Contenu | Rechercher | Menus

Awesome

Awesome est un « Window Manager » minimaliste, très léger et donc extrêmement rapide, conçu pour être utilisé sans souris et spécialement optimisé pour le "multiscreen". C'est un gestionnaire de fenêtre qui utilise la technique dite du "tiling"; comprendre par là que le maximum de l'écran sera toujours utilisé pour les fenêtres et celles-ci ne se chevaucheront jamais. A noter qu'il y a plusieurs modes de tiling disponibles. Néanmoins, le mode "floating" (fenêtres "volantes") peut être utilisé également.

Dans sa conception, awesome ressemble assez à ion ou encore Wmii .

Le gestionnaire de fenêtres (WM, « Window Manager ») Awesome est basé sur le code de dwm, qu'il tente d'améliorer en gardant les idées du concept de base de ce gestionnaire, tout en l'améliorant grandement en terme d'usabilité et d'interface (support Xft, Cairo, etc.).

Comme une image vaut mieux qu'un long discours, voici à quoi cela ressemble:

Pré-requis

Installation

Dans les dépôts officiels, la dernière version disponible est la 3.4.15, qui ne supporte pas les widgets de la 3.5 ! Heureusement, il existe un dépôt PPA contenant la dernière version (3.5.5). Pour l'installer depuis ce dépôt :

sudo add-apt-repository ppa:klaus-vormweg/awesome && sudo apt-get update && sudo apt-get install awesome

Awesome se trouve déjà dans les dépôts officiels. Il suffit d’installer les paquets awesome et awesome-extra.

Le paquet awesome-extra fournit de nombreux widgets supplémentaires (l'usage de la mémoire, la vitesse bande passante, etc ).

Sur la 13.10, il est nécessaire de modifier le fichier /usr/share/xsessions/awesome.desktop pour avoir awesome dans la liste déroulante des interfaces dans lightdm en remplaçant true par false pour NoDisplay.

En compilant les sources

Vous pouvez aussi compiler les sources, en vous rendant sur le git de Awesome vous possèderez les dernières modifications : http://git.naquadah.org/

Décompressez l'archive, mettez vous dans le dossier obtenu puis tapez :

./configure && make && sudo make install

Si il y a une erreur lors du ./configure, installez la librairie requise.

Pour Awesome 3 veuillez vous référer à cette publication de leur mailing-list : http://article.gmane.org/gmane.comp.freedesktop.xcb/3350/ afin de réussir l'installation pour xcb-util.

Ou bien, notamment si vous êtes sous Hardy : http://awesome.naquadah.org/wiki/index.php?title=Ubuntu_Hardy

Configuration Version 3 (Karmic et ultérieur)

La syntaxe du fichier de configuration a complètement changé avec la version 3 d'Awesome. Celui-ci utilise désormais le langage lua, ce qui facilite grandement la personnalisation.

En effet, un des intérêts principaux d'Awesome est de se forger un environnement entièrement personnalisé et dans lequel on se sent à l'aise et productif.

Vous pouvez consulter la documentation officielle sur la configuration d'awesome 3.

Pensez aussi à regarder les notes de changements entre versions:

Configuration

Le fichier de configuration par défaut se trouve dans /etc/xdg/awesome/rc.lua

Passons à la partie vraiment intéressante :-P

Il faut commencer par créer le dossier qui contiendra les fichiers de configuration dans le home:

mkdir ~/.config/awesome

Ensuite, afin d'avoir une base, on copie le fichier de configuration par défaut:

cp /etc/xdg/awesome/rc.lua ~/.config/awesome/rc.lua

Il est aussi possible de copier le fichier de thème afin de les personnaliser:

cp -R /usr/share/awesome/* ~/.config/awesome

Il est fréquent qu'après une mise à jour d'awesome, le fichier de thème ne corresponde plus et vous empêche même, dans le pire des cas, de lancer votre session.

Raccourcis claviers

Les principaux sont les suivants:

  • Super = Touche Windows (entre Ctrl gauche et Alt)
  • Super + Entrer ⇒ ouvre un terminal
  • Super + Flèche Droite ⇒ passer au bureau de droite
  • Super + Flèche Gauche ⇒ passer au bureau de gauche
  • Super + F1 ⇒ lanceur d'un manuel pour une application

Les raccourcis par défaut sont pensés pour un clavier QWERTY. Si vous utilisez un clavier QWERTZ, les raccourcis seront également bien adaptés mais si vous utilisez un clavier azerty, je vous recommande de modifier le fichier de configuration pour avoir quelque chose comme:

tagkeys = { '#10', '#11', '#12', '#13', '#14', '#15', '#16', '#17', '#18', '#19', '#20' } 
for i = 1, keynumber do
    keybinding({ modkey }, tagkeys[i],
                   function ()
                       local screen = mouse.screen
                       if tags[screen][i] then
                           awful.tag.viewonly(tags[screen][i])
                       end
                   end):add()
    keybinding({ modkey, "Control" }, tagkeys[i],
                   function ()
                       local screen = mouse.screen
                       if tags[screen][i] then
                           tags[screen][i].selected = not tags[screen][i].selected
                       end
                   end):add()
    keybinding({ modkey, "Shift" }, tagkeys[i],
                   function ()
                       if client.focus then
                           if tags[client.focus.screen][i] then
                               awful.client.movetotag(tags[client.focus.screen][i])
                           end
                       end
                   end):add()
    keybinding({ modkey, "Control", "Shift" }, tagkeys[i] ,
                   function ()
                       if client.focus then
                           if tags[client.focus.screen][i] then
                               awful.client.toggletag(tags[client.focus.screen][i])
                           end
                       end
                   end):add()
end

qui vous permet d'utiliser les numéros des tags plus facilement sur un clavier en azerty. ( Mod4+guillemet pour aller au bureau n°3, par exemple)

Raccourcis claviers Perso pour lancer des applications

Il est possible de rajouter ses propres raccourcis afin de lancer des applications, un exemple:

awful.key({ modkey,"Mod1"}, "f", function () awful.util.spawn("firefox") end),

Cette ligne (a placer dans la section KeysBindings) vous permet de lancer Firefox via SUPER+ALT+f, quelques explications:

  • awful.key: permet de créer le raccourci
  • { modkey,"Mod1"}, "f",: combinaison de touches a maintenir
  • awful.util.spawn: permet de lancer une commande

Pour connaitre la correspondance des touches ainsi que leur syntaxe exacte il suffit de lancer xmodmap dans une console.

Afficher la date et l'heure dans la version française

Modifiez les lignes suivantes :

-- Create a textclock widget
mytextclock = awful.widget.textclock()

par

-- Create a textclock widget
os.setlocale("fr_FR.UTF-8") -- Français
mytextclock = awful.widget.textclock(" %a %d %b  %H:%M ", 60)
-- mytextclock = awful.widget.textclock(" %a %d %b, %H:%M:%S ", 1) si vous voulez afficher les secondes

Configurer les "layouts" par défaut et renommer les "tags"

Par défaut, les "layouts" sont en mode "float" pour tous les tags (nb: un tag correspond plus ou moins à un bureau virtuel). Cependant, il est possible de configurer chaque tag avec un layout particulier. Par exemple, j'aime bien avoir mon navigateur web en mode "float" pour ne pas avoir une fenêtre de notification qui occupe la moité de mon écran quand elle apparaît. Pour ceci, il faut repérer la partie Tags de votre rc.lua (plutôt au début) et la remplacer par celle-ci:

-- {{{ Tags
-- Define a tag table which hold all screen tags.
tags = {
	names = { "sec", "main", "dev", "web", "im", "mus" },
	layout = { layouts[2], layouts[2], layouts[2], layouts[1], layouts[2], layouts[2]}
	}
 
for s = 1, screen.count() do
	tags[s] = awful.tag(tags.names, s, tags.layout)
end
 
-- }}}

Vous pouvez noter que dans names, on a les noms des tags (qui remplacent donc les chiffres de 1-9 par défaut). Vous pouvez en ajouter/enlever comme bon vous semble ainsi que les renommer. Les layouts (layouts[2] par exemple) correspondent au layouts définit dans le tableau au dessus dans votre rc.lua. Ainsi, layouts[2] correspond au mode tile normal et layouts[1] correspond au mode float. Vous pouvez donc remplacer le numéro celui qui correspond à n'importe lequel des 12 layouts disponibles. Notez bien que les arrays names et layout doivent avoir la même taille!

Lancer des applications au démarrage

Pour lancer des applications au démarrage rien de plus simple, il suffit de rajouter cette ligne (en fin de fichier rc.lua) pour lancer nm-applet (applet de Network-Manager)

os.execute("nm-applet &")

ou

awful.util.spawn("nm-applet &")

Bien évidemment ceci est valable pour tout les exécutables que vous voudriez lancer au démarrage :D

Cette fonctionnalité ne fonctionne pas sur la version 13.10 avec awful.util.spawn. Plus d'information sur la page de bug https://bugs.launchpad.net/ubuntu/+source/awesome/+bug/1176862

Ajouter des widgets

La zone de notification se situe par défaut en haut à droite, à côté de l'horloge. Il est très facile d'écrire des widgets en lua afin de, par exemple, afficher des notifications à propos de l'état de la batterie ou encore créer un applet de son. Cependant, si cela vous rebute, il y existe également des librairies de widgets toute prêtes dont l'utilisation est détaillée ci-dessous.

Precious (Widgets de Rolinh)

Ces widgets ont été écrit pas mes soins et adapté à mes machines. Par conséquent, il est possible qu'il y ait quelques modifications mineures à apporter à certains de ces widgets afin qu'ils marchent correctement pour vous. Rien d'insurmontable cependant. Libre à vous également de les adapter/modifier comme bon vous semble! On peut les trouver dans ce dépôt git. Il est prévu que je les améliore dans le futur afin de les rendre plus générique.

Depuis la version 3.5 (sortie en décembre 2012), les API Awesome pour les widgets ont complétement changés. Étant donné que Precious souffre également du manque d'une couche d'abstraction pour récupérer les informations nécessaires aux widgets, je ne vais pas fournir l'effort d'adapter les widgets à Awesome 3.5 (pour le moment en tout cas). La librairie Vicious fonctionne avec Awesome 3.5 et constiture à mon avis une bonne alternative.

Pour avoir une idée de ce à quoi cela peut ressembler, voici une capture de la zone de widget:

Il est à noter cependant qu'il est fort possible, voir très probable, qu'ils aient changés / évolués et que d'autres soient apparus depuis le temps de la capture d'écran.

Ajouter des widgets peut se faire de plusieurs manières, la plus simple étant de copier le code d'un widget directement dans votre rc.lua. En revanche, cette méthode n'est pas recommandée car si des mises-à-jours sont apportées aux widgets, vous devrez recommencer le processus sans compter que vous ne serez pas forcément au courant des mises-à-jour. La méthode recommandée consiste donc à cloner le dépôt git dans votre dossier awesome. Pour cela, il vous faut bien sûr que git soit installé sur votre machine. Une fois que vous l'aurez cloné, la mise.à-jour des widgets se fera simplement à l'aide d'une commande. Alors, elle n'est pas belle la vie?

Afin de cloner le dépôt, rendez-vous d'abord dans votre dossier de configuration d'Awesome:

cd $XDG_CONFIG_HOME/awesome

Puis clonez le dépôt precious:

git clone git://rolinh.ch/precious.git

Cette commande créera un dossier nommé precious contenant tous les widgets. Par la suite, afin de mettre à jour vos widgets, il suffira de ce rendre dans ce dossier et de lancer cette commande:

git pull

Si vous avez donc cloné le dépôt, comme il est recommandé, les widgets ne seront pas ajoutés à votre configuration pour autant. Et heureusement car il est fort probable que vous ne vouliez utiliser qu'un ou quelques widgets sans forcément utiliser la collection complète. Afin de les ajouter, il suffit d'une ligne précisant le widget que vous voulez inclure. L'exemple ci-dessous ajoute le widget du son:

require("precious.sound")

Cependant, ce n'est pas tout: il faut également les mentionner dans la liste des widgets de votre rc.lua (mywibox) qui ressemble à quelque chose comme ça:

    -- Create the wibox
    mywibox[s] = awful.wibox({ position = "top", screen = s })
    -- Add widgets to the wibox - order matters
    mywibox[s].widgets = {
        {
            mylauncher,
            mytaglist[s],
            mypromptbox[s],
            layout = awful.widget.layout.horizontal.leftright
        },
        mylayoutbox[s],
	mymail,
        s == 1 and mysystray or nil,
	tb_volume,
        mytextclock,
	batinfo,	
	meminfo,
	cputemp,
	cpuinfo,
	tb_moc,
        mytasklist[s],
        layout = awful.widget.layout.horizontal.rightleft
    }

Notez bien que c'est l'ordre dans lequel vous les mettez qui déterminent l'ordre dans lequel ils apparaissent

Si on poursuit avec l'exemple du widget pour le son, il vous faut donc encore ajouter tb_volume dans la liste.

Si ce n'est pas bien clair, il suffit de regarder comment cela est fait dans mon rc.lua disponible dans mon dépôt de configurations. ;-) (notez que mon rc.lua est séparé en plusieurs fichiers mais la partie concernant l'inclusion des widgets se trouve bien là).

Applet pour le son

L'applet suivant permet de contrôler le son. Possibilité notamment de régler le volume avec la molette de la souris quand cette dernière est au-dessus. Il indique également, en pourcentage, le volume sonore et s'il est muet ou non.

Une première chose avant de passer au code de l'applet lui-même: pour ceux qui ont des raccourcis multimédias (touches pour le son dans notre cas, qui sont très courantes sur les ordinateurs portables), il est intéressant de les faire fonctionner. Pour cela, il faut rajouter ces lignes dans la partie "keybindings" de votre rc.lua:

-- Multimedia keys
awful.key({ }, "XF86AudioRaiseVolume", function () volume("up", tb_volume) end),
awful.key({ }, "XF86AudioLowerVolume", function () volume("down", tb_volume) end),
awful.key({ }, "XF86AudioMute", function () volume("mute", tb_volume) end)</coPassons maintenant à l'applet lui-même:de>

Pour le reste, il vous suffit d'inclure le code correspondant au widget pour le son à votre rc.lua:

require("precious.sound")

N'oubliez pas non plus de rajouter tb_volume dans la liste des widgets de la wibox.

Applet pour mocplayer (mocp)

Cet applet fonctionne uniquement avec mocplayer qui est un lecteur de musique en console

Pour une utilisation optimale de ce widget, il est recommandé d'ajouter des raccourcis qui vous permettent de contrôler le mocplayer. Pour ceci, ajouter le bout de code suivant à votre rc.lua dans la section "keybindings":

    awful.key({ "Control", }, "Right", function () moc_control("next") end),
    awful.key({ "Control", }, "Left", function () moc_control("previous") end),
    awful.key({ "Control", }, "Up", function () moc_control("stop") end),
    awful.key({ "Control", }, "Down", function () moc_control("play_pause") end)

Vous pouvez très bien remplacer la touche contrôle par une autre que vous souhaitez. A noter que le raccourcis play/pause permet de lancer automatiquement mocplayer sans même le lancer dans un terminal (il commencera la lecture de votre denière playlist), ce qui est très pratique à l'usage.

Il faut maintenant inclure le code correspondant au widget:

require("precious.mocp")

N'oubliez pas non-plus de rajouter tb_moc dans la wibox.

Applet d'indication de l'état de la batterie

Cet applet n'est utile que pour ceux qui utilisent un ordinateur portable ;-)

Les informations détaillées ne sont affichées qu'au survol de l'applet (en haut à gauche sur l'image) avec la souris.

Si le widget ne fonctionne pas, il faut vérifier le numéro de la batterie pour le remplacer dans le code de battery.lua. Pour cela, allez faire un tour dans /proc/acpi/battery et vérifiez si c'est dans BAT0 ou BAT1 qu'il y a les infos. Chez moi, les infos sont dans BAT0 mais si chez vous c'est dans BAT1 il faut alors remplacer en conséquence la première ligne dans le widget (battery.lua).

Il suffit d'include le widget:

require("precious.battery")

Et comme d'habitude, n'oubliez pas de rajouter batinfo dans la wibox.

Applet d'indication de l'état d'utilisation de la mémoire RAM

Comme d'habitude:

require("precious.ram")

Et il faut aussi ajouter meminfo dans la wibox.

Applet du taux d'utilisation du CPU et de sa température

require("precious.cpu")

Ajoutez encore cpuinfo et cputemp dans la wibox en suivant cet ordre afin que l'affichage soit correct (il s'agit de deux widgets différents).

Applet de notification des emails pour Gmail

Cet applet va vérifier s'il y a des emails non-lus sur votre compte Gmail et notifie le nombre via un numéro. Tout d'abord, il faut créer un dossier dans votre home:

mkdir ~/scripts

Dans ce dossier, créez un fichier nommé unread.py et copiez/collez-y ce script python en prenant soin de renseigner votre adresse email ainsi que votre mot de passe.

#!/usr/bin/python
 
import imaplib
 
#first field is imap server, second - port (993 for gmail SSL IMAP)
M=imaplib.IMAP4_SSL("imap.gmail.com", 993)
#first field is imap login (gmail uses login with domain and '@' character), second - password
M.login("adress@gmail.com","password")
 
status, counts = M.status("Inbox","(MESSAGES UNSEEN)")
 
unread = counts[0].split()[4][:-1]
if unread == "0":
    print " 0 "
else:
#red bg color when you have unseen mail
    print unread
 
M.logout()

Il est également nécessaire de créer un fichier qui sera utilisé comme tampon:

touch ~/tmp/gmail

Maintenant, il faut ajouter ce bout de code dans votre rc.lua pour le widget en prenant soin de remplacer le chemin du fichier tmp pour gmail par le votre:

-- GMail Widget
mymail = widget({ type = "textbox", align = "right" })
mymail.text = ' <span color="red" background="white" font="bold">|V|</span>'
 
awful.hooks.timer.register(30, function ()
    local f = io.open("/home/VOTRE_NOM_DE_USER/tmp/gmail") 
    local l = nil
    if f ~= nil then
       l = f:read() -- read output of command
    else
       l = "gmail"
    end
    f:close()
 
    if l ~= "0" then
	    l = '<span font="bold" color="red">' .. l .. '</span>'
    else
	    l = ''
    end
 
    mymail.text = ' <span color="red" background="white" font="bold">|V|</span>' .. l
    os.execute("~/scripts/unread.py > ~/tmp/gmail &")
end)

Ajouter encore mymail dans la wibox.

Vicious

Tout d'abord, une bonne idée est d'aller faire un tour sur le site officiel de Vicious, ou sur la section Vicious du wiki officiel d'Awesome, avant de télécharger le code des widgets sur le dépôt Git officiel.

Astuce permettant de tester sans risques son rc.lua

Cela vous est peut-être déjà arrivé: une erreur dans le rc.lua et hop, on se retrouve avec quelque chose d'inutilisable. Voici deux astuces à combiner qui permettent de tester son rc.lua avant de l'utiliser.

Vérifier la syntaxe

Il suffit d'oublier de fermer une parenthèse ou d'oublier une virgule pour que la configuration ne marche pas. Afin d'éviter cela, il est possible de faire une vérification syntaxique du rc.lua:

awesome -k

Utiliser Xephyr pour tester la configuration

La commande ci-dessus permet uniquement de vérifier la syntaxe mais elle ne vous permet pas de tester les changements apportés à la configuration. Une astuce, tirée du wiki d'archlinux, propose d'utiliser Xephyr. L'idée est d'enregistrer ses modifications dans un nouveau rc.lua, par exemple rc.test.lua et de lancer awesome avec cette configuration dans Xephyr au moyen de l'option -c. Pour ce faire, passez la commande suivante (vous pouvez changer la résolution à loisir ;-) ) afin de lancer Xephyr (note: s'il n'est pas déjà installé, cliquez ici sur ce lien apt xserver-xephyr):

Xephyr -ac -br -noreset -screen 1024x600 :1 &

Une fois ceci fait, lancez awesome:

DISPLAY=:1.0 awesome -c ~/.config/awesome/rc.test.lua

Et voilà, plus qu'à vérifier que les changements apportés conviennent et le cas échéant, remplacer son rc.lua par le rc.test.lua ;-)

"Astuces" en rapport avec des logiciels annexes

Conky

Si vous desirez que votre conky (ou vos conky) ne puissient pas etre recouverts par les fenetres il suffit pour cela de rajouter (ou modifier) ces lignes dans votre conkyrc:

own_window_type panel
own_window_hints below,sticky,skip_taskbar,skip_pager

Screenshots

A venir, merci de ne pas envahir cette section ;) Elle aura simplement pour but de donner un apercu des possibilités ;)

Avec ImageMagick

Une astuce simple pour prendre un screenshot est d'utiliser ImageMagick en tapant dans votre console:

import screenshot.png

Cette commande va vous permettre de dessiner avec la souris le cadre du screenshot que vous voulez prendre et l'enregistrera dans un fichier (ici screenshot.png).

Voir aussi



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0