Contenu | Rechercher | Menus
Cette page est en cours de rédaction.
Apportez votre aide…

Doomsday

Les fichiers originaux du célèbre jeu DOOM et suite ne sont pas libres et donc pas compris dans ce package. Vous devrez vous les procurer d'une autre manière. De nombreux sites internet sont spécialisé dans les jeux anciens.

Les fichiers de données portent l’extension wad.

Présentation

Doomsday est un moteur amélioré qui gère les jeux Doom et ses dérivés; doom 1-2, hexen, heretic, etc. Le doomsday engine, contrairement au moteur du doom original, offre une vraie gestion 3D et non plus 2.5D. Il offre également une gestion des lumières, des particules, ombres, textures hautes résolutions, sons 3D, musique Mp3/ogg, bref c'est un excellent lifting de l'ancien moteur. Il est toutefois nécessaire de posséder un fichier WAD d'un de ces jeux originaux ou d'un de leurs démos pour jouer (voir pré-requis).

Le mode multi-joueurs est intégré au jeux. Le nombre d'options témoigne de l'évolution qu'a subie le moteur antique.

  • Des paquets pré-compilés existent mais ne sont pas très stables ni à jour, de plus le serveur les hébergeant est très lent… Je vous conseille donc la compilation.
  • Une version plus récente en fichier source est disponible pour toute plate-forme et nécessitera évidemment une compilation (voir les instructions plus bas).

une petite image pour vous allécher :

Difficulté et note de l'auteur de cette doc

L'installation et l'utilisation de Doomsday est complexe et il faut bien comprendre que le moteur 3D n'est rien sans les WADs. Il faut aller chercher des données auprès de différentes sources et l'intégration n'est pas du tout poussée sous linux. Tout de même cela semble fonctionner. Avec une carte ATI, j'ai eu un bug récurrent ne pouvant jouer plus de 10 min., mais je sais que ce n'était qu'une question de pilote et que sous nVidia ça marche. La seule partie difficile n'est pas l'installation/compilation (qui fonctionne bien), ni l'exécution (facile avec gDoomsday ou le script) mais plutôt l'intégration des "ressources-packs" qui contiennent de belles textures et rendent le jeu plus attrayant que l'original. C'est la seule étape qui me reste à réussir parfaitement. Pour ce qui est du multi-joueur je n'ai pas testé car j'ai un modem téléphonique trop lent.

Tentez donc de relever le défi et surtout lisez non seulement ce guide mais aussi les fichiers textes contenus dans le paquet source de doomsday, car on peut y lire les dernières instructions afin de compiler la version précise que vous aurez téléchargée et elle n'est sans doute pas la même que celle testée ici. Cela évitera qu'on ne modifie encore une fois ce guide inutilement, en ne comprenant pas pourquoi la compilation ne fonctionne pas, tout en induisant d'autres personnes en erreur.

Installation

Pré-Requis

1: Vous devez posséder au minimum une carte graphique 3D pour pouvoir jouer. Si c'est une carte intégrée ou qui supporte mal l'OpenGl, tentez votre chance en ajoutant une option lors de la compilation (voir l'installation). De plus vous devez avoir activé l'accélération 3D sous Ubuntu.

Configuration de base recommandée

  • Intel Pentium II, 233MHz
  • 256MB RAM
  • Carte Video 3D 64MB

Réel minimum requis - sans effets de lumières

  • Pentium 166
  • 64 MB RAM
  • 3dfx Voodoo 1

2: Pour jouer à Doomsday vous devez avoir un fichier .WAD de Doom, Doom2, Heretic ou un des autres jeux supportés par le Doomsday Engine (voir la liste en anglais ).

Vous pouvez vous procurer les fichiers .WAD (appelés IWAD) en achetant un de ces jeux ou en téléchargeant certains de leurs démos (repérez 'shareware' dans la liste). Les IWAD sont en fait simplement des niveaux du jeu. Aussi, de nombreux amateurs de ces jeux ont conçu leurs propres niveaux mais la plupart ne fonctionnent pas sous Doomsday. L'idéal est donc d'acheter la Doom collector's edition qui est maintenant disponible pour environ 10$ US dans la plupart des magasins ou 25$ sur idsoftware.com. Cette édition comprend The Ultimate Doom, Doom II et final Doom et sont tous jouables avec le moteur Doomsday.

Sinon, téléchargez le IWAD du démo de doom1 sur 3ddownloads.com ou peut-être le trouverez-vous en recherchant sur le site ftp d'ID software.

Il est aussi possible de télécharger entièrement le démo 1.9 de Doom, de l'installer sous windows (ou dosbox) et d'en retirer le fichier WAD du dossier installé.

Finalement le IWAD d'une démo de Heretic est disponible ici: http://heretic.linuxgames.com/homepage3.html (avant dernier lien de la page)

A noter qu'il existe également des fichiers WADS créés par des particuliers mais on ne peut garantir qu'ils fonctionneront avec doomsday ( plus de renseignements - en anglais - sur http://doom.wikia.com/wiki/PWAD )

Installation par paquets téléchargés

Vous pouvez télécharger des paquets précompilés de Doomsday sur le http://dengine.net/ubuntu.

Ensuite, vous pouvez installer le paquet gdoomsday disponible sur source forge. L'application se lance en terminal en utilisant la commande gdoomsday.

Il ne vous reste plus qu'a télécharger les fichiers "WAD" désirés. Le répertoire de données de l'application est ~/.doomsday/jdoom .

Installation par compilation via doomsdayhq.com

Pré-Requis

1: Installez les librairies nécessaires pour compiler sous Ubuntu et cmake:

sudo apt-get install build-essential cmake

2: Les librairies SDL sont nécessaires pour installer doomsday. Notez leurs noms et recherchez avec apt-cache search si des versions plus récentes existent. Assurez vous que le dépôt Universe est activé dans votre /etc/apt/sources.list (normalement déjà activé par défaut) et installez-les.

Ici j'utilise les dernières versions de l'époque pour Edgy:

sudo apt-get install libsdl1.2debian-all libsdl1.2-dev libsdl-net1.2 libsdl-net1.2-dev libsdl-mixer1.2 libsdl-mixer1.2-dev

3: D'autres librairies sont requises selon la documentation de Doomsday. Mais elles concernent surtout la compilation, donc il se peut que la plupart soit déjà installées, sauf OpenAL qui offre le son 3D (optionnel). J'ai préféré les mettrent ici, mais normalement il n'est pas nécessaire de les réinstaller. Encore une fois prenez le dernières versions, pas nécessairement exactement celles-là.

sudo apt-get install libopenal0a libopenal-dev libltdl3 libltdl3-dev libncurses5 libncurses5-dev libvorbis0a libvorbis-dev libpng12-0 libpng12-dev

Installation

Ce que vous avez téléchargé sur http://www.doomsdayhq.com/ est la source du jeu et non les binaires. Il vous faut donc pour cela, compiler doomsday.

1: Avant toute chose assurez-vous de bien avoir l'accélération graphique de votre carte activée.

2: Assurer vous d'avoir installé les pré-requis ci-haut. Pour en savoir plus sur la compilation sous Ubuntu: lire cette page.

3: Décompressez Doomsday et compilez-le :

tar -xzvf deng-1.9.0*.tar.gz
cd deng-1.9.0*/doomsday/build
cmake ../
make
sudo make install

Voici une astuce qui fonctionnait avec les versions précédentes de doomsday (avant 1.9.0-beta5) : Ceux qui voudraient désactiver l'OpenGL (une carte 3D mal supportée ou une tentative désespérée ;) entrez plutôt ../configure –without-opengl au lieu de cmake ../

Cette installation a été testé uniquement sur Ubuntu Feisty 7.04 avec la version 1.9.0-beta5 de dommsday. Si vous obtenez toujours des erreurs concernant des librairies manquantes veuillez relire la section pré-requis et bien installer les librairies. Aussi, une fois décompressé il est bien de lire le fichier d'instructions d'installation inclut avec doomsday (probablement nommé INSTALL ou README).Ce fichier donne les instructions exactes pour compiler la version que vous avez téléchargée.

Installation par compilation via dengine.net

dengine.net

Téléchargez la source récente de Doomsday, donc allez directement sur le site officiel : http://www.doomsdayhq.com/ et cliquez sur le petit pengouin sous download en haut à gauche. Environ 6 MB. (Ne télechargez pas la version béta 5.1, elle n'est pas compilable.)

Étant donné que Doomsday est en constante évolution, les mises à jour sont fréquentes. Si la version actuelle est une beta et vous cause problème à la compilation peut-être une version plus ancienne mais stable serait à essayer en second recours.

Exécuter Doomsday

Snowberry launcher est le lanceur officiel pour doomsday mais n'est pas encore fonctionnel sous linux.

Donc vous avez deux choix: installer gDoomsday, une interface graphique pour lancer doomsday OU créer votre propre script manuellement qui pourra démarrer doomsday avec plus d'options et de possibilités.

Avec la dernière version, Doomsday dispose désormais d'une interface graphique complète sous Linux. Il suffit de lancer "Doomsday Engine" via le menu pour tout paramétrer graphiquement et lancer le jeu.
gDoomsday n'est plus d'aucune utilité.

Méthode 1: gDoomsday

gDoomsday est une interface graphique qui permet de paramétrer et d'exécuter doomsday facilement.

  • Ensuite installez-le par un double-clique sur le paquet ou encore:
sudo dpkg -i gdoomsday_1.1-1_i386.deb
  • Créez le répertoire ~/doomsday/jdoom dans votre dossier personnel. Il servira à contenir les fichiers .WAD (les maps) et les parties enregistrées.

Vous pouvez les créer avec nautilus comme d'habitude ou alors dans un terminal:

mkdir ~/doomsday/ && mkdir ~/doomsday/jdoom
  • Puis déplacez votre fichier WAD (de description des décors et monstres) dans le dossier ~/doomsday/.
  • Finalement, créez un lanceur (bouton droit / lanceur) sur le bureau pointant vers /usr/bin/gdoomsday.
  • Vous pouvez maintenant exécuter gDoomsday, choisir le fichier WAD puis le "Save path" qui sera en fait ~/doomsday/jdoom pour le jeu doom (jDoom est le nom de doom version doomsday), ou créez et utilisez ~/doomsday/heretic pour heretic, etc.

Méthode 2: Créer son script manuellement

Il semble que créer son propre script manuellement soit plus efficace afin de charger les ressources additionnelles de doomsday (ressources-packs), mais peut-être gDoomsday fonctionnera-t-il suffisamment à votre goût.

1. Sinon concevez ce petit script qui devrait faire l'affaire. Modifiez-le selon l'emplacement du fichier wad que vous voulez démarrer. Notez que le répertoire ~/doomsday/jdoom qui est créé dans votre dossier personnel servira éventuellement à contenir des parties enregistrées et autres petites données.

Entrez en console:

mkdir ~/doomsday/
mkdir ~/doomsday/jdoom
cd ~/doomsday/
gedit jdoom.sh

puis collez ces lignes et sauvegardez:

#!/bin/sh
/usr/local/bin/doomsday -game jdoom -file ~/doomsday/doom.wad \
-userdir ~/doomsday/jdoom

NOTE: ce script devra être modifié pour exécuter des fichiers WAD autres que ceux de la série doom (ex. heretic).

2. Rendez le script exécutable:

chmod +x jdoom.sh

3. Finalement déplacez le fichier WAD (trouvé précédemment) dans le dossier ~/doomsday. Renommez-le à doom.wad sans majuscules.

4. Maintenant vous pouvez tester Doomsday en exécutant le script.

./jdoom.sh

Toutefois vous n'avez pas encore téléchargé les textures à haute résolution ni les ressources 3D. Il est hautement recommandé d'installer ces ressources additionnelles qui rendront le jeu attrayant et profiteront du moteur doomsday, sinon vous jouerez simplement au doom original.

Donc, une astuce consiste à paramétrer votre script avec plus d'options que nécessaire afin de s'assurer à 100% que ces ressources seront bien intégrées. En voici un bon exemple:

#!/bin/sh
setxkbmap us
/usr/local/bin/doomsday \
-basedir /usr/local/share/deng -game jdoom -file ~/doomsday/doom.wad \
/usr/local/share/deng/Data/jDoom/jDRP.pk3 \
/usr/local/share/deng/Data/jDoom/jDEP.pk3 \
/usr/local/share/deng/Data/jDoom/jDEP-Ext.pk3 \
/usr/local/share/deng/Data/jDoom/jDTP-DOOM1TEXTURES.pk3 \
/usr/local/share/deng/Data/jDoom/jDTP-FLATS.pk3 \
/usr/local/share/deng/Data/jDoom/jDTP-TEXTURES.pk3 \
/usr/local/share/deng/Data/jDoom/jdui.pk3 \
$1 $2 $3 $4 $5 $6 \
-userdir ~/doomsday/jdoom -def /usr/local/share/deng/Defs/jDoom/jDRP.ded -maxzone 256m
setxkbmap ca

De cette façon, on force doomsday à utiliser nos ressources (pk3) peu importe leur emplacement.

  • setxkbmap permet de charger le clavier USA temporairement; effacez ces 2 lignes si vous préférez conserver votre clavier canadien (ou français ou autre) pendant le jeu, au risque d'une moins grande compatibilité
  • maxzone est la quantité de mémoire RAM allouée
  • $1 $2 $3 $4 $5 $6 permettra simplement de démarrer le script en y ajoutant d'autres paramètres à la ligne de commande
  • jDRP, jDEP, jDTP et jdui sont les fameux ressources-pack disponibles sur le site officiel

Ressources pour doomsday

Plusieurs ressources et ajouts sont disponibles, en partie sur le site officiel sous le lien Addons, tel que de nouvelles textures, nouvelles armes, nouvelle interface de jeu (hud), musique midi ou ogg. Les textures sont vivement recommandés sinon doom ressemblera tout simplement à l'ancien doom.

Voici quelques liens:

  • Trames sonores OGG de haute qualité de Doom, Doom2 et final doom conçues pour être utilisées avec doomsday.
  • Les ressource-packs populaires sont sur le site officiel sous le lien Addons de la page principale

Contributeurs : Introduction par pizux, Modification apportée par GarulfoLinux et maintenant remodelage complet et ajouts par fred99.


doomsday.txt · Dernière modification: Le 07/12/2013, 14:48 par ymulleneers
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0