Contenu | Rechercher | Menus

Créer un alias

Les alias sont des substitutions abrégées de commandes répétitives et/ou longues à taper dans la console.

Il est possible de définir vos alias dans deux fichiers cachés qui se trouvent dans votre Dossier Personnel:

  • dans le fichier .bashrc juste après la ligne "some more ls aliases"
  • dans un fichier .bash_aliases. Si ce dernier n'existe pas, créez-le.

Il est également possible de créer un alias provisoire tel qu'expliqué ici

Pour éviter de modifier trop souvent le fichier sensible qu'est .bashrc, il est conseillé d'utiliser le fichier .bash_aliases. Pour que celui-ci soit pris en compte, modifiez le fichier ~/.bashrc après l'avoir sauvegardé pour décommenter 1) les lignes suivantes:

if [ -f ~/.bash_aliases ]; then
    . ~/.bash_aliases
fi

Depuis Ubuntu 10.04 Lucid, les lignes mentionnées sont déjà décommentés. Il vous suffira juste de créer le fichier .bash_aliases dans votre Dossier Personnel.

Forme d'un alias

Qu'il soit dans le fichier ~/.bashrc ou ~/.bash_aliases, un alias aura toujours la forme suivante

alias nom_de_votre_alias='commande de votre alias'

Lorsque vous saisirez nom_de_votre_alias dans un terminal, ce sera réellement la commande de votre alias qui sera exécutée.

Il est également possible d'utiliser des guillemets doubles comme ceci :

alias nom_de_votre_alias="commande de votre alias"

Attention dans ce cas, si votre commande elle-même contient des guillemets, il est possible que ces dernières ne soit alors pas interprétées comme il faut.

Utilisation

Pour que vos alias soient pris en compte après ajout dans les fichiers .bashrc ou .bash_aliases, il vous faudra relancer votre terminal ou saisir la commande

source ~/.bashrc

Attention cependant à ce que "sourcer" n'appelle pas une fonction telle que décrit dans cette partie.

Vous trouverez de nombreux alias en parcourant le net, et mettrez en place ou adapterez ceux qui vous correspondent au mieux, mais pour l' exemple, si vous ajoutez ceci dans le fichier ~/.bash_aliases

alias agu='sudo apt-get update'

il vous suffira alors de taper dans un terminal

agu

pour mettre à jour la liste de vos dépôts de paquets avec l'outil apt-get.

Vous pouvez également cumuler deux alias et en utiliser un troisième. Par exemple, toujours avec l'outil apt-get

alias agu='sudo apt-get update'
alias agg='sudo apt-get upgrade'
alias agd='sudo apt-get dist-upgrade'
alias miseàjour='agu && agg && agd'

Vous saisirrez alors

miseàjour

ce qui rechargera la liste des paquets avant d'en faire la mise à jour.

Il est à noter que l'autocomplétion fonctionne également avec les alias.

Aller plus loin

Lister les alias

Il suffit de saisir la commande seule:

alias

Appeler un script

Si vous avez un script bash mais que vous ne l' avez pas défini dans le $PATH, il est possible de l' appeler par alias. Par exemple

alias monscript='sh -c /home/user/Documents/scripts/test/essai.sh'

Ajouter un alias provisoirement

Pour ajouter un alias uniquement pour la session du terminal en cours, il s'agira de saisir la commande alias sous la même forme que celle à écrire dans le fichier .bashrc ou .bash_aliases.
Par exemple, si vous voulez utiliser provisoirement un alias pour supprimer les copies de paquets installés avec l'outil apt-get, vous pouvez saisir:

alias agc='sudo apt-get clean'

Jusqu'à la fermeture du terminal, la commande

agc

exécutera en fait un sudo apt-get clean.

Retirer un alias provisoirement

Pour retirer, et non échapper un alias, de la session du terminal en cours, il s'agira de saisir

unalias mon_alias

Pour reprendre l'exemple précédent saisissez

unalias agc

Échapper un alias

Lorsque l'on a créé une longue liste d'alias, il peut être utile de lancer une commande sans que celui-ci n'intervienne.
Exemple, vous avez créé cet alias :

alias ping='ping -c 4'

Et vous souhaitez lancer la commande ping sans les options définies dans l'alias, pour cela il suffit de mettre le caractère d'échappement antislash (\) devant la commande à lancer, comme ceci :

\ping

Les fonctions

Les alias ne pouvant pas prendre d'argument, il est nécessaire de définir une fonction qui vous le permettra. Il sera alors possible d'indiquer des arguments qui seront passés en fin de la commande mémorisée dans le fichier.
Par exemple

hy(){
   history | grep -vE -e "[0-9]{1,4}  hy |history" | grep -iE -e $1 | less
}

Cette fonction permet de chercher dans l'historique des commandes bash chaque exécution contenant le mot en argument, argument mémorisé dans les variables $1à $9.
Exemple pour chercher toutes les connexions par ssh :

hy ssh

Cependant, il n'est pas recommandé d'ajouter des fonctions dans le fichier .bashrc, d'une part parce qu'il sera plus lourd à charger, et d'autre part, parce que plus il y aura de modification, plus il y a aura de risque d'erreur et donc qu'il ne se charge plus.

Une solution permettant de joindre vos alias et vos fonctions est d'écrire une librairie, et de faire pointer la variable d'environnement $FPATH sur l'emplacement de votre librairie.FIXME Comment?
FIXME même problème de temps de chargement ou pas avec bash_aliases ?

Voir aussi

1) enlever les dièses (#) en début de ligne

alias.txt · Dernière modification: Le 17/08/2013, 22:34 par neoflow
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0