Contenu | Rechercher | Menus

SSH Filesystem

SshFS sert à monter sur son système de fichier, un autre système de fichier distant, à travers une connexion SSH, le tout avec des droits utilisateur. L'avantage est de manipuler les données distantes avec n'importe quel gestionnaire de fichier (Nautilus, Konqueror, ROX, ou même la ligne de commande), ce qui est bien plus pratique que la commande scp couplée avec ssh. SshFS apporte ce qui pouvait manquer à certains utilisateurs Windows qui utilisaient WinSCP.

Pré-requis

  • Disposer d'une connexion à Internet configurée et activée.
  • Avoir installé et configuré FUSE.

Installation

Il suffit d'installer le paquet sshfs.

Il faut veiller à ce que les utilisateurs potentiels de sshfs fassent bien partie du groupe fuse.

Il est probable, surtout si vous utilisez l'authentification ssh par certificat, que vous deviez redémarrer la machine…

Vous obtiendrez l'erreur failed to open /dev/fuse: Permission denied si les points précédents ne sont pas vérifiés.

Voilà, vous pouvez utiliser SshFS !

Utilisation en mode console

Rien de plus simple maintenant :

~$ mkdir tmp
~$ sshfs toto@lecole.fr:Document/Blagues tmp

Ou plus généralement :

     sshfs [user@]host:[dir] mountpoint [options]

Pour démonter, vérifier que rien n'accède au point de montage (fichier ouvert ou gestionnaire de fichier), et effectuer la commande :

~$ fusermount -u tmp

Remarque 1 : Il arrive que le répertoire monté ait un autre user.group que ceux attendus sur le client. C'est que ce sont les uid et gid en chiffres qui sont passés et qu'ils ne correspondent pas toujours aux mêmes utilisateurs et groupes sur le serveur et sur le client. Utiliser les options :

$ sshfs -o uid=xxxx -o gid=yyyy [user@]host:[dir] mountpoint [options]

Remarque 2 : Pour monter un disque dans un répertoire autre que le home afin de faire une sauvegarde du home par exemple il faut tout d'abord créer ce dossier puis autoriser son accès (en remplaçant your-username par votre login):

sudo mkdir /mnt/backup
sudo chown your-username /mnt/backup

Le reste de la procédure est identique

Fusauto: Il est possible de monter/démonter en une seule commande simple, voir la documentation.

fusauto /point/de/montage

Utilisation via /etc/fstab

si vous montez souvent les mêmes répertoires, il peut être sympa de les entrer dans le fichier fstab.

D'abord, créez un répertoire, dans cet exemple sous /mnt, puis assignez-lui les droits :

sudo mkdir /mnt/mon_rep
sudo chown root:users /mnt/mon_rep
sudo chmod 0770 /mnt/mon_rep

Ensuite modifiez le fichier /etc/fstab.

Il faut y rajouter la ligne suivante :

sshfs#user@machine:/dossier/distant                /mnt/mon_rep          fuse            port=22,user,noauto,noatime     0 0

Montage à la connexion

Une autre possibilité est de monter le disque à la connexion de l'utilisateur. Cela peut être très utile lorsque la connexion ne se fait pas immédiatement (Connexion Wifi e.g.), et représente une alternative à Autofs (cf ci-dessous).

Pour se faire, créez le fichier /usr/bin/monterSSHFS en mode sudo:

#!/bin/bash
sleep 15
sshfs <user>@<serveur>:/Dossier/a/recuperer /Point/de/montage

Modifiez les droits du fichier pour le rendre exécutable:

~$ sudo chmod 0755 /usr/bin/monterSSHFS

La commande sleep 15 permet d'attendre que le réseau soit bien monté. Elle peut être réduite en cas de réseau filaire.

Ensuite, créez une clef ssh avec passphrase vide (ça permettra de lancer la connexion sans avoir à attendre SSH-Askpass.

Enfin, ajoutez le fichier /usr/bin/monterSSHFS aux actions de démarrage. Et roulez jeunesse !

Vous pouvez ainsi monter un nombre quasi-illimité de dossiers. Attention tout de même la connexion est permanente et consomme des ressources (limitées).

Autofs

Le montage manuel ou par fstab a plusieurs inconvénients. Le principal, c'est qu'il n'est pas toujours possible de rendre le montage automatique : si lors du montage vous n'êtes pas encore connecté (en wifi par exemple), et bien le montage ne se fait pas, et il faut effectuer le montage manuellement. Un autre inconvénient, moins important, est que même si vous n'utilisez pas les dossiers montés, ils restent montés et consomment des ressources.

autofs permet de résoudre ces 2 problèmes.

Une autre alternative est d'ajouter _netdev et de supprimer le paramètre noauto à la fin de la ligne de son fstab ce qui donnera alors:

sshfs#user@machine:/dossier/distant                /mnt/mon_rep          fuse            port=22,user,noatime,allow_other,_netdev     0 0

L'installation d'Autofs devient donc inutile. L'ajout du paramètre _netdev dit à l'ordinateur: "Attention ce répertoire que tu veux monter est un répertoire réseau, il faut donc que tu attendes de t'être bien connecté avant d'essayer de le monter"

Installation d'autofs

Pour l'installer, il suffit d'installer les paquets autofs et sshfs.

Configuration d'autofs

Pour rappel, il faut que vous ayez installé fuse, sshfs et autofs

Contrairement au montage NFS par autofs, SSHFS a besoin d'une authentification, et cette authentification doit se faire "automatiquement". Pour cela, il faut utiliser le système de clés publiques/privées pour l'authentification ssh, et utiliser l'user-agent (par ssh-add) si vous avez défini une passphrase. Pour cela reportez-vous à la page ssh.

Le problème avec autofs, c'est qu'il s'exécute en root. Il faut donc créer une paire de clés publiques/privées pour l'utilisateur root sur le client:

sudo ssh-keygen -t dsa

et l'autoriser sur le serveur en rajoutant le contenu /root/.ssh/id_dsa.pub du poste client dans ~/.ssh/authorized_keys du poste serveur, pour chaque compte utilisateur auquel il sera possible de se connecter.

sudo ssh-copy-id -i /root/.ssh/id_dsa.pub <utilisateur>@<ip serveur>

Maintenant que les problèmes de connexions ssh sont résolus, supprimez (ou commentez) dans /etc/fstab les montages que vous voulez gérer par autofs (si vous en aviez écrit auparavant).

Afin d'être propriétaire des répertoires qui vont être créés automatiquement par autofs, nous allons récupérer l'userid de l'utilisateur :

benoit@Jack:~$ cat /etc/passwd | grep benoit
benoit:x:1000:1000:Benoit,,,:/home/benoit:/bin/bash

Ensuite, éditez le fichier /etc/auto.master, pour y ajouter la ligne :

/net   /etc/auto.sshfs  uid=1000,gid=1000, --timeout=30, --ghost

L'option ghost permet de toujours afficher les dossiers, même lorsqu'ils ne sont pas montés. Il ne reste plus qu'à double-cliquer dessus dans le navigateur pour les monter automatiquement.

Créez alors un fichier /etc/auto.sshfs :

mondossier -fstype=fuse,port=22,rw,allow_other :sshfs\#votrelogin@192.168.0.1\:/media/share

Le montage se fera alors dans /net/mondossier et pointera vers la machine 192.168.0.1 sur le répertoire /media/share. Vous pouvez dans ce même fichier écrire plusieurs lignes pour chacun de vos points de montage.

Autre exemple :

ZIK-portable -fstype=fuse,rw,nodev,nonempty,noatime,allow_other,max_read=65536 :sshfs\#benoit@192.168.1.110\:/musique

Le montage se fera dans /net/ZIK-portable et pointera vers la machine 192.168.1.110 sur le répertoire musique.

Il ne reste plus qu'à lancer le serveur :

sudo start autofs

Si vous avez défini une passphrase pour la clé de l'utilisateur root, vous devrez enregistrer auparavant (une seule fois pour chaque session) cette clé dans l'user-agent, par ssh-add.

Malheureusement, après avoir entré une clé dans ssh-add, il faut relancer le serveur autofs:

sudo restart autofs

Si vous avez une autre solution, éditez cette page et contactez l'auteur par jabber (rom1v@jabber.fr) svp :)

Utilisation en mode graphique

1re méthode : fusauto

À exploiter directement depuis votre gestionnaire de fichier, voir la documentation fusauto.

2e méthode : Xsshfs

Présentation

xsshfs est un petit programme écrit en perl/glade offrant une interface graphique à sshfs

Quelques fonctions de ce programme :

  • Monter des dossier sshfs
  • Démonter des dossier sshfs
  • Enregistrer vos connexions préférées

Installation

Deux possibilités :

  1. Suivre les instructions et ouvrir un terminal et taper directement la commande :
    wget http://xsshfs.zici.fr/files/xsshfs_current.deb ; sudo dpkg -i xsshfs_current.deb ; sudo apt-get install -f ; rm xsshfs_current.deb
  2. Utiliser le dépôt PPA suivant: ppa:profnoel/xsshfs et tapez la commande suivante :
    sudo add-apt-repository ppa:profnoel/xsshfs && sudo apt-get update >/dev/null && sudo apt-get install xsshfs

3e méthode : sshfs-dialog.sh

Création et explication de sshfs-dialog.sh

Voici un petit programme écrit en GtkDialog, il faut donc l'installer. De plus, il faut pouvoir renseigner le mot de passe d'une manière sécurisée, pour cela il y a ssh-askpass-gnome : installez les paquets gtkdialog ssh-askpass-gnome.

Le programme est un script, éditez le fichier sshfs-dialog.sh puis collez-y le code suivant : bas de page

Ne pas oublier de le rendre exécutable :

chmod u+x sshfs-dialog.sh

Fenêtre d'sshfs-dialog

Exécutez le script directement dans votre gestionnaire de fichiers ou dans une console (le mot de passe sera demandé dans la console), et vous obtiendrez une fenêtre nécessitant quelques renseignements comme :

  • l'adresse du serveur
  • le numéro de port
  • le nom de l'utilisateur distant
  • le point de montage distant (par défaut, le HOME de l'utilisateur distant)
  • le nom du point de montage

Une fois tout renseigné, cliquez sur mount, et un répertoire du nom du point de montage doit se créer, le mot de passe de l'utilisateur distant vous est demandé, et votre connexion montée sur le système de fichier !!

Quand vous avez fini, quittez le répertoire monté, et faîtes Umount Il est possible de sauvegarder la configuration en appuyant sur Save

Pour recharger la configuration, il faut passer un fichier .essh en paramètre du script (en faisant un glisser-déposer avec un gestionnaire de fichiers).

Suggestion d'utilisation

Utilisation d'sshfs-dialog avec Rox-filer

Créez quelque part dans votre arborescence, un répertoire SSH ( /home/toto/Network/SSH ).

Déplacez le script dans ce répertoire.

Remplissez la fenêtre normalement, testez la connexion, et sauvegardez.

Vous obtenez des fichiers .essh, comme par exemple "toto@portable.essh" "tata@gouv.fr.essh".

Glisser/déposer le fichier toto@portable.essh sur sshfs-dialog.sh, et la fenêtre s'ouvre directement avec les informations renseignées.

Vous pouvez aussi cliquer-droit sur le fichier *.essh puis propriètés – > onglet "ouvrir avec" –> ajouter et là vous sélectionnez l'emplacement du script sshfs-dialog.sh grâce à la commande "parcourir". Ainsi vous pourrez créer des lanceurs sur le bureau. Le script s'exécutera maintenant automatiquement en cliquant sur un fichier *.essh.

Code de ssh-dialog.sh

#! /bin/bash
export SSH_ASKPASS=/usr/lib/openssh/gnome-ssh-askpass
 
export DIR=$PWD
 
if [ $1 ] ; then
	export DIR=`dirname $1`
	while read ligne ; do
		first=1
		val=""
		for mot in $ligne ; do
			if [ $first -eq 1 ] ; then
				var=$mot
				first=0
			else
				val=$val$mot" "
			fi
		done
		export $var="$val"
	done < $1
fi
 
if [ -z "$PORT" ] ; then
	export PORT=22
fi
 
if [ -z "$DISTUSER" ] ; then
	export DISTUSER=$USER
fi
 
if [ -z "$MOUNT" ] ; then
	export MOUNT=$DISTUSER$SERVEUR
fi
 
export MAIN_DIALOG='
 <vbox>
  <hbox>
		<text><label>Serveur:</label></text>
		<entry>
			<input>echo $SERVEUR</input>
			<variable>SERVEUR</variable>
		</entry>
	</hbox>
	<hbox>
		<text><label>Port:</label></text>
		<entry>
			<input>echo $PORT</input>
			<variable>PORT</variable>
		</entry>
	</hbox>
  <hbox>
		<text><label>User:</label></text>
		<entry>
			<input>echo $DISTUSER</input>
			<variable>DISTUSER</variable>
		</entry>
	</hbox>
  <hbox>
		<text><label>Remote Point:</label></text>
		<entry>
			<input>echo $REMOTE</input>
			<variable>REMOTE</variable>
		</entry>
	</hbox>
  <hbox>
		<text><label>Mount Name:</label></text>
		<entry>
			<input>echo $MOUNT</input>
			<variable>MOUNT</variable>
		</entry>
	</hbox>
  <hbox>
		<button>
			<label>Term</label>
			<action>x-terminal-emulator -e ssh -p $PORT $DISTUSER@$SERVEUR</action>
		</button>
		<button>
			<label>Mount</label>
			<action>fusermount -u $DIR/$MOUNT</action>
			<action>rmdir $DIR/$MOUNT</action>
			<action>mkdir $DIR/$MOUNT</action>
			<action>sshfs $DISTUSER@$SERVEUR:$REMOTE $DIR/$MOUNT -p $PORT</action>
		</button>
		<button>
			<label>Umount</label>
			<action>fusermount -u $DIR/$MOUNT</action>
			<action>rmdir $DIR/$MOUNT</action>
		</button>
		<button>
			<label>Save</label>
			<action>echo SERVEUR $SERVEUR | tee $DIR/$MOUNT.essh</action>
			<action>echo PORT $PORT | tee -a $DIR/$MOUNT.essh</action>
			<action>echo DISTUSER $DISTUSER | tee -a $DIR/$MOUNT.essh</action>
			<action>echo REMOTE $REMOTE | tee -a $DIR/$MOUNT.essh</action>
			<action>echo MOUNT $MOUNT | tee -a $DIR/$MOUNT.essh</action>
		</button>
  </hbox>
 </vbox>
'
 
gtkdialog --program=MAIN_DIALOG

4e méthode : Fusible

Fusible est une interface graphique pour tous points de montage FUSE. Un plugin pour SSHFS est prévu et permettra d'accéder à toutes les fonctionnalités et options de SSHFS et de FUSE.

Voir aussi


Contributeurs principaux : …


sshfs.txt · Dernière modification: Le 11/07/2013, 11:22 par 82.229.111.95
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0