Contenu | Rechercher | Menus

ubuproxy : Proxy TCP/IP Générique

Présentation

Ubuproxy permet de rediriger n'importe quel type de connexion TCP/IP, et de loguer tout le trafic qui passe au travers du proxy. Les seules informations nécessaires à la création d'un proxy sont donc :

  • Le port sur lequel se mettre en écoute
  • L'interface réseau sur laquelle se mettre en écoute (l'ip local de la machine)
  • le nom et le port de la machine cible

Compatibilité

La compilation du binaire a été réalisée sur Ubuntu dapper, mais devrait parfaitement fonctionner sur toutes les versions plus récentes.

Origine

Ubuproxy est un simple script shell qui permet de simplifier et "d'encapsuler" l'utilisation de "tcpproxy", écrit par Wolfgang Zekoll, dont les sources sont distribués sous GPL v2 et disponibles à cette adresse :

http://www.quietsche-entchen.de/cgi-bin/wiki.cgi/-wiki/proxies/TcpProxy

Attention, plusieurs bugs importants ont été corrigées dans la version déployée par ubuproxy. (nous tentons de contacter l'auteur pour lui soumettre les différents patchs…) Les sources ainsi modifiées sont disponibles ici :

http://hoper78.free.fr/ubuntu/tcpproxy.tar.gz

Les seuls fichiers qui ont étés modifiés normalement sont le config.c et tcpproxy.c. Je vous laisse le soin de faire un diff entre les 2 sources pour connaître les modifications apportées…

Installation

Télécharger et installez le paquet ubuproxy, disponible ici : http://hoper78.free.fr/ubuntu/ubuproxy.deb

Configuration

La première chose à faire est de créer un proxy :

sudo ubuproxy proxy1 make

Le nom du proxy (ici "proxy1") n'a pas d'importance. Supposons que je sois sur une machine avec pour adresse IP : 10.0.0.1 et que je veuille créer un proxy qui écoute sur le port 1000, puis qui redirige toutes les demandes sur le port 80 (serveur http) d'une autre machine, ayant pour IP : 10.0.0.2

 Listening port : 1000
 Interface [10.0.0.1] :
 Forward to (server:port) : 10.0.0.2:80
 Keep logs for X days [20] :

 ------------------------------------

 Add this configuration to proxy1 :
 Listening port : 1000
 Listening on 10.0.0.1
 forwarding connections to : 10.0.0.2:80
 and keep logs for 20 days.

 Is this ok ? [N/y]: y

 Configuration done in /etc/tcpproxy/proxy1.conf
 Making the /var/log/tcpproxy/proxy1 directory
 Adding the /etc/cron.daily/purge-logs-proxy1-1000 file...

Notes

  • si on relance cette commande en choisissant des paramétrés différents, cela n'effacera rien mais ajoutera un nouveau port en écoute pour ce même proxy
  • Le nom d'un proxy ne dois pas contenir d'espace, de "." etc.
  • L'adresse IP prise par défaut est celle d'eth0, modifiez la au besoin
  • Par défaut, toutes les communications des 5 derniers jours sont loguées
  • Le fait d'indiquer 0 désactivera la fonction de logs (totalement inutile si le protocol qui transite est crypté, comme avec ssh)
  • Il n'y a pas de limite au nombre de proxy que l'on peut créer
  • Il n'est bien sur pas possible d'écouter plusieurs fois sur le même port !

Lancement du proxy

Il reste a lancer le processus :

sudo ubuproxy proxy1 start

On peut également vérifier que le proxy est bien actif (online) :

sudo ubuproxy all status

Il reste à vérifier que tout fonctionne. (en lançant un navigateur et en essayant de se connecter sur "http://10.0.0.1:1000" par exemple, on arrivera en fait sur la machine 2 (10.0.0.2:80).

Arrêt/Suppression

Il est possible de stopper un proxy avec la commande suivante :

sudo ubuproxy proxy1 stop

Ou de supprimer totalement sa configuration ainsi que tous les fichiers de log qu'il a pu générer :

sudo ubuproxy proxy1 remove

Configuration évoluée

Fichiers de configurations

Ils se trouvent dans /etc/tcpproxy/ (un par proxy) et contiennent par défaut les informations suivantes :

port 1000
  interface 10.0.0.1
    timeout 600
    extended-info yes
    user 1000.0
    server 10.0.0.2:80
    writefile /var/log/tcpproxy/proxy1/1000

On retrouve donc :

  • Le port en écoute
  • L'interface à utiliser
  • Au bout de 600 secondes, et sans activité, la connexion est stoppée par le proxy. Mettre zéro désactive ce mécanisme.
  • En plus du trafic, le proxy indique qui s'adresse à qui dans le fichier de log (mettre "no" désactive cette fonctionnalité)
  • L'utilisateur qui sera utilisé par le processus (uid.gid)
  • Le serveur cible et le port
  • La racine des fichiers de logs

A propos des logs

Chaque connexion génère un fichier de logs dont le nom est composé du port et du pid du process qui à généré la connexion. Les fichiers sont ensuite automatiquement archivés (une archive par jour et par port) puis compressés.

tcpproxy

Pour plus d'informations sur les possibilités de tcpproxy, man tcpproxy 8-)


Contributeurs : Hoper



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0