Tput, jouer avec le curseur et les couleurs dans le terminal

Tput est un utilitaire qui utilise la base de données terminfo pour modifier le paramétrage du terminal. Il permet d'initialiser ou réinitialiser le terminal.

Tput peut notamment être utilisé pour déplacer le curseur à l'intérieur du terminal et ajouter un peu de décoration au texte (couleur, formatage). Il peut aussi permettre de personnaliser l'invite de commande.

Ce tutoriel donne quelques pistes pour utiliser la couleur et déplacer le curseur à l'intérieur du terminal, avec et sans tput.

Savoir un peu utiliser le terminal.

La méthode semble-t-il la plus fréquemment rencontrée sur le web ne fait pas appel à tput mais à une succession de codes qui, pour efficaces qu'ils soient, rendent la lecture des scripts un peu difficile. Cette méthode nécessite de préfixer le texte à traiter par '\033[' (ou par '\e[' ou '\E['), le code '\033[0m' permettant de rétablir les paramètres par défaut.

Exemples d'utilisation :

echo -e "\033[31mUn texte en rouge,\033[0m la suite ne l'est plus"
echo -e "Un texte en \e[32m\033[43mvert sur fond jaune\E[0m"
echo -e "Et voici \033[31m\033[1m\033[4m\033[5m\033[7mun texte\033[0m mis en forme selon une forme particulièrement peu explicite."

Les codes couleur

Les codes numérotés 30 à 37 permettent de définir la couleur du texte (foreground), les codes 40 à 47 concernent l'arrière plan (background). Voici la liste de ces codes :

Code Couleur
30 et 40 noir
31 et 41 rouge
32 et 42 vert
33 et 43 jaune
34 et 44 bleu
35 et 45 rose
36 et 46 cyan
37 et 47 gris

La décoration

Quelques éléments de formatage du texte peuvent également être définis. Ils sont activés par les codes suivants :

code effet
1 gras
4 soulignement
5 clignotant (ne fonctionne pas avec tous les terminaux)
7 surlignement

Retour au formatage par défaut : code 0

Le retour aux valeurs de base est assuré par l'utilisation du code 0

Utilisation de plusieurs codes successifs

Ainsi qu'il a été vu infra, il est possible d'appliquer plusieurs formatages au même texte.

La méthode la plus simple consiste à se faire succéder les différents codes dans leur intégralité. Exemple d'un texte jaune, gras sur fond rouge, avec un mot passé en surligné :

$ echo -e "Voici le \033[33m\033[1m\033[4m\033[41mle \033[7mtexte\033[0m mis en forme."

Cette mise en forme peut se condenser ainsi, en séparant les formatages par un ';' :

$ echo -e "Voici le \e[33;1;4;41mle \E[7mtexte\033[0m mis en forme selon la forme condensée."

Aide-mémoire des séquences d'échappement

Un script aide-mémoire est disponible sur le site www.admin-linux.fr dont vous trouverez ci-dessous une version un peu modifiée :

#!/bin/bash
function usage () {
	echo "Source : https://www.admin-linux.fr/bash-de-la-couleur-dans-le-shell/"
	echo "Ce script permet de visualiser les codes couleurs et quelques effets de décoration utilisables dans bash"
	exit 10
}

	if [[ "$1" == "-h" ]] || [[ "$1" == "-help" ]] || [[ "$1" == "--help" ]]; then usage ; fi

# Texte de l'exemple ( >= 3 caractères ) :
TEXT=" Bash " ;

# Couleur du texte :
declare -a FG=('' '1' '4' '5' '7' '30' '31' '32' \
'33' '34' '35' '36' '37') ;

echo 

# Première ligne :
printf "FG \ BG\t%${#TEXT}s" ;
for bg in {40..47} ; do
	printf "%${#TEXT}s" "${bg}  " ;
done
echo ;

# Création du tableau de présentation des combinaisons :
for fg in ${!FG[*]} ; do
	echo -ne "${FG[fg]}\t\033[${FG[fg]}m$TEXT" ;
	for bg in {40..47} ; do
		echo -ne "\033[${FG[fg]};${bg}m$TEXT\033[0m" ;
	done
	echo ;
done

# Comment déclarer une couleur :
cat <<_eof_

FG = texte (foreground) \ BG = arrière-plan (background)

Comment déclarer une couleur :
------------------------------
 Format de déclaration : \\033[XXm où XX prend les valeurs 
       de FG ou BG" ;
 Retour aux paramètres par défaut : \033[0m" ;

Exemples :
	echo -e "\033[31mUn texte en rouge et\033[0m retour a la normale"
	echo -e "\033[34m\033[45mBleu sur fond rose\033[0m"
		peut aussi s'écrire :
	echo -e "\033[34;45mBleu sur fond rose\033[0m"
	echo -e "\033[34mbleu, \033[1mgras, \033[4msouligné, \033[5mclignotant \033[7met surligné\033[0m
 Pour plus de détails : http://www.admin-linux.fr/?p=9011

_eof_

L'utilisation de la commande tput appartenant au paquet ncurses permet d'utiliser une notation plus aidée à appréhender par l'utilisateur.

Comment savoir si la librairie ncurses est installée sur mon système ?

En général la librairie est installée par défaut. La commande dpkg -l permet de s'en assurer :

$ dpkg -l *ncurses*
Souhait=inconnU/Installé/suppRimé/Purgé/H=à garder
| État=Non/Installé/fichier-Config/dépaqUeté/échec-conFig/H=semi-installé/W=attend-traitement-déclenchements
|/ Err?=(aucune)/besoin Réinstallation (État,Err: majuscule=mauvais)
||/ Nom                 Version        Architecture   Description
+++-===================-==============-==============-============================================
ii  libncurses5:amd64   6.0+20160213-1 amd64          shared libraries for terminal handling
ii  libncurses5:i386    6.0+20160213-1 i386           shared libraries for terminal handling
ii  libncursesw5:amd64  6.0+20160213-1 amd64          shared libraries for terminal handling (wide
ii  ncurses-base        6.0+20160213-1 all            basic terminal type definitions
ii  ncurses-bin         6.0+20160213-1 amd64          terminal-related programs and man pages
un  ncurses-runtime     <aucune>       <aucune>       (aucune description n'est disponible)
ii  ncurses-term        6.0+20160213-1 all            additional terminal type definition

Si libncurses apparaît dans la liste, le paquet ncurses est installé. Une autre manière un peu simpliste mais très efficace de le savoir consiste tout simplement à saisir 'tput' dans le terminal :

$ tput
usage: tput [-V] [-S] [-T term] capname
Installation du paquet ncurses

Fin 2018, la dernière version de la libriairie ncurses présente dans les dépôts est la version 5. Elle s'installe ainsi :

$ sudo apt-get install libncurses5

Mise en couleur

Mise en couleur du texte (échappement ANSI) : setaf

La commande setaf, suivie d'un code numérique de 1 à 7 permet de changer la couleur du texte. Setaf fonctionne avec les terminaux xterm (a priori cas général sous Ubuntu). On utilise sgr0 pour revenir aux valeurs par défaut. syntaxe :

$ tput setaf [code_couleur]

Mise en couleur du texte (sans échappement du texte) : setf

La commande setf ne paraît pas fonctionner dans les terminaux xterm.

$ tput setf [code_couleur]

Mise en couleur de l'arrière plan (background - échappement ANSI) : setab

$ tput setab [code_couleur]

Mise en couleur de l'arrière plan (background - sans échappement du texte) : setb

La commande setb ne paraît pas fonctionner dans les terminaux xterm.

$ tput setb [code_couleur]

Tableau des couleurs :

Couleur Code
noir 0
rouge 1
vert 2
jaune 3
bleu 4
magenta 5
cyan 6
blanc 7

Le nombre des couleurs possible est désormais généralement égal à 256 au moins. Pour le vérifier, il suffit de saisir dans le terminal la commande suivante :

$ tput colors

Si le retour de la commande est '256', vous pouvez étendre votre terrain de jeux. Le code couleur doit être annoncé sur 3 chiffres (de 001 à 256).

Exemples d'utilisation permettant de rendre l'usage plus simple

Syntaxe de base de tput

$ echo "Texte ordinaire "$(tput setaf 3; tput setab 1)"jaune sur fond rouge"$(tput sgr0)" à nouveau ordinaire."

Cette syntaxe put être rendue plus compréhensible en utilisant des variables bien choisies. Ainsi, dans l'exemple suivant, l’affichage de $rouge place le texte en rouge, celui de $ordinaire rétabli les paramètres par défaut :

$ rouge=$(tput setaf 1)
$ ordinaire=$(tput sgr0)
$ echo "avant ""$rouge""Le Texte""$ordinaire"" après"

Un script en guise d'aide-mémoire

Pour afficher les 8 couleurs principales :

#!/bin/bash
couleurs=(Noir Rouge Vert Jaune Bleu Magenta Cyan Blanc); 
for i in $(seq 1 7); 
	do 
		echo -e " $(tput setaf $i)${couleurs[$i]}\tTexte$(tput sgr0)\t$(tput bold)$(tput setaf $i)Texte$(tput sgr0)\t$(tput sgr 0 1)$(tput setaf $i)Texte$(tput sgr0)\t(tput setaf $i)"; 
	done
exit 0;

et le résultat : Pour visualiser les 256 couleurs possibles

$ for i in {0..256};do o=00$i;echo -ne "${o:${#o}-3:3} "$(tput setaf $i;tput setab $i)"   "$(tput sgr0);done; 

S'informer sur les dimensions du terminal

tput lines et tput cols permettent de déterminer le nombre de ligne et de colonnes du terminal.

tput lines
tput cols

Déplacer le curseur à l'intérieur du terminal

Placer le curseur en position x y (colonnes et lignes)

tput cup Y X
tput cup 6 9

La dernière commande place le curseur en colonne 6 ligne 9

Déplacer le curseur vers la gauche

Déplacement d'un caractère vers la gauche : cub1

tput cub1

Déplacement de N caractère vers la gauche : cub N

tput cub N
echo "Anticonstitutionnellement"$(tput cub 10)"sèche"
echo "Anticonstitutionnellement"$(tput cub 21)"sèche"$(tput el)

Déplacer le curseur vers la droite

Déplacement d'un caractère vers la droite : cuf1

tput cuf1
echo "UN""exemple qui ajoute un espace"
echo "UN"$(tput cuf1)"exemple qui ajoute un espace"

Déplacement de N caractère vers la droite : cuf N

tput cuf N

Remonter d'une ligne

tput cuu1

Se rendre en dernière ligne, première colonne

tput ll

Revenir à la position initiale

Tput peut enregistrer une position avec 'tput sc' puis y revenir après plusierus dépalcements avec 'tput rc'

tput sc
...
tput rc

Insérer et effacer du texte

Insertion

Insertion d'un caractère

tput ich1

Insertion de N caractères

tput ich N

Insertion de N lignes

tput il N Insert N lignes

Effacement

Effacement de N caractères

tput ech N

Effacement du début de la ligne (par rapport à la position courante)

tput el1
echo "Anticonstitutionnellement"
echo "Anti"$(tput el1)"constitutionnellement"

Effacement de la fin de la ligne (par rapport à la position courante)

tput el
echo "Anticonstitutionnellement"$(tput cub 6; tput el)

Effacement jusqu'à la fin de l'écran (par rapport à la position courante)

tput ed

Effacement de l'ensemble de l'écran et déplacement du curseur en position 0,0 (en haut à gauche)

tput clear Efface l’écran et place le curseur à 0,0 

Pour obtenir davantage d'informations sur tput (en anglais, of course) : ne pas oublier le manuel

man tput
man terminfo
  • tutoriel/formater_le_texte_dans_le_terminal_avec_tput.txt
  • Dernière modification: Le 31/08/2018, 21:45
  • par zococo