Contenu | Rechercher | Menus

Ubuntu sur Mac PowerPC (pré-2006)

Le Power Mac G5 est le dernier modèle d'ordinateurs Macintosh à fonctionner à l'aide d'un processeur PowerPC.

Les ordinateurs Macintosh distribués entre les années 1994 et 2005 étaient dotés d'un microprocesseur différent des autres ordinateurs personnels (dits IBM PC-Compatible). Avec leur microprocesseur PowerPC, les Macintosh n'étaient pas en mesure de faire fonctionner les systèmes d'exploitation conçus pour les PC communs : ils devaient avoir un système d'exploitation spécialement conçus pour cette plate-forme.

Pour installer et utiliser Ubuntu dans ces ordinateurs, vous devez utiliser une version d'Ubuntu spécialement conçue pour les ordinateurs à microprocesseurs PowerPC. Vous êtes dans ce cas si votre ordinateur Macintosh fait partie des séries suivantes :

  • Power Mac
  • PowerBook
  • iMac (G3 à G5 inclusivement)
  • iBook
  • eMac
  • Mac Mini (G4)
  • XServe G5

Cette page a pour but de décrire l'installation d'Ubuntu sur un ordinateur Macintosh datant d'avant 2005 1). Ces machines étaient dotées d'un processeur PowerPC (ou PPC) ; une version spécialement conçue pour ce type de processeur est donc nécessaire.

Différences entre Ubuntu pour Mac (PowerPC) et Ubuntu pour PC

Ubuntu pour Mac et pour PC sont extrêmement semblables. À l'usage vous remarquerez peu de différences entre ces deux éditions. Ubuntu pour Mac et pour PC fonctionnent, au niveau utilisateur, de la même façon : vous installez vos programmes de la même façon ; l'apparence de votre bureau est identique ; vous administrez votre système avec les mêmes outils ; les logiciels livrés par défaut avec Ubuntu sont les mêmes. Vous pourrez aisément obtenir de l'aide pour Ubuntu, puisque son utilisation est quasi identique.

Cependant, certains éléments divergents sont à noter :

  • Votre CD-ROM d'installation d'Ubuntu pour PC ne fonctionne pas dans votre Mac. Vous devez utiliser un CD-ROM contenant une édition d'Ubuntu préparée spécifiquement pour votre Mac ;
  • Certains éléments à la base du Macintosh avec processeur PowerPC sont différents, et vous pourriez avoir de la difficulté à obtenir de l'assistance à propos de ces éléments de base : chargeur d'amorçage et (re)partitionnement de disques durs ;
  • Les sources de logiciels sont différentes. Les logiciels pour Ubuntu pour PowerPC doivent être spécifiquement préparés à cet effet. Vous ne pourrez pas utiliser les sources de logiciels standards. Vous n'aurez accès qu'aux dépôts de logiciels proposant des paquets logiciels pour Ubuntu pour PowerPC ;
  • Certains logiciels propriétaires spécifiques, comme Adobe Flash Player, ne sont pas disponibles pour votre architecture matérielle. Ils ne pourront pas fonctionner dans votre système Ubuntu, même si un paquet logiciel "pour Ubuntu" est proposé. Vous devez spécifiquement utiliser des paquets "pour Ubuntu sur PowerPC".

Téléchargement de l'image CD

Vous trouverez tous les liens de téléchargement sur cette page. Avec moins de 320 Mo de RAM, l'installation avec un la version alternate de l'ISO de Lubuntu devient indispensable.
Il est également préférable sur les vieux powerpc de télécharger la version alternate, car leurs lecteurs ne savent pas lire les dvds, qui sont nécessaires pour graver la dernière ISO même de Lubuntu.

Il est possible (mais pas facile) d'installer l'image iso d'installation sur une clé usb et de booter sur celle-ci. Voici un lien pour le boot sur clef usb sur un powerbook G4.

Une fois votre image CD téléchargée suivez ces instructions:

Installation d'Ubuntu sur une machine PowerPC

L'installation se déroule pratiquement de la même façon qu'Ubuntu pour PC. Les assistants d'installation sont les mêmes et les tutoriels consacrés à l'installation d'Ubuntu pour PC sont aussi d'actualité pour Ubuntu pour PowerPC (Mac pré-2006).

Sauvegardez vos données importantes !
Bien que la procédure d'installation d'Ubuntu soit relativement sécuritaire, il est toujours bon d'effectuer, à titre de précaution, une copie de sauvegarde de toutes données importantes dans un support de stockage externe (disque dur externe, clé USB, CD-ROM/DVD-ROM, serveur de fichiers…) avant de poursuivre.

Pour installer Ubuntu dans votre Mac :

  1. Insérez le CD-ROM d'installation d'Ubuntu dans le lecteur de CD-ROM de votre ordinateur Macintosh ;
  2. Redémarrez votre ordinateur Macintosh ;
  3. Maintenez enfoncée la touche [C], ou ALT de votre clavier ;

PowerPC G5
Les G5 étant des processeurs 64bits, il est possible de trouver des installations spécifiques à cette architecture. Il faut télécharger une version Alternate et, durant le lancement, taper :

install 64

(en gardant à l'esprit que le clavier est en QWERTY, donc pour obtenir un "A" il faut appuyer sur la touche "Q").

Si vous souhaitez conserver Mac OS X en plus d'Ubuntu, avec possibilité de choisir quel système d'exploitation charger à chaque mise sous tension de votre ordinateur, reportez-vous à cette partie de la page. Veillez à ne pas écraser les partitions de disques durs utilisées par Mac OS X. Installez Ubuntu dans de l'espace libre, non partitionné.

Installation avec Mac OS X (dual-boot)

Installer sur un disque à part

Dans le cas d'une installation sur un disque dur externe ou supplémentaire, il suffit de sélectionner le disque au moment de l'installation.

Le partionnement automatique ne fonctionne pas toujours. Dans ce cas, il vous faudra créer vous-même les partitions nécessaires :

  • une partition Bootstrap d'1 MB au format "Partition de démarrage NewWorld" - pour y installer le gestionnaire de démarrage des PowerPC : Yaboot ;
  • une partition Swap au format "espace d'échange (« swap »)" - sa capacité égale au moins votre quantité de RAM et au maximum elle équivaut au double de votre RAM ;
  • une partition Racine d'une capacité suffisante pour y stocker le système au format "Ext4" et en choisissant le point de montage "/" ;
  • [facultatif] une partition de Données au format Ext4 également et en choisissant le point de montage "/Home" - pour garder votre travail sur une partition à part en cas de problème système nécessitant de tout réinstaller ;
  • [facultatif] une partition d' Echange au format FAT32 ou HFS non journalisée et en ne choisissant pas de point de montage - pour partager votre travail sur une partition à part avec Mac OS X.

Après le premier redémarrage, pensez à faire les mises-à-jour.

(Ré)Installer Mac OS X et Ubuntu sur le même disque

Le plus sûr est d'utiliser le système d'installation de Mac OS X pour maintenir fonctionnelle la partie consacrée à OSX. Ce qui suit implique une façon de faire particulière.

Mac OS X

Insérez le CD/DVD de Mac OS X dans votre lecteur, redémarrez la machine en appuyant sur la touche C de votre clavier. Une fois arrivé à l'écran d'accueil, choisissez une langue puis, avant de vous lancer dans l'installation de Mac OSX, cliquez sur le menu "Utilitaires" puis sur "Utilitaire de disque". Sélectionnez votre disque dur et cliquez dans la partie droite de la fenêtre, sur l'onglet "Partitionner". Divisez alors le disque en deux partitions (choisissez la première pour Mac OS X et la seconde servira pour l'installation d'Ubuntu). Prenez soin de définir correctement la taille des deux partitions puis effacez la seconde (qui devient un espace libre). Installez Mac OS X sur la première partition.

Petites précisions :

  • Si vous souhaitez utiliser Mac-On-Linux (pour pouvoir lancer Mac OS X dans une session Linux), il faut utiliser Panther (10.3) car MOL ne fonctionne pas avec Tiger (10.4).
  • Pour pouvoir écrire sur la partition Mac depuis GNU/Linux, il faut désactiver la journalisation (ou créer une partition non journalisée qui servira d'échange).

Ubuntu

Une fois Mac OS X installé, redémarrez avec le cd d'installation d'Ubuntu. Lancez l'installation de ce dernier en remplissant les informations, jusqu'au partitionnement du disque. Suivez la même procédure qu'indiquée plus haut Pour être sûr de ne pas vous tromper, sélectionnez le disque que vous avez préparé pour y installer Ubuntu et cochez "utiliser le plus grand espace disponible". Continuez l'installation d'Ubuntu en suivant les instructions qui vous sont données à l'écran.

Redimensionner Mac OS X pré-installé et installer Ubuntu

Même principe que la méthode ci-dessus, mais en désactivant la journalisation .

Désactiver la journalisation de Mac OS X

Avant de partitionner le disque dur, il faut désactiver la journalisation de la partition de Mac OS X qui, par défaut, prend tout le disque. Il est possible de vérifier si elle est activée (par défaut lors de l'installation de Mac OS X) en ouvrant l'utilitaire de disque : sur le finder, cliquer sur le menu Aller puis sur Utilitaires et là, lancer l'Utilitaire de disque. Une fois dans l'utilitaire de disque, cliquer sur la partition (pas le disque) sur laquelle est installé Mac OS X et, en bas de la fenêtre, à côté de Format : lire : Mac OS étendu (journalisé).

Pour désactiver la journalisation:

  • Lancer dans un Terminal (AllerUtilitairesTerminal) la commande:
    diskutil list
  • Repérez la partition contenant Mac OSX (dans l'exemple : disk0s3) et tapez :
    diskutil disableJournal disk0s3

Quand le terminal rend la main, on peut vérifier dans Utilitaire de disque (AllerUtilitairesUtilitaire de disque) que la partition n'est plus journalisée : cliquer sur la partition (pas le disque) sur laquelle est installé Mac OSX et, en bas de la fenêtre, à côté de Format : pour y lire : Mac OS étendu (tout court).

Partitionnement du disque dur

Insérer le CD Version PPC Alternate (conseillée), suivez les consignes comme indiqué plus haut.
Une fois arrivé au message:

Welcome to Lubuntu XX.XX (Nom de Version)!
boot:

tapez :

install

puis Entrée ou

install64

selon le cas. Continuez l'installation alternate comme indiqué sur la page qui traite d'une installation alternate.

Redimensionner la partition Mac OS X

Avant de vous lancer dans les réglages du partitionnement, appuyer sur la touche de Tabulation (l'alinéa) pour sélectionner Revenir en arrière et valider avec Entrée. Dans la liste qui s'affiche, appuyer sur la flèche bas afin de sélectionner Exécuter un shell (ligne de commande) et validez avec Entrée. Sans s'occuper du message d'alerte qui s'affiche, validez avec Entrée pour continuer.

  • Quand le système rend la main, tapez :
    parted

    et validez avec Entrée,

  • Tapez :
    print

    et validez avec Entrée.

Vous avez ainsi la liste des partitions existantes ainsi que les information nécessaires à la suite des opérations.

Pour l'exemple, la partition 3 débute (start) à 134MB et se termine (end) à 10.1GB soit une taille (size) de 10GB avec un format de fichier (file system) hfs+(mon disque étant de 10GB) De plus, toujours pour l'exemple, la taille de la partition Mac OS X sera de 6,6 Go.

  • Tapez :
    resize 3 134MB 6.7GB

    (dans ce cas, on lui demande de redimensionner la partition 3 qui débute à 134MB et pour une taille de 6.7GB environ) et validez avec Entrée,

  • Pour quitter parted, tapez :
    quit

    et validez avec Entrée,

  • Pour sortir du shell, tapez :
    exit

    et validez avec Entrée.

De retour aux réglages de partitionnement, avec les flèches haut/bas, sélectionnez le partitionnement manuel : Modifier manuellement la table de partitions et validez avec Entrée.

Créer la partition Bootstrap

  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez l'espace libre qui suit votre partition contenant Mac OS X et qui correspond à l'espace libéré précédemment et valider avec Entrée ;
  • Appuyez sur Entrée pour créer une nouvelle partition ;
  • Fixez une taille de 1 MB puis Entrée pour valider ;
  • Pressez à nouveau Entrée pour placer cette nouvelle partition au début de l'espace libre.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Nom, puis Entrée.
  • Donnez à cette nouvelle partition le nom Bootstrap, puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Utiliser comme et appuyer sur Entrée.
  • Toujours avec les flèches haut/bas, sélectionnez Partition de démarrage NewWorld puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Fin du paramétrage de cette partition et valider en pressant Entrée.

Partitions pour Ubuntu

Pour créer les partitions utiles à Ubuntu reportez-vous à ce tutoriel. Il faudra adapter les informations au fait qu'en utilisant l'alternate cd vous n'aurez pas d'interface graphique. Mais les partitions sont les mêmes.

Continuez la procédure d'installation de façon traditionnelle.

Réactivation de la journalisation sur la partition de Mac OS X

Au démarrage, la partition bootstrap fera son office :

  • Pour lancer Mac OS X, tapez X,
  • Pour lancer GNU/linux (Ubuntu), tapez L,
  • Pour démarrer sur un éventuel CD, tapez C.

Par défaut, au bout de quelques secondes, Ubuntu démarrera.

Avant d'aller plus loin, lancer Mac OS X afin de réactiver la journalisation de sa partition.

  • Une fois sous OS X, cliquez sur le menu AllerUtilitairesTerminal et, là, tapez :
    diskutil list
  • Là, repérez la partition contenant Mac OSX (dans mon cas : disk0s3) et tapez :
    diskutil enableJournal disk0s3

Quand le terminal vous rend la main, allez vérifier dans Utilitaire de disque (AllerUtilitairesUtilitaire de disque) que la partition est à nouveau journalisée. Cliquez sur la partition (pas le disque) sur laquelle est installé Mac OSX et, en bas de la fenêtre, à côté de Format : pour y lire Mac OS étendu (journalisé).

Installation avec Mac OS X et Mac OS 9 (triple-boot)

Les derniers modèles de G4 et les G5 ne permettent pas d'installer Mac OS 9 en tant qu'OS de démarrage, il ne sera accessible que via Classic dans Mac OS X. (De plus, Mac OS Classic a disparu depuis Mac OS X 10.5 Leopard)

Cette procédure ne s'adresse donc qu'aux personnes qui doivent conserver un Mac OS 9 pour l'utilisation spécifique d'un (ou plusieurs) logiciel(s) qui a (ont) disparu en même temps de Mac OS 9 et qui ne souhaitent pas utiliser le mode 'Classic' de Mac OS X.

Le principe d'installation est le même qu'en dual-boot :

  • Commencez par installer Mac OS X en utilisant l'utilitaire de disque pour partitionner le disque en 3 parties et on précise que le disque doit installer les gestionnaires de Mac OS 9/Classic) ;
  • Poursuivre avec l'installation de Mac OS 9 sur la deuxième partition (visible sous les différentes versions de Mac OS) ;

Lors de l'installation de Mac OS 9, plusieurs petites partitions bootstrap sont créées (invisible sous Mac OS 9 et Mac OS X. Ceci nécessite de ne pas se tromper lors de la création des partitions d'Ubuntu.

  • Lancer l'installation d'Ubuntu et supprimer la dernière partition afin de pouvoir créer les 3 (ou 4 selon vos besoins) partitions nécessaires à l'installation d'Ubuntu.

Par ailleurs, il faut ensuite réussir à configurer Yaboot pour lui donner une touche au démarrage afin de lancer Mac OS 9 :

  • "x" pour Mac OS X
  • "l" pour GNU/Linux Ubuntu
  • "o" pour Mac OS 9 (FIXME comment faire ça ?)
  • "c" pour CD

À ce moment du démarrage, le clavier est reconnu en qwerty, il ne faut pas tenter d'utiliser "m" sans risque de se planter !

Dépôts de logiciels pour Ubuntu pour PowerPC

Comme la version PowerPC d'Ubuntu n'est pas officiellement soutenue par Canonical, les paquets logiciels pour Ubuntu PPC ne sont plus systématiquement dupliqués dans les serveurs principaux et dans les serveurs miroirs. Les dépôts de paquets pour Ubuntu PPC sont disponibles uniquement dans le serveur ports.ubuntu.com.

Optimiser son expérience d'Ubuntu sur PowerPC

Installation d'un noyau optimisé (pour PPC bi-processeurs seulement)

Votre Mac est-il doté d'un seul processeur ou de deux ? Par défaut, le noyau Linux installé par Ubuntu ne prend en charge qu'un seul processeur. Si vous utilisez un Mac bi-processeur, même si ça ne pose aucun problème à l'utilisation d'Ubuntu, vous pourriez vouloir profiter de toute la puissance de votre machine en installant un noyau Linux optimisé.

Pour ce faire, installez le paquet linux-image-powerpc-smp (installation en 1 clic), puis redémarrez votre ordinateur. Votre ordinateur, qui ne travaillait jusque-là qu'avec un seul de ses processeurs, sera tout de suite plus véloce.

Si vous avez installé Ubuntu Maverick en 64 bits, le kernel optimisé pour les multiprocesseurs est déjà installé. Vous pouvez vérifier en tapant la commande

 $ uname -r

Et vérifier que la mention smp est bien présente.

ATTENTION : Problème avec les G5 QUAD !!! FIXME

Réglage du pavé tactile

Le paquet powerpc-utils installé par défaut dans Ubuntu pour powerpc contient la ligne de commande trackpad qui permet de régler le trackpad pour un powerpc. La commande est très simple d'utilisation. On peut regarder les options en vigueur avec

sudo trackpad show
   READREG(3, 2) trackpad settings notap nodrag nolock

Ensuite, si on veut générer un clic en tapant sur le trackpad, il suffit d'activer l'option tap

sudo trackpad tap

Si on veut désactiver cette option

sudo trackpad notap

Simuler le clic droit avec une souris à un seul bouton

Si vous avez gardé votre souris Apple, vous allez avoir un problème pour obtenir un clic droit afin d'afficher un menu contextuel. Le raccourci de Mac OS CTRL + clic ne fonctionnera pas. C'est la touche F12 qui rend ce service, dans Gnome. Si vous êtes sous Ubuntu vous pouvez malgré tout utiliser le clic gauche pour accéder au menu contextuel en activer le clic secondaire, comme indiqué sur la page qui traite de l'accessibilité. Si vous avez installé une version de Lubuntu il est possible d'activer le menu contextuel avec la touche CTRL et le clic gauche:

  • Ouvrez le fichier /etc/default/mouseemu avec les droits d'administration et décommentez les lignes :
    MID_CLICK="-middle 125 272" # Command key + mouse click
    RIGHT_CLICK="-right 29 272" # Control key + mouse click
    SCROLL="-scroll 56" # Alt key + mouse movement
    TYPING_BLOCK="-typing-block 300" # block mouse for 300ms after a keypress
  • Redémarrez votre ordinateur.

Vous pouvez maintenant accéder au menu contextuel grâce à la combinaison CTRL + Clic gauche.

Choix de l'agencement du clavier

Pour choisir le clavier, il faut aller dans Paramètres Système → Clavier → Saisie de texte et cliquez sur le +.

Sur un ibook G4, si ça n'a pas été fait pendant l'installation, on peut choisir le clavier FRANCE-APPLE MACINTOSH avec comme modèle de clavier PORTABLE APPLE.

Ensuite, il est important de choisir une touche qui permette de sélectionner le "3ème niveau", c'est-à-dire une touche pour atteindre, lors de la frappe, les caractères ~ (tilde) \ (antislah), [] (crochets), {} (accolades), etc. Il est très important de pouvoir taper ces caractères facilement. "~" permet dans le terminal d'accéder à son répertoire principal. Il est donc très souvent utilisé. Sous Mac OS X, c'est la touche Alt qui joue ce rôle mais sous Ubuntu, la touche Alt a un autre rôle. Plusieurs choix sont possibles, mais il me semble raisonnable de choisir la touche Logo (ie la touche "Pomme"). Pour cela, il suffit de cliquer sur Option, puis de sélectionner le menu "Touche sélectionnant le 3e niveau" et de choisir une option telle que "N'importe quelle touche logo" ou "Touche logo gauche".

Utiliser RTU sans crainte

Bien que le pack RTU ne soit pas, en principe, conçu pour les ordinateurs PPC, il s'est avéré fonctionnel pour l'auteur de cette documentation.

Le pack RTU (Road To Ubuntu) est un petit script qui automatise l'installation et la configuration de quelques ressources intéressantes.

Optimiser le wifi

Si jamais votre wifi n'est pas configuré nativement en installant Ubuntu, allez voir cette page (Airport Extreme).

Optimiser la vidéo

Hélas, il vous faut oublier les effets 3D. Les pilotes de votre chère carte graphique ne sont pas portés sur Ubuntu PPC. Il vous faudra utiliser le pilote générique qui fait son travail sans toutefois permettre des folies. Vous gagnerez en fluidité en désactivant des services (Système > Administration > Services) que vous n'utilisez pas (exemple courant : bluetooth).

Alternative à Flash

Adobe n'a pas développé de version de Flashplayer 10 pour Powerpc et les solutions alternatives libres du type Gnash prennent assez mal en compte les sites faits pour Flash 10. Pour les sites de partage de vidéos, on peut néanmoins utiliser les versions HTML5. Par contre, il n'existe pas de version Deezer sous HTML5. Pour en savoir plus, visitez la page consacrée au format Flash. Vous pouvez aussi installer mozilla-plugin-gnash.

Optimiser le son

Mon Mac PPC avait quelques problèmes avec le son : il le dirigeait systématiquement vers le haut-parleur standard et mettait le volume à fond, ce qui pose problème quand vous êtes un geek insomniaque dans une maison endormie.

Pour résoudre cette question, installez le paquet alsa-utils puis ouvrez le fichier /etc/rc.local avec les droits d'administration et ajoutez les lignes suivantes:

modprobe snd-powermac # force l'utilisation du module powermac
modprobe snd-pcm-oss # force l'utilisation du module pcm-oss
amixer set Master 40% unmute # met le niveau du volume principal à 40%
amixer set PCM 40% unmute
amixer set Headphone 40% unmute # met le niveau du volume du casque à 40%
amixer set 'PC Speaker' mute # désactive le haut-parleur principal ("mute" = muet)
exit 0

Ces commandes s'exécuteront à chaque démarrage de l'ordinateur (en fait à chaque changement d'utilisateur, sauf erreur).

Les informations données ici ont été testées sur une machine PowerMac G4 Quicksilver avec 1 Gio de RAM. Testé également sur PowerMac G4 MDD, bipro 1GHz, 1 Gio de RAM

Problèmes connus

Écran noir après installation avec carte Radeon

Si vous vous retrouvé avec un écran noir après l'installation, entrez dans une console (ctrl+alt+F1), saisissez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe, puis entrez cette commande pour modifier le fichier yaboot.conf:

sudo nano /etc/yaboot.conf

Cherchez la ligne append et modifier son contenu comme suit:

image=/boot/vmlinux
        label=L
        read-only
        initrd=/boot/initrd.img
        append="quiet splash image=/boot/vmlinux  video=radeonfb:1024x768-32@60"

Puis créer un fichier xorg.conf avec son strict minimum:

sudo nano /etc/X11/xorg.conf

Copier ceci dedans:

Section "Device"
        Identifier      "Card0"
        Driver          "radeon"
        BusID           "PCI:0:16:0"
 EndSection

Pour plus d'information sur le chargeur d'amorçage pour PowerPC reportez-vous à la page Yaboot et celle sur le mode rescue de Yaboot.

Voir aussi

————–

Contributeurs: L'Africain pour la maj de la page.

1) Les Macintosh récents (janvier 2006 et plus) ont un processeur Intel, on peut donc y installer la version Ubuntu 32bits (ou 64bits pour les Core 2 Duo par exemple).


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0