Contenu | Rechercher | Menus

La FHS

Cette page de doc a pour but de vous renseigner sur l'arborescence des répertoires des principaux systèmes Unix.

Définition

La Filesystem Hierarchy Standard ( « FHS » ) est un standard sur la hiérarchie des systèmes GNU/Linux. Sa première version date de du 14 février 1994, et la version actuelle est la 2.3, datant de janvier 2004.

Référence complète: http://www.pathname.com/fhs/pub/fhs-2.3.html

Arborescence

/bin

Ce répertoire contient les binutils, les commandes de base pour tous les utilisateurs (cp, mv, rm…). Ce sont les commandes nécessaires au démarrage du système.

/boot

(partition séparée conseillée.)
C'est ici que se trouvent les fichiers de votre chargeur d'amorçage (GRUB par exemple) ainsi que vos noyaux linux.

/dev

Les liens vers les périphériques physiques (CD, disques durs…), ainsi que les périphériques virtuels (/dev/null, /dev/random).
On peut noter que les périphériques physiques sont nommés sous la forme « /dev/sdXN » avec X étant une lettre et N un numéro :
 /dev/sda1 représente la première partition (1) de votre premier disque dur (a)
/dev/sdd6 représente la sixième partition (6) de votre quatrième disque dur (d)…

/etc

(editing text config)
C'est la cachette des fichiers de configuration des logiciels installés.

/home

(partition séparée conseillée.)
Répertoire contenant les dossiers utilisateurs sous la forme /home/nom_utilisateur.

/lib

Répertoire où sont installées les bibliothèques système.

/mnt

Point de montage des partitions internes montées temporairement.
On y monte généralement les partitions des disques durs internes. Pour les partitions externes, on utilisera plutôt /media.

/media

Équivalent de /mnt, mais pour les supports amovibles/externes.

/opt

Est réservé pour l'installation des paquetages des greffons d'applications

Ref: http://www.pathname.com/fhs/pub/fhs-2.3.html#OPTADDONAPPLICATIONSOFTWAREPACKAGES

/proc

Système de fichiers virtuel documentant le noyau et les différents processus.

/root

Répertoire de l'utilisateur root.
Vide par défaut sous ubuntu.

/sbin

Série d'exécutables pour les administrateurs.

/srv

Données pour les services hébergés par le système.
Par exemple le contenu http-ftp ou une base de données.

/tmp

(partition séparée conseillée) Répertoire des fichiers temporaires, vidé à chaque démarrage du système.

/usr

(Unix system ressource)
Dossier contenant les exécutables du système qui ne sont pas vitaux à son démarrage et son fonctionnement minimal.
Son architecture est semblable à celle de / .

/var

Dossier contenant les variables du système, renseignant son état. Divisé en sous-dossiers.

/var/lock

Variables de verrouillage.
Permet de connaître l'état d'utilisation de logiciels ne devant pas être lancés deux fois en même temps (gparted, mises à jour…).

/var/log

Fichiers de journalisation.

/var/mail

Boîtes aux lettres des utilisateurs.

/var/run

Variables temporaire des logiciels en cours d'exécution.

/var/spool

File d'attente des services, notamment pour les imprimantes.

/var/tmp

Fichiers temporaires.

/var/www

Répertoire web par défaut de Apache.

Partitionnement

Il est conseillé de partitionner son système, c'est-à-dire de créer différentes partitions pour séparer les parties « indépendantes ». Ainsi en cas de réinstallation du système, certaines parties personnalisée seront déjà mises en place sans avoir besoin de les restaurer.

/home

Probablement le répertoire le plus important à séparer !
Ainsi en cas de destruction de votre système ou de réinstallation, vos données et configurations personnelles resteront en place.
Il est conseillé de faire cette partition la plus grande possible.

/opt

Aussi assez important dans le cas où vous installez beaucoup de logiciels manuellement (des jeux par exemple).
Je vous conseille personnellement une taille de base de 20 Gio, à adapter en fonction de vos besoins.

/boot

Permet de bien séparer les fichiers de boot.
Une taille de 200 Mio suffira amplement.

/tmp

(attente de confirmations)

/

Sous entendu « le reste des répertoires », une taille de 10 Gio à 20 Gio sera suffisante.

Pour plus d'informations pratiques sur le partitionnement,voir le tutoriel dédié au partitionnement.

Il est impossible de créer plus que 4 partitions primaire sur une table de partitions de type msdos. On se tournera alors vers la création de partitions logiques.
Voir la page de doc spécifique pour plus de renseignements. 

Voir aussi


fhs.txt · Dernière modification: Le 18/03/2014, 22:11 par 205.237.24.7
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0