Contenu | Rechercher | Menus
Cette page est en cours de rédaction.
Apportez votre aide…

Les infos données ici sont à vérifier, notamment quant à la supériorité de telle ou telle méthode.

Convertir et éditer une image vectorielle au format EPS

Tout bon imprimeur vous le dira, une bonne image est une image vectorielle. Malheureusement, les imprimeurs ont souvent une fâcheuse tendance à utiliser des outils propriétaires pas nécessairement disponible pour votre distribution GNU/Linux préférée, notamment Adobe Illustrator, ce qui peut poser problème si par exemple vous souhaitez modifier une image gracieusement fournie au format EPS par le service reprographie sur le site web de votre employeur. Un autre défaut des reprographes est de préférer le mode CMJN, ce qui peut également poser problème si vous souhaitez utiliser l'image en question pour un document PDF compilé avec LaTeX en RGB.

Il existe moults bons outils de dessin vectoriel sous linux (citons Inkscape, mais aussi Ipe, par exemple), mais le comportement d'une image au format EPS peut varier d'un logiciel à l'autre — quand ce format est reconnu —, et tous ne permettent pas de choisir le mode de couleurs. Voici donc quelques méthodes permettant notamment de convertir une image EPS en SVG, format ouvert et plus facile à éditer.

NB : Cette liste ne se prétend pas exhaustive.

Toutes ces méthodes ne pas toujours efficaces, si l'une d'entre elles ne fonctionne pas pour une image donnée n'hésitez pas à en essayer une autre.

Tous les fichiers EPS ne sont pas des images vectorielles. En particulier, si vous exportez en EPS une image avec un logiciel de dessin comme gimp, l'image ne sera pas vectorielle mais matricielle.

Avec GSView

Cette méthode semble la plus efficace, et permet notamment de convertir une image CMJN en RGB. En particulier, elle a permis de conserver un dégradé là où les autres méthodes ont échoué.

Elle nécessite l'installation du programme GSView. Ouvrez le fichier EPS avec GSView, puis utilisez la fonction PS vers EPS.

Avec PsToEdit

PsToEdit est un outil en ligne de commande permettant de convertir des fichiers PS/EPS en de nombreux autres formats. Il est notamment utilisé par Inkscape pour l'importation de fichiers. Pour convertir en SVG :

pstoedit -dt -f plot-svg fichier.eps fichier.svg

N'hésitez pas à vous référer à la documentation pour les options disponibles :

man pstoedit

Avec Scribus

Ouvrez l'image EPS avec scribus après l'avoir apt://scribus installé si besoin, puis enregistrez en SVG.

Avec EpsToPdf

EpsToPdf permet de transformer un fichier EPS en fichier PDF, plus facile à éditer avec Inkscape, par exemple. Il s'utilise en ligne de commande de manière très simple :

epstopdf fichier.eps

(crée un fichier fichier.pdf dans le même répertoire que le fichier original).

En dernier recours…

Si rien ne fonctionne, vous pouvez toujours utiliser la méthode « force brute » (tutoriel librement inspiré de cette page). Sachez cependant que vous perdrez sans doute en qualité.

  1. Ouvrez votre fichier EPS avec the gimp, qui va vous demander la résolution désirée pour l'image (gimp « rasterize » en effet l'image, c'est-à-dire qu'il convertit l'image vectorielle en image matricielle). Plus haute vous la choisirez, meilleure sera la qualité finale de l'image.
  1. Enregistrez ensuite l'image au format PNG, puis ouvrez l'image PNG avec Inkscape. Sélectionnez l'image avec la souris, puis cliquez sur chemin > vectoriser le bitmap. Cela va créer un nouvel objet par dessus l'image précédente, que vous pouvez voir en le déplaçant.
  1. Supprimez l'objet correspondant à l'ancienne image.
  1. Recentrez l'objet vectorisé, si vous l'avez déplacé : Objet > Aligner et distribuer, « relativement à page », puis centrer selon un axe vertical et centrer selon un axe horizontal.
  1. Enfin, enregistrez l'image au format SVG.


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0