Contenu | Rechercher | Menus

Chillispot : portail captif

Le projet Chillispot est abandonné le développeur principal étant parti, cependant il existe un fork très actif nommé CoovaChilli

Chillispot est un portail captif. Il a pour rôle dans un premier temps de distribuer les adresses IP aux clients qui se connectent sur le Hotspot, puis dans un second temps de capturer toutes les requêtes à destination du web. Il force ainsi le client à passer par la page de demande d’authentification. Il n’est pas possible de passer outre, seuls les sites de dimension iT et la page d’authentification de Chillispot sont autorisés sans être, au préalable, authentifié sur le serveur Radius. Chillispot peut à la fois être installé sur une machine, via les paquets téléchargeables sur le site officiel, mais peut également être flashé dans un routeur compatible (du type Linksys WRT-54G) au moyen d’un firmware spécifique (DD-WRT).

Pré-requis

  • Deux cartes réseau (interface LAN et publique)
  • serveur web apache2
  • générateur de certificats
  • freeradius (authentification)
  • iptables (pare-feu)

Installation

Configuration Réseau (module TUN/TAP)

Vous avez besoin du module tun.o (inclus dans les sources du kernel depuis les versions >= 2.4.7). Ubuntu/Debian ne crée pas le périphérique "tun" automatiquement. Dans un terminal, taper les commandes suivantes pour la création d'une interface « tun » :

mkdir /dev/net
mknod /dev/net/tun c 10 200
modprobe tun

Installation de la partie applicative

Ouvrez le fichier /etc/modules.conf et vérifiez qu'il contient la ligne suivante :

alias char-major-10-200 tun

On copie le fichier cgi fourni dans le répertoire adéquat :

cp /usr/share/doc/chillispot/hotspotlogin.cgi.gz /usr/lib/cgi-bin/
cd /usr/lib/cgi-bin
gunzip hotspotlogin.cgi.gz
chmod a+x hotspotlogin.cgi

(vous pourrez éditer ce fichier une fois chillispot fonctionnel afin de personnalisez l'installation)

Configuration

  • Modifiez le fichier /usr/lib/cgi-bin/hotspotlogin.cgi, décommenter et modifier le paramètre suivant :
$uamsecret = "uamsecret" /* secret partagé entre le CGI hotspotlogin.cgi et le daemon chilli */
net 192.168.1.0/24 ou laisser commenter pour utiliser la configuration par défaut 192.168.182.0/24
dns1 10.187.36.3 (le DNS de mon Fournisseur d’accès) ou laisser commenté pour utiliser la configuration par défaut ( les DNS spécifiés dans votre /etc/resolv.conf)
radiuslisten 127.0.0.1 Décommenter sinon l’adresse 0.0.0.0 (NAS-IP-Address) apparaît dans les logs de freeradius
radiusserver1 127.0.0.1 IP du serveur d’authentification
radiusserver2 127.0.0.1 IP du serveur d’authentification Radius
radiussecret radiussecret secret partagé entre le serveur Radius et le daemon chilli
Radiusnasid portail identifiant de votre chillispot
radiuslocationid isocc=fr,cc=33,ac=87000,network=MonESSID
dhcpif eth1 nom de l’interface reliée au point d’accès
uamserver https://ipdevotreserveur/cgi-bin/hotspotlogin.cgi ou mettre https://192.168.182.1/cgi-bin/hotspotlogin.cgi si vous utilisez la configuration par défaut.
Uamsecret uamsecret mettre le même secret que dans le fichier /usr/lib/cgi-bin/hotspotlogin.cgi
Uamlisten 192.168.1.1 adresse écoutée
uamallowed localhost www.yahoo.fr Url autorisée

Configuration du pare-feu

cp /usr/share/doc/chillispot/firewall.iptables /etc/chilli.iptables
chmod u+x /etc/chilli.iptables

Vous devez avoir à l'intérieur :

EXTIF="eth0" /* interface reliée à Internet */
INTIF="eth1" /* interface reliée au point d'accès */

Si ce n’est pas déjà fait, activer le forwarding entre les interfaces réseau. Vérifier que la ligne suivante existe dans le fichier /etc/network/options :

ip_forward=yes

relancez ensuite les interfaces réseaux

/etc/init.d/networking restart

Dans le fichier /etc/freeradius/clients.conf, modifier le paramètre suivant :

client 127.0.0.1 {
#secret = testing123
secret = radiussecret /* mettre le même secret partagé que dans le fichier /etc/chilli.conf */

Configuration de Freeradius

server = "localhost" (ou x.x.x.x l'ip de votre serveur mysql) 
login = "radius_login_sql" 
password = "radius_pass_sql"
  • mettre dans /etc/freeradius/radiusd.conf (après le sql.conf) :
authorize {
        preprocess
        chap
        suffix
        eap
        #files
        sql
}
authenticate {
        Auth-Type PAP {
          pap
        }
        Auth-Type CHAP {
          chap
        }
        eap
}
accounting {
        detail
        radutmp
        sql
}
session {
        sql
}
		radutmp {
				filename = ${logdir}/radutmp
				username = %{User-Name}
		case_sensitive = yes
				check_with_nas = yes		
		perm = 0600
		callerid = "yes"
	}
		radutmp sradutmp {
		filename = ${logdir}/sradutmp
		perm = 0644
		callerid = "no"
	}
		attr_filter {
		attrsfile = ${confdir}/attrs
	}
	counter daily {
		filename = ${raddbdir}/db.daily
		key = User-Name
		count-attribute = Acct-Session-Time
		reset = daily
		counter-name = Daily-Session-Time
		check-name = Max-Daily-Session
		allowed-servicetype = Framed-User
		cache-size = 5000
	}
	always fail {
		rcode = fail
	}
	always reject {
		rcode = reject
	}
	always ok {
		rcode = ok
		simulcount = 0
		mpp = no
	}
		expr {
	}
		digest {
	}
		exec {
		wait = yes
		input_pairs = request
	}
		exec echo {
				wait = yes
				program = "/bin/echo %{User-Name}"
				input_pairs = request
				output_pairs = reply
			}
	ippool main_pool {
		range-start = 192.168.1.1
		range-stop = 192.168.3.254
		netmask = 255.255.255.0
				cache-size = 800
		session-db = ${raddbdir}/db.ippool
		ip-index = ${raddbdir}/db.ipindex
		override = no
		maximum-timeout = 0
	}	
}
instantiate {	
	exec
		expr
	}
authorize {
		preprocess
		auth_log	
		chap
		mschap
		suffix
		eap
		files
		sql
}
authenticate {
		Auth-Type PAP {
		pap
	}
		Auth-Type CHAP {
		chap
	}
		Auth-Type MS-CHAP {
		mschap
	}
	unix
	eap
}
preacct {
	preprocess
	acct_unique
	suffix
	files
}
accounting {
	detail	
	unix
	radutmp
}
session {
	radutmp
}
post-auth {
	sql
}
pre-proxy {
}
post-proxy {
	eap
}

Configuration de MySQL

FIXME / On s'occupe ensuite de notre base de données :

echo "create database radius;" mysql -u root -p
echo "grant all on radius.* to radius_login_sql@'%' identified by 'radius_pass_sql'; flush privileges;" mysql -u root -p
zcat /usr/share/doc/freeradius/examples/mysql.sql.gz mysql -u root -p radius
#ou bien
zcat /usr/share/doc/freeradius/examples/db_mysql.sql.gz | mysql -u root -p radius

# sur Lucid Lynx, il est possible que les zcat ne marchent pas. 
#Essayez celles ci (vous devez rentrer les 2) :
mysql -u radius_login_sql -p radius < /etc/freeradius/sql/mysql/schema.sql
mysql -u radius_login_sql -p radius < /etc/freeradius/sql/mysql/nas.sql

Pour ajouter des utilisateur dans la base il faut ajouter un login + password dans la table radcheck de la base radius , un login plus le type d'authentification dans la table radgroupcheck et enfin un login associé à un nom de groupe dans la table usergroup

Table usergroup
id UserName GroupName
1 utilisateur groupe
2 prof1 professeurs
3 élève1 élèves
Table radcheck
id UserName Attribute Op Value
1 utilisateur Password == passuser
2 prof1 Password == passprof
3 élève1 Password == passeleve
Table radgroupcheck
id GroupName Attribute op Value
1 groupe Auth-Type := Local
2 professeurs Auth-Type := Local
3 élèves Auth-Type := Local

Vous pouvez vous référer au site officiel de chillispot pour l'ensemble des syntaxes supportés.

Test de fonctionnement

On test l'authentification de freeradius en mode débug

/etc/init.d/freeradius stop
# ou bien 
service freeradius stop

freeradius -XX
[...]
Debug: Listening on authentication *:1812Debug:
Listening on accounting *:1813
Debug: Listening on proxy *:1814
Info: Ready to process requests

Dans une autre console on lance un radtest :

radtest tux tuxy 127.0.0.1 0 radiussecret

Sending Access-Request of id 95 to 127.0.0.1:1812
User-Name = "tux"
User-Password = "tuxy"
NAS-IP-Address = localhost
NAS-Port = 0
rad_recv: Access-Accept packet from host 127.0.0.1:1812, id=95, length=20

FIXME / Notre identification par rapport à mysql est donc fonctionnelle on peut dès à présent tester notre chillispot.

/etc/init.d/freeradius stop (ctrl+c pour le mode débug)
/etc/init.d/freeradius start
ifconfig eth1 0.0.0.0
/etc/init.d/chilli stop
/etc/init.d/chilli start
/etc/chilli.iptables

Vérifiez que la borne wifi à bien pris son adresse en dhcp puis connectez vous au réseau wifi avec votre poste, lancez une page web, si tout ce passe bien vous devriez être redirigé sur https://ipdevotreserveur/cgi-bin/hotspotlogin.cgi

Il vous reste maintenant à vous authentifier, si le radtest à été concluant l'authentification devrait réussir sans problèmes.

Un popup s'ouvre alors avec le temps de connexion et la possibilité de se déloguer tandis que la page que vous aviez ouverte est redirigé vers le site demandé.

Voir aussi


Contributeurs principaux : erwik666, Herrleiche.


chillispot.txt · Dernière modification: Le 24/04/2013, 14:49 par 83.156.243.13
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0