Contenu | Rechercher | Menus

Samba - Active Directory Domain Controller (AD DC)

Brouillon avant de compléter ou créer un nouvelle page concernant l'authentification d'un utilisateur avec Samba AD DC

La version actuelle se trouve ici Samba - Active Directory Domain Controller (AD DC)

Versions

Installation de Samba

Paramètres généraux

Avant toute installation, il est nécessaire de définir son environnement. Ainsi, il sera possible de configurer correctement son serveur. Le reste de cette documentation se basera sur les paramètres suivants :

Nom de domaine example.com
Royaume (realm) EXAMPLE.COM
Nom de NetBIOS example
Nom du serveur ubndc01
Adresse IP du serveur 192.168.1.11
Rôle du serveur DC (contrôleur de domaine)

Pré-requis

Installation à partir des dépôts

Installation à partir des sources

Création d'un premier DC dans une nouvelle forêt

Initialisation de Samba

Démarrer Samba AD DC

Test de Samba AD DC

Tests des ACL

Tests des attributs étendus

Tests du DNS

Tests de Kerberos

Tests de SMB

Mise à jour depuis un domaine Samba de type NT4 vers un AD

Authentification avec Samba AD DC

Afin de réaliser l'authentification des utilisateurs d'AD, plusieurs méthodes existent :

Seule cette dernière méthode est expliquée dans cette documentation.

Authentification des utilisateurs sur le DC avec //winbind//

Installation et configuration pour utiliser //winbind//

Les paquets suivants sont requis pour la mise en œuvre de cette authentification.

sudo apt-get install libnss-winbind libpam-winbind winbind

Il faut configurer le Name Service Switch (nsswitch) par l'ajout de winbind comme méthode pour les sections passwd et group. Par exemple avec la commande :

sudo sed -i '/^passwd:\|^group:/{ s/$/ winbind/; };' /etc/nsswitch.conf
/etc/nsswitch.conf
...
passwd: compat winbind
group:  compat winbind
...

Ceci permet de chercher et utiliser les utilisateurs, leurs mots de passes et les groupes venant de AD au travers de winbind. Par défaut sur un DC, les commandes ci-dessous retourne la liste de tous les utilisateurs et groupes (y compris ceux d'AD). Ce comportement peut être modifié avec l'option dans la partie global du fichier de configuration de samba (/etc/samba/smb.conf)

getent passwd
getent group

Les UID et GID, s'ils n'existent pas dans l'AD, sont automatiquement généré (par winbind / idmap) mais ils ne sont pas écrits dans AD par winbind. Cette remarque est importante car d'autres machines récupérant ces même informations de l'AD génèreront d'autres UID et GID pour un même utilisateur. Ceci crée une incohérance dans le domaine.

Idmap écrit les données dans le fichier /var/lib/samba/private/idmap.ldb. Le range prévu pour la création automatique des id's est définit dans dn: CN=CONFIG avec les valeurs lower et upperBound.

sudo ldbsearch -H /var/lib/samba/private/idmap.ldb 'cn=config'
# record 1
dn: CN=CONFIG
cn: CONFIG
lowerBound: 3000000
upperBound: 4000000
xidNumber: 3000017
distinguishedName: CN=CONFIG

Le fichier idmap.ldb n'est présent que sur les DC et pas sur les member server. Est-il bon de copier les valeurs des xidNumber vers les uidNumber et gidNumber des utilisateurs et groupes d'AD ?

En tout cas, afin d'éviter ce type de problème, il est préférable de définir ces valeurs dans AD. Pour ce faire, il faut définir un range d'identifiant réservé uniquement pour AD, par exemple de 100000 à 999999. De plus, afin de garantir que seuls les utilisateurs et groupes possèdant un UID et GID dans AD puissent s'authentifier sur une machine Linux du domaine, il faut ajouter les options suivantes dans la partie globale du fichier de configuration de samba.

/etc/samba/smb.conf
...
    # Pas nécessaire sur un DC car les valeurs sont prises dans idmap.ldb si elles n'existent pas dans AD
    idmap config EXAMPLE:backend = ad
    idmap config EXAMPLE:schema_mode = rfc2307
    idmap config EXAMPLE:range = 100000-999999
   
    # A ajouter sur les member servers mais pas sur les DC
    #winbind nss info = rfc2307
...
Création du home directory de l'utilisateur
  • Cette première méthode est très générique et s'applique à tous les utilisateurs de la machine (pas uniquement ceux d'AD)
/usr/share/pam-configs/mkhomedir
Default: no
Priority: 900
Session-Type: Additional
Session-Final:
        required        pam_mkhomedir.so skel=/etc/skel umask=0077 silent
  • Alternative en mofdifiant le fichier /usr/share/pam-config/winbind
/usr/share/pam-configs/winbind
...
Session:
        optional                        pam_winbind.so mkhomedir
...

Cette alternative crée bien le home directory de l'utilisateur. Les droits sur ce répertoire sont correctement définis (700 avec owner: uidNumber et group: gidNumber)

  • Un autre alternative consiste à monter le home directory de l'utilisateur lors du login. Une option du fichier de configuration /etc/samba/smb.conf est homedir map = auto.home. Ceci fait référence à autofs. Développement Ult.
Limitation de l'accès à un ou plusieurs SID

Il est possible de limiter la possibilité l'accès à certains utilisateurs ou certains groupes sur base de leur SID. Il faut ajouter require_membership_of=<SID> à la fin de la ligne pam_winbind.so de la section Auth: du fichier /usr/share/pam-config/winbind

/usr/share/pam-configs/winbind
...
Auth:
        [success=end default=ignore]    pam_winbind.so krb5_auth krb5_ccache_type=FILE cached_login try_first_pass required_membership_of=S-1-5-21-5555555555-555555555-5555555555-512
...

Le RID 512 représente le groupe Domain Admins

Appliquer les modifications des configurations PAM

Afin d'appliquer les modifications faites aux différents fichiers de configuration de pam (/usr/share/pam-configs/*), il faut exécuter :

sudo pam-auth-update

Générer les uidNumber et gidNumber dans l'AD

Le script suivant permet d'ajouter les uidNumber et gidNumber pour chaque utilisateur et chaque groupe de l'AD.

Ce script nécessite des droits élevés permettant d'écrite dans l'AD (p.ex. : root via la commande sudo). Une mauvaise exécution de ce script pourrait endommager AD ou faire perdre des données.

uid-gid_master.sh
#!/bin/bash
 
# Vérifier si ces valeurs existent dans smb.conf
# idmap config REALM:range = min-max
rangeMin=100000
rangeMax=999999
 
sam=/var/lib/samba/private/sam.ldb
 
createTmpDir() {
  tmpDir=$(mktemp -d --tmpdir addGid.XXXXXX) || exit 1
  tmpRecord=$tmpDir/record_
  tmpLdif=$tmpDir/ldif
}
cleanTmpDir() {
  rm $tmpDir/*
}
removeTmpDir() {
  rm -r $tmpDir
}
 
findMaxId() {                                                                                                                                                                                 
  ldbsearch -H $sam "$regexp" $field | sed '/^# Referral/ { :loop; N; $! b loop; d; }; s/^\([a-zA-Z0-9]*\): \(.*\)$/\1="\2"/g; /^$/d;' | awk '/^# record/{n++}{print > f n}' f=$tmpRecord     
 
  maxID=$rangeMin                                                                                                                                                                             
  for file in `grep -l -E "^$field=" ${tmpRecord}*`                                                                                                                                           
  do                                                                                                                                                                                          
    source $file                                                                                                                                                                              
    if [ ${!field} -gt $rangeMax ]
    then
      echo "Warning: $field ${!field} for $dn is bigger than max id $rangeMax" 1>&2
    elif [ ${!field} -lt $rangeMin ]
    then
      echo "Warning: $field ${!field} for $dn is lower than min id $rangeMin" 1>&2
    else
      [ ${!field} -gt $maxID ] && maxID=${!field}
    fi
  done
 
  echo "Max ID found for $field: $maxID"
}
 
addIdNumber() {
  for file in `grep -L -E "^$field=" ${tmpRecord}*`
  do
    ((maxID++))
    source $file
    echo "Adding $field: $maxID for dn: $dn"
    echo "dn: $dn
changetype: modify
add: $field
$field: $maxID" > $tmpLdif
    ldbmodify -H $sam $tmpLdif
  done
}
 
umask 0077
createTmpDir
 
field=uidNumber
regexp="(&(objectclass=user)(!(objectclass=computer)))"
findMaxId
addIdNumber
cleanTmpDir
 
field=gidNumber
regexp="(objectclass=group)"
findMaxId
addIdNumber
cleanTmpDir
 
removeTmpDir
 
exit 0

Informations optionnelles et complémentaires

Références

Contributeurs principaux : bcag2, Qedinux



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0