Contenu | Rechercher | Menus

Comment accéder à ses partitions d'Ubuntu sous Windows ?

Lorsque l'on dispose d'un multi-amorçage avec Microsoft® Windows® dans son ordinateur, il peut être intéressant d'accéder aux données contenues dans ses partitions d'Ubuntu à partir de Windows-même, sans devoir passer par un périphérique externe (clé USB, disquette, CD-ROM…) ou un transfert de fichiers (envoi par courriel, envoi sur un serveur FTP…). Pour ce faire, des outils pour Windows ont été développés : Ext2FSD et Ext2IFS. Ext2fsd possède un meilleur suivi et des mises à jour plus fréquentes, il semble donc aujourd'hui la solution la plus viable. N'utilisez qu'une seule de ces méthodes à la fois, vous ne pourrez d'ailleurs pas monter deux fois une même partition simultanément.

Certaines solutions permettent de n'accéder qu'en lecture seule aux partitions ext2/ext3 : c'est le cas de Explore2fs et DiskExternals Linux Reader. Nous ne présenterons pas ces logiciels dans le présent document. Nous préférons aborder les solutions qui permettent la lecture et l'écriture.

Prenez le temps de lire les notes complémentaires liées aux limitations de ces solutions et considérez que l'on peut aussi mettre les données d'une machine Ubuntu sur une partition ntfs, donc directement accessible par Windows, si elle est partagée.

Ext2fsd

Ext2fsd est une solution qui permet de monter ses partitions ext2, ext3 et ext4, sous Windows XP, Vista et 7 en 32 bits et 64 bits. Windows 8 est officiellement supporté depuis la version 0.52. Le logiciel attribue des lettres aux partitions linux et se comporte comme un drivers laissant la possibilité d'accéder nativement aux partitions EXT par l'explorateur de fichiers Windows. Son grand mérite est que celui-ci prend en charge de manière correcte le jeu de caractère UTF-8, utilisé par Ubuntu ; cela a pour effet qu'il n'y a pas d'inconsistance entre les noms de fichiers sous Ubuntu et Windows (les fameux problèmes de caractères accentués dans les noms de fichiers). Vous trouverez un détail complet des fonctionnalités prises en charge ou non dans la section "Feature" du site web d'Ext2fsd

Installation

  1. Téléchargez le pilote Ext2fsd depuis son site officiel. Préférez l'installateur (.exe).
  2. Installez le pilote en double-cliquant sur l'installateur. Le pilote s'installe comme n'importe quel logiciel.
  3. Lorsque vous accédez à la page : "Select Additionnal Tasks" vous pouvez choisir :
    • De lancer ou non le logiciel au boot, en cochant Make Ext2fsd automatically started when system boots. (Le lancement au démarrage du logiciel en lui même n'a pas vraiment d'intérêt si l'on décide d'enregistrer les partitions dans le registre.)
    • Cochez la case Enable force writing support on ext3 partitions pour forcer l'accès en écriture au disque. Le forcement en écriture sur les partitions Ext est déconseillé car si la partition Windows possède des virus ou des logiciels malveillants, ils pourront se copier sur la partition Linux (qui ne sera sans doute pas affectée) mais pourra réinfecter un Windows fraichement réinstallé. Si vous voulez modifier un fichier il suffit d'en faire une copie dans Windows. Ce sont simplement des mises en garde mais vous pouvez malgré tout mettre l'accès au disque en écriture si vous en avez vraiment besoin.

Paramétrage

  1. Gérez vos partitions à l'aide de l'utilitaire :
    • Sous Windows XP et précédents : Menu Démarrer →Tous les programmes →Ext2Fsd →Ext2 Volume Manager
    • Sous Windows Vista/7 : Menu Windows → Tous les programmes → Ext2Fsd. Faites un clic-droit sur Ext2 Volume Manager et demandez à "Exécuter en tant qu'administrateur".

Le logiciel reconnaît les partitions linux présentes sur le disque, il nous faut donc maintenant leur assigner une lettre pour que l'explorateur de fichiers puisse y accéder.

  1. Cliquez droit sur le disque puis Change Drive Letter.
  2. Si la liste est vide, ajoutez une lettre avec Add puis choisissez la lettre que vous voulez. C'est ici que nous allons assigner le mode de montage des partitions.
  • Si vous voulez une modification permanente (lecture, écriture), cocher le 3ième choix Create a permanent Mountpoint via Session Manager.
  • Si vous voulez laisser le logiciel tourner en tache de fond pour accéder à la partition, cocher le second choix qui est surtout utile pour un montage dynamique, donc dans le cas d'une clé USB.

Ext2IFS

Ext2IFS est un pilote qui se charge de monter vos partitions ext2 et ext3 sous Windows et de faire en sorte que Windows puisse interagir avec elles. Les partitions montées à l'aide de Ext2IFS sont alors considérées exactement comme les autres partitions reconnues par Windows : elles deviennent des lecteurs virtuels et se voient attribuer une lettre de lecteur (D:, E:, F:…). Les partitions et leurs données sont accessibles à tous les programmes pour Windows.

Les partitions montées par ce biais sont gardées en mémoire et vous n'aurez donc pas à les remonter après un redémarrage. Elles seront démontées automatiquement à l'arrêt de Windows, puis remontées automatiquement au démarrage suivant de Windows.

Installation

  1. Téléchargez Ext2IFS sur son site officiel.
  2. Double-cliquez sur l'installateur du pilote et suivez les instructions à l'écran. FIXME (F8 pour forcer l'installation sur Win7).
  3. Une fois le pilote installé, rendez-vous dans Panneau de configuration → IFS Drives pour gérer vos partitions ext2/ext3 d'Ubuntu.

Limitations

  • Il se peut que lors d'un mauvais arrêt de Windows (redémarrage hâtif sans passer par la procédure usuelle du menu Démarrer, plantage ou coupure de courant, etc.) les partitions ext2/ext3 soient corrompues. Un redémarrage d'Ubuntu devrait corriger le problème en vérifiant l'intégrité des partitions au démarrage. Laissez cette séquence de vérification se dérouler jusqu'à son terme.
  • Ext2IFS ne supporte pas le jeu de caractère UTF-8 dans les noms de fichiers. Il est possible de constater des problèmes avec les lettres accentuées sous Windows et sous Ubuntu dans les noms de fichiers si ceux-ci comportent des caractères accentués ou des symboles spéciaux (tel le caractère euro). Il est recommandé d'éviter l'utilisation de caractères accentués dans les noms de fichiers quand on utilise Ext2IFS.
  • Ces solutions ne gèrent pas les droits d'accès aux fichiers. Vous aurez pleinement accès à l'ensemble des fichiers de vos partitions, sans égard aux permissions et aux propriétaires spécifiés sous Ubuntu pour ces fichiers. Cela peut être dérangeant lorsque vos utilisez Ubuntu avec plusieurs comptes personnels emmagasinant des données qui ne doivent pas être partagées, puisque tout le monde aura accès à ces fichiers sous Windows. Nous vous recommandons de ne pas partager de données personnelles à risque ou capitales entre Windows et Ubuntu.
  • Sous Windows, lorsque vos partitions sont montées, elles deviennent pleinement accessibles à Windows et ses programmes. Windows peut utiliser ces partitions pour stocker des données temporaires ou utiles à lui-même (ex: sauvegarder des fichiers temporaires de Microsoft Update). Cela signifie que si Windows est contaminé par un virus, vos fichiers d'Ubuntu risquent d'être compromis eux-aussi. Nous vous recommandons de ne jamais monter votre partition racine d'Ubuntu et votre partition de données personnelles (/home) sous Windows. Préférez créer une partition dédiée à l'échange de fichiers.

FSProxy

FSProxy est une alternative fonctionnant très bien en lecture / écriture même pour les partitions au format ext4. Ce dernier mappe un lecteur réseau qui permet d'accéder aux partitions désirées. Pour y accéder tapez simplement dans la barre d'adresse de l'explorateur Windows "\\fsproxy".

FIXME : Procédure d'installation ?

Voir aussi

—- Contributeurs principaux : J-Joker



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0