Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, celle-ci est ancienne et ne contient plus d'informations sur une des versions supportées d'Ubuntu.
Apportez votre aide…

Attention cette documentation présentait des failles de sécurité importantes (partie connexion depuis le web)! Je n'ai pas tout vérifié en détail mais je vous conseille de vérifier les paramètres donnés avec le man du site officiel!

En tentant de l'installer sous Ubuntu 10.10, vous aurez une erreur gpasswd: user 'ftp' does not exist. Il suffit de créer l'utilisateur ftp en faisant sudo useradd ftp puis de relancer l'installation de vsftpd.

Préambule : FTP et "FTP-Like" sécurisés

Au niveau des protocoles de transfert de fichiers, il y a le FTP classique: Tout y passe en clair (y compris les infos de login/mot de passe). Ce protocole utilise un canal de contrôle et un canal de données (par défaut, port 21 en destination pour le canal contrôle).

Ce tutoriel explique les possibilités de sécurisation du FTP c'est a dire FTP sur SSL/TLS (parfois nommé FTPS).

Il est important de ne pas confondre cette évolution sécurisée de FTP, basée sur le protocole d'origine, avec SFTP.

La proximité des acronymes prête en effet à confusion !

En effet, SFTP n'est nullement basé sur FTP, mais sur SSH ! Il fait d'ailleurs partie de OpenSSH server et n'utilise par défaut que l'unique port 22 de SSH.

SFTP peut être vu comme un SCP (comme le CP de fichiers classique, mais chiffré avec SSH) avec une interface de commande proche de FTP, les mêmes possibilités d'utilisation sur un lien peu fiable (une copie avortée par une perte de connexion ne devra pas être reprise de zéro, mais reprendra de là ou elle en était une fois le lien ré-établi)… D'ailleurs la plupart des clients FTP classiques supportent SFTP (parfois dénommé FTP sous SSH2).

D'où une possible confusion côté client : si cela ne fonctionne pas, vérifier.

Autre corollaire: Ceux qui ont déjà OpenSSH Server sur leur machine peuvent éviter un doublon et préférer utiliser SFTP. Cependant, SFTP donnant accès à toute l'arborescence (A priori il y a une option pour changer cela dans le CVS), il faudra souvent restreindre l'accès à l'utilisateur créé : cet utilisateur sera créé avec un shell restreint (type rssh) ne donnant accès qu'aux commandes SFTP et/ou SCP. Il faudra par ailleurs lui créer un environnement chrooté pour le bloquer dans une sous-arborescence (son home par exemple). D'autres tutoriels traitent ces points.

Serveur FTP : Very secure FTP daemon

VsFTPd est un serveur FTP conçu avec la problématique d'une sécurité maximale. Contrairement aux autres serveurs FTP (ProFTPd, PureFTPd, etc.), aucune faille majeure de sécurité n'a jamais été décelée dans VsFTPd.

Néanmoins deux failles permettent un DoS avaient été détectées, la première était due à une faille d'un vieux noyau linux (avant 2.6.35), et la deuxième à été très vite corrigée.

Ce serveur est notamment utilisé à grande échelle par des entreprises telles que Red Hat.

La configuration par défaut de VsFTPd est très restrictive :

  1. Seul le compte anonyme est autorisé à se connecter au serveur
  2. En lecture seule
  3. Les utilisateurs ne peuvent pas accéder à leurs répertoires

Remarques :
Aussi sécurisé que soit un serveur ftp, le protocole ftp en lui même n'est pas sûr ! En effet l'échange du nom d'utilisateur et du mot de passe transite en clair sur le réseau. Si vous utilisez ce serveur sur votre LAN pas de soucis, mais attention si vous comptez utiliser le serveur ftp depuis internet, de fait n'utilisez pas un compte qui a les droits sudo via ftp (en fait n'utilisez de l'extérieur ce compte QUE via ssh ou tout autre protocole sécurisé, POPs, etc.)

Installation

Installez le paquet vsftpd

En ligne de commande :

sudo apt-get install vsftpd

Il est parfois de nécessaire de créer un compte ftp, l'absence de l'option *system* crée une faille de sécurité et bloque la désinstallation du paquet.

sudo useradd --system ftp 

Configuration de vsftpd

La configuration de VsFTPd est centralisée dans un seul et même fichier /etc/vsftpd.conf. Choisissez votre éditeur de texte favori (en mode super utilisateur) et appliquez les modifications suivantes en fonction du mode de fonctionnement de VsFTPd.

La version 2.3.5 livrée en standard avec Ubuntu est boguée.
L'utilisation du mode "prison" provoque une erreur : 500 OOPS: vsftpd: refusing to run with writable root inside chroot()
L'utilisateur ne peut pas accéder à son répertoire personnel. Une "parade" est décrite plus bas en attendant que la version 3.x soit présente dans les dépôts.

Configuration de base

  • Vous pouvez personnaliser le texte de connexion au serveur
  ftpd_banner=Bienvenue sur le serveur ftp de LUCAS
  • Pour permettre des utilisateurs anonymes de se connecter au serveur en lecture seule.
anonymous_enable=YES
anon_upload_enable=NO
anon_mkdir_write_enable=NO
anon_other_write_enable=NO
anon_world_readable_only=YES
local_root=<Path_du_répertoire_anonyme>
  • Pour permettre à vos utilisateurs locaux (ceux qui ont un compte sur la machine) de se connecter au serveur et d'écrire.
local_enable=YES
write_enable=YES
local_umask=022
  • Vous pouvez « emprisonner » certains utilisateurs dans leur dossier personnel afin qu'il ne puissent pas naviguer dans le système de fichier.

Il faut créer un répertoire dédié à la configuration de vsftpd et y mettre le fichier liste.

sudo mkdir /etc/vsftpd
gksu gedit /etc/vsftpd/chroot.list

Les identifiants des utilisateurs concernés doivent être renseignés dans /etc/vsftpd/chroot.list sous la forme d'une simple liste:

utilisateur_1
utilisateur_2
...

Il faut ensuite modifier la configuration générale (/etc/vsftpd.conf) et ajouter ces lignes:

chroot_local_user=NO
chroot_list_enable=YES

chroot_list_file=/etc/vsftpd/chroot.list

Attention, si chroot_local_user est à YES, cette liste devient la liste des utilisateurs qui ne seront PAS dans leur "prison"

Configuration avancée

Si vous voulez changer le port pour transmettre les commandes qui est par défaut (21) :

listen_port=222
  • Pour avoir un monitoring basique (voir les utilisateurs connectés) :
 setproctitle_enable=YES

Ensuite, pour voir la des utilisateurs il suffit de taper la commande suivante dans un terminal :

 ps -aef | grep vsftpd

ou pour suivre les connexions en continu :

 watch -n 1 'ps ax | grep vsftpd | grep -v grep'

Attention, tous les utilisateurs du système ayant accès à la commande "ps" pourront également visualiser la liste des utilisateurs connectés.

* Monitoring d'après le fichier de log

Aucun changement à effectuer dans vsftp.conf. Pas de problème de sécurité car la commande est accessible en mode super-utilisateur seulement. Tapez dans un terminal :

 sudo tail -f /var/log/vsftpd.log

Après chaque changement sur la configuration, pensez à relancer le serveur pour les prendre en compte :

 sudo service vsftpd reload

Plus d'infos sur la configuration de vsftpd: Documentation vsFTPd

Partage de dossier et chroot

Les utilisateurs étant chrootés dans leur home (ce n'est pas obligatoire mais conseillé) il faut trouver un moyen de leur permettre de naviguer dans un dossier a l'extérieur de leur home.
ln pour faire un lien symbolique ne fonctionne pas : problème de droit.
La commande à utiliser est mount avec l'option –bind

mkdir ~/PointDeMontage
sudo mount --bind <path_complet_du_dossier_à_relier> /home/<utilisateur>/PointDeMontage

"Parade" contre le bogue de la version 2.3.5

NOUVELLE METHODE

Note du Mercredi 18 Juin 2014 : le PPA est indisponible (erreur 404) et donc impossible d'effectuer cette nouvelle méthode.

Note du Mercredi 16 Juillet 2014 : après un mois, le PPA n'est toujours pas disponible.

Pour contourner le bug, quelqu'un a réalisé un backport de l'option allow_writeable_chroot depuis vsftpd 3

Ajouter l'option allow_writeable_chroot=YES dans vsftpd.conf, puis :

sudo apt-get install python-software-properties
sudo add-apt-repository ppa:thefrontiergroup/vsftpd
sudo apt-get update
sudo apt-get install vsftpd 

AUTRE METHODE

  • Dans chaque répertoire utilisateur, on crée un répertoire "FTP" appartenant à 'root' sur lequel on enlève les droits d'écriture.
sudo mkdir /home/<Utilisateur>/FTP
sudo chmod 555 /home/<Utilisateur>/FTP

On crée ensuite un point de montage à l'intérieur qui appartient à l'utilisateur

sudo mkdir /home/<Utilisateur>/FTP/homedir
sudo chown <Utilisateur>:<Utilisateur>  /home/<Utilisateur>/FTP/homedir

Et on monte en mode 'bind' le répertoire réel dans ce répertoire.

mount --bind  /home/<Utilisateur>  /home/<Utilisateur>/FTP/homedir

Répétez ces opération pour chaque utilisateur "emprisonné"

On va maintenant préciser à vsftpd, les chemins exacts où l'utilisateur doit arriver. Pour cela, en plus du fichier liste, on crée un répertoire contenant un fichier par utilisateur

sudo mkdir /etc/vsftpd/users
gksu gedit /etc/vsftpd/users/utilisateur_1

Dans ce fichier, on précise le chemin FTP avec cette syntaxe:

local_root=/home/utilisateur_1/FTP

Si tout vos utilisateurs sont emprisonnés, vous pouvez utiliser cette commande qui va créer tous les fichiers du répertoire "users":

sudo -s
for h in `ls -1 /home`; do   if [ ! -f /etc/vsftpd/users/$h ]; then echo local_root=/home/$h/FTP >/etc/vsftpd/users/$h; fi; done
exit

On va signaler à vsftpd que l'on utilise un répertoire de gestion des utilisateurs dans son fichier de configuration (/etc/vsftpd.conf)

user_config_dir=/etc/vsftpd/users/

Lorsque l'utilisateur va se connecter en FTP, il n'y aura pas d'erreur puisque le répertoire FTP est en lecture seule et il se retrouvera face à un répertoire ne contenant que sa "homedir".

  • Automatisation au démarrage

Ajoutez ces lignes au fichier /etc/rc.local au dessus de la ligne contenant "exit":

# mount en bind pour bogue vsftpd 2.3.5
for h in `ls -1 /home`;
do
  if [ ! -d /home/$h/FTP ]; then mkdir /home/$h/FTP;fi
  chmod 555 /home/$h/FTP
  if [ ! -d /home/$h/FTP/homedir ]; then mkdir /home/$h/FTP/homedir;fi
  chown $h:$h /home/$h/FTP/homedir
  mount --bind /home/$h/ /home/$h/FTP/homedir 
done

vsftpd et SSL

Principale source d'informations

Le principal défaut du protocole FTP est que le couple nom d'utilisateur / mot de passe transite en clair sur le réseau. Il est cependant possible d'ajouter une couche de sécurité supplémentaire, à savoir SSL, pour chiffrer les échanges d'authentification et/ou de données.

Le fichier /usr/share/doc/vsftpd/README.ssl fourni avec vsftpd contient certaines mises en garde de sécurité.

Création du certificat

Il vous faut installer le paquet openssl

 sudo openssl req -new -x509 -days 365 -nodes -out /etc/ssl/private/vsftpd.cert.pem -keyout /etc/ssl/private/vsftpd.key.pem

Openssl va vous poser quelques questions, la plus critique est celle ci :

Common Name (eg, YOUR name) []:

Il faut écrire le nom ou l'ip que les clients utiliseront. Il est possible de faire un certificat signé par sa propre autorité de certification et donc générer des certificats valides, une fois que vos clients ont reconnu votre autorité de certification : Creating and Using a self signed SSL Certificates in debian

Un certificat (vsftpd.cert.pem) ainsi qu'une clé privée (vsftpd.key.pem) ont été générés dans le dossier /etc/ssl/private/. Sécurisons-les :

sudo chown root:root /etc/ssl/private/vsftpd.cert.*
sudo chmod 600 /etc/ssl/private/vsftpd.cert.*

Vsftp s'exécute avec les droits de l'utilisateur nobody mais il se lance en tant que root et donc lit le certificat en tant que root.

Configuration de vsftpd.conf / Partie SSL

À la fin de votre fichier /etc/vsftpd.conf

# Options for SSL
# encrypted connections.

ssl_enable=YES
allow_anon_ssl=NO
force_local_data_ssl=NO
force_local_logins_ssl=YES
# require_ssl_reuse=NO # Certains clients FTP nécessitent cette ligne

ssl_tlsv1=YES
ssl_sslv2=YES
ssl_sslv3=YES

rsa_cert_file=/etc/ssl/private/vsftpd.cert.pem
rsa_private_key_file=/etc/ssl/private/vsftpd.key.pem

force_local_data_ssl=NO ←- vous pouvez mettre à "YES" si vous utilisez Kasablanca. A priori, un :

sudo service vsftpd reload 

devrait bien se passer.

Configuration du serveur pour un accès à partir d'Internet

Si vous voulez accéder à votre serveur FTP depuis internet, ou si celui-ci se trouve derrière un firewall ou un routeur, il est nécessaire de rajouter les lignes suivantes dans votre fichier /etc/vsftpd.conf. Ces lignes font passer votre serveur ftp en mode passif.

pasv_enable=YES
pasv_promiscuous=NO
pasv_min_port=40000
pasv_max_port=40100
pasv_address=XX.XX.XX.XX ou domaine.com avec pasv_addr_resolve=YES
port_promiscuous=NO

pasv_enable Utilisez cette option pour activer le mode passif.

pasv_promiscuous Si vous voulez désactiver le contrôle de sécurité PASV qui assure que la connexion de données provienne de la même adresse IP que le contrôle de connexion. Utilisez si vous savez ce que vous faites! Le seul usage légitime à cela est dans un environnement de tunnels sécurisés, ou peut-être pour faciliter l'utilisation de FXP. Défaut: NO

pasv_address Utilisez cette option pour écraser l'adresse IP à laquelle vsftpd répondra à la commande PASV. Fournissez une adresse IP numérique.

[On peut toutefois lui donner un nom de domaine en lui ajoutant l'option de résolution DNS: pasv_addr_resolve=YES.]

Cette option est par défaut à NON: L'adresse est reprise de la précédente socket .

port_promiscuous Utilisez cette option si vous voulez désactiver le PORT contrôle de sécurité qui garantit que les connexions de données sortantes peuvent uniquement se connecter au client. A modifier si vous savez ce que vous faites! Défaut: NO

pasv_min_port et pasv_max_port correspondent respectivement au port d'écoute mini et maxi du serveur ftp en mode passif (les valeurs saisies ici sont arbitraires, vous pouvez en saisir d'autres). Cette plage de port doit être ouverte sur votre pare-feu (udp et tcp) et redirigée vers votre serveur FTP.

sudo ufw allow proto tcp to any port 40000:40100
sudo ufw allow proto udp to any port 40000:40100

Il vous reste : 1- à redémarrer le serveur avec la commande suivante

  sudo service vsftpd reload

2- puis éventuellement configurez votre routeur (e.g. Freebox) pour que cette même plage de ports (TCP:40000 à TCP:40100) soit redirigée vers l'adresse IP locale de votre serveur FTP.

3- et à configurer votre client ftp de façon à ce que celui-ci réalise des connexions en mode passif (mode passif dans les paramètres du pare-feu de Filezilla par exemple)

Attention : Les versions inférieures ou égales à 2.0.6 de vsFTPd ont un défaut de négociation de la connexion avec SSL et il faut utiliser la version 2.0.7 ou supérieure qui corrige ce problème. À l'heure actuelle, vous pouvez utiliser la dernière version (hautement recommandé) qui est donc la 2.3.0. Autrement, il faut donc compiler le serveur soi-même (plus compliqué mais bien utile quand on s'en sert correctement). Voir ce lien.

Configurer VSFTPD pour utiliser des utilisateurs virtuels

Nous allons configurer VSFTPD pour utiliser seulement des utilisateurs virtuels et non pas les utilisateurs locaux de votre machine. Pour cela nous allons créer des dossiers afin d'y placer nos futurs fichiers de configuration:

sudo mkdir -p /etc/vsftpd/vsftpd_user_conf

Sauvegardons nos fichiers de configuration actuels :

sudo cp /etc/vsftpd.conf /etc/vsftpd.conf.default.bak
sudo cp /etc/pam.d/vsftpd /etc/pam.d/vsftpd.default.bak

Créer la base de données des utilisateurs virtuels

Vous allez avoir maintenant besoin d'installer un programme permettant d'interragir avec des fichiers sous forme de base de donnée: Installez les paquets libdb4.8 db4.8-util db4.8-doc . Il est conseillé d'utiliser la version la plus récente qui est à ce jour la 4.8 mais qui est susceptible d'évoluer au cours du temps, n'oubliez donc pas d'adapter le tutoriel.

Si les paquets sont introuvables, recherchez une autre version, par exemple : Installez les paquets apt://libdb5.3,db5.3-util, remplacez plus loin la ligne de commande db4.8_load par db5.3_load

Création du fichier PAM : Il faut effacer le contenu du fichier /etc/pam.d/vsftpd et le remplacer par :

auth required /lib/security/pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login
account required /lib/security/pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login

Attention si vous êtes en Ubuntu x86_64 le contenu de /etc/pam.d/vsftpd devra être :

auth required /lib64/security/pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login
account required /lib64/security/pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login

Sinon il risque d'avoir des problèmes de liens symboliques dans certains cas.

Attention pour Ubuntu 12.04 x86_64 le contenu de /etc/pam.d/vsftpd devra être :

auth    required /lib/x86_64-linux-gnu/security/pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login
account required /lib/x86_64-linux-gnu/security/pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login

Sinon il risque d'avoir des problèmes de liens symboliques dans certains cas.

Créons un fichier login.txt dans /etc/vsftpd/ , avec vos utilisateurs et mots de passe :

util1
mdp1
util2
mdp2

Les 2 utilisateurs sont donc ici util1 et util2 et leurs mots de passe respectifs mdp1 et mdp2.

Attention : le fichier login.txt doit impérativement se terminer par un saut de ligne pour que db4.8_load le lise et l’interprète correctement.

Il faut maintenant le convertir au format "db":

sudo db4.8_load -T -t hash -f /etc/vsftpd/login.txt /etc/vsftpd/login.db

on sécurise nos fichiers :

sudo chmod 600 /etc/vsftpd/login.*

Configuration du fichier /etc/vsftpd.conf

# Ceci configure vsFTPd en mode "standalone"
listen=YES

# On désactive les connexions anonymes
# et on active les non-anonymes(c'est le cas des utilisateurs virtuels):
anonymous_enable=NO
local_enable=YES

# Pour des raisons de sécurité on interdit toute action d'écriture:
write_enable=NO
anon_upload_enable=NO
anon_mkdir_write_enable=NO
anon_other_write_enable=NO

# 'guest_enable' est très important: cela active les utilisateurs virtuels!
# 'guest_username' fait correspondre tous les utilisateurs virtuels à
# l'utilisateur 'ftp' que nous avons défini plus haut, et au home
# correspondant: '/home/ftp/'.
guest_enable=YES
guest_username=ftp

# On veut que les utilisateurs virtuels restent chez eux: '/home/ftp/'
chroot_local_user=YES

# On défini le nombre maximum de sessions à 200(les nouveaux clients recevront
# un message du genre: "erreur: serveur occupé").
# On défini le nombre maximum de sessions par IP à 4
max_clients=200
max_per_ip=4

####################################
# Debian customization             #
####################################
# Some of vsftpd's settings don't fit the Debian filesystem layout by
# default.  These settings are more Debian-friendly.
#
# This option should be the name of a directory which is empty.  Also, the
# directory should not be writable by the ftp user. This directory is used
# as a secure chroot() jail at times vsftpd does not require filesystem
# access.
secure_chroot_dir=/var/run/vsftpd
#
# This string is the name of the PAM service vsftpd will use.
pam_service_name=vsftpd
#
# This option specifies the location of the RSA certificate to use for SSL
# encrypted connections.
rsa_cert_file=/etc/ssl/certs/vsftpd.pem


## Activer la configuration per-user
user_config_dir=/etc/vsftpd/vsftpd_user_conf

Relançons le serveur :

  sudo /etc/init.d/vsftpd reload

attention après un "YES" ou "NO" dans fichier de configuration il faut bien un retour a la ligne seul et ne pas laisser trainer un espace suivi du retour a la ligne. Vous arriverez peut-être à relancer le démon mais à la connexion vous obtiendrez une erreur du style "500 OOPS: bad bool value in config file for:" suivie du nom de l'option où il y a l'espace en fin de ligne, en le supprimant tout revient dans l'ordre.

Gérer les droits des utilisateurs virtuels

Par défaut les utilisateurs virtuels n'ont aucun droit, il faut donc les définir pour chacun d'entre eux :

Pour celà il faut créer un fichier de configuration pour chacun de vos utilisateurs dans le dossier /etc/vsftpd/vsftpd_user_conf/
Par exemple pour 'util1' il faut configurer le fichier /etc/vsftpd/vsftpd_user_conf/util1

Exemple de fichier :

## l'utilisateur est enfermé dans un dossier déterminé
local_root=/chemin_du_dossier/

## on ne souhaite pas de lecture seule (Lecture seulement)
anon_world_readable_only=NO

## droit d'écriture(upload)
write_enable=YES
anon_upload_enable=YES

## créer des dossiers
anon_mkdir_write_enable=YES

## droit de renommer, supprimer...
anon_other_write_enable=YES

## pour gérer le chmod de l'utilisateur
## activer l'option
virtual_use_local_privs=YES
## définir l'option local_umask
local_umask=022
anon_umask=022

Ne pas oublier de rajouter

## Activer la configuration per-user
user_config_dir=/etc/vsftpd/vsftpd_user_conf

à la fin du fichier /etc/vsftpd.conf

1

Script pour automatiser la création/suppression d'utilisateurs virtuels

sudo sh "nom_du_script"

Ce scripte donne tous les droits à chacun de vos utilisateurs virtuels et ne supprime pas le dossier d'un utilisateur lors de sa suppression de la base de données.
Libre à vous de modifier ce script ou de changer les droits utilisateurs dans vos fichiers de configuration.

#!/bin/bash

USER_CONFIG_DIR=/etc/vsftpd/vsftpd_user_conf

## Création du fichier de diff
diff /etc/vsftpd/.login_tmp.txt /etc/vsftpd/login.txt | grep "<"|tr -s "<" " "  >> /etc/vsftpd/login_diff.txt
db4.7_load -T -t hash -f /etc/vsftpd/login_diff.txt /etc/vsftpd/login_diff.db
chmod 600 /etc/vsftpd/login_diff.db

## Sauvegarde du fichier login.txt
cp /etc/vsftpd/login.txt /etc/vsftpd/.login_tmp.txt

## Création du fichier db utilisateurs
rm /etc/vsftpd/login.db
db4.7_load -T -t hash -f /etc/vsftpd/login.txt /etc/vsftpd/login.db
chmod 600 /etc/vsftpd/login.db

## Pour tous les noms figurant dans la base de données:
        for user in ` db4.7_dump -p /etc/vsftpd/login.db | sed -n 's/^ //p' | sed -n '1,${p;n;}' `
          do
          ## Création des répertoires personnels pour les utilisateurs virtuels
          if [ ! -d /home/ftp/$user ]; then
              echo ": ajout du répertoire personnel /home/ftp/$user pour l'utilisateur virtuel '$user'"
              mkdir -p /home/ftp/$user/
              chmod 770 /home/ftp/$user/
	      chown ftp:nogroup /home/ftp/$user/
          else
              echo "[warning]: /home/ftp/$user: omission, ce répertoire existe déja."
          fi
          ## Mise en place chroot des utilisateurs virtuels
          if ! grep -q "^local_root=" $USER_CONFIG_DIR/$user 2>/dev/null; then
              echo ": on chroote '$user'"
              echo "local_root=/home/ftp/$user" >> $USER_CONFIG_DIR/$user
	      echo "anon_world_readable_only=NO" >>  $USER_CONFIG_DIR/$user
	      echo "write_enable=YES" >>  $USER_CONFIG_DIR/$user
              echo "anon_upload_enable=YES" >>  $USER_CONFIG_DIR/$user
              echo "anon_mkdir_write_enable=YES" >>  $USER_CONFIG_DIR/$user
              echo "anon_other_write_enable=YES" >>  $USER_CONFIG_DIR/$user
          else
              echo "[warning]: $USER_CONFIG_DIR/$user: '$user' est déjà en chroot."
          fi
        done
    
## Suppression des configurations personnelles pour les utilisateurs virtuels
for user in ` db4.7_dump -p /etc/vsftpd/login_diff.db | sed -n 's/^ //p' | sed -n '1,${p;n;}' `
            do
                echo ": suppression de la configuration personnelle pour l'utilisateur virtuel '$user'"
                rm -rf /etc/vsftpd/vsftpd_user_conf/$user
            done

## Suppression des fichiers temporaires
rm /etc/vsftpd/login_diff.txt
rm /etc/vsftpd/login_diff.db

D'autres scripts de création, modification et suppression d'utilisateurs se trouvent ici : Blogspot

( Tuto "utilisateurs virtuels" librement inspiré par http://www.andesi.org/index.php?node=121#A11 )

man officiel

Les clients qui supportent ssl

Sous Windows

FileZilla ou smartFtP option : "FTP over TLS Explicit"

Winscp

CoreFTP Lite

FlashFXP option : "Auth TLS"

Sous Mac OS X

CyberDuck option "FTP-SSL (FTP over SSL/TLS)"

Transmit (SSL implicite ou TLS/SSL)

Sous Linux

ftp-ssl - Le client ftp avec chiffrement SSL ou TLS

ftp (sans chiffrement)

lftp home page

kasablanca - Kasablanca est un client graphique FTP. Parmi ses fonctions, on peut citer le support du chiffrement (par authentification TLS, et non SFTP),FXP (accès direct entre deux serveurs FTP,un gestionnaire de signets et un système de mise en queue. - Tourne sous Kde (mais aussi sous gnome avec les lib Kde) home page

Kftpgrabber (FTP utilisant TLS/SSL explicite et implicite)

gftp sous Debian/Ubuntu ne supporte pas ssl rapport de bogue Par contre, il supporte parfaitement le SFTP (selectionner SSH2 à la place de FTP), qui ne pose pas les problèmes de licence de SSL.

FireFTP, extension pour Firefox

Filezilla, Nautilus, ftp-ssl et gftp sous ubuntu, et… si vous en connaissez un autre —> "Éditer" :-D


Contributeur : ju, sginer, Yoann Vareille, snoopy_p, capripot, kujakuchan, kwakpiper, McPeter



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0