Nettoyer Ubuntu

La maintenance d'un système d'exploitation vise à maintenir ou à rétablir un bien dans un état spécifié afin que celui-ci soit en mesure d'assurer un service déterminé.

En informatique logicielle, on parle assez régulièrement de 3 types de maintenance :

  • la maintenance corrective : elle consiste à corriger les défauts de fonctionnement ou les non-conformités d'un logiciel,
  • la maintenance évolutive : elle consiste à faire évoluer l'application en l'enrichissant de fonctions ou de modules supplémentaires, ou en remplaçant une fonction existante par une autre, voire en proposant une approche différente.
  • la maintenance adaptative : sans changer la fonctionnalité du logiciel, elle consiste à adapter l'application afin que celle-ci continue de fonctionner sur des versions plus récentes des logiciels de base, voire à faire migrer l'application sur de nouveaux logiciels de base (un logiciel de base étant un logiciel requis pour l'exécution d'une application ; exemples : système d'exploitation, système de gestion de base de données).

Depuis un terminal

En mode graphique

  • Stacer (Alternative à IObit Advanced System Care pour Windows)
  • GtkOrphan (pour les paquets orphelins)
  • Extension Firefox SingleFileZ. Permet d'enregistrer les pages internet en un seul fichier compressé en zip, et auto-extractibles (pas de manipulation supplémentaire pour l'ouvrir dans Firefox). Leur taille semble pouvoir parfois être réduite jusqu'à deux fois, soit un gain d'espace sur le disque.

Supprimer les fichiers temporaires des fichiers d'installation

Supprimez les paquets .deb pour gagner de la place, car après plusieurs installations les paquets téléchargés s'accumulent et utilisent beaucoup d'espace. Ces paquets d'installation sont sauvegardés dans le dossier /var/cache/apt/archives/

Précision: Les paquets téléchargés ne servent à rien si vous avez Internet. Il vous permettront uniquement de réinstaller des applications en mode hors ligne. Leur suppression n'engendre pas la suppression des applications déjà installées grâce à ces paquets.
Depuis un terminal en saisissant les commandes suivantes:

  • Supprimer le cache des paquets périmés :
    sudo apt autoclean
  • Supprimer tout le cache :
    sudo apt clean
  • Supprimer les paquets installés automatiquement comme dépendances et devenus inutiles :
    sudo apt autoremove

les fichiers dans .cache ou .thumbnails dans home/NOM/ peuvent prendre beaucoup de place
par exemple home/NOM/.cache/VMWARE/drag_and_drop (plusieurs Go)
le logiciel "Représentation graphique du disque" permet de trouver les éléments de grande taille
à vous de les supprimer (à bon escient) ensuite !

Suppression de logiciels

Attention à ne pas supprimer des paquets importants comme ubuntu-desktop ! Le plus sage est de vérifier à quoi correspondent ces paquets en faisant une petite recherche sur le net. Si vous avez désinstallé par erreur des paquets importants, réinstallez-les au plus vite avant d'avoir redémarré.

Depuis un terminal en saisissant les commandes suivantes:

En sauvegardant la configuration

sudo apt remove <nom du paquet inutilisé à supprimer>

En supprimant la configuration

(Peut régler des problèmes de configuration et permet de restaurer ceux par défaut) Depuis un terminal avec la commande suivante:

sudo apt purge <nom du paquet inutilisé à supprimer>

Supprimer les logiciels orphelins

Il arrive qu'après suppression d'une application, des modules ou des dépendances non-requises ne soient pas supprimées. L'application DebOrphan permet de supprimer les paquets orphelins.

Les résidus des logiciels supprimés

Depuis un terminal avec la commande suivante :

dpkg -l | grep ^rc | cut -d' ' -f3 | xargs sudo dpkg -P

Nettoyage de la bibliothèque des mises à jours de Clamav

Lors de la 1ère installation le dossier qui contient celle-i /var/lib/clamav fait 225Mo mais rapidement plusieurs Go, d'où l'intérêt du nettoyage.

Avec le terminai et le gestionnaire de fichier nemo cela donne :

  1. Dans le terminal tapez pour ouvrir le dossier dans le gestionnaire de fichier en root
    sudo nemo /var/lib/clamav/
  2. NB Faites une copie des fichiers qui vont être supprimés où vous le souhaitez
  3. Sélectionnez tous les fichiers
  4. Sélectionnez avec un clic droit de souris supprimer ou mettre à la corbeille
  5. Retournez dans le terminal et appuyez sur Ctrl + c pour refermez nemo en root puis tapez
    sudo reboot

    pour redémarrer votre PC

En rédémarrant, clamav va reconstruire la bibliothèque virale comme la première fois et votre pc sera allégé de plusieurs Go si vous le n'avez jamais fait.

Si votre ligne internet est lente, attendez 5 minutes pour aller vérifier la bonne réalisation de tout cela en allant consulter en mode root dans /var/log/clamav/ le fichier appelé freshclam.log.

PS : autodidacte Linux-Debian de longue date je suis; merci aux avertis Linux-Debian d'apporter les compléments qui vous semblent indispensables.

Vider toutes les corbeilles

Vérifier le contenu des corbeilles avant toute suppression.

Sous GNU/linux, les objets déplacés dans la corbeille sont mis dans un dossier nommé Trash accompagné ou pas d'autres caractères. Ces autres caractères sont
-999 pour une session live,
-1000 pour l'utilisateur principal,
-1001, -1002 etc. pour les éventuels autres comptes,

  • Pour votre espace personnel, ce dossier est situé dans le dossier caché .local/share/Trash de votre dossier personnel.
  • Pour les unités externes montées, (clés USB, cartes SD, unités distantes) il est caché, se nomme .Trash-1000 et est situé à la racine de la partition montée (Si le dossier .Trash-1000 n'existe pas encore ou a été supprimé, il sera (re)créé à la prochaine utilisation de la corbeille).

:!: La corbeille d'Ubuntu, sous la forme d'une icône ou de l'adresse trash:/// fonctionne comme un raccourci vers les corbeilles de toutes les partitions montées. C'est pourquoi elle ne correspond à aucun emplacement unique.

  • Pour vérifier le contenu, il suffit d'un petit clic sur l'icône de la corbeille au bas de la barre des lanceurs ou sur le bureau selon la variante d'Ubuntu ou encore dans l’explorateur de fichiers.
  • Pour supprimer les éléments, il suffit de les sélectionner puis de supprimer.
  • Pour tout supprimer, cliquer sur le bouton vider.
  • Pour vider une corbeille d'une unité externe montée (clés USB, cartes SD, unités distantes), il suffit de supprimer le dossier .Trash-1000 de l'unité.
  • Pour vider uniquement la corbeille de votre espace personnel, coller dans un terminal la commande suivante
    rm -r -f ~/.local/share/Trash/*/*
Attention ! Surtout aucun espace après le tilde "~" !

Supprimer un grand nombre de fichiers: "/usr/bin/rm: Liste d'arguments trop longue"

Lors de l'utilisation de la commande rm avec un joker (*.dat, par exemple), bash commence par créer la liste de fichiers correspondant au joker avant de la passer à la commande rm. Si cette liste est trop longue, vous obtenez un message d'erreur du type :

bash: /usr/bin/rm: Liste d'arguments trop longue

Pour contourner ce problème, il faut passer les arguments (fichiers à supprimer) 1 par 1 à la commande rm à l'aide d'un script, ou alors utiliser la commande find :

find ./ -type f -name '*.dat' -delete

Explication : la commande find permet de faire une recherche; -type f: spécifie que l'on recherche des fichiers ; -name '*.dat': spécifie le nom des fichiers à rechercher (ici tous les fichiers se terminant par l'extension .dat) ; -delete: supprime les fichiers trouvés.

Pour plus d'information, 'man find' dans le terminal vous expliquera tout pour ne pas faire de bêtises.

Supprimer les miniatures des images

Sous Gnome avec Nautilus, durant la navigation dans les dossiers de photos, les icônes des fichiers sont une version plus petite de l'image. À force et bien que l'espace occupé ne soit pas astronomique, elles s'entassent dans le dossier ~/.cache/thumbnails/. Son contenu peut être supprimé. La commande suivante permet de supprimer tous les thumbnails de plus de 7 jours.

find ~/.cache/thumbnails -type f -atime +7 -delete

Supprimer les fichiers « locaux » inutiles

Extrait du site : http://packages.debian.org/stable/admin/localepurge

"Simple script qui récupère l'espace sur le disque gaspillé par des fichiers de locales et des pages de manuel localisées non nécessaires. Il sera automatiquement invoqué à chaque installation avec apt."

Veuillez noter que vous devez faire extrêmement attention pendant l'installation !
De plus, sur la page de documentation dédiée à ce programme localepurge il est précisé que "Cet outil n'est pas intégré au système de gestion de paquets d'Ubuntu […]. Vous ne devriez pas utiliser cet outil si vous n'assumez pas les possibles problèmes qu'il peut causer sur votre système." Sur le forum, on peut d'ailleurs lire les mésaventures de plusieurs utilisateurs (débutants?).

Pendant l'installation il vous sera demandé de choisir la langue à conserver ! Attention si vous ne choisissez aucune langue le script n'hésitera pas à tout supprimer ! et vous aurez des problèmes lors du prochain redémarrage.

Pour l'installer et le configurer il suffit de taper :

sudo apt install localepurge

Pendant l'installation choisissez (touche haut/bas pour déplacer, sélection de la langue avec la barre espace) la langue d'installation de votre système : en l'occurrence FR pour français.

Pour le lancer il faut ouvrir un terminal et valider la commande :

La commande suivante ne demande aucun paramètre, elle s'exécute directement sans confirmation et le résultat du nettoyage s'affiche
sudo localepurge
En cas de problème il faut réinstaller les locales :
sudo apt install --reinstall locales

OU

sudo aptitude reinstall locales

Supprimer des fichiers de sauvegarde

Ce sont les fichiers cachés qui se terminent par un "~". Ils servent de sauvegarde au cas où le fichier source (texte, html, php, conf, … ) serait supprimé ou modifié accidentellement. Ils s'accumulent, s'accumulent…

Vous devez vérifier que cette commande ne supprime pas vos configurations sauvegardées. Par conséquent, il est recommandé de ne pas utiliser la commande sudo (qui pourrait altérer des fichiers ne se trouvant pas dans /home).

(merci à Yannick_LM) Voir les fichiers à supprimer peut prendre beaucoup de temps mais vous permet de vérifier si les fichiers sont légitimes ou pas :

find ~/ -name '*~' -print0 

Afficher la liste avec un retour à la ligne :

find ~/ -name '*~'

Supprimer sans confirmation :

find ~/ -name '*~' -print0 | xargs -0 rm

Suppression des anciens noyaux

Pour supprimer des anciens noyaux, se reporter à la section Suppression des anciens noyaux de la page kernel.

Réduire la taille des fichiers journaux

Depuis la version 16.04, systemd est le processus principal de gestion du système et il enregistre tous les évènements dans un "journal" (répertoire /var/log/journal/). Par défaut, celui-ci peut atteindre 4 Go. Pour réduire sa taille :

sudo journalctl --vacuum-size=200M

Cette commande réduit la taille à 200 Mo mais vous pouvez choisir une autre valeur. Il est possible de paramétrer la taille maximal de ces fichiers dans /etc/systemd/journald.conf.

Supprimer les versions désactivées des snap

Les paquets Format Snap sont des applications "tout en un" qui se mettent à jour un peu indépendamment du système principal (on peut avoir ainsi la dernière version logicielle sur un système plus ancien). Mais lors de la mise à jour vers une nouvelle version, une ou deux versions précédentes restent en place, désactivées. Comme ces paquets contiennent leurs propres dépendances, ils peuvent être assez volumineux. Pour voir la liste, taper :

snap list --all

Pour supprimer l'ensemble des versions désactivées, un intervenant du Forum Nany propose la commande suivante :

snap list --all | awk '/désactivé|disabled/{print $1, $3}' | while read snapname revision; do sudo snap remove "$snapname" --revision="$revision"; done

Vider le cache de votre navigateur internet

  • Firefox : Historique → Supprimer l'historique récent… → Cache
  • Brave : Historique → Effacer les données de navigation → Tout déselectionner excepté : Images et fichiers en cache
  • nettoyer_ubuntu.txt
  • Dernière modification: Le 11/10/2021, 08:34
  • par bruno