Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, celle-ci est ancienne et ne contient plus d'informations sur une des versions supportées d'Ubuntu.
Apportez votre aide…


KMLDonkey : le client eDonkey pour KDE

Attention : Nous vous rappelons qu'il est interdit d'utiliser ce logiciel à des fins illégales (piratage, contrefaçon ou toute autre activité étant considérée hors-la-loi par les lois en vigueur dans votre pays de résidence).

Introduction

KMLDonkey est une interface graphique pour le noyau (core) MLDonkey. MLDonkey est un démon permettant de partager des fichiers sur les réseaux peer-to-peer eDonkey, Overnet, etc. KMLDonkey/MLDonkey est différent des autres clients de réseaux P2P tels que aMule ou KTorrent car l'interface graphique et le logiciel d'échange sont séparés.

Le noyau MLDonkey ou mlnet est léger, performant et consomme très peu de ressources. C'est un "démon", c'est à dire qu'il peut tourner en tâche de fond, indépendamment de tout environnement graphique (par exemple sur un serveur). Mlnet est appelé noyau ou core. Il supporte les réseaux peer-to-peer eDonkey, Overnet et est encore expérimental pour les autre réseaux (Torrent, FastTrack, Gnutella …). .

KMLDonkey est une interface graphique écrite avec Qt et s'intègrant à KDE. KMLDonkey permet de communiquer plus facilement avec mlnet mais n'est pas nécessaire à son fonctionnement. Il existe d'autres interfaces pour MLDonkey/mlnet (Sancho, Mldonkey-gui, via telnet et par un navigateur Web…). KMLDonkey permet de consulter un ou plusieurs noyaux y compris des noyaux s'exécutant sur d'autres ordinateurs (par exemple sur un serveur). Des clients KDE performants ayant été développés pour les autres réseaux P2P (KTorrent, Apollon, Valknut …), nous nous concentrerons ici sur l'utilisation de KMLDonkey pour les réseaux eDonkey2000, Overnet et Kad.

Installation

Attention : Les paquets suivants nécessitent l'activation des dépôts universe et multiverse.

1. MLDonkey et le noyau mlnet

  • installez MLDonkey grâce au paquet mldonkey-server. Lors de l'installation, une série de questions vous sera posée ; laissez les réponses par défaut, il vaut mieux configurer le démon manuellement par la suite.

Une méthode d'installation et configuration du noyau est donnée ici. Pour ma part (sur Kubuntu 6.10), j'ai procédé comme suit:

  • Après l'installation, créer un répertoire caché .mldonkey dans votre dossier personnel.
  • Ouvrir un terminal et taper les commandes suivantes :
cd ~/.mldonkey
mlnet
  • Le répertoire de travail de MLDonkey va se créer (dossiers incoming et temp, fichiers de configuration …), et mlnet sera lancé.
  • pour arrêter mlnet, taper en terminal :
killall mlnet

2. L'interface KMLDonkey

  • Installez KMLDonkey grâce au paquet kmldonkey.
  • Assurez-vous que le noyau mlnet est démarré (mlnet & s'il doit être démarré à la demande) , et lancez KMLDonkey

Configuration

Au premier lancement de KMLDonkey, un assistant de configuration s'affichera :

  • Entrez le répertoire de travail défini précédemment. ~/.mldonkey
  • Entrez le chemin vers l'exécutable mlnet. Si vous l'avez installé par le paquet mldonkey-server, ce sera probablement /usr/bin/mlnet.
  • Choisissez si vous voulez démarrer le noyau mlnet au lancement de KDE, ou si il sera démarré au lancement de KMLDonkey.
  • Choisissez un nom pour votre core MLDonkey

La configuration est faite. Ces options peuvent être modifiées par la suite.

Connexion de KMLDonkey au noyau

KMLDonkey est maintenant lancé. Si il n'est pas connecté au noyau, cliquez sur File → Connect to core puis le nom de votre noyau.

La barre d'état doit maintenant afficher Connected admin@localhost (nom_de_votre_noyau)

Configuration par défaut pour se connecter au core: adresse: 127.0.0.1 ou localhost GUI Port: 4001 HTTP Port: 4080 Username: admin Password: Path to mlnet: /usr/bin/mlnet Donkey root: ~/.mldonkey

Pare-feu

Un logiciel de P2P nécessite l'accès au réseau. Si vous êtes derrière un pare-feu ou un routeur, il vous faudra donc ouvrir les ports correspondants.

Une fois KMLDonkey lancé, allez dans l'onglet Console et tapez la commande portinfo. Vous obtiendrez une réponse de ce type :

--Portinfo--
Network|  Port | Type
-------+-------+-------------------
Core   |  4080 | http_port
Core   |  4000 | telnet_port
Core   |  4001 | gui_port
Donkey | 14131 | client_port TCP
Donkey | 14135 | client_port UDP
Donkey | 18326 | overnet_port TCP+UDP
Donkey | 12071 | kademlia_port UDP

Vous avez les ports TCP et UDP correspondants à chaque protocole (Kad utilise le même TCP que eDonkey). Veillez à les ouvrir sur votre pare-feu ou routeur.

Utilisation

Onglets

  • Serveurs : Ici sont listés les serveurs disponibles. Vous pouvez choisir d'afficher seulement les serveurs auxquels mlnet est connecté.
  • Recherche : Vous pouvez chercher des fichiers à télécharger, en définissant des critères. En raison d'un bug de KMLDonkey, des résultats de recherche apparaissent plusieurs fois.
  • Réception : Liste de vos fichiers en cours de téléchargement.
  • Émission : Liste de vos fichiers dans le répertoire /incoming
  • Statistiques : Évolution des débits, ainsi que statistiques sur les clients rencontrés sur le réseau.
  • Console : Console telnet, permettant de dialoguer directement avec mlnet au moyen de commandes. La liste des commandes est donnée ici.

Configuration approfondie

La configuration par défaut est fonctionnelle mais mérite d'être affinée en fonction de votre installation.

On y accède par le menu Settings → Configure MLDonkey.

Bandwith
  • max_hard_upload_rate : Limite en émission. Pour vous permettre de surfer sur le net pendant le fonctionnement de mlnet, rentrez une valeur de 80% de votre bande passante en émission (en ko/s).
  • max_hard_download_rate : Limite en réception. Vous pouvez mettre 0 (pas de limite).
Networks

Vous choisissez ici les réseaux auxquels mlnet va se connecter. Mettez overnet, kademlia, servers et donkey sur true.

Le reste des (nombreuses) options est détaillé sur cette page (malheureusement en anglais).

Trucs et astuces

Importer les téléchargements en cours de aMule/eMule/eDonkey

Allez dans la console de KMLDonkey, et tapez la commande

import_temp ~/.aMule/Temp/

où ~/.aMule/Temp est le répertoire des dossiers temporaires de aMule.

Les fichiers apparaîtront dans votre liste de téléchargements, avec des pourcentages erronés. Faites un clic droit sur chacun des fichiers, et sélectionnez Verify chunks. Laissez mouliner quelques minutes pendant que le fichier est reconstruit (les parties en cours de téléchargement sont perdues).

Attention : lors de l'importation, les fichiers sont déplacés depuis le répertoire de aMule. Si vous voulez seulement tester KMLDonkey et éventuellement reprendre les téléchargements avec aMule, faites une copie du répertoire ~/.aMule/Temp et lancez l'importation sur le répertoire-copie.


Contributeurs : xabilon

Basé sur le Manuel de KMLDonkey (eng)


kmldonkey.txt · Dernière modification: Le 19/02/2010, 12:26 par frombenny
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0