MySQL

MySQL est un système de gestion de bases de données relationnelles (SGBDR) libre, gratuit, performant, très populaire, multi-threadé, multi-utilisateurs…

MySQL appartient à Oracle. Il existe un fork plus communautaire, 100% compatible MySQL et a priori plus performant créé et maintenu par Michael Wideniusm fondateur de MySQL. Il s'agit de MariaDB, qui est également disponible sur Ubuntu, et choisi par défaut sur Debian.

MySQL est principalement un serveur de bases de données. Pour s'y connecter localement ou à distance, on utilise un client. Il peut s'agir de la commande mysql, ou couramment d'un script PHP. Il faudra dans ce cas installer le module php-mysql qui permet à PHP de communiquer avec un serveur MySQL.

L'installation de ce paquet doit se faire de préférence en utilisant terminal via la commande :

sudo apt install mysql-server

mysql-server est un méta-paquet qui installera MySQL 5.7 sur Xenial 16.04 et sur Bionic 18.04.

Démarrage

Pour démarrer le serveur MySQL, tapez la commande suivante dans un terminal:

sudo systemctl start mysql

Redémarrage

Pour redémarrer le serveur MySQL, tapez la commande suivante dans un terminal:

sudo systemctl restart mysql

Arrêt

Pour arrêter le serveur MySQL, tapez la commande suivante dans un terminal:

sudo systemctl stop mysql

Rechargement de la configuration

Pour que MySQL prenne en compte les modifications de sa configuration, commande suivante dans un terminal:

sudo systemctl reload mysql

Forcer la prise en compte de la nouvelle configuration

Pour forcer MySQL à recharger ses fichiers de configuration, commande suivante dans un terminal:

sudo systemctl force-reload mysql

Connaître la version

Il est parfois utile de connaître la version installée:

mysql --version

Authentification

L'inscription des utilisateurs de MySQL se fait sur la table users de la base de données mysql. On peut donc les administrer manuellement depuis cette table, mais il existe des outils pour simplifier leur gestion (tels que mysqladmin, mysql_secure_installation, adminer ou phpMyAdmin).

Il existe plusieurs méthodes d'authentifications. Nativement MySQL permet de définir ses propres couples d'utilisateurs et de mots de passe. Mais il existe des plugins permettant d'implémenter d'autres comportements, dont auth_socket qui permet de s'identifier au moyen de comptes UNIX (qui correspondent donc aux utilisateurs Ubuntu).
Il faut tout de même créer le compte sur MySQL pour pouvoir l'utiliser, mais il n'est plus nécessaire de renseigner le mot de passe. Il faut par contre lancer le client (la commandemysql ou le script PHP) avec l'utilisateur correspondant.

Pour choisir l'un ou l'autre des comportement, on renseigne le champs plugin de la table user :

  • mysql_native_password ou vide pour utiliser l'authentification native de MySQL.
  • auth_socket pour se connecter avec un utilisateur Ubuntu.

Depuis Bionic 18.04, Ubuntu lie par défaut le compte root de Ubuntu avec auth_socket en installant MySQL. Auparavant il fallait spécifier un mot de passe lors de l'installation. Cela a différents impacts sur les méthodes de travail. 1)

Lancer la console MySQL

Avant Ubuntu 18.04 Bionic
L’authentification de l'utilisateur root de MySQL se fait par mot de passe (mysql_native_password).

  • Si vous n'avez pas défini de mot de passe (déconseillé) :
    mysql -u root
  • Si vous avez défini un mot de passe :
    mysql -u root -p

    et tapez votre mot de passe.

À partir de Ubuntu 18.04 Bionic
À partir ce cette version l'utilisateur root de MySQL est authentifié par son compte système (plugin auth_socket) et non plus par un mot de passe (plugin mysql_native_password).

sudo mysql

La console MySQL
Vous arriverez alors sur un prompt du type :

mysql>

Vous pouvez alors taper vos requêtes MySQL. N'oubliez pas le point-virgule à la fin de la requête. Si vous l'oubliez le prompt passe à la ligne.

mysql> select * from
    ->

Ce passage vous indique que la requête n'est pas terminée. Vous pouvez entrer vos requêtes de cette façon sur plusieurs lignes et enfin la clôturer avec le « ; ».

Sélectionner la base de données à utiliser

Soit directement lorsque vous lancez le client MySQL en ligne de commande:

mysql -u root -D votre_base -p
sudo mysql -D votre_base

Soit une fois connecté à MySQL en tapant la commande suivante dans un terminal:

mysql> use votre_base

Ajouter ou changer le mot de passe de root

À partir de Bionic 18.04 il est vivement déconseillé de modifier la méthode d'authentification par défaut de l'utilisateur root (auth_socket). Le système utilise ce compte pour effectuer des tâches de maintenance (auparavant Ubuntu créait un compte spécial debian-sys-maint à cette fin).

Si vous souhaitez créer un accès "super-administrateur" pour gérer l'intégralité de vos bases de données et de leurs utilisateurs avec une application tierce (phpMyAdmin, Adminer, ou autre), suivez cette autre procédure.

Pour changer ou attribuer un mot de passe ou l'utilisateur root (qui n'est pas forcément le même que l'utilisateur root du système) ou activer son authentification par mot de passe sur Xenial 16.04 et précédents :

Si vous êtes déjà connecté dans mysql :

ALTER USER 'root'@'localhost' IDENTIFIED WITH mysql_native_password BY 'le_mot_de_pass_choisi';

Ou avec mysqladmin pour changer le mot de passe (uniquement si l'authentification par mot de passe est déjà activée) :

sudo mysqladmin password Nouveau_mot_de_passe -p Ancien_mot_de_passe

Vous pourrez avoir besoin de mettre votre mot de passe entre guillemet si celui ci comporte des caractères spéciaux.

Redéfinir de force le mot de passe de root

Ceci ne s'applique que pour les versions n'utilisant pas auth_socket par défaut pour le compte root, donc Xenial 16.04 et les versions précédentes (Trusty 14.04).

Sur Bionic 18.04 MySQL n'utilise pas de mot de passe pour le compte root. Il se sert du système d'authentification des utilisateurs Ubuntu, et donc de sudo.

Deux possibilités s'offrent à vous. Une méthode simple :

sudo dpkg-reconfigure mysql-server-5.7

Une méthode plus compliquée, si vous avez perdu votre mot de passe root pour MySQL, suivez ces quelques étapes :

  • On se connecte à l'aide du compte spécial debian-syst-maint (défini dans le fichier /etc/mysql/debian.cnf) :
    sudo mysql --defaults-file=/etc/mysql/debian.cnf
  • On met en place le nouveau mot de passe :
    ALTER USER 'root'@'localhost' IDENTIFIED WITH mysql_native_password BY 'le_mot_de_pass_choisi';
    FLUSH PRIVILEGES;
  • On quitte le prompt de MySQL :
    QUIT;

Utilisateurs

Lister les utilisateurs

Vous pouvez lister les utilisateurs ainsi que leurs méthodes d'authentification avec la requête suivante :

SELECT user, host, plugin, authentication_string FROM mysql.user;

Créer un utilisateur

Vous avez le choix entre créer un utilisateur identifié au moyen d'un mot de passe (méthode mysql_native_password, celle par défaut pour MySQL) ou créer un accès MySQL à un utilisateur Ubuntu existant (méthode auth_socket). La plupart du temps, on utilisera mysql_native_password.

Pour créer un utilisateur MySQL identifié au moyen d'un mot de passe :

CREATE USER 'nom_utilisateur_choisi'@'localhost' IDENTIFIED WITH mysql_native_password BY 'mot_de_passe_solide';

Ou pour créer un accès MySQL à un utilisateur Ubuntu (seulement dans le cadre d'une utilisation avancée, et si vous comprenez ce que vous faites) :

CREATE USER 'nom_utilisateur'@'localhost' IDENTIFIED WITH auth_socket;

Modifier l'accès d'un utilisateur

Pour modifier l'accès d'un utilisateur MySQL existant, et l'identifier par mot de passe (ou simplement changer son mot de passe) :

ALTER USER 'nom_utilisateur'@'localhost' IDENTIFIED WITH mysql_native_password BY 'mot_de_passe_solide';

Pour lier un compte MySQL existant à un utilisateur Ubuntu (il faut que les noms d'utilisateur soient les mêmes) :

ALTER USER 'nom_utilisateur'@'localhost' IDENTIFIED WITH auth_socket;

Supprimer un utilisateur

Pour supprimer un utilisateur :

DROP USER 'nom_utilisateur'@'localhost';

Privilèges

Donner tous les droits sur une base de données à un utilisateur précis

GRANT ALL ON nom_base.* TO 'nom_utilisateur'@'localhost';

Puis rechargez les privilèges.

Donner tous les droits à un super-administrateur

GRANT ALL ON *.* TO 'nom_utilisateur'@'localhost';

Puis rechargez les privilèges.

Supprimer les droits sur une base de données à un utilisateur précis

REVOKE ALL ON nom_base.* FROM 'nom_utilisateur'@'localhost';

Puis rechargez les privilèges.

Recharger les privilèges

Après chacune de ces opérations il est nécessaire de recharger les privilèges des utilisateurs MySQL :

FLUSH PRIVILEGES;

Connexions entrantes

Par défaut, MySQL n'écoute que les connexions venant de localhost (127.0.0.1), c'est-à-dire du système sur lequel il est installé.

Pour pouvoir accéder à MySQL depuis un autre ordinateur, ajoutez la ligne suivante au fichier /etc/mysql/mysql.conf.d/mysqld.cnf dans la section « [mysqld] », sous Mariadb il s'agit du fichier /etc/mysql/mariadb.conf.d/50-server.cnf :

bind-address = x.x.x.x

où x.x.x.x est l'adresse ip de l'interface sur laquelle MySQL doit écouter. Cela permet de n'écouter que sur une ip privée si vous avez plusieurs interfaces réseaux.

Pour forcer mysql à écouter sur toutes les interfaces réseau, il suffit de commenter la ligne "bind-address = 127.0.0.1" (ou écrire bind-address = 0.0.0.0) Cela peut être dangereux si votre serveur est connecté à Internet directement.

Redémarrez le service après avoir modifié le fichier de configuration :

sudo systemctl restart mysql

Pour créer un utilisateur mysql qui est autorisé à se connecter à distance :

se connecter sur mysql en root :

sudo mysql

(on ajoute -p si on utilise un mot de passe pour root) Puis une fois connecté :

GRANT ALL ON [base de donnée].* TO '[nom utilisateur]'@'[adresse IP]' IDENTIFIED WITH mysql_native_password BY '[mot de passe]';

Dans cette requête remplacez [nom utilisateur] par le nom d'utilisateur que vous souhaitez créer, [base de donnée] par le nom de la base de données à laquelle il aura accès, [mot de passe] par le mot de passe que vous souhaitez lui attribuer, et [adresse IP] par l'adresse IP depuis laquelle vous souhaitez vous connecter à distance.

Pour autoriser l'accès venant de toutes machines (limité par l'authentification), remplacer [adresse IP] par le symbole %.

Pour rendre ces modifications effectives, terminez par :

FLUSH PRIVILEGES;

Configuration en UTF-8

Il suffit d'ajouter avec les droits d'administration les lignes suivantes dans les sections adéquates (ne pas hésiter à les créer si elles n'existent pas) dans le fichier /etc/mysql/mysql.conf.d/mysqld.cnf :

[client]
default-character-set=utf8

[mysql]
default-character-set=utf8

[mysqld]
collation-server = utf8_unicode_ci
init-connect='SET NAMES utf8'
character-set-server = utf8

puis de relancer le serveur mysql :

sudo systemctl restart mysql

Vous pouvez vérifier le résultat une fois loggé dans mysql grâce à la commande suivante :

SHOW VARIABLES LIKE 'char%';

Résultat :

mysqld> SHOW VARIABLES LIKE 'char%';
+--------------------------+----------------------------+
| Variable_name            | Value                      |
+--------------------------+----------------------------+
| character_set_client     | utf8                       | 
| character_set_connection | utf8                       | 
| character_set_database   | utf8                       | 
| character_set_filesystem | binary                     | 
| character_set_results    | utf8                       | 
| character_set_server     | utf8                       | 
| character_set_system     | utf8                       | 
| character_sets_dir       | /usr/share/mysqld/charsets/ | 
+--------------------------+----------------------------+
8 rows in set (0.00 sec)

Toutes ces commandes sont à entrer dans le prompt de MySQL une fois connecté au serveur. (Voir comment lancer la console MySQL ci dessus.)

Base de donnée

Utiliser une base de données existante

USE nom_de_la_base;

Créer une base de données

CREATE DATABASE nom_de_la_base;

Liste des bases de données

Supprimer une base de données

DROP DATABASE nom_de_la_base;

Importer une base de données située dans le répertoire courant (base de donnée exportée en .sql)

SOURCE fichier.sql;

Tables

Liste des tables de la base de données active

Structure d'une table

DESCRIBE nom_table;

Renommer une table

ALTER TABLE nom_table RENAME AS nouveau_nom;

Pour la syntaxe des requêtes SQL, reportez-vous à la documentation MySQL.

Qt4 avec MySQL:

Installer la librairie pour mysql afin de l'utiliser sous QT :

sudo apt install libqt4-sql-mysql

Sauvegarde et importation

Ajoutez -p à ces commandes si vous utilisez un mot de passe pour le compte root :

Pour exporter la base de donnée « maBase », utilisez la commande :

sudo mysqldump maBase > maBase_backup.sql

Ceci fera l'export dans un fichier « maBase_backup.sql ».

Pour exporter une table (par exemple ma_table )appartenant à une base des données (par exemple maBase) :

sudo mysqldump maBase ma_table > ma_table.sql

Ainsi nous aurons une exportation seulement de la table ma_table sans toucher à d'autres tables de la base des données

Pour importer une base de données ou une sauvegarde sur « maBase », utilisez la commande :

sudo mysql maBase < maBase_backup.sql
Si vous souhaitez mettre en place une solution de sauvegarde automatique de bases de données à intervalle régulier, rendez-vous sur le tutoriel traitant de la sauvegarde automatique de bases de données via cron.

D'autres commandes telles que la suppression des tables, de la base, l'ajout des données dans la base des données, etc. peuvent être trouvées sur le site de documentation de MySQL.

Restauration à partir du dump du datadir

Ne fonctionne que pour les tables au format MyISAM.

Si vous n'avez pas pu faire un backup pour une raison quelconque (par exemple, vous récupérez un disque dur dont le système est mort), on peut sauvegarder le répertoire /var/lib/mysql/ dans lequel chacune des bases est enregistrée dans un répertoire portant son nom.

Pour restaurer vos bases une par une, suivez la procédure ci-dessous (après avoir d'abord installé une version de mysql-server).

Créer une base de données du même nom que celle que vous voulez restaurer :

echo "CREATE DATABASE MaBaseDeDonnee" | mysql -u root -h localhost -p

Copier les fichiers du dump de la base de données (les *.FRM, *.MYD, *.MYI, *.opt), dans le dossier que MySQL a créé pour votre base de données :

cd ~/MonDossierContenantLeDump/MaBaseDeDonnee
sudo cp * /var/lib/mysql/MaBaseDeDonnee

Changer les droits sur les fichiers copiés :

sudo chmod -R ug+rw /var/lib/mysql/MaBaseDeDonnee/
sudo chown -R mysql:mysql /var/lib/mysql/MaBaseDeDonnee/

Voilà, votre base doit correctement fonctionner à présent.

Compacter l'espace utilisé par ibdata1

MySQL stocke ses fichiers dans le dossier /var/lib/mysql. Il arrive avec le temps et l'utilisation que le fichier ibdata1 occupe un espace disque très important qui ne sera pas récupéré même en supprimant toutes les bases.

Pistes pour comprendre et corriger ce problème :

Il est possible d'administrer un serveur MySQL via une interface graphique avec par exemple phpMyAdmin ou Adminer qui sont d'excellentes applications web. D'autres outils sont disponibles, vous en trouverez une liste non exhaustive sur la page Outils MySQL.

Le server MySQL ne démarre pas ("time out") ou s'arrête au bout de quelques secondes

Consultez le journal de systemd :

journalctl -xe

AppArmor

Si vous y trouvez des messages du type :

AVC apparmor="DENIED"

lié à votre serveur MySQL, c'est que AppArmor bloque l'execution de mysqld.

Vous pouvez corriger le problème à l'aide des commandes suivantes :

sudo apt install apparmor-utils
sudo aa-complain /usr/sbin/mysqld

Il faut ensuite redémarrer l'ordinateur (redémarrer le service apparmor ne suffit pas).

Conflit entre MySQL et MariaDB

Si vous rencontrez une erreur de ce type lors de l'installation de MySQL :

Aborting downgrade from (at least) 10.0 to 5.7.
If are sure you want to downgrade to 5.7, remove the file
/var/lib/mysql/debian-*.flag and try installing again.

ou encore :

mysql_upgrade: Got error: 1524: Plugin 'unix_socket' is not loaded while connecting to the MySQL server
Upgrade process encountered error and will not continue.

Il s'agit probablement d'un conflit entre MySQL et MariaDB. Consultez cette documentation.


Contributeurs : _Enchained, Hugo, Oscar Nsarhaza, Ner0lph, david96, Gounlaf, McPeter, Rewiiz, ernest-le-voyage, krodelabestiole


1)
Voir ce fil sur le forum pour plus d'information au sujet des répercutions de l'utilisation de auth_socket.
  • mysql.txt
  • Dernière modification: Le 24/08/2018, 14:26
  • par 195.5.222.162