Contenu | Rechercher | Menus

icône par défaut de GNOME Web

GNOME Web (Epiphany)

GNOME Web est le navigateur Internet du projet GNOME. Il s'y intègre donc très bien en tirant profit des autres librairies et outils GNOME pour afficher les images, gérer les archives… Il dispose en plus d'une interface épurée et simple d'utilisation.

Léger et rapide, il utilise actuellement WebKit, le moteur de Safari. Jadis, ce projet s'appelait "Epiphany" et utilisait Gecko, le moteur de rendu de Mozilla Firefox. Le nom "Epiphany" est toujours utilisé, pour des raisons pratiques dans les nommages du paquet et de la ligne de commande ; l'application apparaîtra en revanche sous le nom "Web" dans la liste des applications.

GNOME Web 3.26

Pré-requis

Pour l'installation depuis les dépôts, il faut disposer des droits d'administration.

Pour l'installation alternative par le système Flatpak, il faut avoir installé le paquet flatpak sur un système en version 16.04 ou supérieure.

Pour toutes les méthodes d'installation et bien entendu pour l'utilisation, il faut disposer d'une connexion à Internet fonctionnelle et active.

Installation

Méthode recommandée

Ce logiciel se trouve normalement dans la logithèque sous le nom de "GNOME Web".

Sinon, pour installer ce logiciel, il suffit d'installer le paquet epiphany-browser.

Par Flatpak

Pour pouvoir profiter d'une version de GNOME Web au moins supérieure à 3.24 (voir ci-dessous pour les différences notables), vous apprécierez peut-être de pouvoir installer GNOME Web par Flatpak. Une version d'Ubuntu au moins supérieure à 16.04 est alors requise, voyez cette page pour plus de détails.

Installez org.gnome.Epiphany depuis le remote gnome-apps (voir le tutoriel d'installation).

Le menu de l'application de GNOME Web 3.24

Utilisation et configuration

Lancez l'application "Web" comme indiqué ici, ou via le terminal avec la commande suivante :

epiphany-browser

Comme la plupart des applications GNOME, le navigateur GNOME Web respecte une certaine logique. Un certain nombre de fonctionnalités vont par exemple se trouver dans le menu de l'application (ci-contre), d'autres dans un menu "sandwich", d'autres dans la barre de la fenêtre.

Les préférences se trouvent dans le menu de l'application (ci-contre).

Les éléments notés ":!:" sont valables à partir de la version 3.24 de GNOME Web (dans les dépôts à partir d'Ubuntu 17.10). Les versions précédentes diffèrent légèrement.

Page d'accueil

Par défaut, le navigateur s'ouvre sur la page d'accueil : une grille des pages les plus visitées. Cette page d'accueil peut se changer dans Préférences → Général → Page d'accueil.

Vous pourriez aussi préférer ouvrir le navigateur sur l'ensemble de pages qui était ouvert avant sa fermeture, dans ce cas voyez dans Préférences → Général → Session.

La navigation

La barre d'adresse se trouve au milieu de la barre de fenêtre :!:, et vous pouvez y taper l'adresse URL de votre choix, ou des mots clés à rechercher.

Si les caractères tapés correspondent à un site déjà visité, le site sera suggéré. Sinon, une liste de moteur de recherche s'affiche : en cliquant sur l'un d'eux, vous lancez la recherche. Pour paramétrer les moteurs de recherche, allez dans Préférences → Général → Moteurs de recherche, vous pourrez en ajouter :!: en suivant les indications fournies par la fenêtre.

:!: Avant la version 3.24, le champ où taper l'adresse est "masqué" par la barre de titre et n'apparaît qu'en cas de clic sur le titre de la fenêtre. L'adresse étant sinon uniquement visible en sous-titre de la fenêtre.

En termes de paramétrage, ces anciennes versions ne permettaient pas l'ajout d'un moteur de recherche.

À gauche de cette barre se trouvent les boutons "page précédente", "page suivante" et "actualiser la page", ainsi que le bouton qui renvoie à la page d'accueil. Cette page d'accueil peut se changer dans Préférences → Général → Page d'accueil.

Gestion des onglets

Les onglets vous permettent d'ouvrir plusieurs pages web dans la même fenêtre.

Pour ouvrir un nouvel onglet, où se chargera la grille des pages les plus visitées, vous pouvez faire :

  • Clic avec le bouton du milieu (molette) sur un lien
  • Clic droit → Ouvrir dans un nouvel onglet sur un lien
  • Menu de l'application → Nouvel onglet
  • Menu sandwich (3 traits horizontaux) → Nouvel onglet
  • Ctrl + T
  • Bouton "nouvel onglet"

Le bouton nouvel onglet se trouve à droite de la barre d'adresse si il n'y a qu'un onglet d'ouvert, il se trouve dans la barre d'onglet sinon (:!: avant la version 3.24, ce bouton est à gauche de la barre d'adresse et n'en bouge pas). Si plusieurs onglets sont ouverts, vous pouvez les réorganiser par glisser-déposer pour les mettre dans l'ordre que vous voulez.

Pour fermer un onglet, vous pouvez cliquer sur la petite croix sur celui-ci, ou utiliser le raccourci Ctrl + W.

GNOME Web propose un mode "navigation incognito" où aucune trace de votre navigation n'est conservée par le navigateur.

On peut y accéder en faisant :

  • Menu de l'application → Nouvelle fenêtre privée
  • Menu sandwich (3 traits horizontaux) → Nouvelle fenêtre privée
  • Ctrl + Maj + N

Signets

Les signets (appelé marque-pages ou favoris sur d'autres navigateurs) se gèrent depuis le menu des signets (:!:), dont l'icône est un livre avec une étoile, à droite de la barre d'adresse.

Vous pouvez ajouter une page à vos signets grâce à l'étoile dans la barre d'adresse. Le menu qui se déroule vous propose alors d'assigner des balises à vos signets.

Depuis le menu des signets, vous pouvez ensuite accéder soit à l'ensemble de vos signets, soit à vos signets classés par balises. Cliquez dessus pour les ouvrir.

Un même signet peut bien entendu avoir plusieurs balises, c'est l'avantage de ce système par rapport au classique système des "dossiers" qu'on voit sur les autres navigateurs.

Si le signet est ouvert dans l'onglet courant, il peut s'éditer en recliquant sur l'étoile dans la barre d'adresse ; sinon, un petit engrenage est visible à droite du signet dans le menu.

:!: Avant 3.24, les signets étaient accessibles :
  • via le menu de l'application ; une fenêtre dédiée à l'édition des catégories (ancêtres des balises) s'ouvrait alors (action possible avec le raccourci Ctrl+B).
  • via le menu sandwich ; un sous-menu déroulant était alors disponible.

Publicités et Sécurité

Par défaut, les publicités et les popups (fenêtres surgissantes intempestives) sont bloquées, si besoin, vous pouvez les débloquer dans Préférences → Général → Contenu du web

Dans Préférences → Données enregistrées, vous pourrez gérer les données enregistrées par GNOME Web : la gestion des cookies notamment, mais aussi les mots de passe.

Polices et styles

Dans Préférences → Polices et styles, vous pouvez paramétrer les polices par défaut, voire une feuille de style (CSS) personnalisée.

Greffons

Une liste des greffons actifs est présenter à l'adresse "about:plugins".

Il s'agit essentiellement de pouvoir lire des contenus particuliers (Java, PDF, PostScript, …), mais si vous utilisez GNOME Shell, remarquez le greffon qui permet de gérer les extensions GNOME Shell depuis le site https://extensions.gnome.org/ directement.

Applications Web

Dans le menu sandwich (3 traits horizontaux, à droite de la barre de la fenêtre), on trouve "Enregistrer en tant qu'application Web".

Il s'agit d'un aspect très pratique d'Epiphany : un lanceur est ajouté aux menus de votre environnement, avec le site voulu. En cliquant dessus, vous ouvrez le site dans une version allégée de GNOME Web (la plupart des fonctionnalités et menus ne sont pas présents, et la navigation par onglets n'est pas disponible). La navigation se fera de manière interne au site voulu (les éventuels liens externes s'ouvrant normalement dans le navigateur par défaut).

Par exemple, si un client twitter vous semble trop lourd, une application web basée sur GNOME Web peut être une alternative pertinente !

Une application Twitter, une application Youtube... et pourquoi pas une application "doc.ubuntu-fr.org" ?
Exemples divers d'applications web (GNOME Web 3.22)

Pour supprimer une application web, tapez "about:applications" dans la barre d'adresse, une liste de toutes les applications web devrait apparaître.


Désinstallation

Pour supprimer cette application, il suffit de supprimer son paquet. Selon la méthode choisie, la configuration globale de l'application est conservée ou supprimée. Les journaux du système, et les fichiers de préférences des utilisateurs dans leurs dossiers personnels sont toujours conservés.

Voir aussi

—-

Contributeurs : Jonas, Roschan , …



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0