Contenu | Rechercher | Menus

Ceci est une ancienne révision du document !



Installation d'Ubuntu (9.04) sous PowerPC

Cette page a pour but de décrire l'installation d'Ubuntu sur un ordinateur Macintosh datant d'avant 2005 1). Ces machines étaient dotées d'un processeur PowerPC (ou PPC) ; une version spécialement conçue pour ce type de processeur est donc nécessaire.

Selon votre modèle de PowerPC, à la fin de l'installation d'Ubuntu, il se peut que vous ayez à configurer quelques périphériques avant de pouvoir utiliser correctement votre nouveau système (la carte son, le clavier, la carte graphique, etc.)

Téléchargement de l'ISO Ubuntu adaptée aux PowerPC

Les processeurs PPC ne sont plus officiellement supportés par Canonical. Les versions pour PPC sont aujourd'hui supportées par la communauté Ubuntu, avec plus ou moins de réussite selon les cas, et celles encore maintenues sont disponibles ici.

La version utilisée pour la suite de cette page est la Ubuntu 9.04 - Jaunty Jackalope (Desktop et Alternate).

Des versions PPC plus récentes sont sorties telles : Ubuntu 9.10 Karmic Koala et Ubuntu 10.04 LTS Lucid Lynx, etc. À tester donc.

Quelle version choisir ?

Pour des petites configurations G3 et certains G4, il est recommandé d'installer Xubuntu 9.04 (Desktop CD, Alternate install CD) qui utilise le gestionnaire de bureau Xfce, plus léger que Gnome (d'Ubuntu) et KDE (de Kubuntu).

D'autre part, avec moins de 320 Mo de RAM, l'installation avec un "Alternate install CD" (installation en mode texte) est préférable. Cette version devient même indispensable autour de 128 Mo.

Préférez le téléchargement par BitTorrent (si vous avez un poste sous Ubuntu, regardez ici), pour libérer des ressources des serveurs de téléchargement d'Ubuntu.

Les fichiers ISO d'Ubuntu étant en libre téléchargement, ne vous inquiétez pas de l'HADOPI !

Avant l'installation d'Ubuntu sur PowerPC

Sauvegardez !

Avant de commencer, sauvegardez toujours vos données sensibles.

N'oubliez pas de brancher un câble réseau à votre machine afin qu'elle puisse accéder à Internet

Si vous utilisez un iBook ou un PowerBook, assurez-vous d'avoir relié votre portable au secteur.

ISO : vérifier et graver

Téléchargez l'image ISO qui porte le nom Ubuntu-9.04-alternate-powerpc.iso (pour l'installation en mode texte) ou Ubuntu-9.04-desktop-powerpc.iso (pour l'installation via une session Live CD).

À la fin du téléchargement, pensez à vérifier l'empreinte MD5 de l'image avant de la graver.

Une fois cette vérification effectuée, gravez l'image ISO en demandant à "vérifier la gravure" à la fin de celle-ci.

Prévoyez du temps, sans personne autour de vous avant de vous lancer à corps perdu dans l'installation en elle-même.

Installation d'Ubuntu seul (simple-boot)

Attention, n'installer que Ubuntu permet une installation facile mais efface complètement Mac OS X (sauf si l'installation se fait sur un disque dur a part) :

  1. Insérer le CD Ubuntu dans le lecteur
  2. Redémarrez le Mac
  3. Maintenez enfoncée la touche C
  4. Laissez-vous guider :
  • S'il s'agit d'un live CD (desktop), l'ordinateur va tenter de reconnaître le matériel et démarrera en mode graphique… Dans ce cas, la patience est bien utile !
  • S'il s'agit d'un CD (alternate), il faut suivre la procédure d'installation en mode texte.

Il faudra choisir l'option "effacer et utiliser tout le disque dur" s'il existait une autre installation sur le disque sélectionné.

Dans tous les cas, aucune connaissance particulière n'est nécessaire pour une installation standard. (le choix de la langue, de la zone géographique, d'un nom pour l'ordinateur et pour l'utilisateur ainsi que d'un mot de passe suffisent).

Lors du partitionnement, assurez-vous que la partition "bootstrap" (détaillée plus bas) n'a pas été pas oubliée par le système d'installation de même que la partition swap, sous peine de devoir ré-installer le système.

Après l'installation, au cours du redémarrage, l'ordinateur éjectera tout seul le CD et vous demandera d'appuyer sur "Entrée".

Installation avec Mac OS X (dual-boot)

Installer sur un disque à part

Dans le cas d'une installation sur un disque dur externe ou supplémentaire, il suffit de sélectionner le disque au moment de l'installation.

Le partionnement automatique ne fonctionne pas toujours. Dans ce cas, il vous faudra créer vous-même les partitions nécessaires :

  • une partition Bootstrap d'1 MB au format "Partition de démarrage NewWorld" - pour y installer le gestionnaire de démarrage des PowerPC : Yaboot ;
  • une partition Swap au format "espace d'échange (« swap »)" - sa capacité égale au moins votre quantité de RAM et au maximum elle équivaut au double de votre RAM ;
  • une partition Racine d'une capacité suffisante pour y stocker le système au format "Ext4" et en choisissant le point de montage "/" ;
  • [facultatif] une partition de Données au format Ext4 également et en choisissant le point de montage "/Home" - pour garder votre travail sur une partition à part en cas de problème système nécessitant de tout réinstaller.

(Ré)Installer Mac OS X et Ubuntu sur le même disque

Attention, cette méthode s'applique si vous installez Ubuntu et Mac OS X sur le même disque dur. Elle effacera toutes vos données sur ce disque, faîtes une sauvegarde de votre disque dur avant de vous lancer.

Dans le principe c'est exactement la même procédure, mais en créant une partition pour OSX de taille inférieure à la totalité du disque-dur. L'espace ainsi libéré servira à l'installation d'Ubuntu.

Le plus sûr est d'utiliser le système d'installation de Mac OS X pour maintenir fonctionnelle la partie consacrée à OSX. Ce qui suit implique une façon de faire particulière.

Etape 1 : (Ré)Installer Mac OS X

Partitionner le disque dur

Insérez le CD/DVD de Mac OS X dans votre lecteur, redémarrez la machine en appuyant sur la touche C de votre clavier. Une fois arrivé à l'écran d'accueil, choisissez une langue puis, avant de vous lancer dans l'installation de Mac OSX, cliquez sur le menu "Utilitaires" puis sur "Utilitaire de disque". Sélectionnez votre disque dur et cliquez dans la partie droite de la fenêtre, sur l'onglet "Partitionner". Divisez alors le disque en deux partitions (choisissez la première pour Mac OS X et la seconde servira pour l'installation d'Ubuntu). Prenez soin de définir correctement la taille des deux partitions puis effacez la seconde (qui devient un espace libre).

Installer Mac OS X (première partition)

Petites précisions

  • Si vous souhaitez utiliser Mac-On-Linux (pour pouvoir lancer Mac OS X dans une session Linux), il faut utiliser Panther (10.3) car MOL ne fonctionne pas avec Tiger (10.4).
  • Pour pouvoir écrire sur la partition Mac depuis GNU/Linux, il faut désactiver la journalisation (ou créer une partition non journalisée qui servira d'échange).

Etape 2 : Installer Ubuntu

Une fois Mac OS X installé, redémarrez avec le cd d'installation d'ubuntu. Lancez l'installation de ce dernier en remplissant les informations, jusqu'au partitionnement du disque.

Pour être sûr de ne pas vous tromper, sélectionnez le disque que vous avez préparé pour y installer Ubuntu et cochez "utiliser le plus grand espace disponible" (si vous êtes habitués, vous pouvez aussi opter pour un partitionnement manuel en n'oubliant pas la partition Bootstrap). Continuez l'installation d'Ubuntu en suivant les instructions qui vous sont données à l'écran.

Redimensionner Mac OS X et installer Ubuntu

Même principe que la méthode ci-dessus, mais en réduisant la taille d'une partition OSX déjà installée puis en choisissant l'espace ainsi libéré comme destination de l'installation d'Ubuntu. La méthode est encore plus particulière.

ATTENTION : Avant d'aller plus loin, assurez-vous d'avoir bien sauvegardé vos données importantes. Nous ne pourrons être tenus pour responsables d'une quelconque perte sur votre machine.

Avant de continuer, il vous faudra, pour cette partie, la version Alternate du CD d'installation d'Ubuntu.

Cette procédure a été réalisée avec Mac OS X 10.4 Tiger en parallèle avec Ubuntu 7.10 Gutsy Gibbon (ces deux systèmes ne sont plus maintenus aujourd'hui). Vous pouvez également la réaliser avec une version plus récente : Mac OS X 10.5 (pour les derniers G4 et les G5) et Ubuntu 10.04 ou suivantes… S'il y a quelques différence dans l'ordre ou l'appellation de certains menus ou commandes, l'installation devrait se passer sans encombre !

Désactiver la journalisation de Mac OS X

Avant de partitionner le disque dur, il faut désactiver la journalisation de la partition de Mac OS X qui, par défaut, prend tout le disque. Il est possible de vérifier si elle est activée (par défaut lors de l'installation de Mac OS X) en ouvrant l'utilitaire de disque : sur le finder, cliquer sur le menu Aller puis sur Utilitaires et là, lancer l'Utilitaire de disque. Une fois dans l'utilitaire de disque, cliquer sur la partition (pas le disque) sur laquelle est installé Mac OS X et, en bas de la fenêtre, à côté de Format : lire : Mac OS étendu (journalisé).

Pour désactiver la journalisation : lancer le Terminal (AllerUtilitairesTerminal)

  1. lancez le Terminal (AllerUtilitairesTerminal)
  2. tapez :
    diskutil list
  3. repérez la partition contenant Mac OSX (dans l'exemple : disk0s3) et tapez :
    diskutil disableJournal disk0s3

Quand le terminal rend la main, on peut vérifier dans Utilitaire de disque (AllerUtilitairesUtilitaire de disque) que la partition n'est plus journalisée : cliquer sur la partition (pas le disque) sur laquelle est installé Mac OSX et, en bas de la fenêtre, à côté de Format : pour y lire : Mac OS étendu (tout court).

Partitionnement du disque dur

Insérer le CD (RAPPEL : Version PPC Alternate) dans le lecteur puis redémarrer votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée afin que l'ordinateur démarre dessus.

Si l'ordinateur ne démarre pas sur le CD, il faut le redémarrer et appuyer sur 'Alt'. Laissez-le travailler jusqu'à ce qu'il vous rende la main. Il est possible ensuite de cliquer sur l'icône du CD de Linux puis d'appuyer sur Entrée afin de lancer le démarrage sur le disque.

  • Une fois arrivé au message
    Welcome to Xubuntu XX.XX (Nom de Version)!
    boot: 

    tapez :

    install

    puis Entrée

Si vous utilisez un PowerMac G5 ou un iMac G5, vous pouvez opter pour une version 64bits en tapant : FIXME

install64

Dans le doute, vous pouvez taper Tabulation pour voir s'afficher les choix possible avant d'aller plus loin.

  • Le système d'installation se lance et une fenêtre grise sur fond bleu ou rouge (selon votre version) s'affiche.

Inutile de bouger la souris, elle n'est pas encore utilisable, tout se fait au clavier

  • La première information qui vous est demandée est : Choose a language Avec les flèches haut/bas, sélectionnez français et validez avec Entrée.
  • Vient ensuite l'emplacement géographique : avec les flèches haut/bas, sélectionnez France et validez avec Entrée.
  • Pour le clavier, il est proposé une détection automatique : préférez la sélection manuelle : France et France - Macintosh.
  • Il faut définir un Nom de machine pour l'utilisation en réseau (même s'il n'y a qu'un ordinateur en réseau). Saisissez le nom que souhaitez donner à votre machine (en évitant les caractères accentués, spéciaux et les espaces), puis appuyez sur Entrée.

Dans l'exemple, la partition de Mac OS X va être conservée mais redimensionnée, et trois partitions seront créées :

  • Bootstrap : pour Yaboot ;
  • Racine nécessaire au système ;
  • Swap.

Vous pouvez, si vous le désirez créer également une partition Home dans laquelle se trouveront toutes vos données personnelles et tous les paramétrages de vos applications FIXME

Redimensionner la partition Mac OS X

Avant de vous lancer dans les réglages du partitionnement, appuyer sur la touche de Tabulation (l'alinéa) pour sélectionner Revenir en arrière et valider avec Entrée.

Dans la liste qui s'affiche, appuyer sur la flèche bas afin de sélectionner Exécuter un shell (ligne de commande) et validez avec Entrée.

Sans s'occuper du message d'alerte qui s'affiche, validez avec Entrée pour continuer.

  • Quand le système rend la main, tapez :
    parted

    et validez avec Entrée,

  • Tapez :
    print

    et validez avec Entrée.

Vous avez ainsi la liste des partitions existantes ainsi que les information nécessaires à la suite des opérations.

Pour l'exemple, la partition 3 débute (start) à 134MB et se termine (end) à 10.1GB soit une taille (size) de 10GB avec un format de fichier (file system) hfs+(mon disque étant de 10GB) De plus, toujours pour l'exemple, la taille de la partition Mac OS X sera de 6,6 Go.

  • Tapez :
    resize 3 134MB 6.7GB

    (dans ce cas, on lui demande de redimensionner la partition 3 qui débute à 134MB et pour une taille de 6.7GB environ) et validez avec Entrée,

  • Pour quitter parted, tapez :
    quit

    et validez avec Entrée,

  • Pour sortir du shell, tapez :
    exit

    et validez avec Entrée.

De retour aux réglages de partitionnement, avec les flèches haut/bas, sélectionnez le partitionnement manuel : Modifier manuellement la table de partitions et validez avec Entrée.

Ci dessous, pour l'exemple, les tailles des partitions seront comme suit : 2,5 Go pour Ubuntu et 320 Mo pour la swap

la swap doit en général être au minimum égale à la quantité de Ram et au maximum égale au double de la Ram ou en règle générale : entre 256 Mo et 2 Go

Créer la partition Bootstrap

  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez l'espace libre qui suit votre partition contenant Mac OS X et qui correspond à l'espace libéré précédemment et valider avec Entrée ;
  • Appuyez sur Entrée pour créer une nouvelle partition ;
  • Fixez une taille de 1 MB puis Entrée pour valider ;
  • Pressez à nouveau Entrée pour placer cette nouvelle partition au début de l'espace libre.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Nom, puis Entrée.
  • Donnez à cette nouvelle partition le nom Bootstrap, puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Utiliser comme et appuyer sur Entrée.
  • Toujours avec les flèches haut/bas, sélectionnez Partition de démarrage NewWorld puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Fin du paramétrage de cette partition et valider en pressant Entrée.

Créer la partition swap

  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez l'espace libre et valider avec Entrée ;
  • Appuyez sur Entrée pour créer une nouvelle partition ;
  • Fixez une taille de 320 MB puis Entrée pour valider ;
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionner Fin puis Entrée pour placer cette nouvelle partition à la fin de l'espace libre.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Utiliser comme et appuyer sur Entrée.
  • Toujours avec les flèches haut/bas, sélectionnez espace d'échange (« swap ») puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Fin du paramétrage de cette partition et valider en pressant Entrée.

Créer la partition Racine

  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez l'espace libre et valider avec Entrée ;
  • Appuyez sur Entrée pour créer une nouvelle partition ;
  • Laisser la taille proposée et Entrée pour valider ;
  • Pressez à nouveau Entrée pour placer cette nouvelle partition au début de l'espace libre.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Nom, puis Entrée.
  • Donnez à cette nouvelle partition le nom Racine, puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Utiliser comme et appuyer sur Entrée.
  • Toujours avec les flèches haut/bas, sélectionnez / - système de fichier racine puis Entrée.
  • Avec les flèches haut/bas, sélectionnez Fin du paramétrage de cette partition et valider en pressant Entrée.

Fin du partitionnement et installation

De retour au récapitulatif des partitions, il est encore possible de faire des modifications avant d'appliquer les changements. C'est aussi le moment de vérifier que toutes les partitions apparaissent comme désiré (ordre, taille, type, nom, point de montage).

  • Quand tout est bon, avec les flèches haut/bas, sélectionnez Terminer le partitionnement et appliquer les changements et validez en pressant Entrée.
  • Une boîte de dialogue s'ouvre pour informer du formatage de certaines partition, avec les flèches haut/bas, sélectionnez <Oui> puis Entrée.
  • L'installation vous demandera ensuite de configurer l'horloge (dans le doute, choisissez <Non>).
  • Vient ensuite le moment d'entrer votre identité : Nom complet, Identifiant (nom plus court), mot de passe (puis confirmation du mot de passe).
  • L'installation se lance. Elle peut prendre un certain temps. Avant de se finir, l'installeur vous propose de télécharger les paquets de langue nécessaire au fonctionnement, sélectionner <Oui> puis Entrée.
  • A la fin de l'installation, le CD va s'éjecter. Enlever le disque du lecteur et appuyez une dernière fois sur Entrée. L'ordinateur redémarrera.

Réactivation de la journalisation sur la partition de Mac OS X

Au démarrage, la partition bootstrap fera son office : pour lancer Mac OS X, tapez X.

Démarrage

Pour lancer GNU/linux (Ubuntu), tapez L.

Pour démarrer sur un éventuel CD, tapez C.

Par défaut, au bout de quelques secondes, Ubuntu démarrera

Avant d'aller plus loin, lancer Mac OS X afin de réactiver la journalisation de sa partition.

  • Une fois sous OS X, cliquez sur le menu AllerUtilitairesTerminal et, là, tapez :
    diskutil list
  • Là, repérez la partition contenant Mac OSX (dans mon cas : disk0s3) et tapez :
    diskutil enableJournal disk0s3

Quand le terminal vous rend la main, allez vérifier dans Utilitaire de disque (AllerUtilitairesUtilitaire de disque) que la partition est à nouveau journalisée. Cliquez sur la partition (pas le disque) sur laquelle est installé Mac OSX et, en bas de la fenêtre, à côté de Format : pour y lire Mac OS étendu (journalisé). Vous pouvez retourner sous Ubuntu.

Installation avec Mac OS X et Mac OS 9 (triple-boot)

ATTENTION

Les derniers modèles de G4 et les G5 ne permettent pas d'installer Mac OS 9 en tant qu'OS de démarrage, il ne sera accessible que via Classic dans Mac OS X.

De plus, Mac OS Classic a disparu de Mac OS X 10.5 Leopard.

Cette procédure ne s'adresse donc qu'aux personnes qui doivent conserver un Mac OS 9 pour l'utilisation spécifique d'un (ou plusieurs) logiciel(s) qui a (ont) disparu en même temps de Mac OS 9.

Le principe d'installation est le même qu'en dual-boot :

  • commencer par installer Mac OS X en utilisant l'utilitaire de disque pour partitionner le disque en 3 parties et on précise que le disque doit installer les gestionnaires de Mac OS 9/Classic) ;
  • poursuivre avec l'installation de Mac OS 9 sur la deuxième partition (visible sous les différentes versions de Mac OS) ;

Lors de l'installation de Mac OS 9, plusieurs petites partitions bootstrap sont créées (invisible sous Mac OS 9 et Mac OS X. Ceci nécessite de ne pas se tromper lors de la création des partitions d'Ubuntu.

  • lancer l'installation d'Ubuntu et supprimer la dernière partition afin de pouvoir créer les 3 (ou 4 selon vos besoins) partitions nécessaire à l'installation d'Ubuntu.

Il est également possible d'installer Mac OS 9 en premier suivi de Mac OS X puis d'Ubuntu

Par ailleurs, il faut ensuite réussir à configurer Yaboot FIXME pour lui donner une touche au démarrage afin de lancer Mac OS 9 :

  • "x" pour Mac OS X
  • "l" pour GNU/Linux Ubuntu
  • "o" pour Mac OS 9 (FIXME comment faire ça ?)
  • "c" pour CD

A ce moment du démarrage, le clavier est reconnu en qwerty, il ne faut pas tenter d'utiliser "m" sans risque de se planter !

1) Les Macintosh récents (janvier 2006 et plus) ont un processeur Intel, on peut donc y installer la version Ubuntu 32bits (ou 64bits pour les Core 2 Duo par exemple).


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0