Contenu | Rechercher | Menus

Subversion

Subversion (abrégé SVN) est un système de gestion de versions visant à remplacer CVS.

Installation

Toute installation de SVN nécessitera l'installation du paquet subversion

Une bonne base pour les futurs dépôts ("repository") est /var/svn :

sudo mkdir /var/svn

C'est dans ce dossier que vous créerez vos futurs repository.

Nous considérerons cette base pour la suite de la documentation.

Configuration

SVN peut être installé de plusieurs façons :

  • Seul, en local, l'accès au dépôt se faisant par file://dossier/projet
  • seul, en mode serveur, c'est-à-dire que l'accès au dépôt SVN sera sous la forme svn://mon_serveur/projet1 , avec des utilisateurs SVN créés à cet effet;
  • ou administré via un module d'Apache (dav_svn), c'est-à-dire que l'accès au dépôt SVN sera sous la forme http://mon_serveur/projet1, avec des utilisateurs créés pour le module dav_svn pour l'authentification.

  • Dans les 2 derniers cas, dans l'adresse d'accès à un dépôt, mon_serveur/ représente la base des dépôts.
  • La configuration SVN + Apache (avec le module dav_svn) semble plus simple.

Serveur SVN seul

Tout d'abord, créez un dépôt (nous considérerons le répertoire projet1).

cd /var/
sudo mkdir svn
sudo svnadmin create /var/svn/projet1

Création des utilisateurs SVN

Vous pouvez ensuite éditer les fichiers de configuration (pour choisir mot de passe et autres) dans le répertoire créé (nous considérerons le dépôt projet1).

Dans le répertoire /var/svn/projet1/conf/

il faut éditer le fichier svnserve.conf avec au minimum :

      [general]
      # Les utilisateurs non auth : none/read/write
      anon-access = none
      # Les utilisateurs auth : none/read/write
      auth-access = write
      # le fichier de password
      password-db = passwd
      # Cette option spécifie l'authentification du référentiel.
      # Si deux repo ont les mêmes référentiels d'authentification, 
      # ils devraient avoir le même mot de passe de base de données, et vice versa.
      # Le domaine par défaut est le référentiel uuid.
      realm = projet1

Il ne faut pas mettre d'espace en début de ligne ! Sinon les clients auront une erreur du style "svnserve.conf:12: Option expected svnserve.conf"

il faut éditer le fichier passwd pour qu'il ressemble à :

      [users]
      # nom   =  mot de passe
      joeuser = joepassword
      jayrandom = randomjay

les mots de passe sont en clair dans ce fichier, il convient donc d'en interdire l'accès en lecture à tout le monde ("other") :

sudo chmod o-r /var/svn/projet1/conf/authz
sudo chmod o-r /var/svn/projet1/conf/passwd

Lancer le serveur

Pour lancer le serveur, il suffit d'exécuter :

sudo svnserve -d -r /var/svn

Il est possible (et conseillé) d'automatiser le lancement de SVN afin de ne pas avoir à taper cette commande à chaque démarrage de la machine. Voir plus bas.

Le port par défaut écouté par svnserve est 3690.

Accès

Le dépôt créé est désormais accessible, via les commandes SVN de base, à l'adresse :

svn://mon_serveur/projet1

Automatiser le lancement de SVN

Jusqu'ici, le serveur SVN est lancé avec votre utilisateur. Ce qui implique que le serveur a les mêmes droits que vous.

Il est donc recommandé de créer un utilisateur pour lancer le serveur et le définir comme propriétaire du dépôt (nous prendrons ici l'utilisateur svn) :

sudo addgroup svn --system
sudo adduser svn --system --home /var/svn --no-create-home --ingroup svn
sudo chown -R svn: /var/svn

Il est désormais préférable de créer chaque nouveau repository avec l'utilisateur svn grâce à la commande :
sudo -u svn svnadmin create /var/svn/votre_nouveau_repository

Maintenant que nous avons un utilisateur spécifique, pour exécuter SVN au démarrage, il faut créer un script exécutable /etc/init.d/svnserve contenant le code :

#!/bin/sh
 
set -e
if [ -x /usr/bin/svnserve ] ; then
    HAVE_SVNSERVE=1
else
    echo "Svnserve not installed."
    exit 0
fi
 
. /lib/lsb/init-functions
 
case "$1" in
    start)
        log_action_begin_msg "Starting SVN server"
        /sbin/start-stop-daemon --start --chuid svn:svn --exec /usr/bin/svnserve -- -d -r /var/svn
        log_action_end_msg $?
        ;;
    stop)
        log_action_begin_msg "Stopping SVN server"
        /sbin/start-stop-daemon --stop --exec /usr/bin/svnserve
        log_action_end_msg $?
        ;;
    force-reload|restart)
        $0 stop
        $0 start
        ;;
    *)
        echo "Usage: /etc/init.d/svnserve {start|stop|restart|force-reload}"
        exit 1
        ;;
esac
 
exit 0
  • ne pas oublier de rendre exécutable le script :
sudo chmod +x /etc/init.d/svnserve

Vous pouvez alors respectivement le démarrer, redémarrer et arrêter à l'aide des commandes suivantes :

sudo /etc/init.d/svnserve start
sudo /etc/init.d/svnserve restart
sudo /etc/init.d/svnserve stop
  • Pour ajouter le serveur SVN au démarrage de la machine :
sudo update-rc.d svnserve defaults

Note : les LSBize initScript ont changé de format; vous pouvez avoir un message d'avertissement en retour.

Serveur SVN + Apache

Pour installer un serveur SVN utilisant le serveur web Apache, nous aurons besoin d'Apache et de la bibliothèque de Subversion pour Apache.

Il faut donc installer les paquets apache2 libapache2-svn

Configuration d'Apache

Il est nécessaire dans un premier temps d'activer le module dav_svn pour apache (non activé par défaut):

sudo a2enmod dav_svn

La configuration principale du serveur SVN se situe maintenant dans le fichier /etc/apache2/mods-enabled/dav_svn.conf.

Il y a deux orientations de configuration:

* Configurer tous les dépôts un par un, ce qui permet de gérer les autorisations dépôt par dépôt mais qui oblige à modifier la configuration d'Apache (et donc de le relancer ensuite) à chaque ajout de dépôt.

* Configurer un répertoire parent de tous les dépôts, ce qui n'oblige pas à reconfigurer Apache pour chaque ajout mais qui ne permet pas de gérer les autorisations finement.

Une source classique d'erreur est d'utiliser un répertoire pour SVN qui est dans le path d'Apache, dans ce cas SVN ne fonctionne pas. Il faut obligatoirement utiliser un répertoire en dehors du path d'Apache.

Configuration au cas par cas

Ici nous considérons que le nom du dépôt que l'on veut créer s'appelle "projet1" et qu'il doit se situer dans le répertoire "/var/svn" et que l'on veut y accéder par l'url http://mon_serveur/projet (le nom et l'url sont ici volontairement différents pour voir la différence).

Ouvrir le fichier /etc/apache2/mods-enabled/dav_svn.conf et décommenter la ligne d'ouverture de l'environnement, et modifier le nom par l'url que vous voulez utiliser:

<Location /projet>

Enlever le commentaire sur la ligne pour activer le module:

DAV svn

Enlever le commentaire et faire pointer vers votre répertoire SVN la ligne suivante vers l'adresse du dépôt sur votre disque dur:

SVNPath /var/svn/projet1

Enlever le commentaire devant la ligne de fermeture de l'environnement ouvert précédemment:

</Location>

Redémarrer Apache:

sudo /etc/init.d/apache2 restart

Créez le dépôt projet1 et donner les droits d'accès au dépôt uniquement à Apache:

sudo svnadmin create /var/svn/projet1
find /var/svn/projet1/ -type f -exec chmod 640 {} \;
find /var/svn/projet1/ -type d -exec chmod 770 {} \;
chown -R www-data:www-data /var/svn/projet1

Vérifier à l'aide d'un navigateur que http://mon_serveur/projet réponde.

Pour ajouter un deuxième répertoire, il faut recopier le contenu entre les balises <location> et </location> une deuxième fois dans le fichier, et donner une url différente au deuxième projet.

Configuration globale

Dans ce cas on a juste besoin de connaître l'url de la racine des dépôts et l'adresse de cette racine sur le disque dur. Ici nous utilisons l'url http://mon_serveur/svn et la racine s'appelle /var/svn.

Ouvrir le fichier /etc/apache2/mods-enabled/dav_svn.conf et décommenter la ligne d'ouverture de l'environnement, et modifier le nom par l'url que vous voulez utiliser:

<Location /svn>

Enlever le commentaire sur la ligne pour activer le module:

DAV svn

Enlever le commentaire et faire pointer vers la racine de votre répertoire SVN la ligne suivante:

SVNParentPath /var/svn

Ajouter cette ligne après SVNParentPath si vous voulez que la racine http://mon_serveur/svn affiche la liste des dépôts SVN existants:

SVNListParentPath On

Enlever le commentaire devant la ligne de fermeture de l'environnement ouvert précédemment:

</Location>

Redémarrer Apache:

sudo /etc/init.d/apache2 restart

Vérifier à l'aide d'un navigateur que http://mon_serveur/svn réponde (liste des dépôts si la liste est activée, erreur HTTP 403 sinon).

Maintenant vous pouvez créer autant de dépôts que vous voulez dans le répertoire racine puis donner les droits de modification à Apache, ils seront accessibles sans redémarrer Apache.

Créez le dépôt projetXXX et donner les droits d'accès au dépôt à Apache:

sudo svnadmin create /var/svn/projet1
sudo chown -R www-data:www-data /var/svn/projet1

Authentification

Modifier le fichier /etc/apache2/mods-enabled/dav_svn.conf pour activer l'authentification, en décommentant et renseignant certaines lignes comme ceci :

AuthType Basic
AuthName "Depot Subversion"
AuthUserFile /etc/apache2/dav_svn.passwd
Require valid-user

Puis créer, avec htpasswd, le fichier « /etc/apache2/dav_svn.passwd » pour un utilisateur, de cette manière :

sudo htpasswd -cs /etc/apache2/dav_svn.passwd utilisateur1

Pour créer d'autres utilisateurs, utiliser la commande :

sudo htpasswd -s /etc/apache2/dav_svn.passwd utilisateur

Faire appartenir ce fichier à l'utilisateur d'Apache :

sudo chown www-data:www-data /etc/apache2/dav_svn.passwd

Redémarrer à nouveau Apache :

sudo /etc/init.d/apache2 restart

Accès

Votre dépôt doit maintenant être accessible via les commandes SVN de base sous l'URL :

http://mon_serveur/svn/projet1

Si vous avez suivi la procédure d'authentification, un nom d'utilisateur et mot de passe (précédemment créés) seront demandés.

Subversion et Eclipse

Subversive et Subclipse sont tous deux des greffons pour Eclipse permettant de se connecter à un dépôt SVN.

Subversive

Voir le tutoriel spécifique : Subversive

Subclipse

Voir le tutoriel spécifique : Subclipse

Utilisation

Créer un Dépôt SVN

Vous pouvez créer un repository pour un projet (nous prendrons ici projet1) avec la commande :

sudo svnadmin create /var/svn/projet1

Commandes de base

Créer une copie de travail locale

Commande à exécuter dans le répertoire parent, qui contiendra la copie locale :

svn checkout svn://mon_serveur/projet1

Si l'authentification est requise pour votre dépôt, précisez votre nom d'utilisateur de cette manière :

svn checkout --username nom svn://mon_serveur/projet1

Ceci créera un dossier projet1 contenant les sources du dépôt.

Les commandes suivantes sont à exécuter depuis la copie de travail locale.

Mettre à jour sa copie

Pour récupérer les dernières modifications du dépôt et ainsi mettre sa copie de travail à jour, il suffit de taper :

svn update

Envoyer ses modifications

Pour valider et apporter ses modifications au dépôt, il suffit de :

svn commit -m "Message"

Le message du commit (option -m) est obligatoire, il permet d'inscrire dans les logs une explication des modifications. Exemple : "Ajout de la fonction xxx dans le fichier xxx, …". Si vous ne précisez pas cette option, SVN vous ouvre un éditeur de texte (Nano par défaut) afin d'y inscrire ce message.

Si vous voulez changer l'éditeur par défaut (Nano), il faut modifier la valeur de la variable editor-cmd du fichier ~/.subversion/config. Par exemple editor-cmd = vi

Pensez à toujours exécuter un update avant d'exécuter un commit. Ceci évitera beaucoup de conflit.

Ajouter un fichier

Si vous ajoutez un nouveau fichier à votre copie locale, il ne sera pas envoyé au dépôt lors du prochain commit. Il faut déclarer l'ajout d'un fichier avec :

svn add <fichier>

add déclare l'ajout du fichier au dépôt pour le prochain commit. Pensez donc à commiter après avoir ajouté un fichier.

Supprimer un fichier

Fonctionnant comme pour l'ajout d'un fichier, la déclaration de la suppression pour le prochain commit s'effectue avec :

svn delete <fichier>

Importer un répertoire local existant

L'importation s'effectue avec la commande :

svn import votre_repertoire URL_svn

"URL_svn" pouvant être un répertoire local, il suffit de faire:

svn import votre_repertoire file:///repertoire_svn

Client SVN graphique

* rapidSVN n'est pas mal du tout, il permet de réaliser toutes les actions de base en mode graphique.

* esvn (très léger) permet de travailler avec des "workspaces", dans le cas où votre projet reprend des dépôts différents.

fonctionne très bien avec fldiff et kdiff3

* kdesvn

Intégration à Nautilus

RabbitVCS

Anciennement appelé NautilusSVN, il s'agit d'un outil réalisé en Python couplé aux scripts Nautilus et utilisant des emblèmes de Nautilus (à l'instar de TortoiseSVN sous Windows).

RabbitVCS est disponible en paquet

  • dans les dépôts officiels depuis la version 10.10 d'Ubuntu
  • et dans le PPA du projet ppa:rabbitvcs/ppa pour toutes les versions d'Ubuntu depuis la 8.04.

Installation :

  • pour Ubuntu 10.10 et 11.04, les dépôts officiels suffisent
  • pour Ubuntu 9.10 à 10.10, utiliser le PPA

Installez le paquet rabbitvcs-nautilus et optionnellement rabbitvcs-gedit rabbitvcs-cli

Scripts SVN pour Nautilus

Pour vous éviter d'avoir à faire ces manipulations sur votre copie à l'aide de la console, il existe un script pour nautilus (explorateur de fichier de Gnome) afin d'intégrer ces commandes au menu contextuel.

Installez le paquet nautilus-script-collection-svn.

Puis activez-le :

nautilus-script-manager enable Subversion

Et enfin redémarrez Nautilus :

FIXME La commande nautilus –restart ne fonctionne pas. A remplacer par nautilus restart (Ubuntu 9.10 et +)

FIXME La commande nautilus restart ne fonctionne pas non plus (Ubuntu 10.10). Il faut faire nautilus -q puis relancer nautilus

nautilus --restart

ou :

nautilus restart

Intégration à Nemo

RabbitVCS

Un port de la version Nautilus a été réalisé pour Nemo. Pour cela :

  1. ajoutez le PPA du projet : ppa:gwendal-lebihan-dev/cinnamon-stable

KDESVN : plugin SVN pour Konqueror

Avantage non négligeable pour certains, le plugin est accessible en français.

Tout d'abord, installez le paquet kdesvn ainsi que les dépendances proposées.

KDESVN gère :

  • le dépôt lui-même : indiquez dans la barre d'adresse http://mon_serveur/projet1
  • votre copie locale : indiquez dans la barre d'adresse /var/svn/projet1

Une fois le dépôt ou répertoire affiché, allez dans le menu de Konqueror et cliquez sur "Affichage > Type d'affichage > SVN Client" pour activer le mode d'affichage SVN vous permettant de faire les modifications / mises à jour / etc…

À noter aussi, que ce soit dans Dolphin, Konqueror ou les dossiers sous formes de plasmoïdes, le menu contextuel (bouton droit) vous permet d'ouvrir un dossier avec KDESVN.

Colorsvn

Pour ajouter de la couleur dans l'utilisation de svn en ligne de commandes :

Téléchargez l'archive de code source de colorsvn (la dernière version est la 0.3.2) depuis le site de tigris : http://colorsvn.tigris.org/

Décompressez l'archive et placez votre terminal dans le répertoire des sources :

:~$ cd Téléchargements/colorsvn-0.3.2/

L'installation se fait via configure, make, make install :

$ ./configure
$ make
$ sudo make install

Enfin ajoutez un alias en fin de .bashrc (ou .bash_aliases)

alias svn='colorsvn'


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0