Contenu | Rechercher | Menus

Aides à la traduction

Cette page contient des liens vers diverses ressources aidant les traducteurs à choisir les termes adéquats. En complément, on pourra consulter cette liste de logiciels de traduction.

Les indispensables

Autres ressources

Vous trouverez également une foule de ressources supplémentaires à partir des pages d'accueil des projets de traduction mentionnés ci-dessus. Voir également le projet de traduction de Gnome en français.

Recommandations

  • Avant de vous lancer dans une traduction, vérifiez que celle-ci n'est pas déjà prise en charge par une autre équipe francophone (GNOME, KDE, Debian, GNU)
  • Relisez-vous avant de valider une traduction, si vous avez le moindre doute sur votre traduction, marquez la chaîne comme « Need review ».
  • Ne traduisez pas des applications que vous ne connaissez pas ou trop techniques par rapport à vos connaissances informatiques.
  • Les traductions des applications doivent absolument être vérifiées en contexte ! Ceci n'est pas possible en utilisant Rosetta, il faut faire appel à d'autres outils comme poEdit, Kbabel ou Gtranslator qui automatisent un certain nombre de tâches. Pour générer un fichier .mo « compilé » à partir d'un fichier source .po (téléchargé depuis Launchpad par exemple), on peut utiliser la commande msgfmt (cf. man msgfmt), puis copier le fichier obtenu dans le répertoire approprié (/usr/share/locale-langpack/fr/LC_MESSAGES/ en général), et enfin lancer l'application concernée pour vérifier en contexte.
  • Un autre outil en ligne de commande permet de revenir au format de fichier de départ à partir du fichier .po créé et traduit: po4a.

Glossaire ubuntu-fr

Évitez de mettre dans cette liste trop de termes qui sont déjà bien explicités dans le glossaire de traduc.org

abréviations, acronymes ex :JCK (Java Compatibility Kit) ⇒ JCK (Java Compatibility Kit – kit de compatibilité java) Les abréviations ou acronymes ne devraient pas être traduits (HTML, TCP, IMAP, PDA, etc.), mais dans la mesure du possible explicités dans les deux langues comme dans l'exemple fourni. Sauf dans certains cas rares où il existe un acronyme français courant, par exemple LED → DEL
actual, actually réel, en réalité, en fait celui-ci est là pour l'exemple, je vous renvoie aux listes de faux-amis : http://fr.wikibooks.org/wiki/Anglais:Faux_amis et http://membres.lycos.fr/jeuxdelettres/HTML/faux_amis/pdf/faux%20amis.pdf
boot démarrage, amorçage (Ner0lph)
bug anomalie pour GNOME, bogue ailleurs (traduit ainsi en upstream par les traducteurs GNOME), je ne suis pas d'accord car bogue et ses déclinaisons boguer, déboguer, débogage, appartiennent à la langue française…
completion, auto-completion complétion, auto-complétion, complètement Attention complétion est féminin cf. http://www.cnrtl.fr/lexicographie/compl%C3%A9tion
compliant conforme ex. : « compliant with Web standards » → conforme aux standards du Web
compositing affichage composite dans le contexte d'applications vidéos, 3D ou de gestionnaire d'affichage comme compiz, je préfère "affichage composite" à "composition"
deprecated déconseillé peut parfois être pris dans le sens d'obsolète, mais pas de déprécié !
desktop bureau suivant le contexte : environnement de bureau, ordinateur de bureau,…
details renseignements suivant le contexte, mais rarement détails sauf : the details = les détails
device périphérique (dans la plupart des cas)
digital numérique pour donner un exemple, un "appareil photo digital" est un appareil photo en forme de doigt ou en rapport avec les doigts :-D
download télécharger
downstream en aval
driver pilote
edit modifier, (éditer) Pour les menus : Édition.De manière générale il faut privilégier « modifier », voyez la définition d'éditer en français : http://www.cnrtl.fr/lexicographie/%C3%A9diter
e.g. ex. (par exemple) les anglo-saxons utilisent e.g. (exempli gratias), pour les francophones les abréviations ex. ou p. ex. sont correctes
embed (to) incorporer, imbriquer
enter (to) saisir ex. from a terminal prompt enter: → dans un terminal saisissez et non entrez ! (elle est où la porte ? :-) © kde-francophone )
feature Fonction, fonctionnalité, caractéristique Attention dans d'autres contextes feature peut désigner une personnalité ou un film long métrage
firmware micrologiciel ou microprogramme, microcode. Dans une documentation on peut éventuellement présenter la première occurrence de ce terme ainsi micrologiciel (firmware en anglais)
gateway passerelle
helper assistant
home (folder) dossier personnel
homepage page d'accueil et non page personnelle…
i.e. ou ie. c.-à-d. (c'est à dire) les anglo-saxons utilisent i.e. (id est), les francophones utilisent l'abréviation c.-à-d.
kernel noyau, kernel dans la mesure du possible, évitez kernel bien que ce mot ne soit pas anglais mais dérive sans doute de l'allemand kern : noyau, cœur
library bibliothèque voir ma remarque sur "actual"
list lister cf. http://www.cnrtl.fr/lexicographie/lister
lock Verrou verrou, verrouiller, verrouillage, blocage suivant le contexte
naming appellation (ex. : naming scheme = schéma d'appellation ou nomenclature) je rappelle aux traducteurs que le terme nommage que l'on trouve fréquemment est un néologisme (certains le qualifient même de barbarisme). Oui, convention de dénomination me va mieux. (pwyx) dénomination tout court est encore mieux (bch)
obsolete obsolète, désuet, suranné, démodé, déclassé, dépassé ou aboli
owner propriétaire
package paquet, paquetage pour kde Ubuntu utilise paquet, ce qui provoque une lègère incohérence avec certaines applis KDE qui utilisent paquetage
parser analyseur syntaxique
patch retouche / retoucher c'est la traduction établie par l'équipe du TP, elle a l'avantage de bien recouvrir les notions de correction, amélioration et modification, tout en évitant des termes approximatifs comme rustine, correctif, etc ou l'anglicisme patch/patcher
permissions (on files or directory) droits d'accès et non permissions !
pipe redirection , tube (Ner0lph) (en ligne de commande utilisation du | par exemple)
plugin greffon pour Gnome, module externe pour KDE traduit ainsi en upstream par les traducteurs GNOME et repris à de nombreux endroits dans les trads Ubuntu. Par contre dans KDE c'est traduit en module externe ! Utiliser l'un ou l'autre suivant le contexte.
popup popup AMHA pas de francisation satisfaisante : fenêtre surgissante, fenêtre automatique, insert
proxy server serveur mandataire cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Proxy
puzzle casse-tête, énigme, … Rarement traduit par puzzle
refactoring refactorisation opération de maintenance du code cf. http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Refactoring
repository dépôt
root super-utilisateur, parfois superutilisateur, administrateur pour KDE
run (a program) exécuter (un programme)
save enregistrer évitez « sauvegarder »
scheduler ordonnanceur schedule est lui dépendant du contexte : plan, planning, planification…
standalone (application) (application) à part entière, autonome
start, starting (a program) lancer, lancement (d'un programme)
status état dans de rares cas, statut peut convenir
stream flux il semble que nous soyons d'accord ;-)
support prise en charge, gestion, soutien, assistance traduire par "support" est un anglicisme, c'est en train de passer dans la langue française dans des expressions comme "support technique", mais cela reste à éviter dans la mesure du possible. cf. cf. http://www.cnrtl.fr/lexicographie/support
systray GNOME : zone de notification, KDE : boîte à miniatures Attention donc au contexte GNOME ou KDE
thread fil (de discussion) processus, unité d'exécution (dans un logiciel) fil de discussion dans le contexte d'un forum, messagerie, etc. Unité d'exécution dans un contexte logiciel. Exemple : « gFTP is a multithreaded FTP client » → « client FTP à unités d'exécution multiples ». On trouve aussi des néologismes comme thread ou multithreadé. Idéalement il faut essayer de traduire en français en laissant éventuellement le mot anglais entre ()
update mise à jour par exemple mise à jour de sécurité, on ne passe pas sur une nouvelle version majeure
upgrade mise à niveau changement de version majeure par exemple Gnome 2.14 —> Gnome 2.16 ou dapper –> Edgy
upload téléverser télécharger vers le serveur, ou vers l'amont, ou plus simplement dans certains contextes "envoyer" peut convenir
upstream en amont
viewer afficheur, visionneuse On trouve le néologisme "Visionneur" (hoorreur !), et également afficheur, visionneuse, visualiseur (autre horreur !)
Web Web ou toile
Wrapper
dash
lens
framebuffer tampon de mémoire vidéo


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0