Contenu | Rechercher | Menus

ZwookMachine

Cette page est en cours de construction. Les informations qu'elle contient sont fortement susceptibles d'être modifiées.

Dernière mise à jour : le 23/09/2011

Présentation

La ZwookMachine est un serveur LAMPPPZZ :

  • Linux (ici Ubuntu)
  • Apache (serveur HTTP et HTTPS)
  • MySQL (serveur de bases de données de type SQL)
  • PHP
  • Perl
  • Python
  • Zope (le serveur d'applications sécurisé)
  • Zwook (un CMS fonctionnant sous Zope)

Le but de cette page est de créer un LiveDVD installable.

Contrairement aux serveurs traditionnels, qui ne comprennent aucune interface graphique, la ZwookMachine proposera Gnome, et ce pour deux raisons :

  • Une interface graphique est nécessaire pour créer un LiveDVD
  • Le but est de créer un serveur facilement installable et paramétrable par un newbie

Installation d'Ubuntu

Version conseillée

Pour un serveur, il est habituellement conseillé d'utiliser une version LTS (Long Term Support) d'Ubuntu. La dernière LTS en date est Lucid Lynx, ou 10.04, sortie fin Avril 2010.

Rendez-vous sur la page des téléchargements. J'aime particulièrement la version francisée !

Partitionnement

C'est la partie la plus délicate de l'installation.

En supposant que le serveur web ne comporte qu'un seul disque, et que l'on ne voudra pas redimensionner un jour ses partitions, voici ce que je propose de créer, successivement:

  • une nouvelle table de partitions

cela aura pour effet de rendre inaccessibles toutes les partitions existantes

  • une partition primaire /boot de 384 MB, de type ext3 ou ext4 (/dev/sda1) ;
  • une partition étendue swap, de type swap (/dev/sda5), de taille 1,5 fois celle de la RAM (si vous avez 4 GB de RAM, mettez 6 GB) ;
  • une partition étendue /, de type ext3 ou ext4 (/dev/sda6), de taille 4 à 5 GB ;
  • une partition étendue /home, de type ext3 ou ext4 (/dev/sda7), de taille 4 à 5 GB ;
  • une partition étendue /tmp, de type ext3 ou ext4 (/dev/sda8), de taille 4 à 6 GB (j'ai vu des serveurs planter parce que le /tmp devenait trop gros, notamment avec de gros sites Zope) ;
  • une partition étendue /var, de type ext3 ou ext4 (/dev/sda8), occupant le reste du disque.

C'est en effet la partition /var qui va recueillir toutes les données du serveur : /var/www contiendra les pages html et php, les cripts cgi (et tout ce qui concerne Apache) ; /var/lib/mysql contiendra les bases de données MySQL ; /var/lib/zopex.y (où x.y est la version de Zope installée) contiendra les sites et bases de données Zope, etc.

Nom d'utilisateur et mot de passe, nom de machine

Nom d'utilisateur : adminzm

Mot de passe : à votre guise, mais retenez-le !

Nom de machine : je suggère www, ou www2 (si www.votredomaine.com existe déjà)

Installation derrière un proxy

Si vous ne devez passer par un proxy (serveur mandataire) pour accéder à l'internet, passez cette section.

En présence d'un proxy, vous devrez l'indiquer par l'intermédiaire du bouton [Avancé…] dans le panneau "Prêt à installer". N'oubliez pas de renseigner une éventuelle authentification, comme ceci : identifiant:mot_de_passe@ip

Fin de l'installation d'Ubuntu

Il vous sera demandé de retirer le DVD pour que le serveur ne risque pas de redémarrer sur une nouvelle procédure d'installation.

Premiers paramétrages et mise à jour

Résolution de l'écran

En général, la résolution de l'écran est aisément modifiable par le menu Système / Préférences / Écrans.

Cependant, si vous vous trouvez bloqué dans une résolution trop basse (800x600 par exemple), et que vous savez pertinemment que votre carte graphique et votre moniteur acceptent une résolution plus grande, essayez d'abord d'installer les pilotes propriétaires de ceux-ci (s'ils existent) dans Système / Administration / Pilotes de périphériques, puis tentez à nouveau de modifier la résolution de l'écran.

Si cela ne fonctionne toujours pas, tentez ceci :

  • fermez votre session graphique (déconnectez-vous)
  • quand l'écran de connexion s'affiche, faites un Ctrl-Alt-F1 pour ouvrir la console tty1 ; vous vous retrouvez devant un écran tout noir, qui effraie un peu le néophyte, mais ça mord pas !
  • sur tty1, connectez-vous en adminzm
  • une fois connecté, tapez :
    • sudo service gdm stop ; cela va arrêter le serveur graphique (gdm est l'interface de connexion graphique)
    • sudo X -configure ; cela va créer le fichier xorg.conf.new
    • sudo cp xorg.conf.new xorg.conf ; on copie ce fichier dans xorg.conf
    • sudo nano xorg.conf ; et on ouvre xorg.conf dans un petit éditeur de texte
    • Dans la section Modules, commenter, en les faisant débuter par un #, les lignes contenant glx, dbe, et dri2
    • Dans la section Monitor, rajoutez les lignes :
              HorizSync       31-80
              VertRefresh     56-76
    • Dans la section Device, vérifiez que la ligne contenant Driver indique bien "vesa".
    • Dans la section Screen, vérifiez que vous avez bien les lignes :
              SubSection "Display"
                      Viewport   0 0
                      Depth     24
                      Modes   "1280x1024" "1024x768"
              EndSubSection
              DefaultDepth    24
    • Tapez Ctrl-X pour quitter l'éditeur de textes (confirmez par O, puis validez, pour que les modifications soient enregistrées)
    • sudo cp xorg.conf /etc/X11/ ; place le fichier de configuration au bon endroit
    • sudo service gdm start
  • faites un Ctrl-F7 pour ouvrir la console graphique tty7 et connectez-vous
  • La résolution de l'écran est normalement modifiable par le menu Système / Préférences / Écrans.

Si votre serveur est derrière un proxy

Vous devez renseigner un éventuel proxy à deux endroits (même si vous l'avez déjà fait durant l'installation !) :

  • Menu Système / Préférences / Serveur mandataire (n'oubliez pas de cliquer sur le bouton [Détails] en cas d'authentification nécessaire). Appliquez à tout le système.
  • Menu Système / Administration / Gestionnaire de paquets Synaptics, puis dans Synaptics : menu Configuration / Préférences, onglet Réseau.

Karmic possède un bug, empêchant l'utilisation correcte de l'authentification auprès d'un proxy. Cf. ce sujet de forum.

Si vous n'arrivez pas à faire des mises à jour en ligne de commande (si la commande sudo apt-get update retourne une erreur 407), entrez la commande :

sudo gedit /etc/environment

et modifiez la ligne :

http_proxy="http://ip:port/"

en :

http_proxy="http://id:mdp@id:port/"

Recommencez à l'identique avec le fichier /etc/apt/apt.conf.

Ensuite, tapez :

source /etc/environment
sudo apt-get update

Sources de logiciels

Les logiciels se trouvent dans des paquets téléchargeables dans des dépôts.

Soit dans Synaptics (menu Configuration / Dépôts), soit dans Système / Administration / Sources de logiciels :

  • onglet Logiciels de Ubuntu : tout cocher sauf Code source et CD-Rom ; choisir Télécharger depuis serveur principal (plus réactif et davantage disponible, pour les mises à jour de sécurité, que le serveur national).
  • onglet Mises à jour : cochez security, updates, éventuellement backports, mais surtout pas proposed ; demandez de vérifier les mises à jour tous les jours et d'installer les mises à jour de sécurité sans confirmation ; mise à niveau de la distribution : jamais.

Mise à jour des paquets

La mise à jour des paquets se fait soit par l'intermédiaire de Synaptics (en cliquant successivement sur Recharger, Tout mettre à jour, puis Appliquer), soit par le Gestionnaire de mises à jour (menu Système / Administration).

Prise en charge linguistique

Si vous n'avez pas utilisé, lors de l'installation, la version francisée d'Ubuntu, il vous faut effectuer les mises à jour des langues par : Système / Administration / prise en charge des langues.

Suppression de logiciels inutiles

Ne désinstallez jamais un paquet qui entrainerait la suppression du paquet ubuntu-desktop !

Les jeux

On ne joue pas sur un serveur !

sudo apt-get remove --purge gnome-games-common gbrainy

ou bien dans Synaptics sélectionnez gnome-games-common et gbrainy pour suppression complète.

Compiz

Pas besoin de fenêtre bondissantes !

sudo apt-get remove --purge compiz-core compiz-wrapper mesa-utils

ou bien dans Synaptics sélectionnez ces paquets pour suppression complète.

Graphisme

Pas besoin de Gimp (graphisme), Xsane (scanneur), ni de pilotes d'imprimantes :

sudo apt-get remove --purge gimp gimp-data sane-utils xsane xsane-common min12xxw gimp-help-common

ou bien dans Synaptics sélectionnez ces paquets pour suppression complète.

OpenOffice

Pas besoin de suite bureautique, sauf si vous lisez de la documentation en .odt, ou .doc.

sudo apt-get remove --purge openoffice.org-common

ou bien dans Synaptics sélectionnez ce paquet pour suppression complète.

Paquets obsolètes

Certains paquets sont rendus obsolètes par une mise à jour avec une version plus élevée ; c'est souvent le cas de linux-headers-2.6.xx-yy. Supprimez-les avec :

sudo apt-get autoremove

Installation des logiciels nécessaires

Nous avons besoin d'installer les logiciels cités dans la présentation.

Nous pouvons les installer en un clic (cela prend du temps). (Si firefox vous demande avec quoi ouvrir ce lien, validez le choix par défaut qui est apturl.)

Ou bien les installer en ligne de commande :

sudo apt-get update
sudo apt-get install apache2 apache2-doc mysql-server php5 libapache2-mod-php5 php5-mysql php5-auth-pam libapache2-mod-auth-pam perl php-pear proftpd-basic phpmyadmin openssl php5-gd freetype2-demos libfreetype6 libjpeg-progs libjpeg62 libpng12-0 libgdbm3 zlib1g zlib1g-dev expat sablotron php5-cli proftpd-doc libgd-tools libcompress-zlib-perl libxml2-dev mingw32-binutils webalizer php-fpdf ncurses-bin libapache2-mod-perl2 libapache2-mod-perl2-doc freetds-dev gettext php5-mcrypt php5-mhash php5-sqlite dovecot-postfix php5-xcache dokuwiki txt2tags zopeedit python-ldap python-zodb openssh-server nautilus-gksu nautilus-open-terminal vim debconf-utils ssh filezilla

Ou bien les installer un par un : apache2, apache2-doc, mysql-server, php5, libapache2-mod-php5, php5-mysql, php5-auth-pam, libapache2-mod-auth-pam, perl, php-pear, proftpd-basic, phpmyadmin, openssl, php5-gd, freetype2-demos, libfreetype6, libjpeg-progs, libjpeg62, libpng12-0, libgdbm3, zlib1g, zlib1g-dev, expat, sablotron, php5-cli, proftpd-doc, libgd-tools, libcompress-zlib-perl, libxml2-dev, mingw32-binutils, webalizer, php-fpdf, ncurses-bin, libapache2-mod-perl2, libapache2-mod-perl2-doc, freetds-dev, gettext, php5-mcrypt, php5-mhash, php5-sqlite, dovecot-postfix, php5-xcache, dokuwiki, txt2tags, zopeedit, python-ldap, python-zodb, openssh-server, nautilus-gksu, nautilus-open-terminal, vim, debconf-utils, ssh, filezilla

Paquet Renseignement demandé Conseil
proftpd Lancement de proftpd inetd si l'usage du ftp est très ponctuel, standalone s'il est intensif
mysql-server Mot de passe du root (administrateur) de MySQL Évitez les accents
phpmyadmin Quel serveur HTTP faut-il configurer Apache2
phpmyadmin Utiliser dbconfig-common ? Oui
phpmyadmin Mot de passe de l'administrateur de MySQL Le même que précédemment
dovecot-postfix Configuration-type du courrier de messagerie Internet avec un "smarthost"
dovecot-postfix Nom de courrier Indiquez votre nom de domaine, ou le FQDN de votre ZwookMachine
dovecot-postfix Relais SMTP Indiquez l'adresse du serveur SMTP de votre FAI (smtp.fai.com) ou de votre réseau
dokuwiki Emplacement du dokuwiki Indiquez le chemin à partir de la racine du site, par exemple /wiki
dokuwiki Supprimer les pages à la suppression du paquet Ne pas cocher, au risque de perdre des données

Installation de Remastersys

C'est avec remastersys que nous allons créer le DVD-live.

Pour Ubuntu Karmic (version 2.0.13-1 et supérieures), entrez dans un terminal, l'une après l'autre, les commandes :

echo "deb http://www.geekconnection.org/remastersys/repository karmic/" | sudo tee -a /etc/apt/sources.list.d/remastersys.list
sudo apt-get update
sudo apt-get install remastersys ubiquity-frontend-gtk

Ou bien téléchargez directement la version 2.0.15 : http://www.geekconnection.org/remastersys/repository/karmic/remastersys_2.0.15-1_all.deb et installez-la d'un double-clic.

Installation de Zope 2.9.12 (Ubuntu Lucid 10.04.2)

Zope 2.9.12 est nécessaire pour faire tourner certains sites Zwook. Mais il faut auparavant compiler et installer Python 2.4.6, qui n'est plus dans les dépôts de Lucid.

Installation de Python 2.4.6

Paquets nécessaires à la compilation

sudo apt-get install build-essential libreadline-dev zlib1g-dev libjpeg62-dev subversion libpq-dev lib32z1-dev

Préparation et installation

Pour Python 2.4.6 :

cd
mkdir install
cd install
wget http://www.python.org/ftp/python/2.4.6/Python-2.4.6.tgz
tar xzf Python-2.4.6.tgz
cd Python-2.4.6
make clean
./configure --prefix=/usr/lib/python2.4
make
sudo make install

Pour l'utilitaire easy_install :

cd ~/install
wget http://peak.telecommunity.com/dist/ez_setup.py
sudo /usr/lib/python2.4/bin/python ez_setup.py

Pour l'utilitaire virtualenv :

sudo /usr/lib/python2.4/bin/easy_install virtualenv

Pour la bibliothèque PIL (Python Imaging Library) :

sudo /usr/lib/python2.4/bin/easy_install PIL

Pour les module python-ldap et sasl :

sudo apt-get install libsasl2-dev libssl-dev libldap2-dev
sudo /usr/lib/python2.4/bin/easy_install python-ldap sasl

Zope 2.9.12

cd ~/install
wget http://www.zope.org/Products/Zope/2.9.12/Zope-2.9.12-final.tgz
tar xzf Zope-2.9.12-final.tgz
cd Zope-2.9.12-final
make clean
./configure --prefix=/usr/lib/zope2.9 --with-python=/usr/lib/python2.4/bin/python
make
sudo make install

Création de l'instance ZwookEdu de Zope

Pour créer l'instance zwookedu dans /var/lib/zope2.9/instances, avec pour utilisateur principal admin, qui aura pour mot de passe adminzope :

sudo /usr/lib/zope2.9/bin/mkzopeinstance.py --dir=/var/lib/zope2.9/instances/zwookedu --user=admin:adminzope

Vérification :

ls /var/lib/zope2.9/instances/zwookedu/

bin etc Extensions import inituser lib log Products README.txt var

Rendre adminzm propriétaire des instances de Zope 2.9

Rendre adminzm propriétaire du dossier /var/lib/zope2.9, et root propriétaire des scripts inituser (s'ils existent) :

sudo chown -R $USER:$USER /var/lib/zope2.9
sudo chown root:root /var/lib/zope2.9/instances/*/inituser 2> /dev/null

Éditer le fichier de configuration de l'instance :

gedit /var/lib/zope2.9/instances/zwookedu/etc/zope.conf

Vers la ligne 150, insérer :

effective-user adminzm

Ainsi, l'instance zwookedu fonctionnera sous le nom d'adminzm.

Nous reviendrons plus tard sur ce fichier de configuration.

Démarrage de l'instance zwookedu et test

Démarrage de l'instance zwookedu :

/var/lib/zope2.9/instances/zwookedu/bin/zopectl start

Test : Ouvrir Firefox sur http://localhost:8080

La page d'accueil de Zope apparait.

Cliquez ensuite sur le lien Zope Management Interface, une fenêtre d'authentification apparait. Utilisateur : admin et mot de passe adminzope, comme défini précédemment.

Liens symboliques simplificateurs

Si zwookedu est votre seule instance de Zope 2.9, créer les liens suivants :

sudo ln -s /var/lib/zope2.9/instances/zwookedu/bin/zopectl /usr/bin/zopectl2.9
sudo ln -s /var/lib/zope2.9/instances/zwookedu/bin/runzope /usr/bin/runzope2.9
sudo mkdir /etc/zope2.9
sudo ln -s /var/lib/zope2.9/instances/zwookedu/etc/zope.conf /etc/zope2.9

Ainsi, il vous sera plus facile de faire un zopectl2.9 restart au lieu d'un /var/lib/zope2.9/instances/zwookedu/bin/zopectl restart, et d'éditer le fichier /etc/zope2.9/zope.conf plutôt que le fichier /var/lib/zope2.9/instances/zwookedu/etc/zope.conf

Daemonisation de l'instance zwookedu

Pour faire en sorte que l'instance zwookedu de Zope se lance au démarrage du serveur, nous allons la daemoniser.

Les liens symboliques dont il est question ci-dessus ont été créés.

On crée le script /etc/init.d/zope2.9

sudo gedit /etc/init.d/zope2.9

qui contient ceci (Attention à la ligne 27 : OWNER=adminzm ; à modifier éventuellement pour l'adapter à votre cas) :

#! /bin/sh
### BEGIN INIT INFO
# Provides:          zope2.9
# Required-Start:    $remote_fs $syslog
# Required-Stop:     $remote_fs $syslog
# Default-Start:     2 3 4 5
# Default-Stop:      0 1 6
# Short-Description: Lance l'instance Zope 2.9
# Description:       Lance l'instance Zope 2.9 contrôlée par le lien
# 		symbolique /usr/bin/zopectl2.9
### END INIT INFO

# Author: Claude Clerc <claude.clerc@ac-aix-marseille.fr>
#

# Do NOT "set -e"

# PATH should only include /usr/* if it runs after the mountnfs.sh script
PATH=/sbin:/usr/sbin:/bin:/usr/bin
DESC="Zope 2.9.12"
NAME=zopectl2.9
DAEMON=/usr/bin/$NAME
#DAEMON_ARGS="--options args"
DAEMON_ARGS=""
PIDFILE=/var/run/zope2.9.pid
SCRIPTNAME=/etc/init.d/zope2.9
OWNER=adminzm

# Exit if the package is not installed
[ -x "$DAEMON" ] || exit 0

# Read configuration variable file if it is present
[ -r /etc/default/$NAME ] && . /etc/default/$NAME

# Load the VERBOSE setting and other rcS variables
. /lib/init/vars.sh

# Define LSB log_* functions.
# Depend on lsb-base (>= 3.0-6) to ensure that this file is present.
. /lib/lsb/init-functions

#
# Function that starts the daemon/service
#
do_start()
{
	su $OWNER $DAEMON start || exit 1
	su $OWNER $DAEMON status | sed s/^.*pid=// > $PIDFILE
	exit 0
}

#
# Function that stops the daemon/service
#
do_stop()
{
	rm -f $PIDFILE
	su $OWNER $DAEMON stop || exit 1
	exit 0
}

do_restart()
{
	rm -f $PIDFILE
	su $OWNER $DAEMON restart || exit 1
	su $OWNER $DAEMON status | sed s/^.*pid=// > $PIDFILE
	exit 0
}

read_status()
{
	su $OWNER $DAEMON status
	exit 0
}

case "$1" in
  start)
	do_start
	;;
  stop)
	do_stop
	;;
  status)
	read_status
        ;;
  restart|force-reload)
	do_restart
	;;
  *)
	#echo "Usage: $SCRIPTNAME {start|stop|restart|force-reload}" >&2
	echo "Usage: $SCRIPTNAME {start|stop|status|restart|force-reload}" >&2
	exit 3
	;;
esac

:

Rendons-le exécutable :

sudo chmod +x /etc/init.d/zope2.9

Installons les raccourcis-service :

sudo update-rc.d zope2.9 defaults 90 10

Ainsi le service zope2.9 démarrera en position 90, avant Apache2 (qui démarre en position 91), et s'arrêtera en position 10, après Apache2 (qui s'arrête en position 9).

Paramétrage de l'instance

Éditer le fichier /var/lib/zope2.9/instances/zwookedu/etc/zope.conf, ou plus simplement /etc/zope2.9/zope.conf :

gedit /etc/zope2.9/zope.conf

Vérifier les "directives" suivantes, en les adaptant à vos besoins :

<environment>
	TZ Europe/Paris	# TimeZone (fuseau horaire) ; liste : ls /usr/share/zoneinfo
	TMPDIR /tmp	        # Dossier des données temporaires (doit contenir plusieurs GiO)
</environment>

debug-mode off

effective-user adminzm	# Zope tourne avec les droits de l'utilisateur adminzm.

zserver-threads 30	# Le nombre de threads de votre serveur Zope ; dépend de la quantité de RAM.

python-check-interval 2000

http-realm Espace privé	# Domaine apparaissant, en cas d'authentification, dans la boîte de dialogue.

maximum-number-of-session-objects 5000

suppress-all-site-roots off

<eventlog>
  level info
  <logfile>
    path $INSTANCE/log/event.log
    level info
  </logfile>
</eventlog>

<logger access>
  level WARN
  <logfile>
    path $INSTANCE/log/Z2.log
    format %(message)s
  </logfile>
</logger>

<warnfilter>
   action ignore
   category exceptions.DeprecationWarning
</warnfilter>

<http-server>
  # valid keys are "address" and "force-connection-close"
  address 9080
  # force-connection-close on
</http-server>

<ftp-server>
  # valid key is "address"
  address 9021
</ftp-server>

<zodb_db main>
    # Main FileStorage database
    <filestorage>
      path $INSTANCE/var/Data.fs
    </filestorage>
    mount-point /
</zodb_db>

<zodb_db temporary>
    # Temporary storage database (for sessions)
    <temporarystorage>
      name temporary storage for sessioning
    </temporarystorage>
    mount-point /temp_folder
    container-class Products.TemporaryFolder.TemporaryContainer
</zodb_db>

# zoperunner section (tells zopectl where runzope is)
<zoperunner>
  program $INSTANCE/bin/runzope
</zoperunner>

Penser à redémarrer Zope après toute modification de sa configuration :

sudo service zope2.9 restart

Si le port a été modifié (par exemple 9080 au lieu de 8080, comme ici), penser à le changer dans la barre d'adresse de votre navigateur : http://localhost:9080/

Zwook/ZwookEdu

ZwookEdu est un CMS (Content Management System ou système de gestion de contenu) Libre, pensé pour favoriser les échanges ente professeurs et élèves, développé par des enseignants Suisses et Français à partir du CMS Zwook.

Sites : zwook.org (site communautaire), zwook.ch (site de développement), zwookedu.ch (site pédagogique)

Installation de ZwookEdu

Téléchargement du ZwooksManager

Le ZwooksManager permet de créer ou de mettre à jour des sites web Zwook.

Télécharger la dernière version sur http://sourceforge.net/projects/zwook/files/.

Installation du ZwooksManager

Déplacer le fichier que vous venez de télécharger dans le dossier Product de l'instance zwookedu que vous avez créée.

cd /var/lib/zope2.9/instances/zwookedu/Products/
mv ~/Téléchargements/ZwooksManagerAAAAMMJJ.tgz .

(AAAAMMJJ est une date ; ne pas oublier le point, qui désigne le répertoire actuel, à la fin de la dernière commande.)

Décompresser ce fichier :

tar xzf ZwooksManager20100516.tgz

Un ls -l permet de constater qu'un dossier ZwooksManager a été créé.

Pour faire un peu de ménage, supprimer le tarball :

rm ZwooksManagerAAAAMMJJ.tgz

Copier les extensions nécessaires au bon endroit :

mkdir ../Extensions
cp ZwooksManager/NeedExtensions/* ../Extensions/

Copier les products nécessaires dans le dossier actuel :

cp -a ZwooksManager/NeedProducts/* .

Redémarrer zope2.9 :

sudo service zope2.9 restart

Ouvrir la page manage_main de Zope : http://localhost:9080/manage_main

En haut à droite de cette page, une liste déroulante commence par Accelerated HTTP Cache Manager. Le dérouler pour sélectionner ZwooksManager (en bas de la liste).

Un objet nommé ZwooksManager (doté d'une icone rouge) apparait. Cliquer dessus, puis sur l'onglet View.

Créer un site de type ZwookEdu

Tout en bas de la page intitulée Zwooks Manager, dans la partie Installer un Zwook, indiquer le nom du nouveau Zwook : internet ; choisir la version 1.3.1 de zwook et cliquer sur le bouton Install.

Au bout de quelques dizaines de secondes, apparait ceci :

container ok

copy du zexp dans import

import du zexp

copy ok

cleaning ok

Cliquez ici pour voir…

Cliquer sur le lien ; le site apparait. Se connecter en administrateur avec login et mot de passe : admin/admin.

DNS

L'utilisation d'un service DNS (Domain Name Server) est nécessaire pour l'utilisation d'hôtes virtuels dans Apache2.

Paquets à installer

sudo apt-get install bind9 bind9-doc bind9utils

Configuration du DNS

Les fichiers de configuration sont dans /etc/bind.

Nous allons configurer un serveur DNS hybride, qui d'une part sera maître pour le ou les pseudo-noms de domaine correspondants aux FQDN des sites hébergés, et d'autre part servira de cache pour les autres noms de domaine.

Fichier named.conf.options

Ce DNS va consulter d'autres serveurs DNS locaux ou distants (par exemple ceux du FAI) pour les noms de domaines qu'il ne gère pas.

Remplacez le fichier /etc/bind/named.conf.options par le modèle ci-dessous, en substituant à %%NAMESERVER%% et %%NAMESERVER2%% les IP des DNS à consulter. (Un petit cat /etc/resolv.conf peut vous être utile pour connaître ces IP.)

Si vous ne savez pas quoi mettre, essayez les IP des serveurs OpenDNS : 208.67.222.222 et 208.67.220.220.

options {
	directory "/var/cache/bind";

	// S'il y a un firewall entre ce poste et les serveurs de noms
	// que vous désirez consulter, vous pouvez avoir besoin de décommenter
	// l'instruction query-source ci-après. Les précedentes versions de BIND
	// envoyaient toujours leurs requêtes à travers le port 53, mais BIND 
	// version 8.1 et suivantes utilisent un port non-privilégié par défaut.

	query-source address * port 53;

	// Si votre FAI propose une ou plusieurs addresses IP de 
	// serveurs de noms, vous voudrez probablement les utiliser comme
	// forwarders, c'est-à-dire leur transmettre les requêtes pour les noms
	// de domaines extérieurs. Attention au point-virgule après chaque IP.

	forwarders {
		%%NAMESERVER%%;
		%%NAMESERVER2%%;
	};

	auth-nxdomain no;    # conform to RFC1035
	listen-on-v6 { any; };
};

Fichier db.zm

Ce fichier définit les domaines gérés par la ZwookMachine.

Dans le modèle ci-dessous, %%EPOCH%% devra être remplacé par le résultat de :

date +%s

%%FQDN_POINT%% devra être remplacé par le nom de domaine pleinement qualifié (Full Qualified Domain Name) de votre machine, celui-ci terminé par un point ; par exemple : www2.lyc-detest.ac-aix-marseille.fr.

%%HOSTIP%% devra être remplacé par l'IP de votre ZwookMachine.

Voici le modèle de fichier /etc/bind/db.zm :

; BIND data file for rfc1918 zone
;
$TTL	86400
@	IN	SOA	%%FQDN_POINT%% adminzm.%%FQDN_POINT%% (
			%%EPOCH%%	; Serial
			 604800		; Refresh
			  86400		; Retry
			2419200		; Expire
			  604800 )	; Negative Cache TTL
;
@	IN	NS	%%FQDN_POINT%%
@	IN	A	%%HOSTIP%%

Fichier db.zm.inv

Remplacer les variables comme indiqué ci-dessus.

%%HOSTIP_4%% devra être remplacé par le dernier nombre de l'IP de votre ZwookMachine.

Voici le modèle de fichier /etc/bind/db.zm.inv :

; BIND data file for rfc1918 zone
;
$TTL	86400
@	IN	SOA	%%FQDN_POINT%% adminzm.%%FQDN_POINT%% (
			%%EPOCH%%	; Serial
			 604800		; Refresh
			  86400		; Retry
			2419200		; Expire
			 604800 )	; Negative Cache TTL
;
@	IN	NS	%%FQDN_POINT%%
%%HOSTIP_4%%	PTR	%%FQDN_POINT%%

Fichier named.conf.local

C'est le fichier à renseigner pour que les fichier db.zm et db.zm.inv soient pris en compte.

%%HOSTIP_3%%.%%HOSTIP_2%%.%%HOSTIP_1%% est l'écriture inversée des 3 premiers nombres de l'IP de la ZwookMachine. Par exemple, si l'IP est 172.19.34.10, alors vous devrez remplacer ceci par 34.19.172.

//
// Do any local configuration here
//

// Consider adding the 1918 zones here, if they are not used in your
// organization
//include "/etc/bind/zones.rfc1918";

zone "%%FQDN%%" {
       type master;
       file "/etc/bind/db.zm";
       forwarders{};
};

zone "%%HOSTIP_3%%.%%HOSTIP_2%%.%%HOSTIP_1%%.in-addr.arpa" {
       type master;
       file "/etc/bind/db.zm.inv";
       forwarders{};
};

Redémarrage du service bind

sudo service bind9 restart

Utiliser ce service DNS

Éditer le fichier /etc/resolv.conf afin qu'il ne contienne que la ligne nameserver suivante :

nameserver 127.0.0.1

(Commentez les autres lignes en les faisant commencer par un #.)

Tests

Peut-on pinguer le nom de domaine ?

ping www2.lyc-detest.ac-aix-marseille.fr

Test du fichier de configuration db.zm :

named-checkzone www2.lyc-detest.ac-aix-marseille.fr /etc/bind/db.zm

Test du fichier de configuration db.zm.inv :

named-checkzone www2.lyc-detest.ac-aix-marseille.fr /etc/bind/db.zm.inv

(S'il vous est répondu que cette zone has no address records (A or AAAA), c'est normal.)

Test de la résolution directe :

host www2.lyc-detest.ac-aix-marseille.fr

ou, plus complet :

dig www2.lyc-detest.ac-aix-marseille.fr AXFR

Test de la résolution inverse :

host 192.168.0.13

ou, plus complet :

dig 0.168.192.in-addr.arpa AXFR

Apache2.2

En raison de l'utilisation de Php5, le MPM (module multi-traitement) d'Apache2.2 utilisé est le prefork et non le worker (qui est plus rapide, mais ne permet pas d'isoler les requêtes, ce qui est nécessaire avec Php5).

Php5

Une erreur m'a bloqué longtemps, m'empêchant d'utiliser des solutions Php/MySQL : les modules idoines de Php5 ne se chargent pas ; une erreur "PHP Startup: Unable to load dynamic library" apparaît dans /var/log/apache2/error.log.

La solution :

cd /usr/lib/php5
sudo ln -s 20090626+lfs modules

Ensuite, éditer le fichier /etc/php5/apache2/php.ini ; modifier la ligne :

extension_dir = "/usr/lib/php5/*/"

en :

extension_dir = "/usr/lib/php5/modules/"

Modules

Module Python

libapache2-mod-wsgi

ou

sudo apt-get install libapache2-mod-wsgi

Hôtes virtuels (vhosts)

Proxies


utilisateurs/claudiux/zwookmachine.txt · Dernière modification: Le 15/12/2011, 15:17 (modification externe)
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0