Contenu | Rechercher | Menus
Cette page est considée comme vétuste et ne contient plus d'informations utiles.
Apportez votre aide…

Installer et configurer Virtualmin

Virtualmin est un module pour webmin permettant de gérer divers sites et hébergements internet (Control_panel_(Web_hosting))

FIXME : page non vérifiée, à retravailler si quelqu'un veut s'y mettre
site officiel (en)
Webmin (en)

Après avoir essayé toutes les interfaces de gestion de sites possibles, gratuites ou non, je me suis rendu compte que Virtualmin était la plus appropriée à mes besoins. En effet, n’ayant qu’une petite dizaine de sites à héberger, la simplicité d’utilisation de ce panel m’a fait opter pour cette solution.

Les plus :

  • Prise en main rapide et intuitive.
  • Intégration parfaite à Webmin, donc inutile de s’encombrer d’un autre panel.
  • Automatisations des taches lors de la création de vos domaines.

Les moins :

  • Il n’y a pas beaucoup de sites francophones traitant du sujet.

A l’heure ou je rédige ce tutorial, les versions stables les plus abouties sont respectivement la 1.320 pour Webmin et la 3.341 pour Virtualmin.

Dans la mesure du temps dont je dispose, je tacherai de tenir ce tutorial à jour, en fonction des évolutions produits. Les releases se bousculant, cela ne sera pas simple.

En fonction des paquets installés sur votre machine, Webmin vous proposera soit d’installer et de configurer les modules, soit simplement de les configurer.

Il est également à noter que ces paquets différeront suivant la version que vous utilisez pour vos sources. Testing, stable etc.

Une fois Virtualmin installé, via le panneau Configuration de Webmin/Modules Webmin, vous accédez à la page d’installation du module. Pour information, celle-ci se trouve dans la rubrique Serveur de Webmin ; Serveurs Virtuels Virtualmin.

Lancez le script d'installation de Virtualmin.

Vous aurez la possibilité de procéder à l'installation automatique des divers modules disponibles, en suivant les liens qui vous seront proposés, tout au long de l'exécution du script.

Installation Automatisée

Attention le script fonctionne jusqu'a la version 8.04 de Ubuntu

Le script fonctionne également avec la version 10.04 LTS

Télécharger le script d'installation

L'installation automatisée se fait sur une installation 'fraiche' d'ubuntu server.

Une fois ubuntu installé, connectez vous en ssh (si server distant) ou ouvrez un terminal.

wget http://software.virtualmin.com/gpl/scripts/install.sh
sudo chmod 755 install.sh
sudo ./install.sh

Connectez-vous à Virtualmin

Une fois l'installation fini, vous aurez accès à Virtualmin / Webmin via : https://localhost:10000/ (pour un serveur maison) mais pour un serveur hébergé referez vous a votre fichier /etc/hosts (par exemple pour un serveur kimsufi chez ovh l'adresse sera de type https://ksXXXXX.kimsufi.com:10000).

Installation Manuelle

Bind8/9

Lisez cette page pour en savoir davantage sur Bind.

Procédez à l’installation en suivant les liens qui vous sont proposés.

Exemple pour Bind :

Le serveur DNS BIND version 8 ou 9 ne semble pas etre installé sur votre systeme, 
ou n'a pas été correctement configuré dans le module Webmin Serveur DNS BIND. 
Si votre système n'utilise pas BIND, 
il doit être désactivé dans la page de configuration du module Virtualmin.
The BIND package can be automatically installed by Webmin. 
Click here to have it downloaded and installed using APT.

Une fois Bind installé, cliquez sur Configuration du module, cherchez le champ Chemin d'accès complet au fichier named.conf et ajoutez .local à la fin de la ligne /etc/bind/named.conf (n’oubliez pas le point avant local). Donc : /etc/bind/named.conf.local. Validez.

Nous allons à présent apporter un minimum de sécurité à Bind.

Pour cela, depuis le panel d’administration du module, cliquez sur Edit Config File.

Après :

//include "/etc/bind/zones.rfc1918";

ajoutez la ligne

include "/etc/bind/named.conf.options";

Sauvegardez, puis cliquez à nouveau sur Edit Config File.

Vous pouvez vous rendre compte que le fichier /etc/bind/named.conf.local à disparu et a été remplacé par le fichier /etc/bind/named.conf.options. Rassurez-vous, ce n’est que momentané. Le fichier /etc/bind/named.conf.local sera de nouveau disponible, lorsque vous aurez créé votre premier site.

Cherchez la ligne

auth-nxdomain no;    # conform to RFC1035

ajoutez avant

version "Version non disponible!";
recursion no;

Sauvegardez et cliquez sur Appliquer les changements.

Cela étant fait, revenez à la page d’installation de Virtualmin et relancez le script.

Le serveur DNS BIND est installé.

Serveur de courrier

C’est la seule partie du script qui ne soit pas totalement automatisée, en effet, plusieurs produits étant disponibles, à vous de faire votre choix. Je choisis l'option Postfix.

Une fois celui-ci installé, nous avons deux petits réglages à faire. Cliquez sur Domaines virtuels et copiez/collez : hash:/etc/postfix/virtual dans le champ Tables de correspondances de domaines. N’oubliez pas de cocher le bouton radio idoine, puis validez.

Cliquez sur Livraison du courrier et cherchez le champ Répertoire de file d'attente (spool), remplacez var par home. Donc : /home/mail

Le répertoire mail n’existant pas, il vous faudra le créer.

Relancez le script d’installation.

Le serveur de courrier Postfix est installé et configuré.

Apache

Deux modules apache doivent être présents dans le dossier /etc/apache2/mods-enabled. Il s’agit des modules mod_actions et mod_suexec.

Si tel n’est pas le cas, vous trouverez ceux-ci dans le dossier /etc/apache2/mods-available. Ils se nomment actions.load et suexec.load.

Pour les installer:

a2enmod actions
a2enmod suexec

Une fois ces deux fichiers présents dans le répertoir mods-enabled, cliquez sur Serveurs, Serveur Web Apache. Sélectionnez l’icône Reconfiguration des modules connus, assurez que nos deux modules sont bien là et activés/cochés. Cliquez sur Configurer, puis sur le lien Appliquer les changements.

Procédez à l’installation en suivant les liens qui vous sont proposés.

Apache est installé.

Webalizer

Procédez à l’installation en suivant les liens qui vous sont proposés.

Cliquez sur le lien Configuration du module, et modifiez le champ Chemin du fichier de configuration Webmin, celui-ci n’est pas correcte et doit se présenter sous la forme /etc/webalizer/webalizer.conf.

Sauvegardez et relancez le script d’installation.

Webalizer est installé.

MySQL

Procédez à l’installation en suivant les liens qui vous sont proposés.

MySQL est installé et en cours d'exécution.

Si vous procédez à une installation de mysql via virtualmin, n'oubliez pas de sécuriser l'utilisateur root via un mot de passe.

Installation suite

Certains modules sont activés automatiquement.

Logrotate est installé.

Utilisation de l'interface réseau eth0 pour les IP virtuelles.

Default IP address for virtual servers is XX.XX.XX.XX.
Le shell /bin/false pour les utilisateurs FTP n'est pas inclus dans /etc/shells, ce qui peut empêcher l'accès FTP.

Pour ne plus avoir ce message, il vous suffit d'éditer le fichier /etc/shells et d'ajouter /bin/false à la fin de votre liste.

Sauvegardez et relancez le script d’installation.

Quotas

Je n'ai pas les compétences requises pour la rédaction de cette partie. Si vous souhaitez m'aider à rédiger le paragraphe relatif à l'installation et la gestion des quotas, votre aide sera la bienvenue.

Les quotas ne sont pas activés sur le système de fichiers / qui contient les répertoires utilisateurs sous /
home et les fichiers de courrier sous /home. 
L'édition de quotas a été désactivée.

Pour activer les quotas système:

sudo apt-get install quota
sudo nano /etc/fstab

Le fichier fstab doit se présenter comme ceci modifier suivant votre configuration (il faut juste rajouter usrquota et grpquota au bon endroit):

# /etc/fstab: static file system information.
#
# <file system> <mount point>   <type>  <options>       <dump>  <pass>
proc            /proc           proc    defaults        0       0
/dev/sda1       /               ext3    defaults,errors=remount-ro,usrquota,grpquota 0       1
/dev/sda5       none            swap    sw              0       0
/dev/hdc        /media/cdrom0   udf,iso9660 user,noauto     0       0
/dev/fd0        /media/floppy0  auto    rw,user,noauto  0       0

Et enfin activer les quotas:

sudo touch /quota.user /quota.group
sudo chmod 600 /quota.*
sudo mount -o remount /
sudo quotacheck -avugm
sudo quotaon -avug

Pour l'utilisation et la gestion des quotas référez-vous à google avec comme mots-clé quotas+ubuntu

C’est bon

Normalement et si tout s’est bien passé, vous devriez avoir le message suivant :

All commands needed to create and restore backups are installed.
.. votre système est prêt à utiliser Virtualmin.

Ajouter ProFTPd

Il existe plusieurs projets de serveurs FTP. Pour faire simple, nous allons continuer notre installation en utilisant celui proposé par virtualmin, à savoir Proftpd.

A l’inverse des autres modules utilisés par notre panel, Il nous fait l’activer avant de l’installer.

Vous voilà à présent face à votre fenêtre Serveurs Virtuels Virtualmin. Cliquez sur le lien Configuration du module.

Cherchez le champ Installation et configuration de ProFTPd ? et cochez le bouton radio à oui, puis sauvegardez.

Procédez à l’installation du module comme précédemment fait. Il est à noter que suivant la distribution choisie, l’installation automatique se passera plus ou moins bien. Dans ce cas, une seule solution, apt-get install proftpd.

En fonction de votre distribution, il peut y avoir, ici aussi, un problème de chemin d’accès au fichier de configuration du module.

Cliquez sur Configuration du module et cherchez le champ Path to ProFTPD config file, remplacez /etc/proftpd.conf par /etc/proftpd/proftpd.conf, puis sauvegardez.

Vérifiez que le module est bien configuré pour une utilisation Standalone. Pour cela, cliquez sur l’icône Networking Options, puis sélectionnez Stande-alone daemon dans la liste déroutante Server type.

Pendant que nous y sommes, nous allons sécuriser notre serveur ftp.

Merci à lalouch pour sa remarque.

En l’état actuel des choses, les utilisateurs habilités à se connecter à votre serveur, via un client ftp typs FileZilla, peuvent remonter dans l’arborescence de celui-ci. Nous allons donc limiter leur champ d’action à leur seul compte ftp.

Cliquez sur Edit Config Files, après la ligne :

DeferWelcome		      off

ajoutez les lignes :

DefaultRoot                     ~
IdentLookups                    off
ServerIdent on                  "FTP Server ready."

Pour que notre nouvelle configuration soit effective, via PuTTY, exécutez la commande :

/etc/init.d/proftpd force-reload

Relancez le script d’installation virtualmin.

 Une erreur a été trouvée dans le template de configuration de ProFTPd : Le groupe Unix ftp de la directive Groupe n'existe pas

Le groupe ftp n’existant pas, il faut le créer. Depuis webmin, cliquez sur Système, puis sur Utilisateurs et groupes. Descendez à Groupes locaux, puis cliquez sur Créer un nouveau groupe. Dans le champ Nom de groupe, saisissez ftp, puis validez.

Assure-vous que Proftpd a démarré normalement.

Relancez l’installation de Virtualmin.

Liens


Contributeurs : r.fluttaz.


virtualmin.txt · Dernière modification: Le 30/09/2010, 12:23 par 86.215.205.78
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0