Contenu | Rechercher | Menus
Cette page est en cours de rédaction.
Apportez votre aide…

Encodage DVD → MKV

Ce tutoriel est destiné à ceux qui veulent faire des rips de leurs DVD, tout en gardant la meilleure qualité possible, aussi bien audio que vidéo, en gardant les différentes pistes audio et les différentes pistes de sous-titres —ce qui permet d'obtenir un rip multilangue—, ainsi que le système de chapitrage. Et tout ça, dans un fichier de la taille d'un CD : 700 Mio.

Toutes les étapes, de l'installation à la création du fichier final, sont expliquées dans ce tutoriel. Vous allez utiliser uniquement des formats open-source, pour la vidéo, l'audio, le chapitrage et le conteneur. Ils ont l'avantage d'être multi-plates-formes (lisibles sous Windows, Linux, Mac…), gratuits, et surtout plus performants que leurs homologues propriétaires…

Le rip se fera également grâce à des logiciels open-source, sous GNU/Linux.

Voici les caractéristiques du fichier final que vous allez obtenir en suivant ce tutoriel :

  • Conteneur : Matroska Video
  • Codec vidéo : x264
  • Codec audio : OGG Vorbis aoTuV
  • Sous-titrage : SUB
  • Chapitrage : OGG Chapters / XML

Vous pouvez cependant n'utiliser que certaines parties du tutoriel : par exemple, si vous voulez transcoder une vidéo ogg theora en x264, vous n'avez pas besoin de la partie rip de dvd.

Solutions alternatives à ce tutoriel avec interface graphique

Logiciels nécessaires

Nous aurons besoin d'installer ces paquets :

ATTENTION: Si vous avez des problèmes de lecture de votre dvd, c'est peut-être qu'il est protégé par CSS : Lire un DVD protégé par CSS.

OGG Vorbis aoTuV

Vous pouvez utiliser le OGG Vorbis présent par défaut dans Ubuntu.

Cependant, une version "améliorée" donne apparemment de meilleurs résultats ; c'est cet encodeur qui est recommandé sur hydrogenaudio.

Nous aurons besoin d'installer de nouveaux paquets pour rendre la compilation possible :

Cette installation remplacera votre fichier usr/bin/oggenc, faites-en une copie auparavant.

sudo cp /usr/bin/oggenc /usr/bin/oggenc-default

Pour télécharger et installer OGG Vorbis aoTuV :

wget http://www.geocities.jp/aoyoume/aotuv/source_code/libvorbis-aotuv_b5.tar.bz2
tar xvfj libvorbis-aotuv_b5.tar.bz2
cd aotuv-b5_20061024
CFLAGS=-fno-strict-aliasing sh ./configure
make
sudo make install

Rip du DVD

Sélectionner le bon titre

Pour lire un titre du dvd, il suffit de passer en paramètre de mplayer le numéro du titre :

mplayer dvd://1

Si vous avez plusieurs lecteurs de DVD, vous pouvez sélectionner le bon avec l'option -dvd-device chemin_du_lecteur.

Par tatonnement, vous trouverez ainsi le bon numéro, correspondant à la vidéo que vous souhaitez encoder.

méthodes alternatives

Vous pouvez utiliser dvdnav et observer la sortie de mplayer pour déterminer le numéro du titre.

mplayer -nocache dvdnav://

Extraire les chapitres

Pour cela nous allons utiliser dvdxchap avec l'argument t pour préciser le titre à extraire (ici on a besoin du point de montage du lecteur DVD):

dvdxchap -t 4 /dev/dvd > chapters.txt

Extraire en vob

Une fois que vous avez trouvé le bon numéro, par exemple ici 4, tapez la commande suivante pour ripper le titre dans un fichier vob :

mplayer -dumpstream dvd://4 -dumpfile video.vob

Les méta-données (langues des pistes audios et des chapitres) seront perdues. Il est donc conseillé de les noter dans un fichier texte ou autre ; elles sont affichées par mplayer via des lignes comme :

Flux audio : 0 format : ac3 (5.1) langue : ja aide : 128.
Flux audio : 1 format : ac3 (5.1) langue : en aide : 129.

et

Sous-titre ( sid ) : 0 langue : en
Sous-titre ( sid ) : 1 langue : fr
Sous-titre ( sid ) : 2 langue : es

Avant de retirer le DVD de votre lecteur, et si vous souhaitez extraire les sous-titres du dvd, il est conseillé de sauvegarder les fichiers IFO qu'il contient.

À partir de maintenant, vous pouvez retirer le DVD.

méthodes alternatives

Si vous avez des problèmes pour récupérer le fichier vob avec la méthode ci-dessus, vous pouvez essayer avec la commande :

mplayer -nocache -dumpstream dvdnav://4 -dumpfile video.vob

méthodes plus simples

Avec l'outil vobcopy qui choisit directement le titre contenant le plus de chapitres pour le copier sur le disque dur.

vobcopy -l

Il existe aussi d'autres logiciels capables de décoder et copier les dvds sur disque dur ; vous pouvez essayer :

Encoder les pistes audio

Dans cette section nous allons extraire et encoder certaines pistes audios du vob.

Cela est utile pour bien comprendre le processus d'extraction, encodage et empaquetage dans le mkv. Cependant, il est aussi possible d'encoder l'audio et la vidéo en même temps, voir d'empaqueter le tout dans un mkv en une seule commande. L'encodage simultané a aussi l'avantage d'éviter les désynchronisations audio/vidéo.

La section encoder l'audio et la vidéo simultanément donne les bases de cette procédure.

Méthode utilisant mplayer et oggenc

Vous avez normalement déjà déterminé le numéro des pistes audios à extraire dans la section Extraire en vob.

Par exemple, si vous voulez sauvegarder la piste japonaise sachant que :

Flux audio : 0 format : ac3 (5.1) langue : ja aide : 128.

Vous devrez extraire la piste audio numéro 128.

Pour lire le fichier vob en utilisant une piste audio particulière (ici la numéro 128), histoire d'être sûr :

mplayer video.vob -aid 128

Pour l'extraire en wav, tapez la commande suivante :

mplayer video.vob -aid 128 -ao pcm:file=audio128.wav -vc null -vo null

Vous pouvez ajouter l'option "fast" pour obtenir une extraction plus rapide (l'erreur "Your system is too SLOW to play this!" devient alors normal) :

mplayer video.vob -aid 128 -ao pcm:fast:file=audio128.wav -vc null -vo null

Pour l'encoder en OGG Vorbis, il faut choisir un débit nominal ou une valeur de qualité.

Voici la relation entre le preset de qualité q et le débit nominal b en Kibits/s :

b =

  • 16×q + 64 si qϵ[0;4] ;
  • 32×q si qϵ[4;8] ;
  • 64×q - 256 si qϵ[8;9] ;
  • 180×q - 1300 si qϵ[9;10].

Pour encoder en donnant en paramètre un débit nominal, ici 112 :

oggenc audio128.wav -b 112

Attention, ce n'est qu'un débit nominal, le débit réel sera sûrement inférieur pour un film.

Pour encoder en utilisant une valeur de qualité :

oggenc audio128.wav -q 3

Ces 2 commandes fournissent des fichiers de même taille à l'octet près (car q3 et 112 Kibits/s sont équivalents).

Pour vous donner un ordre d'idée, pour un film, on choisit généralement un preset entre 3 et 4,5, selon la durée du film.

Méthode utilisant ffmpeg

D'abord on détermine la liste des pistes (video/audio/sous-tire/…) :

ffmpeg -i video.vob

Normalement l'ordre des pistes est la même que celle déterminée dans la section Extraire en vob ; cependant les numéros sont différents (ils sont sous la forme "0:x").

Une fois qu'on a repéré la piste audio voulue (ici la numéro 2) on l'extrait :

ffmpeg -i video.vob -map 0:2 -vn -sn -acodec libvorbis -aq 3 -ac 2 audio.ogg
  • -map 0:2 permet de choisir la piste à encoder.
  • -vn on extrait aucune piste vidéo (on ne conserve que la piste audio)
  • -sn on extrait aucune piste de sous-titre (on ne conserve que la piste audio)
  • -aq 3 permet de choisir la qualité du son, plus la valeur est grande, meilleur est la qualité. Ce paramètre va de 1 à 10.
  • -ac 2 permet de spécifier le nombre de canaux voulu (2 pour du stéréo, 6 pour du 5.1, etc.), cette option n'est pas obligatoire.

Méthode utilisant ffmpeg2theora

On peut utiliser ffmpeg2theora dont la sortie par défaut utilise le codec audio vorbis :

ffmpeg2theora video.vob -a 3 --novideo -o audio.oga

Pour changer le numéro de la piste (qui s'affiche lors de l'encodage avec ffmpeg2theora) :

ffmpeg2theora video.vob -a 3 --audiostream 2 --novideo -o audio.oga
  • -a 3 permet de choisir la qualité du son.
  • –audiostream 2 permet de choisir la piste son à extraire. Pour avoir la bonne langue, choisissez la piste qui vous concerne.

Encoder la vidéo

Cette section est la suite logique de la précédente ; nous allons maintenant extraire et encoder la piste vidéo du fichier vob.

Déterminer si votre vidéo est entrelacée

Si, lors des mouvements, des lignes horizontales apparaissent sur l'image, il faut utiliser un filtre de désentrelacement. Si vous n'êtes pas sûr, jouez une scène d'action image par image (la touche "." avec mplayer), ça se voit très bien.

Attention, ne pas utiliser de filtre de désentrelacement sur une source Telecine. En effet, le Telecine peut être inversé de manière lossless (sans pertes), contrairement à l'entrelacement.

Si vous allez encoder la vidéo via mencoder, vous avez le choix entre plusieurs désentrelaceurs :

  • lavcdeint : ?
  • kerndeint : Kernel deinterlace
  • filmdint : ?
  • pp=lb : Linear Blend Deinterlace
  • pp=li : Linear Interpolating Deinterlace
  • pp=ci : Cubic Interpolating Deinterlace
  • pp=md : Median Deinterlace
  • pp=fd : FFMpeg Deinterlace

Pour lire votre vidéo avec un filtre de désentrelacement, tapez la commande suivante (si vous voulez utiliser le désentrelaceur cubique) :

mplayer video.vob -vf pp=ci

Si vous allez encoder la vidéo via ffmpeg, pas besoins de vous creuser la tête… vous utiliserez l'option -deinterlace (équivalent de pp=fd).

Surtout, si votre vidéo n'est pas entrelacée, n'appliquez aucun filtre de désentrelacement, vous perdriez en qualité!

Déterminer le crop

Les vidéos provenant des DVD contiennent souvent des bandes noires, il faut les détourer. Pour détecter la bonne valeur de crop à utiliser, il suffit de lancer la vidéo avec cette commande :

mplayer video.vob -nosound -vf cropdetect

Placez vous sur une scène où les bandes noires apparaissent clairement et où le contraste film/bande est fort. Il est aussi conseillé d'avancer un peu après le début du film, lorsque la taille des bandes est stable. En effet, parfois les bandes des séquences d'introduction du film sont différentes de celles utilisées pendant le film.

mplayer devrait afficher la meilleure valeur de crop à utiliser, en respectant la taille des blocs (les valeurs sont des multiples de 16).

Vous pouvez fermez la vidéo.

Récupérez, par copier-coller, le paramètre -vf crop ainsi trouvé, puis lisez la vidéo en indiquant le découpage :

mplayer video.vob -vf crop=720:576:0:0

Vous pouvez également visualiser l'effet du crop en faisant apparaître un rectangle simulant le découpage sur la vidéo originale :

mplayer video.vob -vf rectangle=656:576:34:0 -nocache -nosound

Si cela ne convient pas vous pouvez modifier les valeurs manuellement. Cependant, veuillez à ce que les tailles de l'image soit des multiples de 16 (largeur = premier nombre du crop ; hauteur = deuxième nombre du crop).

Pour une meilleur efficacité du codec il est préférable de ne laisser aucune bande noir, si petite soit-elle.

Déterminer le débit vidéo

Ce calcul n'est utile que si vous souhaitez fixer la taille du fichier final (pour le faire tenir sur un CD par exemple). Si la qualité de l'image importe plus, passez directement à la section encodage visant une qualité.

Certaines notations utilisées, pourtant normalisées, sont très peu connues ; consultez les articles de wikipédia sur les préfixes binaires et sur l'unité octet.

Pour calculer le débit moyen d'encodage de la vidéo, vous avez besoin de connaître:

  • cd : la taille finale du fichier que vous voulez obtenir (en Mio) (par exemple 700 Mio) ;
  • aud : la somme des tailles des pistes audio que vous avez encodées (en Mio) ;
  • st : la taille des pistes de sous-titres (comptez 1 Mio à 2 Mio par piste) ;
  • d : la durée de la vidéo (en secondes).

Le débit bitrate à utiliser en paramètre du x264 est calculé de la manière suivante : bitrate = (cd - aud - st) × 2^23 × 10^-3 / d

Pour vous faciliter le calcul, 2^23 × 10^-3 = 8388,608.

Pour ceux qui veulent comprendre cette formule, cd - aud - st correspond à la taille en Mio réservée à la vidéo. Pour convertir de Mio en Kio, il faut multiplier par 2^10. On divise ce résultat par la durée pour obtenir la taille à utiliser en moyenne pour chaque seconde de vidéo, on obtient donc un résultat en Kio/s. On le multiplie par 8 = 2^3 pour obtenir le résultat en Kibits/s. Comme le débit à passer en paramètre de l'encodeur x264 doit être exprimé en Kbits/s, et non en Kibits/s, il faut multiplier par 2^10 × 10^-3

Encodage

Pour l'encodage vous avez le choix d'utiliser mencoder (qui utilise lui même x264), ou ffmpeg (qui peut utiliser libx264, ce dernier ayant la réputation de fournir des images de meilleur qualité).

mencoder

encodage visant une taille de fichier (complexe)

Avec un encodage à 800 Kbit/s, en 2 passes, sans désentrelacement, tapez la commande suivante :

Pour la 1ère passe :

mencoder video.vob -o video.avi -vf pp=ci,crop=720:576:0:0 -ovc x264 -x264encopts bitrate=800:frameref=8:mixed_refs:bframes=3:b_adapt:b_pyramid=strict:weight_b:partitions=all:8x8dct:me=umh:subq=7:trellis=2:threads=auto:pass=1 -nosound -nosub

Pour la 2nde passe :

mencoder video.vob -o video.avi -vf pp=ci,crop=720:576:0:0 -ovc x264 -x264encopts bitrate=800:frameref=8:mixed_refs:bframes=3:b_adapt:b_pyramid=strict:weight_b:partitions=all:8x8dct:me=umh:subq=7:trellis=2:threads=auto:pass=2 -nosound -nosub

Ces paramètres donnent une extrêmement haute qualité (on peut encore augmenter certains paramètres, mais ça serait de l'abus), mais demandent beaucoup de temps d'encodage : environ 12 h pour un film de 2h à 1Mbit/s sur un core 2 duo 1,6 GHz (ordinateur portable).

Cependant la première passe ne sert qu'à créer un fichier statistiques, on peut donc choisir des paramètres moins élevés pour qu'elle se déroule plus rapidement, la perte n'est pas perceptible en général. Il est ainsi possible de diviser la durée de la première passe par 4 et arriver à 7h30 pour l'exemple précédent.

Exemple 1ère passe plus rapide :

mencoder video.vob -o video.avi -vf pp=ci,crop=720:576:0:0 -ovc x264 -x264encopts bitrate=800:frameref=8:mixed_refs:bframes=3:subq=3:b_pyramid:weight_b:threads=auto:pass=1 -nosound

Vous pouvez alors changer les paramètres en vous documentant sur le site de mplayer.

Bien sûr, adaptez le crop, l'éventuel filtre de désentrelacement et le débit selon votre vidéo.

Pour mettre les deux étapes en file, par exemple si vous n'avez pas le temps de passer à la fin de la première passe mettre la commande de la deuxième passe, copiez les commandes dans un fichier texte chacune sur une ligne. Enregistrer le fichier dans le répertoire sous le nom "encodage" et lancer depuis le terminal la commande "sh encodage".

encodage visant une taille de fichier (simple)

Si vous ne comprenez pas grand chose aux paramètres de "-x264encopts" cités plus haut, il existe une alternative plus simple mais qui n'est pas dans le man de mencoder. Celui-ci utilise le programme x264 pour encoder le flux et ne fait que lui relayer les options passées avec "-x264encopts".

x264 possède des liste d'options prédéfinie regroupé en profile, preset et tune. On peut les lister avec la commande :

x264 --help

Par exemple pour un anime on peut utiliser :

mencoder video.vob -o video.avi -vf crop=720:576:0:0 -ovc x264 -x264encopts bitrate=800:preset=slow:tune=animation:threads=auto:pass=1 -nosound -nosub
mencoder video.vob -o video.avi -vf crop=720:576:0:0 -ovc x264 -x264encopts bitrate=800:preset=slow:tune=animation:threads=auto:pass=2 -nosound -nosub

Plus le preset est lent, meilleur sera la qualité. L'option "threads=auto" est à conserver, elle permet d'utiliser tout les CPU de la machine.

encodage visant une qualité

Généralement le fichier final est destiné à être gravé (sur un CD par exemple), d'où le calcule du bitrate effectué au chapitre : Déterminer le débit vidéo

Lorsque le fichier n'est pas destiné à être gravé et que la qualité de l'image importe plus que la taille du fichier, il est possible d'encoder la vidéo en utilisant un paramètre de crf (constant rate factor). Avec ce paramètre, on ne vise pas une taille de fichier mais une qualité d'image ; le débit varie alors suivant les scènes pour garantir cette qualité toute au long du film.

Cette méthode ne necessite qu'une seul passe :

mencoder video.vob -o video.avi -vf crop=720:576:0:0 -ovc x264 -x264encopts crf=20:preset=slow:tune=animation:threads=auto -nosound -nosub

Dans certains cas, l'ajout des options "harddup et scale" seront nécessaires. Ce qui donnera :

mencoder video.vob -o video.avi-ovc x264 -x264encopts crf=20:preset=slow:tune=film -nosound -vf crop=720:416:0:80,scale,harddup

Le paramètre "crf" peut varier de 0 à 51, plus il est petit, meilleur est la qualité (0 correspondant à un encodage sans perte).

ffmpeg

ffmpeg permet d'utiliser libx264 qui semble donner de meilleurs résultats. Il ne possède pas de tune comme x264, il dispose en revanche de ces propre preset et profile. Ceux-ci sont disponible sous forme de fichier, un simple "locate ffpreset" permet de les trouver.

Cette partie du tutorial est fortement inspirée de ce billet du blog de Robert Swain.

encodage visant une taille de fichier

Chaque preset possède son équivalent spécifique à la première passe (on ajoute "_firstpass" au nom du preset), ils permettent d'augmenter la vitesse de celle-ci sans altérer la qualité :

ffmpeg -i video.vob -an -sn -pass 1 -vcodec libx264 -vpre slow_firstpass -b 800k -threads 0 -vf crop=720:576:0:0 video.mkv

puis la second passe :

ffmpeg -i video.vob -an -sn -pass 2 -vcodec libx264 -vpre slow -b 800k -threads 0 -vf crop=720:576:0:0 video.mkv
  • -an : on extrait aucune piste audio (on ne conserve que la piste vidéo)
  • -sn : on extrait aucune piste de sous-titre (on ne conserve que la piste vidéo)
  • -vpre : spécifie le preset (on peut spécifier plusieurs fois cette option)
  • -threads 0 : permet d'utiliser tous les CPU
  • -deinterlace : si la vidéo est entrelacé

Pour les appareils et lecteurs ne supportant pas les fonctionnalités les plus avancées de h264, il est conseillé d'utiliser le preset "main" (voir "baseline") en plus du preset de rapidité.

encodage visant une qualité
ffmpeg -i video.vob -an -vcodec libx264 -vpre slow -crf 20 -threads 0 -vf crop=720:576:0:0 video.avi

Encoder l'audio et la vidéo simultanément

Cette section n'est pas la suite logique de la section précédente !

Ici nous considérerons que vous avez déjà lu le reste du tutoriel et que vous comprenez les notions qu'il contient. Nous ne traiterons qu'un exemple utilisant une passe crf.

Pour encoder simultanément l'audio et la vidéo vous pouvez vous inspirer de la commande :

ffmpeg -i video.vob  -threads 0 -map 0.0 -map 0.1 -sn -vcodec libx264 -vpre veryslow -crf 20 -acodec libvorbis -ac 2 -aq 4 final.mkv

La première -map doit être celle désignant la piste vidéo et la seconde l'audio.

L'option "-sn" est importante car la sortie mkv de ffmpeg cherche par défaut une piste vidéo, une audio et une de sous-titre. Or le fait de spécifier au moins une de ces pistes avec l'option "-map" oblige l'utilisateur à spécifier les autres ou à indiquer qu'il n'en veut pas, via les options "-vn", "-an" ou "-sn". Concrètement, si vous ne spécifiez pas "-sn" ffmpeg retournera une erreur en vous indiquant que vous n'avez pas le bon nombre d'options "-map".

plusieurs piste audio

Pour cela vous pouvez utiliser l'option -newaudio, avec la syntaxe suivante :

ffmpeg -i video.vob  -threads 0 -map 0.0 -map 0.1 -sn -vcodec libx264 -vpre veryslow -crf 20 -acodec libvorbis -alang fre -ac 2 -aq 4 final.mkv -map 0.2 -acodec libvorbis -alang eng -ac 2 -aq 4 -newaudio 

L'option "-alang" n'est pas obligatoire, elle permet d'ajouter l'information de langage de la piste audio dans le mkv final.

synchronisation audio/vidéo

Lors de l'encodage simultané audio/vidéo ffmpeg ne prend pas en compte le décalage initial qui peut exister entre ces deux pistes dans le fichier vob. Cela peut entraîner une désynchronisation des pistes dans le mkv final.

Pour éviter ce problème, nous pouvons utiliser l'utilitaire tcprobe fournie par transcode :

tcprobe -i video.vob

Les valeurs intéressantes sont les "PTS" qui déterminent le temps de démarrage des pistes dans le vob.

Si par exemple le PTS de la vidéo est de 0,1 et celui de l'audio est de 1,1 ; comme ffmpeg ne prend pas en compte ces valeurs, l'audio sera avancé d'une seconde dans le mkv final (le son arrivera 1s avant l'image correspondante).

Pour rectifier ce décalage, on peut utiliser l'option "-itsoffset" avec la syntaxe suivante :

ffmpeg -i video.vob -itsoffset -1 -i video.vob -map 1.0 -map 0.1 -sn -vcodec libx264 -vpre veryslow -crf 20 -acodec libvorbis -ac 2 -aq 4 final.mkv

L'option "-itsoffset" applique un délai à tous les fichiers d'entrés ("-i") qui sont spécifiés après elle. "-map 1.0" permet de spécifier que nous prenons la piste vidéo dans l'entrée décalée (deuxième "-i"), et "-map 0.1" l'audio dans la première entrée (premier "-i").

Ici nous appliquons donc un délai négatif à la vidéo pour la resynchroniser avec l'audio.

Attention, pour une raison quelconque (bug ou feature ?) seul la vidéo peut être décalée ! C'est à dire que la première option "-map" (qui spécifie forcément la piste vidéo) doit toujours être "1.x".

En effet, la commande suivante ne fonctionne pas (mais ne crash pas non plus), bien qu'elle soit théoriquement équivalente à la précédente :

ffmpeg -i video.vob -itsoffset 1 -i video.vob -map 0.0 -map 1.1 -sn -vcodec libx264 -vpre veryslow -crf 20 -acodec libvorbis -ac 2 -aq 4 final.mkv

Extraire les sous-titres

Si votre DVD contient des sous-titres, il est possible de les intégrer au fichier final.

Dans la section extraire en vob nous avons sauvegardé les identifiants des pistes de sous-titres ; mais pour plus de précision vous pouvez les tester avec la commande :

mplayer -sid 2 video.vob

où "-sid" spécifie l'identifiant de la piste de sous-titre.

Une fois que vous connaissez les numéros sid qui vous intéresse, il suffit de faire :

mencoder video.vob -vobsubout subtitles -vobsuboutindex 0 -sid 2 -o /dev/null -nosound -ovc frameno

Les fichiers subtitles.idx et subtitles.sub seront alors créés dans le répertoire courant.

Répétez cette opération pour chacune des pistes de sous-titres que vous souhaitez extraire, en changeant le numéro de l'option "vobsuboutindex" (incrémentez-le pour chaque nouveau sous-titre).

Il existe des méthodes permettant de transformer ces sous-titre "vobsub" en "srt". Nous ne les détaillerons pas ici cependant, voici deux liens qui sont particulièrement utile pour comprendre la méthode (en anglais) :

méthode alternative
tcextract -i video.vob -t vob -x ps1 -a 0x21 > français.ps1

Vous pouvez alors transformer le fichier français.ps1 en vobsub (ou en image via subtitle2pgm, pour ensuite les passer à l'OCR et faire un srt) :

subtitle2vobsub -p français.ps1 -i VTS_01_0.IFO -a 0,fr 

Ces options ne sont pas obligatoires :

  • -i : spécifie le fichier déterminant la taille et la palette de couleurs des sous-titres
  • -a : spécifie le vobsuboutindex et la langue

Multiplexer en mkv

Nous aurons besoin de :

Démarrez la MkvMergeGUI :

mmg

Input

Dans le premier onglet − input − ajoutez la vidéo, les pistes audio et les pistes de sous-titres, de préférence dans l'ordre que vous souhaitez établir par défaut. Sélectionnez ensuite chacune des pistes audio dans la liste Tracks et définissez en la langue. Donnez leur éventuellement un titre.

Il se peut que les pistes audio et vidéo n'aient pas la même durée… Cela risque d'introduire un gros décalage entre la bande vidéo et la bande son. Vous pouvez heureusement décaler la bande son dans le "sous onglet" Format Specific Options en indiquant ce décalage dans le champ Delay (en millisecondes).

Sélectionnez les pistes de sous-titres, définissez en la langue et choisissez le format de compression zlib. Redirigez éventuellement la sortie avec le champ Output filename.

Attachments

Dans cet onglet, vous pouvez ajoutez l'affiche du film, la couverture du boitier DVD, le synopsis du film dans un fichier texte, etc. Tout ce qui se trouve dans cet onglet est optionnel. N'oubliez pas de bien préciser le type mime de chacun des fichiers joints.

Global

Dans le champ File/segment title, renseignez le titre du film. Dans le champ Chapter file, parcourez l'arborescence pour y ajouter votre fichier de chapitrage du DVD. Précisez en juste en dessous la langue. Si votre fichier est en XML, précisez l'encodage utilisé (généralement utf-8 pour le XML).

Start Muxing

Appuyez sur le bouton Start Muxing

Quelques dizaines de secondes plus tard, votre fichier mkv est prêt : il contient un film avec une image qualité DVD, plusieurs bandes sons, plusieurs pistes de sous-titres et un chapitrage complet du film.



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0