Contenu | Rechercher | Menus

SDDM

Le gestionnaire graphique de session SDDM (Simple Desktop Display Manager) est l'écran de connexion privilégié pour l'environnement KDE Plasma 5, et est donc fourni par défaut avec Kubuntu depuis la version LTS 16.04. SDDM est aussi recommandé par les développeurs de l'environnement LXQt.

Alors oui, c'est Debian, pas Ubuntu, mais désolé j'ai pas réussi à prendre de capture d'écran sur Kubuntu, et c'était la seule image en français sur Google.

SDDM permet de se connecter à des sessions graphiques X11 ou Wayland (alors que ses prédécesseurs KDM et LightDM 1) ne supportaient que les sessions X11) ; SDDM supporte aussi la personnalisation par thèmes via QML.

Installation

L'installation d'un gestionnaire de session alternatif est déconseillée. Il est plus sûr d'utiliser SDDM au sein d'une variante où il est pré-installé et configuré, comme Kubuntu.

Pour l'installation, il faut disposer des droits d'administration et d'une connexion à Internet fonctionnelle et active.

Il faut ensuite installer le paquet sddm.

Le système ne peut avoir qu'un seul gestionnaire de connexion ! Le processus d'installation vous demandera donc de choisir entre activer SDDM et conserver votre gestionnaire de connexion existant.

Utilisation

Au démarrage (ou après la déconnexion d'un utilisateur), SDDM apparaîtra à l'écran et vous demandera :

  • votre nom d'utilisateur : cliquez sur l'icône correspondant à votre profil pour le sélectionner, si vous ne trouvez pas l'utilisateur qui vous intéresse, cliquez sur "Utilisateur différent" ;
  • votre mot de passe ;
  • si vous désirez choisir parmi plusieurs environnements installés, une liste déroulante se trouve dans le coin inférieur gauche (le dernier environnement utilisé est sélectionné par défaut).

Cliquez finalement sur "Connexion".

L'organisation de l'interface décrite ici est celle du thème par défaut seulement. Des thèmes très différents sont possibles, où l'interface est organisée de manière très variable.

Si vous ne désirez pas vous connecter, il est aussi possible, depuis SDDM :

  • de suspendre l'ordinateur (veille prolongée) ;
  • d'éteindre l'ordinateur ;
  • de redémarrer l'ordinateur.

Plusieurs utilisateurs en parallèle

En faisant "Changer d'utilisateur" depuis l'écran de verrouillage (ou depuis le menu principal de KDE Plasma), on a la possibilité grâce à SDDM d'ouvrir plusieurs sessions graphiques en parallèle, pour plusieurs utilisateurs différents.

Configuration

Avec KDE

Si vous utilisez KDE, la configuration de SDDM se fait dans les paramètres, au niveau de la section "Démarrage et arrêt".

Autres environnements

La configuration manuelle d'un composant sensible comme le gestionnaire de connexion présente des risques.

Le fichier de configuration pour SDDM est /etc/sddm.conf ; Consultez la commande man sddm.conf pour en voir toutes les options. Par défaut, ce fichier n'est pas présent, si vous voulez disposer d'un exemple de fichier de configuration par défaut pour pouvoir le modifier, exécutez la commande suivante :

sddm --example-config > /etc/sddm.conf

Connexion automatique

Il est possible de configurer la connexion automatique d'un utilisateur en ajoutant

[Autologin]
User=jean
Session=plasma.desktop

au fichier de configuration : alors, la session plasma.desktop se chargera automatiquement pour l'utilisateur "jean".

Les valeurs possibles pour les sessions sont les noms des fichiers présents dans /usr/share/xsessions/ ; plasma.desktop correspond à KDE Plasma.

Thèmes

Les paramètres des thèmes peuvent être modifiés au niveau de la section [Theme] du fichier. Par défaut, le thème sera breeze, mais d'autres thèmes sont possibles.

Verrouillage numérique

Réglez Numlock=on dans la section [General] du fichier de configuration.

Désinstallation

Pour supprimer cette application, il suffit de supprimer son paquet (sddm).

Il faut alors songer à configurer un autre gestionnaire de connexion par défaut, sinon la connexion au système ne sera plus possible graphiquement !

Voir aussi


Contributeurs : roschan , …

1)
Cette phrase est conjuguée au passé : le développement d'SDDM a commencé en 2013, bien avant que LightDM ne prétende savoir supporter Wayland, ce dont ils ne semblent pas réellement capables même en 2017.


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0