre FPS majeur des années 90. site officiel
ZDoom style ???

The Doom Launcher Permet de lancer de façon graphique PR-BOOM et de télécharger les fichiers de données depuis Internet.

Jeux libres utilisant le Doom Engine

Ici sont listés les jeux tiers utilisant le Doom Engine, moteur graphique de Doom. Ces jeux ont l'avantage de ne pas nécessiter le jeu original Doom (propriétaire et payant).

  • FreeDoom: un fork de Doom entièrement libre. Il peut être joué avec la plupart des ports du Doom Engine listés plus haut. (site officiel)

Jouer à Doom en multijoueur

  • Skulltag: client permettant de jouer à Doom et Doom II en multi. Le projet a été abandonné, laissant place à Zandronum.
  • Zandronum: héritier de Skulltag, apportant diverses améliorations. (site officiel)

Mods & améliorations

De très nombreux mods sont disponibles pour Doom et ses dérivés, principalement développés par des amateurs. Ils sont de natures variées: modifications des graphismes, des armes, des ennemis, voire de l'ensemble de l'univers et du gameplay du jeu (on parle alors de "total conversion").
Ces mods sont le plus souvent des fichiers au format .pk3 ou .wad. Leur compatibilité, leur installation et leur utilisation varie selon le port de Doom utilisé.

Brutal Doom

Brutal Doom rend le jeu Doom encore plus violent qu'il ne l'est déja. Il est réservé à un public averti.

Brutal Doom est un excellent mod pour Doom et Doom II qui modifie le gameplay en le rendant plus tonique et ajoute bon nombre d'effets gores et sanglants (démembrement, ennemis agonisant, litres de sang qui giclent partout…). Il modifie également les armes du jeu et le comportement des ennemis, ainsi que leur nombre, et ajoute divers effets comme les explosions (pouvant par exemple projeter vos ennemis sur plusieurs mètres). Quelques captures d'écran pour illustrer la chose:

Vous pouvez télécharger la dernière version de Brutal Doom sur cette page (peut nécessiter une inscription). Compatible avec GZDoom.

Wolfenstein 3D TC

Ce mod est une "total conversion" qui vous permettra de jouer à Wolfenstein 3D, le tout premier FPS de l'histoire, sans qui Doom n'aurait probablement jamais vu le jour. Il fonctionne à partir du iWAD de Doom II.
Vous pouvez le télécharger ici (site officiel).

Voir aussi


Contributeurs principaux : rob1.



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0