Contenu | Rechercher | Menus
Cette page n'a pas encore d'étiquettes.
Apportez votre aide…

Intégrer une application Windows dans un paquet logiciel

Veuillez notez que cette manipulation peut différer partiellement en fonction des applications visées, et sera donc à adapter à vos besoins.

Pour la petite histoire, cette manipulation me trottait dans la tête depuis un petit moment, et à force d'aide et de recherches, j'ai fini par trouver quelques réponses sur le forum PlayOnLinux, je remercie d'ailleurs Tinou de m'avoir donné quelques indications, n'étant pas développeur pour deux sous.

Très clairement, le but recherché est l'intégration d'une application Windows au sein d'un environnement Linux, telle une application Linux, pas question donc de devoir avoir un menu wine, ou playonlinux, ou de dépendre de l'installation de ces programmes pour exécuter les logiciels ciblés, on recherchera donc à installer le programme et son environnement d’exécution dans son propre répertoire, et à avoir un fichier caché dans le dossier utilisateur qui contiendra fichiers de configurations, sauvegarde & cie du programme ciblé.

Ainsi, le programme en question sera installable en seulement quelques clics, ne nécessitera pas la réinstallation ou certaines reconfiguration d’exécutables, base de registres, ou librairies, du prêt à l'emploi, pour faire simple.

Étape 1 : Récupérer le préfixe Wine

C'est une condition obligatoire pour créer le paquet prêt à l'emploi, vous devez déjà disposer d'un préfixe wine (propre) sur votre machine dédié exclusivement au logiciel/jeu ciblé, et ce dernier devra déjà être pleinement fonctionnel (dépendances du logiciel windows installées, exécutable patché, etc…) et ça fonctionnera aussi bien pour les préfixes issus de wine, accessibles dans /home/votre-user/.wine, que dans /home/votre-user/PlayOnLinux/wineprefix

Plus généralement, un préfixe contient généralement les dossiers "dosdevices" "drive_c" "harddiskvolume0" , les fichiers "system.reg" "user.reg" "userdef.reg", et un fichier caché ".update-timestamp"

Une fois que vous avez trouvé son dossier d'origine, vous allez copier son contenu dans /opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefixe

Concernant les catégories de programmes, afin que la hiérarchie des dossiers reste homogène pour tout le monde et en cas d'échange de paquets, je vous conseille de diviser les possibilités en 7 catégories (comme le menu Gnome), avec le nom anglais. (Par exemple "accessories, games, internet, etc…)

Il faudra ensuite recréer les liens symboliques harddiskvolume0 et dosdevices/c: ceux ci ne pointant pas vers le bon dossier, car ils devront désormais pointer vers /opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/drive_c ;)

Pour ça, on supprime d'abord ces deux derniers

cd  /opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix
rm harddiskvolume0 && rm dosdevices/c:

Il ne reste plus qu'à recréer les bons liens :

ln -s drive_c/ harddiskvolume0
ln -s drive_c/ dosdevices/c:

Ensuite on transfère tous les propriétés de dossiers, sous dossiers, et fichiers à root

sudo chown root:root /opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix -R

Et pour les droits, on les accorde à tous les utilisateurs

sudo chmod 777  /opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix -R

Puis on supprime votre nom d'utilisateur dans votre dossier personnel, situé généralement dans /opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/drive_c/users (je parlerais de la possibilité de le déplacer automatiquement dans votre dossier personnel plus loin.)

Par ailleurs, vous pouvez également modifier les fichiers reg à votre convenance, en supprimant toute élocution de votre nom d'utilisateur et en le remplaçant par root par exemple.

Et voilà une bonne chose de faite. ;)

Étape 2 : Modifier puis compiler Wine

Nous accédons désormais à une autre étape importante, de base, wine ne permet pas à tous les utilisateurs d'un système de pouvoir exécuter un préfixe dont les droits appartiennent à un autre utilisateur. La modification proposée va permettre d'outrepasser cette limite, afin que tous les utilisateurs puissent y avoir accès ensuite ! :-)

Tout d'abord, vous devrez récupérer les sources de wine, de la version désirée, ici ⇒ http://www.ibiblio.org/pub/linux/system/emulators/wine/

Dans mon cas, je choisit donc de télécharger wine-1.3.26.tar.bz2, dernière version en date

wget http://www.ibiblio.org/pub/linux/system/emulators/wine/wine-1.3.26.tar.bz2

Ensuite je décompresse

bsdtar -xf wine-1.3.26.tar.bz2

Et je me place dans le dossier des sources de wine

cd wine-1.3.26

installation des dépendance avec le script de wine

wget http://winezeug.googlecode.com/svn/trunk/install-wine-deps.sh
sudo sh http://winezeug.googlecode.com/svn/trunk/install-wine-deps.sh

Ensuite, il est nécessaire d'éditer 3 fichiers

gedit libs/wine/config.c
gedit dlls/ntdll/server.c
gedit server/request.c

Dans ces 3 fichiers, vous devez rechercher les termes "is not owned by you" contenant peu avant l'occurence "fatal_error" que vous devrez à chaque fois remplacer par "printf", dans mon cas, j'ai aussi pris la précaution de remplacer la valeur "fatal_error" des allocutions "must not be accessible by other users", cette dernière faisant référence aux droits des utilisateurs

if (st.st_mode & 077) printf( "'%s' must not be accessible by other users\n", serverdir );

Une fois ceci fait, nous pouvons enfin passer à la compilation.

Dans l'exemple ci dessous, vous devez adapter la commande au chemin choisit du dossier qui contiendra votre préfixe wine, vous pouvez également y rajouter l'option –disable-win16 s'il ne s'agira pas d'un vieux programme 16bits, et pour le "make" l'option -j3 si votre processeur dispose de 2 cœurs, -j8 s'il en a 7, etc… Ça permettra d'exploiter pleinement ce dernier pour compiler plus vite ;-)

./configure --prefix="/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/.wine/version-choisie-de-wine"

Premièrement, on lance la compilation des dépendances propres au fonctionnement de wine

make depend

Ensuite on lance la compilation de wine

make

Une fois celle ci terminée (ce qui devrait prendre un peu de temps), il n'y a plus qu'à installer les fichiers dans le répertoire choisit précédemment

sudo make install

Vous devriez maintenant retrouver tous les fichiers liés à cette version de wine modifié dans "/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/.wine/version-choisie-de-wine/"

Étape 3 : Script bash pour lancer le programme

Et oui… Faudra bien lancer le logiciel en question, et pour le coup, j'ai un petit script à vous proposer, à adapter en fonction de vos besoins :

D'abord on crée le dossier qui contiendra le/les script(s) (car rien ne vous empêche d'intégrer divers programmes exécutables complémentaires à votre programme après tout…)

mkdir /opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/scripts
#!/bin/bash

#Vérification de la présence du répertoire personnel de l'utilisateur, si non, création du dossier
VerifHOME() {
if [ ! -d "$HOME/.nom-de-votre-programme" ]; then
	 mkdir "$HOME/.nom-de-votre-programme"
fi
}

#Vérification de la présence du répertoire personnel de l'utilisateur dans le préfixe wine de l'application windows, si non, création du dossier
VerifUSER() {
if [ ! -d " /opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/drive_c/users/$USER" ]; then
	 mkdir "/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/drive_c/users/$USER"
fi
}
#Vérification de la présence du dossier "Mes documents" dans le dossier personnel  de l'utilisateur voulant exécuter l'application, création du lien symbolique vers le dossier personnel s'il n'existe pas
VerifMyDoc() {
if [ ! -d "/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/drive_c/users/$USER/Mes documents" ]; then
	 ln -s "$HOME/.nom-de-votre-programme" "/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/drive_c/users/$USER/Mes documents"
fi
}

#Exécution des vérifications
VerifHOME
VerifUSER
VerifMyDoc

PATH="/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/.wine/version-choisie-de-wine/bin/:$PATH"
export WINEPREFIX="/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/"
export WINEDEBUG="-all"
#Forcer la langue FR pour l'environnement et les applications
export LANG="fr.FR-utf8"
cd "/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/drive_c/Program Files/chemin-du-dossier-de-l'executable-windows-de-votre-programme"
#Conserver ci dessous une syntaxe des dossiers propre à windows, avec \ et non /
wine "c:\Program Files\chemin-du-dossier-de-l'executable-windows-de-votre-programme\executable.exe"  $@

Voici un exemple similaire, pour lancer simplement wineconfig sur ce préfixe avec la version de wine modifiée

PATH="/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/.wine/version-choisie-de-wine/bin/:$PATH"
export WINEPREFIX="/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/"
export WINEDEBUG="-all"
#Forcer la langue FR pour l'environnement et les applications
export LANG="fr.FR-utf8"
wine "winecfg"  $@

Bref, à vous de modifier ces exemples en fonction des besoins, des répertoires de configuration/sauvegardes utilisés par les applications concernées ! ;)

Pour pouvoir utiliser ces scripts, n'oubliez pas de les rendre exécutables !

sudo chmod u+x /opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/scripts/nom-du-script

Q

Étape 4 : Script python zenity (gui GTK) pour lancer votre script d'application

Parce que si vous avez plusieurs exécutables à lancer, ça sera quand même plus pratique ! (au moins avoir le choix entre l'application à lancer, et wineconfig)

gksudo gedit /usr/bin/nom-de-votre-programme
#!/bin/bash

# Affichage de l'avertissement
choix=$(zenity  --list --radiolist  \
#À compléter selon vos besoins :
	--text="[Choisir le texte d'avertissement" \
	--column "" --column "Choix" --column "Description" \
#À compléter selon vos besoins :
	TRUE "nom-de-votre-programme" "Lancer nom-de-votre-programme" \
	FALSE "Winecfg" "Configuration de l'environnement Windows");

case ${choix} in

#À compléter selon vos besoins :
	"nom-de-votre-programme")
	# L'utilisateur a choisit nom-de-votre-programme		
		sh "/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/scripts/nom-du-script"
		exit
		;;

#À compléter selon vos besoins :
	"Winecfg")
	# L'utilisateur a choisit de configurer Wine		
		sh "/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/scripts/nom-du-script"
		exit
		;;

	*)
	#L'utilisateur n'a pas validé (soit cliqué sur "fermer" ou a fermé la fenêtre)
		exit
		;;

esac

Pour moi Billou ce script ne fonctionne pas aussi pourquoi créer un autre script avant si ont peut métre les variable dans le zenity un example qui fonctionne

#!/bin/bash
PATH="/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/.wine/version-choisie-de-wine/bin/:$PATH"
export WINEPREFIX="/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/"
export WINEDEBUG="-all"
#Forcer la langue FR pour l'environnement et les applications
export LANG="fr.FR-utf8"

programme=`zenity --list \
  --title="faite votre choix dnas la liste" \
  --column="Choix" \
    "lancer nom de votre programme" \
    "winecfg"`
if [ "$programme" == "winecfg" ]
then
# commande pour lancer winecfg
wine winecfg
elif [ "$programme" == "lancer nom de votre programme" ]
then
# commande pour lancer votre programme
wine "c:\Program Files\chemin-du-dossier-de-l'executable-windows-de-votre-programme\executable.exe"
else
exit 1
fi
exit 0

Étape 5 : Créer votre paquet logiciel

Attention, comme pour beaucoup de programmes Linux, il est conseiller de divisier votre paquet en deux parties, l'un contenant les données "simples", l'autre des données plus lourdes, afin de faciliter la mise à jour d'une partie des fichiers, sans devoir tout re-télécharger / réinstaller ! Par exemple, pour un jeu, un paquet contenant tout les fichiers sauf /opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/drive_c/Program Files/chemin-du-dossier-de-votre-programme-windows, et l'autre contenant ce dossier, ainsi, si vous mettez à jour le premier petit paquet, vous n'aurez pas à vous soucier de l'autre vu que les données ne devraient pas changer.

En fait, créer un paquet est très simple, il suffit de créer un dossier contenant l'arborescence complète des fichiers qui seront copiés.

Ainsi, vous retrouverez le plus souvent dans le dossier créé, un dossier opt, un dossier usr, etc… L'important étant d'y copier tel que présents sur le systèmes, tous les fichiers concernés jusque là, tout doit correspondre ! (vous comprendrez facilement ce que je veux dire, en décompressant n'importe quel paquet *.deb ;) )

Il faudra juste rajouter les fichiers nécessaires pour qu'un raccourci apparaisse dans votre menu Applications :

Dans votre dossier, créez les dossiers suivant cette arborescence :

/usr/share/applications

/usr/share/pixmaps

Dans le dossier applications, vous devez créer le fichier de configuration du raccourci dans le menu :

cd usr/share/applications
gksudo gedit nom-du-programme.desktop
#!/usr/bin/env xdg-open

[Desktop Entry]
Version=version du programme
Encoding=UTF-8
Name=
GenericName=
Comment=
Name[fr_FR]=
Comment[fr_FR]=
Commen[fr_FR]t=
Exec="/usr/bin/nom-de-l'executable-du-script-zenithy-du-programme"
Icon=nom-de-l'icone-du-dossier-pixmaps
Terminal=false
Type=Application
Categories=Game/Internet/Accesories/etc-au-choix

Concernant "usr/share/pixmaps", le dossier doit contenir l’icône du programme en question (nom-de-l'icone-du-dossier-pixmaps) en deux formats, PNG, et XPM !

Une fois tout ceci fait, il faudra créer le fichier de configuration du paquet debian.

Pour celà, dans le dossier du paquet à créer, à coté de l'arborescence habituelle ou l'on peut voir opt, et usr, vous devez créer un dossier nommé "DEBIAN"

mkdir DEBIAN

Puis dans ce dossier on crée le fichier "control"

gksudo gedit control
Package: nom-du-paquet
Version: version du paquet (en chiffre)
Section: main
Priority: extra
Architecture: i386
Depends: (séparer les dépendances du paquet par une virgule)
Installed-Size: spécifier en Ko, la taille du programme une fois installée
Maintainer: C'est vous, laissez votre griffe
Description: Donner la description du programme

Voilà, vous enregistrez, puis on corrige une quelconque erreur de droit (au cas ou)

sudo chown root:root /chemin/nom-du-dossier-du-paquet -R
sudo chmod 755 /chemin/nom-du-dossier-du-paquet -R
sudo chmod 777 /chemin/opt/catégorie-de-votre-programme/nom-de-votre-programme/prefix/drive_c/ -R

Et maintenant, il ne reste plus… Qu'à créer le/les paquets (à refaire avec chaque paquet créé évidemment, si vous avez dissocié les fichiers et dossiers en plusieurs paquets)

cd ..
dpkg --build nom-du-dossier-du-paquet nom-du-paquet.deb

Selon la taille de votre paquet, ça sera plus ou moins long, attention toutefois, les paquets de plusieurs Go ne sont pas pris en charge par les outils graphiques d'Ubuntu et Debian à l'installation (synaptic, gdebi…), il faudra les installer avec un sudo dpkg -i nom-du-paquet.deb ! :)

Voilà, ce tutoriel est terminé, en l'état, il n'appartient plus qu'à vous d'améliorer tout ça, je vous ai donné les bases de l'écosystème pour vous en sortir, libre à vous d'adapter à vos besoin, de créer des gui ou scripts simplifiant la transposition préfixe ⇒ paquet, etc ! =D

Billou, du forum ubuntu-fr, à votre service ! ^^



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0