Contenu | Rechercher | Menus

 Logo de Blender

Blender : suite de création 3D

Blender est une suite de modélisation 3D, de matériaux & de textures, d'éclairage, d'animation, de simulation physique, et de rendu. Il est à la 3D ce que GIMP est à la 2D, ni plus ni moins, en ce sens que Blender va taquiner les grands du marché comme 3DsMax de la même manière que GIMP va concurrencer la référence Photoshop. Si vous voulez avoir une liste à peu près complète des possibilités du logiciel, je vous invite à regarder la page Features du site officiel.

Les sources de Blender sont disponibles en GPL pour qui voudra y apporter une amélioration, et l’ensemble est coordonné par la Blender Foundation pour éviter un développement chaotique.

La Blender Foundation, et plus récemment le nouveau Blender Institute, ont coordonné la réalisation de plusieurs courts métrages appelés Open Movies afin de démontrer les capacités du logiciel. Les Open Movies sont des courts dont tous les fichiers qui ont été utilisés sont gratuitement fournis à la fin de la production, ainsi que des tutoriels et des Making Of permettant d'en comprendre le fonctionnement en détail. Le but d'un Open Movie est multiple. Tout d'abord il sont initiés par la fondation pour faire en sorte de résoudre une des limitations en production professionnelle en choisissant un domaine dans lequel Blender se doit d'évoluer, domaine qui sera le coeur du futur court métrage. Ensuite, pour chaque court il va y avoir une petite équipe de professionnels experts en Blender, mais aussi de Codeurs avec eux dans le même bâtiment (tout se fait à Amsterdam, le lieu de naissance de Blender). Enfin, elle va lancer une campagne de Crowd Funding en permettant les précommandes des futurs DVD contenant les courts et tout les fichiers de production qui s'y rattachent, avant de bien entendu envoyer les DVDs pré-commandés et de publier tout ce qu'il faut sur les plate-formes de Streaming.

En voici la liste à ce jour :

Pré-requis

  • Disposer d'une connexion à Internet configurée et activée.
  • Avoir activé l'accélération graphique.
  • Avoir une Carte Graphique compatible OpenGL 2.1 depuis la version 2.77 de Blender, correspondant à un minimum d'une génération GeForce 9xxx pour NVidia.

Mise à jour régulière du programme

Blender évolue rapidement avec une nouvelle version stable tous les 2 mois.

Il est conseillé de toujours travailler avec la dernière version proposée pour deux raisons. Tout d'abord, chaque version apporte son lot de nouvelles fonctionnalités majeures ou mineures, de plus de compatibilité, etc. Enfin, chaque version apporte son lot de corrections de bugs. Et même avec les nouvelles fonctionnalités, le logiciel reste en permanence super stable, et tous les bugs sont pris très au sérieux sur la plate-forme de développement. Bref ne vous privez pas de la nouveauté ! :-)

Version stable la plus récente à partir du site Blender.org [CONSEILLÉ]

Il vous suffit d'aller sur la page de téléchargement de la dernière version de Blender, d'aller dans la catégorie GNU/Linux, et de cliquer sur le lien 64 bit ou 32 bit en fonction de votre machine et Système d'Exploitation (toutes les machines vendues maintenant en 2016 sont en 64 Bits). Une fois le fichier compressé téléchargé vous pouvez le décompresser, et dans le dossier Blender il vous suffit de double-cliquer sur l'exécutable blender.

Version stable à partir des dépôts officiels

Blender étant disponible dans Ubuntu, il vous suffit d'installer le paquet blender après avoir activé les dépôts Universe. La version de Blender qui sera installée sera fonction de la version d'Ubuntu que vous utilisez.

Version Ubuntu Version installée
Ubuntu 16.04 LTS 2.76
Ubuntu 15.10 2.74
Ubuntu 14.04 LTS 2.69
Ubuntu 12.04 LTS 2.62

Version stable via un dépôt PPA

La version mise à disposition est compilée toutes les semaines environ. Les dernières nouveautés apportées au logiciel sont donc disponibles.

Version INSTABLE la plus récente à partir du site Blender.org

Vous pouvez télécharger puis extraire le binaire Blender sur la page de téléchargement. Il s'agit donc de la dernière version instable mise à jour tous les jours (à utiliser à vos risques et périls) . Aucune installation n'est requise : dans le dossier extrait, il suffit de lancer le fichier blender pour exécuter l'application.

Compiler manuellement la dernière version de développement

Il peut être utile de compiler Blender pour bénéficier des toutes dernières améliorations, ou encore pour produire un binaire optimisé pour votre processeur. Rendez-vous sur cette page pour la procédure complète.

Configurations matérielles conseillées

Trois éléments à prendre en compte dans cet ordre : processeur, carte graphique, mémoire (RAM).

  1. Le processeur est sollicité lors des phases de rendu, ainsi que la RAM. Il influe directement sur le temps de rendu. Blender est compatible 64bits et gère jusqu'à 64 calculateurs en parallèle (donc pas de problème pour les possesseurs de processeurs à deux ou quatre cœurs, voire de bi-pro).
  2. La carte graphique est importante elle aussi pour les conditions de travail. Une bonne carte permet d'afficher un grand nombre de polygones à l'écran de manière fluide, ce n'est donc pas à négliger. Évidemment une bonne carte graphique est également nécessaire pour l'utilisation du moteur de jeu de Blender. Une carte compatible OpenGL 2.1 depuis la version 2.77 de Blender, correspondant à un minimum d'une génération GeForce 9xxx pour NVidia. CUDA et GPU Compute 2.0 permet également un rendu ultra-rapide avec le nouveau moteur de rendu Cycles.
  3. La RAM est rarement un facteur limitant, mais dans certaines conditions le besoin de mémoire peut se faire plus grand, comme par exemple avec une simulation de fluides où beaucoup de RAM est nécessaire. L'utilisation des systèmes de particules à grande échelle consomme aussi beaucoup de RAM.

Suggestion de configuration minimale pour débuter sur des scènes peu complexes :

  • Processeur équivalent au AMD Athlon64 avec un OS 64Bits qui va avec.
  • Une carte compatible OpenGL 2.1 depuis la version 2.77 de Blender, correspondant à un minimum d'une génération GeForce 9xxx pour NVidia.
  • 4Go de RAM

Suggestion de configuration solide pour utiliser Blender de manière correcte sur des scènes assez complexes de manière fluide :

  • Processeur équivalent Corei7 ou Xeon.
  • Carte graphique NVidia compatible CUDA et GPU Compute 2.0 minimum, correspondant à la génération GeForce 480.
  • 16Go de RAM

Toutes ces configurations sont indiquées à titre purement indicatif afin de vous faire une idée de l'utilisabilité de Blender selon votre machine et ce que vous voulez faire avec.

Moteurs de rendu

Cycles et CUDA

Il faut installer les drivers propriétaires NVidia et CUDA. À l'heure actuelle, Cycles ne supporte que très mal les autres cartes non NVidia et par conséquent non CUDA.

Le moteur de rendu Cycles est intégré dans Blender à partir de Blender 2.61. Il s'agit d'un moteur de rendu avec un fort penchant photo-réaliste, qui ne fonctionne qu'avec du RayTracing, et possède un système de matériaux, textures, et éclairage à part du rendu classique Blender Render. Les rendus qu'il produit peuvent être très longs afin de faire partir le grain. Coté options par défaut, il utilise uniquement le Processeur ce qui peut être très long. Il est possible d'activer le calcul via la Carte Graphique grâce à CUDA : Dans les préférences de Blender, onglet System, vous pouvez choisir le Compute Device et mettre sur votre Carte Graphique si elle apparaît.

Il faut savoir que les mémoires RAM de votre Processeur et celle de votre Carte Graphique sont deux choses bien séparées en informatique. Lors du calcul avec la Carte Graphique, toutes les données sont chargées dans la RAM Graphique : géométrie, matériaux, textures images en HD, absolument tout votre projet doit tenir dedans. Or il y en a bien moins que de mémoire RAM générale, et donc si ça déborde votre rendu ne pourra pas s'effectuer. Veillez donc à garder la tête froide quand vous créez une scène pour Cycles.

Si après l'installation des pilotes, l'option CUDA n'est pas disponible dans les préférences, il faut lancer Blender en mode super utilisateur et sauver les paramètres. Cela fait, le lancement de Blender avec un compte utilisateur permettra d'utiliser le rendu CUDA.

#Si Blender a été installé via les dépôts
sudo blender
# Si Blender est dans un dossier utilisateur
cd /chemin vers le répertoire Blender
sudo ./blender

Si après un redémarrage, le rendu via CUDA a disparu, il faut refaire la manipulation si dessus. Il se peut que la manipulation soit à faire après chaque démarrage du PC.

Blender Render

Blender dispose d'un moteur de rendu historique appelé Blender Render. Il ne fait plus l'objet de développement intensif depuis l'arrivée de Cycles qui accapare beaucoup les efforts des développeurs. Celui-ci ne supporte que le rendu sur le Processeur et est incapable d'exploiter la Carte Graphique. Il a néanmoins l'avantage d'être plus rapide que son cousin, et aussi bien plus tolérant aux machines peu puissantes. Bien que son retrait ne soit pas encore programmé, il est probable que celui-ci disparaisse au profit de Cycles dans les années qui viennent, quand on jugera que ce dernier aura vraiment assez mûri pour qu'il le remplace.

Questions courantes

Comment mettre Blender en français ?

Depuis le menu File, User Preferences, onglet System, en bas à droite cochez International Fonts. Cela fait apparaître les boutons Interface et Tooltips, qu'il faut cocher. Ne pas oublier de sauver les Préférences à la fin.

Mettre Blender en français n'est pas forcément une bonne initiative. En effet, la 3D a un jargon technique particulier difficilement traduisible. Certains mots vous seront donc incompréhensibles. De même, tous les tutoriels (ou presque) que vous trouverez sur internet seront sous une version anglaise de Blender. Il sera donc moins aisé de les suivre.

Comment rétablir le ALT + clic droit et Ctrl + Alt + S dans Blender ?

Dans Blender, la combinaison ALT + clic droit permet de sélectionner en mode EDIT une série continue de vertices / edges / faces. Or cette combinaison de touches permet dans Ubuntu de faire apparaître le menu de la fenêtre. Utilisée dans Blender, la combinaison de touches lance le raccourci Ubuntu, rendant inopérant celui de Blender.

A noter : l'utilisation de ALT + SHIFT + clic droit permet d'ajouter à la sélection courante, alors que le ALT + clic droit définit cette sélection indépendamment de ce qui était sélectionné précédemment. Dans la pratique on peut donc tout à fait utiliser ALT + SHIFT + clic droit pour remplacer le ALT + clic droit sans avoir de conflit avec Ubuntu.

Pour résoudre ce problème, soit on modifie le raccourci dans Blender, soit on modifie celui dans Ubuntu (l'un OU l'autre, bien sûr). On peut par exemple remplacer l'un des 2 raccourcis par SUPER + clic droit.

  • pour changer le raccourci dans Ubuntu : installer compizconfig-settings-manager (voir la page compizconfig-settings-manager). Cliquer sur General, puis Options Générales, onglet Assignation de touches. Le raccourci à changer se nomme "Menu de la fenêtre" pour ALT + clic droit, et Menu de la fenêtre pour Ctrl + Alt + S. Attention si vous utilisez Gnome-Shell sur Ubuntu 12.04, vous serez peut-être obligé de passer sous Unity pour que le changement de raccourcis soit possible et effectif.
  • pour changer le raccourci dans Blender : cliquer sur File > User Preferences…, onglet Input. Développer 3D View > Mesh. Le raccourci à changer se nomme "Loop Select"

Render Farm avec SheepIt

Tout d'abord, une Render Farm est littéralement une Ferme de Rendu, c'est à dire un endroit où sont regroupés des serveurs ultra puissants en pagaille dédiés à une seule tâche : le Rendu 3D ! Et cela mettra évidemment une fraction du temps que mettrait votre machine grand public, fondamental pour rendre par exemple votre animation lourde avec le moteur Cycles par exemple ! L'internet regorge d'une foule de services de rendu qui supportent Blender, mais vous vous en doutez c'est évidemment payant. Il existe cependant une alternative à la fois gratuite et participative (oui oui :-D) : SheepIt ! Il s'agit si vous voulez de regrouper des utilisateurs de Blender, et d’utiliser leurs machines connectées à Internet pour une partie de VOTRE rendu. Et après il regroupe tout cela en un seul fichier. Il faut savoir qu'il y a une notion de priorité quand plusieurs rendus sont en cours : les utilisateurs qui ont fait leur part du travail bénéficient de points de priorité s'ils veulent ensuite faire calculer LEUR rendu par exemple.

Plus de détails sur la FAQ de leur site.

Liens

Ressources



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0