Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, celle-ci est ancienne et ne contient plus d'informations sur une des versions supportées d'Ubuntu.
Cette page est en cours de rédaction.
Apportez votre aide…

Postfix : agent de transfert de courriel (SMTP)

Postfix est l'agent de transfert de courriel (MTA) par défaut d'Ubuntu.

Il est dans les dépôts main, donc il reçoit les mises à jour de sécurité.

Cette page décrit son installation et sa configuration pour en faire un serveur SMTP utilisant une connexion sécurisée.

La commande sudo ne prend pas en charge l'intégralité des variables d'environnement et est donc fortement déconseillée sur les machines. "root" en revanche vous accorde tous les droits systèmes et une faute de frappe peut engendrer la perte du système. Si vous êtes novice, je vous conseille d'utiliser root avec grande prudence, le forum est là en cas de problème.

Installation

Nous allons configurer Postfix pour être utilisé avec SASL, qui va assurer l'authentification SMTP (pour éviter que des spammeurs utilisent votre serveur pour envoyer du spam), ainsi qu'un chiffrement via SSL/TLS.

Pour installer Postfix avec SMTP-AUTH et TLS :

Hardy

Lucid

Quantal (12.10) et versions ultérieures

Configuration

postfix doit être membre du groupe sasl. Pour ajouter l'utilisateur postfix au groupe sasl, tapez dans un terminal :

sudo adduser postfix sasl

Pour configurer postfix, tapez :

sudo dpkg-reconfigure postfix

Lorsqu'on vous les demande, entrez les détails suivants (remplacez server1.exemple.com par votre nom de domaine) :

 Internet Site
 NONE
 server1.exemple.com
 server1.exemple.com, localhost.exemple.com, localhost
 No
 127.0.0.0/8
 0
 +

Ensuite entrez les commandes suivantes :

sudo postconf -e 'smtpd_sasl_local_domain ='
sudo  postconf -e 'smtpd_sasl_auth_enable = yes'
sudo  postconf -e 'smtpd_sasl_security_options = noanonymous'
sudo  postconf -e 'broken_sasl_auth_clients = yes'
sudo   postconf -e 'smtpd_recipient_restrictions = permit_sasl_authenticated,permit_mynetworks,reject_unauth_destination'
sudo  postconf -e 'inet_interfaces = all'
sudo  touch /etc/postfix/sasl/smtpd.conf
sudo su
echo 'pwcheck_method: saslauthd' >> /etc/postfix/sasl/smtpd.conf
echo 'mech_list: plain login' >> /etc/postfix/sasl/smtpd.conf 
exit
sudo mkdir /etc/postfix/ssl
cd /etc/postfix/ssl/
sudo openssl genrsa -des3 -rand /etc/hosts -out smtpd.key 1024
sudo openssl req -new -key smtpd.key -out smtpd.csr
sudo  openssl x509 -req -days 3650 -in smtpd.csr -signkey smtpd.key -out smtpd.crt
sudo openssl rsa -in smtpd.key -out smtpd.key.unencrypted
sudo mv -f smtpd.key.unencrypted smtpd.key
sudo chmod 600 smtpd.key
sudo openssl req -new -x509 -extensions v3_ca -keyout cakey.pem -out cacert.pem -days 3650 

sudo postconf -e 'smtpd_tls_auth_only = no'
sudo postconf -e 'smtp_use_tls = yes'
sudo postconf -e 'smtpd_use_tls = yes'
sudo postconf -e 'smtp_tls_note_starttls_offer = yes'
sudo postconf -e 'smtpd_tls_key_file = /etc/postfix/ssl/smtpd.key'
sudo postconf -e 'smtpd_tls_cert_file = /etc/postfix/ssl/smtpd.crt'
sudo postconf -e 'smtpd_tls_CAfile = /etc/postfix/ssl/cacert.pem'
sudo postconf -e 'smtpd_tls_loglevel = 1'
sudo postconf -e 'smtpd_tls_received_header = yes'
sudo postconf -e 'smtpd_tls_session_cache_timeout = 3600s'
sudo postconf -e 'tls_random_source = dev:/dev/urandom'
sudo postconf -e 'myhostname = server1.example.com' 

Éditez le fichier /etc/postfix/main.cf qui doit ressembler à ceci :

# See /usr/share/postfix/main.cf.dist for a commented, more complete version

smtpd_banner = $myhostname ESMTP $mail_name (Ubuntu)
biff = no

# appending .domain is the MUA's job.
append_dot_mydomain = no

# Uncomment the next line to generate "delayed mail" warnings
#delay_warning_time = 4h

myhostname = server1.example.com
alias_maps = hash:/etc/aliases
alias_database = hash:/etc/aliases
myorigin = /etc/mailname
mydestination = server1.example.com, localhost.example.com, localhost
relayhost =
mynetworks = 127.0.0.0/8
mailbox_size_limit = 0
recipient_delimiter = +
inet_interfaces = all
smtpd_sasl_local_domain =
smtpd_sasl_auth_enable = yes
smtpd_sasl_security_options = noanonymous
broken_sasl_auth_clients = yes
smtpd_recipient_restrictions = permit_sasl_authenticated,permit_mynetworks,reject_unauth_destination
smtpd_tls_auth_only = no
smtp_use_tls = yes
smtpd_use_tls = yes
smtp_tls_note_starttls_offer = yes
smtpd_tls_key_file = /etc/postfix/ssl/smtpd.key
smtpd_tls_cert_file = /etc/postfix/ssl/smtpd.crt
smtpd_tls_CAfile = /etc/postfix/ssl/cacert.pem
smtpd_tls_loglevel = 1
smtpd_tls_received_header = yes
smtpd_tls_session_cache_timeout = 3600s
tls_random_source = dev:/dev/urandom

N'oubliez pas de donner un mydestination correct. Les serveurs destinataires vont en effet tester ce paramètre. Ils vérifieront dans les serveurs DNS si cette adresse existe bien !

D'autre part, vérifiez aussi que votre ligne internet accepte les connexions smtp sortantes !

Puis redémarrez le serveur Postfix :

sudo /etc/init.d/postfix restart

ou

sudo service postfix restart

Authentification

L'authentification utilise saslauthd.

NB: Pour installer saslauthd utiliser la commande suivante :

sudo apt-get install libsasl2-modules libsasl2-modules-sql libgsasl7 libauthen-sasl-cyrus-perl sasl2-bin libpam-mysql

Il est possible de changer quelques détails pour le faire fonctionner proprement. Postfix exécutant "chroot" dans /var/spool/postfix nous devons faire :

mkdir -p /var/spool/postfix/var/run/saslauthd
rm -fr /var/run/saslauthd
ln -s /var/spool/postfix/var/run/saslauthd /var/run/saslauthd
chown -R root:sasl /var/spool/postfix/var/
chmod 710 /var/spool/postfix/var/run/saslauthd
adduser postfix sasl

(problème de syntaxe sur l'instruction précédente) Maintenant éditez le fichier /etc/default/saslauthd pour y activer saslauthd.

Pour ce faire décommentez la ligne

START=yes

et modifiez la derniere ligne

OPTIONS="-c -m /var/run/saslauthd"

comme cela:

OPTIONS="-m /var/spool/postfix/var/run/saslauthd"

Ce qui donne :

# This needs to be uncommented before saslauthd will be run automatically
START=yes

[...]

# You must specify the authentication mechanisms you wish to use.
# This defaults to "pam" for PAM support, but may also include
# "shadow" or "sasldb", like this:
# MECHANISMS="pam shadow"

MECHANISMS="pam"

[...]

# Example for postfix users: "-c -m /var/spool/postfix/var/run/saslauthd"
OPTIONS="-m /var/spool/postfix/var/run/saslauthd"

Si vous préférez, vous pouvez utiliser shadow au lieu de pam. Ceci utilisera MD5 au lieu de password et le rendra parfaitement sécurisé. Le nom d'utilisateur et le mot de passe requis pour l'authentification sera le même que pour les utilisateurs de votre système. Dans ce cas, vous pourrez ajouter votre utilisateur avec la commande adduser

Les tests

Démarrez saslauthd :

sudo /etc/init.d/saslauthd start

ou

sudo service saslauthd start

Afin de vérifier que SMTP-AUTH et TLS fonctionnent correctement, tapez :

telnet localhost 25

Ensuite après avoir établi la connexion avec postfix tapez :

EHLO somename.tld

Si vous voyez ces lignes

250-STARTTLS
250-AUTH

Ça fonctionne !

Pour retourner à l'invite de commande, tapez :

quit

Vous pouvez également tester l'auhtentification sasl avec la commande testsalsauthd

testsaslauthd -u utilisateur -ppassword

En cas de bon fonctionnement, vous obtiendrez

0: OK "Success."

Sinon : 0: NO "authentication failed"

Pour aller plus loin

Si vous avez envie d'installer un serveur IMAP, la configuration avec procmail est un peu ardue. Vous pouvez installer et utiliser maildrop à la place.

Dans main.cf, il faudra alors modifier la ligne

mailbox_command = procmail -a "$EXTENSION"

en

mailbox_command = maildrop

N'oubliez pas de créer un dossier Maildir pour chaque utilisateur :

maildirmake.courier = ~/Maildir

Et d'activer l'option dans /etc/maildroprc

Bridage SMTP

Pour lutter contre le SPAM engendré par les machines zombies (machines infectées par des virus servant de relais aux spammeurs), la plupart des FAI ont décidé de bloquer le port 25 en sortie (dans le sens "Abonné → Internet"), utilisé par défaut par le protocole SMTP. Dans ce cas, le port 25 n'est ouvert que pour le serveur SMTP de votre FAI ( du type smtp.monprovider.com). Ceci empêche la mise en place d'un serveur SMTP chez soi (en tous cas pour l'envoi vers Internet sans passer par le relais SMTP du provider). Ceci empêche également l'envoi depuis votre ligne ADSL vers votre serveur hébergé sur Internet (de type Dedibox, OVH, etc.)

Si vous etes abonnés Free avec une Freebox, vous pouvez débloquer l'envoi par le port 25 dans l'interface de gestion : Fonctionnalités optionnelles de la Freebox → Autres fonctions → Blocage SMTP sortant.

Chez Neuf, ce filtrage est aussi actif. Pour changer les paramètres, allez dans l'interface de gestion de votre Neuf Box, Puis dans Réseau → Filtrage, décochez la case Autoriser l'envoi de courriels uniquement par l'intermédiaire des serveurs mail du groupe SFR.

D'une manière générale, regardez les options de votre Box pour désactiver ce filtrage. Chez certains fournisseurs d'accès à internet, la fonctionnalité n'est pas « débridable ». Une solution autre que de passer par le smtp de votre provider, est de ne pas passer par le port 25 pour contourner le filtrage mais ceci vous oblige donc a passer par un relais sous votre controle…

Pour modifier le port d'Émission de votre serveur, dans /etc/postfix/main.cf, modifier RELAYHOST comme ceci: relayhost = [serveursmtp]:port ( EX : relayhost = [smtp.orange-business.com]:587)

Il est également possible d'utiliser le port 587 en lieu et place du port 25, pour cela, éditer le fichier /etc/postfix/master.cf et ajoutez

587     inet    n       -       y       -       -       smtpd
      -o smtpd_proxy_ehlo=no
      -o content_filter=dksign:[127.0.0.1]:12028

juste en dessous de votre ligne smtp

smtp      inet  n       -       -       -       -       smtpd
      -o smtpd_proxy_ehlo=no
      -o content_filter=dksign:[127.0.0.1]:12028

État de la queue des messages

La commande suivante permet de connaître le status des messages :

/usr/bin/mailq

Pour plus de détails, on peut également consulter le fichier /var/log/mail.log

Pour supprimer un message de la queue :

postsuper -d queue_id

où queue_id doit être remplacé par l'identifiant correspondant au message.

Pour supprimer tous les messages de la queue :

postsuper -d ALL

Voir aussi



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0