Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, celle-ci est ancienne et ne contient plus d'informations sur une des versions supportées d'Ubuntu.
Apportez votre aide…

libre


LibreCAD

LibreCAD (anciennement CADuntu) est un logiciel de dessin assisté par ordinateur en deux dimensions (2D). Il est basé sur l'édition communautaire (et libre) de QCad.

Ce logiciel permet de modéliser des dessins techniques dans les domaines de la mécanique, de l'architecture, etc. Il permet entre autres l'utilisation de calques ainsi que de groupes de différents éléments, la création de formes complexes et de chanfreins et possède un système d'accroche complet.

Son format natif est le format DXF (R12/2007) inventé par Autodesk (éditeur d'AutoCAD)1). Concernant le format DWG, il est accessible de manière expérimentale en lecture et l'écriture est en cours d’implémentation.

La fenêtre de LibreCAD

Pré-requis

Installation

Depuis les dépôts officiels

LibreCAD est disponible dans les dépôts officiels. Il suffit d'installer le paquet librecad.

Depuis le PPA (stable)

Le projet LibreCAD propose un dépôt PPA avec la dernière version stable. Celle-ci pourrait être plus récente que celles des dépôts officiels d'Ubuntu.

Depuis le PPA (expérimental)

Une version de développement mise à jour quotidiennement est disponible dans le PPA "daily" du projet.

Attention, cette version peut être instable et souffrir de bogues importants !!! Ne l'installez que si vous êtes curieux de voir l'état d'avancement du projet. Pour des travaux importants, préférez la version stable des dépôts officiels ou du PPA stable.

Configuration

Une configuration de base est effectuée lors du premier lancement de l'application, qui affiche cette fenêtre.

Configuration de LibreCAD

  • Default Unit permet de régler les unités de mesure par défaut.
  • GUI Language permet de régler la langue de l'interface.
  • Command Language permet de régler la langue de la ligne de commande.

Ces réglages peuvent être changés ultérieurement via le menu Édition → Préférences Générales.

Utilisation

Lancez l'application via le dash (Ubuntu 11.04 et ultérieures), depuis le menu Applications → Graphisme → libreCAD (Ubuntu 10.04 LTS) ou via la commande suivante :

librecad

Principes de base

LibreCAD utilise un système de calques (similaire à Autocad) permettant de séparer les traits de construction, les axes, le résultat final… Ces calques peuvent être gelés (aucune modification de ce calque possible sans décocher l'option) ce qui permet de rendre visible ou non le contenu de chacun d'entre eux.

En DXF R12 et R14 tous les traits d'un calque ont la même largeur. Ce qui oblige a mettre les différentes largeurs dans différents calques . En DXF 2000…2007 on peut définir les traits indépendamment des calques.

Les calques peuvent aussi servir à séparer des pièces dans un ensemble, ou séparer une construction géométrique invisible dans le plan final, ou garder des traces de différentes options étudiées.

A l'aide d'éléments simples (point, segment, cercle, arc-cercle, ellipse) mais aussi avancés (courbe polynomiale de degré de 1 à 3), vous serez capable de réaliser facilement vos plans. Quelques fonctions telles que la limitation/ajustement, chanfreins et congés permettent de modifier aisément la pièce. Pour vous aider dans votre construction, LibreCAD met à votre disposition des accroche objet (centre, tangente, extrémité…).

LibreCAD peut également exporter dans une variété de formats, notamment vectoriel (.eps) (.svg) et bitmap (PNG, JPG).

Un fichier .svg peut être aussi précis qu'un fichier .dxf , mais hélas l'exportation .svg de LibreCAD n'est pas précise du tout pour les cercles transformés en petits segments de droite mal ajustés , alors qu'il serait possible d'utiliser l'instruction ellipse de SVG pour faire des cercles parfaits. Autre problème : les épaisseurs de trait ne sont pas correctement mises en svg.

Une lecture de la documentation est fortement conseillée aux personnes non familières avec ce type d'outil. La documentation française de QCad est tout à fait applicable. En effet sans lecture de la doc, l'utilisation est très déroutante. Pourtant on peut rapidement se sentir à l'aise une fois compris certains mécanismes de base :

  • Saisir les premières dimensions à la main sous la forme x,y ou @x,y en relatif.
  • Utiliser les fonctionnalités d'accrochage et de création de parallèle en saisissant uniquement la distance.
  • Utiliser les fonctionnalités d'édition pour faire se rejoindre deux lignes ou les arrêter.
  • Ne pas hésiter à créer des lignes de travail dans un calque dédié.

Si vous ne voyez pas le texte de vos cotations pensez à vérifier la taille de police dans le menu "Édition → Préférence du dessin courant → Cotation".

Désinstallation

Pour supprimer cette application, il suffit de supprimer son paquet. Selon la méthode choisie, la configuration globale de l'application est conservée ou supprimée. Les journaux du système, et les fichiers de préférence des utilisateurs dans leurs dossiers personnels sont toujours conservés.

Voir aussi


Contributeur principal : Gemnoc.

Basé en partie sur la page QCad.

1) DXF dans sa variante ASCII ; le DXF binaire n'est pas pris en charge par LibreCAD


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0